La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Lucien Bourgeois La PAC 2013 et la crise économique Lucien BOURGEOIS - Ambassade de FRANCE en CROATIE - 15 et 16 Novembre 2010.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Lucien Bourgeois La PAC 2013 et la crise économique Lucien BOURGEOIS - Ambassade de FRANCE en CROATIE - 15 et 16 Novembre 2010."— Transcription de la présentation:

1 1 Lucien Bourgeois La PAC 2013 et la crise économique Lucien BOURGEOIS - Ambassade de FRANCE en CROATIE - 15 et 16 Novembre 2010

2 La PAC et la crise économique D'ou vient la PAC ? · Par qui a-t-elle été créée ? · Et pourquoi ? · D’où vient le problème « budgétaire » de la PAC ? La PAC est-elle une politique agricole universelle ? La PAC actuelle laisse-t-elle une place aux politiques agricoles nationales ? 2Lucien BOURGEOIS - Ambassade de FRANCE en CROATIE - 15 et 16 Novembre 2010

3 L’Europe a déjà essayé un marché commun à la fin du 19 ème siècle - La règle générale dans l’histoire a été le protectionnisme pour les produits agricoles. - Le premier grand changement a été la suppression des taxes à l’importation sur les blés au Royaule-Uni avec l’abolition des Corn laws en Entre 1860 et 1875, mise en place du premier Marché commun européen avec de nombreux accord de libre échange avec les pays « continentaux ». - Mais la concurrence des blés américains et russes pousent les gouvernements à renforcer les protections aux frontières (Lois Méline en France) 3Lucien BOURGEOIS - Ambassade de FRANCE en CROATIE - 15 et 16 Novembre 2010

4 Les Européens ont eu faim encore au 20ème siècle pendant les guerres Quand les terres servent de champ de bataille et les agriculteurs de soldats, la production diminue. Quand on dépend des bateaux pour s’approvisionner, les sous-marins ennemis sont dangereux. Les tickets de rationnement alimentaire ont duré jusqu’en 1950 même au Royaume-Uni. Quand les États sont ruinés, les fournisseurs se font rares ! 4Lucien BOURGEOIS - Ambassade de FRANCE en CROATIE - 15 et 16 Novembre 2010

5 La crise de 1929 a été le fait fondateur de la politique agricole des USA Franklin Roosevelt en 1933 avec le New Deal – Protection aux frontières – Stockage public – régulation de la production (Gel des terres) – Mesures environnementales (Dust Bowl) En France, après la crise, ce sont les plus grandes exploitations du Bassin Parisien qui ont été les plus fragilisées. Office du blé créé en Lucien BOURGEOIS - Ambassade de FRANCE en CROATIE - 15 et 16 Novembre 2010

6 La PAC est née d’une volonté géostratégique 6Lucien BOURGEOIS - Ambassade de FRANCE en CROATIE - 15 et 16 Novembre 2010

7 La PAC est une stratégie défensive La guerre froide coupe l’Europe en deux et pousse la partie Ouest à rechercher l’auto-suffisance alimentaire avec des politiques nationales très « productivistes ». Il faut attendre 12 ans pour signer le Traité de Rome en 1957 en même temps que EURATOM Il faut attendre 5 ans de plus pour mettre en œuvre une politique agricole commune en Le Mur de Berlin a été érigé en 1961 et la Guerre d’Algérie s’est terminée en Lucien BOURGEOIS - Ambassade de FRANCE en CROATIE - 15 et 16 Novembre 2010

8 Des rapports compliqués avec les USA Plan Marshall, un apport décisif à la modernisation des exploitations agricoles européennes L’exception agricole pour la mise en œuvre de la Pac et dans les négociations du Gatt L’embargo sur le soja de 1973 L’aubaine pour l’UE de l’embargo sur l’URSS après l’invasion de l’Afghanistan La réforme de la Pac de 1992 copiée sur les USA Le partage des marchés de Marrakech 8Lucien BOURGEOIS - Ambassade de FRANCE en CROATIE - 15 et 16 Novembre 2010

9 Une logique industrielle souvent oubliée Les pays européens ont mis en place des politiques agricoles qui s’appuyaient sur des industries très performantes en amont et en aval Les IAA restent actuellement le premier secteur industriel de France et de l’UE L’UE est la première puissance mondiale pour les produits agroalimentaires transformés. 9Lucien BOURGEOIS - Ambassade de FRANCE en CROATIE - 15 et 16 Novembre 2010

10 De l’auto suffisance aux excédents En 1980, l’auto suffisance est assurée même dans le secteur des céréales. En 1984, l’UE impose les quotas laitiers. Mais elle utilise des opportunités favorables sur les céréales (dollar fort et embargo US). Le budget européen augmente à cause des aides à l’exportation et du coût du stockage La Réforme de la PAC de 1992 a pour objectif de limter les dépenses budgétaires 10Lucien BOURGEOIS - Ambassade de FRANCE en CROATIE - 15 et 16 Novembre 2010

