La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Thème 7 Le maintien du comportement tabagique Activité 2 Dépendance LE TABAC C omposition E ffets.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Thème 7 Le maintien du comportement tabagique Activité 2 Dépendance LE TABAC C omposition E ffets."— Transcription de la présentation:

1 Thème 7 Le maintien du comportement tabagique Activité 2 Dépendance LE TABAC C omposition E ffets

2 Quels sont les composants de la fumée de tabac ? ? ? ? ?

3 Irritants Monoxyde de carbone (CO) Nicotine Goudrons

4 La nicotine  Elle agit dans le cerveau au niveau du système de récompense (zone des sensations), comme les autres drogues  Quand on tire une bouffée, la fumée arrive dans les poumons, la nicotine passe alors dans le sang et arrive au cerveau en moins de 7 secondes (shoot nicotinique)  Elle est responsable de la dépendance physique au tabac

5 Taux de nicotine dans le sang La nicotine

6

7  Est à l’origine de la dépendance physique  Augmente le rythme cardiaque  Augmente les dépenses énergétiques Chez certaines personnes, elle peut avoir les effets suivants :  action anxiolytique  action antidépressive  effet coupe-faim  sensation de plaisir  détente  stimulation intellectuelle La nicotine

8 Irritants Nicotine Goudrons Monoxyde de carbone (CO)

9  Gaz toxique formé par la combustion du tabac (et aussi : pots d’échappement, incendies, chaudière mal réglée…)  Il prend la place de l’oxygène dans le sang : pour compenser, le cœur doit travailler plus vite Les fumeurs sont plus vite essoufflés lors d’un effort physique Teint grisâtre, cheveux ternes, rides précoces… dus à une mauvaise oxygénation Le risque d’accidents cardiaques et vasculaires augmente Le monoxyde de carbone (CO)

10 Irritants Monoxyde de carbone (CO) Nicotine Goudrons

11 Les goudrons  Produits de la combustion  Un fumeur d’1 paquet / jour inhale l’équivalent de 2 pots de yaourt de goudron en 1 an  Substance gluante brun-noir qui se dépose dans tout le trajet que suit la fumée dans le corps : elle irrite et peut provoquer divers cancers à ces endroits, et même sur des organes plus distants

12 Irritants Monoxyde de carbone (CO) Nicotine Goudrons

13 Irritants  D’autres sont provoqués par la combustion du tabac : acétone, acide cyanhydrique…  Ils favorisent les affections respiratoires et l’asthme, ainsi que les maladies cardio- vasculaires  Pour la plupart, rajoutés aux cigarettes pour : adoucir la fumée (menthol, miel), améliorer le goût (parfums de fruits, d’épices), renforcer la dépendance (ammoniaque)

14 sur le corps Méfaits du tabagisme

15 Maladies cardiovasculaires Cerveau Coeur Artères périphériques Apparence physique Teint grisâtre Dents jaunes Vieillissement précoce de la peau Appareil respiratoire (bouche, larynx, trachée…) Cancer Inflammations (ex : laryngite) Poumons Cancer Bronchite chronique Insuffisance respiratoire Appareil génital Infertilité Pour les femmes Ménopause précoce Risques pour le fœtus Tabac + pilule : augmentation de risques cardiovasculaires

16 est-il si difficile d’arrêter de fumer ? POURQUOI

17 Qu’est-ce que la dépendance ? La dépendance est le résultat des effets d’un produit sur l’organisme entraînant une pulsion irrésistible à le consommer à nouveau Source : Fumeur ou non-fumeur : 100 questions sur le tabagisme. Association contre le cancer, 1996  soit parce que l’on veut revivre certaines sensations positives  soit parce que l’on veut éviter certaines sensations désagréables provoquées par le fait de ne plus prendre le produit en question (sensation de manque- craving)

18 La dépendance au tabac Il existe 3 types de dépendance au tabac :  La dépendance environnementale ou comportementale  La dépendance psychologique  La dépendance physique (pharmacologique)

19 La dépendance environnementale ou comportementale  Elle dépend de la pression sociale ou conviviale  Le tabac est associé à des circonstances (positives ou négatives), à des personnes et à des lieux qui suscitent l’envie de fumer : c’est un REFLEXE.

20 La dépendance psychologique  Elle est liée aux effets psychoactifs de la nicotine  Effet puissant du double renforcement : plaisir de fumer/déplaisir du manque.  Elle peut apparaître peu de temps après les premières cigarettes fumées et varie considérablement d’un fumeur à l’autre  Lors d’un sevrage, c’est la dépendance la plus difficile à surmonter, car elle est liée aux habitudes du fumeur

21 La dépendance physique  Due à la nicotine, elle se traduit par une sensation de manque. Les symptômes : troubles de l’humeur, du sommeil, de la tension artérielle.  Tous les fumeurs ne sont pas dépendants à la nicotine (il existe un test qui permet de mesurer son degré de dépendance physique)

22 L’arrêt du tabac Quelle que soit la quantité de tabac consommée et aussi longtemps qu'on ait fumé, il n'est jamais trop tard pour arrêter et les bénéfices de l’arrêt du tabac interviennent presque immédiatement

23 Qu’est-ce qu’on gagne à arrêter de fumer ?

24 20minutes20 minutes après : La pression sanguine et les pulsations du coeur redeviennent normales. 8heuresAprès 8 heures : La quantité de monoxyde de carbone dans le sang diminue de moitié. L’oxygénation des cellules redevient normale. 24heuresAprès 24 heures : Le risque d’infarctus du myocarde diminue déjà. Les poumons commencent à éliminer le mucus et les résidus de fumée. Le corps ne contient plus de nicotine.

25 48heuresAprès 48 heures : Le goût et l’odorat s’améliorent. Les terminaisons nerveuses gustatives commencent à repousser. 72 heuresAprès 72 heures : Respirer devient plus facile. Les bronches commencent à se relâcher et on se sent plus énergique. 2 semaines à 3 mois2 semaines à 3 mois après la dernière cigarette : La toux et la fatigue diminuent. On récupère du souffle. On marche plus facilement.

26 1 à 9 moisAprès 1 à 9 mois : Les cils bronchiques repoussent. On est de moins en moins essoufflé. 1 anAprès 1 an : Le risque d’infarctus du myocarde diminue de moitié. Le risque d’accident vasculaire cérébral rejoint celui d’un non- fumeur. 5 ansAprès 5 ans : Le risque de cancer du poumon diminue presque de moitié. 10 à 15 ans10 à 15 ans après la dernière cigarette L’espérance de vie redevient identique à celle des personnes n’ayant jamais fumé.


Télécharger ppt "Thème 7 Le maintien du comportement tabagique Activité 2 Dépendance LE TABAC C omposition E ffets."

Présentations similaires


Annonces Google