La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

II. D ES FLUX DE PLUS EN PLUS NOMBREUX. A. D ES HOMMES PLUS MOBILES 1. Les migrations de travail.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "II. D ES FLUX DE PLUS EN PLUS NOMBREUX. A. D ES HOMMES PLUS MOBILES 1. Les migrations de travail."— Transcription de la présentation:

1 II. D ES FLUX DE PLUS EN PLUS NOMBREUX

2 A. D ES HOMMES PLUS MOBILES 1. Les migrations de travail

3 Ouvrez les frontières

4 Dans quel type de pays se passe cette scène? Justifie ta réponse. S’agit-il d’un pays « jeune » ou « vieux »? A qui s’adresse le chanteur ? Que demande –t-il ? Que recherche l’homme avec sa machine à coudre ? Où souhaitent aller les jeunes hommes ? Par quelle route ? Pour quelles raisons ? Qu’est ce que le visa ? Que permet-il ? Que montre ce clip sur la situation du pays et même du continent ? Comment appelle-t-on un déplacement volontaire de population entre deux pays ? Dans un pays pauvre : mauvaise état des routes, des habitations, des voitures … C’est un pays jeune Aux pays riches et surtout à la France D’ouvrir les frontières Il cherche du travail en vain Ils veulent aller en Europe, de l’autre côté de Gibraltar Ils veulent du travail, à manger tous les jours et vivre à l’occidentale C’est une autorisation pour séjourner dans un pays étranger Il montre la pauvreté du continent africain et l’inégalité entre le Nord et le Sud Une migration de population

5 Les brûleurs de la route ( Un œil sur la planète)

6 Les inégalités de développement dans le monde alimentent des flux de main-d’œuvre de main-d’œuvre des pays pauvres ( Asie, Afrique, Caraïbes ) vers les pays riches ( surtout Europe, Amérique du Nord, Australie, Japon ), mais aussi entre certains pays en voie de développement (ex: Pakistanais vers pays pétroliers de la péninsule arabique). Les causes de départ sont multiples ( pauvreté, recherche d’un travail … ). Mais, depuis les années 1980, le migrant est de moins en moins un homme pauvre et analphabète, mais de plus en plus un travailleur diplômé ( = fuite des cerveaux ). Depuis les années 1970, la plupart des pays d’accueil cherchent à limiter ce flux et contrôlent leurs frontières. Cette fermeture des frontières entraîne une augmentation des migrations illégales.

7 2. Les migrations de tourisme

8 Benidorm, premier centre touristique d’Europe

9 Amériqu e du Nord Europe Occidental e Japon Pôle émetteur secondaire Principaux pôles émetteurs Le tourisme international (schéma simplifié ) flux touristique majeur flux touristique secondaire Méditerranée Mexique et Caraïbes Asie du Sud-Est pôles récepteurs « de proximité » 58% des touristes 15% des touristes 18% des touriste s grandes régions réceptrices Afrique Australe Océan Indien Amérique Latine pôles récepteurs secondaires

10 L’essor des migrations touristiques internationales est spectaculaire depuis les années 1950 en raison de: - l’abaissement des coûts de transport, surtout aériens; - l’allongement du temps libre; - la hausse du niveau de vie. Cependant, cette mobilité demeure un privilège réservé à 10% de la population mondiale, surtout originaires des pays riches (Europe, Amérique du Nord). Ces touristes se rendent le plus souvent vers d’autres pays riches, seuls quelques pôles touristiques se développant dans les villes ou sur les littoraux de pays pauvres (Asie, Amérique latine, Afrique).

11 B. D ES FLUX DE BIENS EN AUGMENTATION 1. Les biens matériels

12 HISTOIRE D’UN JEAN Le jean Les rivets - Zinc : Australie - Cuivre : Namibie (Afrique) Rivets fabriqués en Allemagne Les fermetures - Tissu : France - Laiton : Japon Les tissus -Coton : - Bénin ( Afrique) - Corée du sud -Pakistan - Toile tissée : Italie Produits colorants : Allemagne Les fils de couleur - Fils à coudre : Irlande, Hongrie, Turquie -Fils colorés en : Espagne - Polyester : Japon - Fabriqué en : Tunisie - Pour une entreprise de : France

13 Universalis coût de transports

14 Dessous des cartes délocalisation ( de 1mn 26’ à 3mn 16’)

15 Qui échange et qu’échange–t-on? Le commerce mondial ne cesse d’augmenter depuis la fin de la 2de guerre mondiale. Les grandes zones qui échangent sont : - l’Amérique du Nord - l’Europe de l’Ouest - l’Asie de l’Est Seule l’Afrique reste à l’écart de ce commerce. Les produits échangés sont : - des produits agricoles et des matières premières ( ex. coton) qui viennent des pays pauvres - des produits finis qui viennent des pays riches ( ex. I-phone; A 380 = avion) Pourquoi le commerce mondial augmente-t-il? Grâce à l’amélioration des moyens de transports terrestre ( camions, trains) maritime ( bateaux conteneurs) aérien qui en transportant de grosses quantités réduisent les coûts de déplacement. Les canaux de Suez et de Panama réduisent le temps de transport et donc le coût de transport/

16 2. Les biens immatériels

17 Un œil sur la planète : call center au Maroc : 1h 04mn 50s à 1h 08mn 50 s

18 Si les produits industriels sont les principaux biens échangés, la part des biens immatériels ne cessent de croître : services ( assurances, services bancaires, call center) Capitaux Informations ( internet, communications téléphoniques [ les échanges téléphoniques ont augmenté de 500 % depuis 1990) Produits culturels et artistiques ( cinéma, télévision, musique)


Télécharger ppt "II. D ES FLUX DE PLUS EN PLUS NOMBREUX. A. D ES HOMMES PLUS MOBILES 1. Les migrations de travail."

Présentations similaires


Annonces Google