11 Un bilan étonnant par rapport aux USA L’UE à 27 dispose de deux fois moins de terres agricoles que les USA Elle assure la sécurité alimentaire de 500 millions d’habitants contre 300 aux USA Depuis 2006, l’UE a dépassé les USA pour les exportations agroalimentaires Les prix des produits alimentaires augmentent moins rapidement en Europe 11Lucien BOURGEOIS - Ambassade de FRANCE en CROATIE - 15 et 16 Novembre 2010

12 Les industries agroalimentaires de l’UE en première position mondiale Lucien BOURGEOIS - Ambassade de FRANCE en CROATIE - 15 et 16 Novembre

13 UE et USA font jeu égal 13Lucien BOURGEOIS - Ambassade de FRANCE en CROATIE - 15 et 16 Novembre 2010

14 14 D’où vient le problème budgétaire ? Lucien BOURGEOIS - Ambassade de FRANCE en CROATIE - 15 et 16 Novembre 2010

15 15 Les dépenses agricoles en baisse depuis 1983 mais plus élevées que dans l’UE Lucien BOURGEOIS - Ambassade de FRANCE en CROATIE - 15 et 16 Novembre 2010

16 16 La charge de la PAC passe de 0,53 % du PIB en 1995 à 0,43 % en 2008 Lucien BOURGEOIS - Ambassade de FRANCE en CROATIE - 15 et 16 Novembre 2010

17 17 Le budget européen Lucien BOURGEOIS - Ambassade de FRANCE en CROATIE - 15 et 16 Novembre 2010

18 La crise et la construction européenne La crise financière a montré les limites de la construction européenne ( Grèce ) Risque de renationalisation de la PAC et utilisation très différente des aides selon les pays La croissance des déficits budgétaires et du chômage réduisent les marges de manœuvre La volatilité croissante des prix agricoles accroit les risques en particulier pour les éleveurs et les IAA 18Lucien BOURGEOIS - Ambassade de FRANCE en CROATIE - 15 et 16 Novembre 2010

19 Nouvelle augmentation très rapide deux ans après la crise de Lucien BOURGEOIS - Ambassade de FRANCE en CROATIE - 15 et 16 Novembre 2010

20 20 7 millions d’exploitations agricoles dans 3 pays d’Europe de l’Est en 2005

21 Lucien BOURGEOIS - Ambassade de FRANCE en CROATIE - 15 et 16 Novembre Le nécessaire rééquilibrage des aides

22 Le poids croissant des aides directes 22Lucien BOURGEOIS - Ambassade de FRANCE en CROATIE - 15 et 16 Novembre 2010

23 23 Les aides directes découplées ne semblent pas adaptées aux contraintes acuelles La PAC est devenue une politique « Marie-Antoinette » uniquement orientée sur le paysage et le bien-être animal Les Droits à Paiement Unique (DPU) sont –Insuffisants quand les prix chutent brutalement –Inutiles quand les prix sont élevés, –Coûteux pour le budget, –Injustes car répartis en fonction du capital, –Peu incitatifs à l’emploi –Pas généralisables dans le monde

24 ENFIN … On va pouvoir poser quelques questions L’alimentation, la vraie légitimité des aides La sécurité alimentaire de chaque pays, de chaque région La proximité géographique et/ou culturelle Le bilan carbone y compris pour le transport jusqu’au produit fini La production agricole doit d’abord satisfaire les consommateurs du marché national 24Lucien BOURGEOIS - Ambassade de FRANCE en CROATIE - 15 et 16 Novembre 2010

25 La PAC comme toute politique suppose d’élaborer une stratégie commune On finissait par croire qu’il suffisait de « laisser faire » pour que tout se passe bien Les exemples américain, allemand et chinois nous montrent que, même pour les pays les plus puissants, ce n’est pas vrai ni pour l’économie générale ni pour l’agriculture Cette crise montre les dangers d’une Union économique sans politiques fiscales et sociales communes. Mais elle montre aussi le coté incontournable de l’UE 25Lucien BOURGEOIS - Ambassade de FRANCE en CROATIE - 15 et 16 Novembre 2010

26 26 La PAC actuelle laisse-t-elle une place aux politiques agricoles nationales ? La volatilité des prix augmente et met en péril les exploitations agricoles qui livrent aux circuits traditionnels L’Etat se désengage à tous les niveaux mais le relais par les interprofessions est encore difficile La construction de l’UE et la mondialisation des échanges est remise en cause par la crise économique La crise obligera à rebattre les cartes vers une logique plus alimentaire et plus en prise avec la valorisation des produits sur les marchés La valorisation « locale » assure une plus grande sécurité

27 Faut-il continuer les politiques de diminution de l’emploi agricole ? « Pourquoi ne pas se fixer comme objectif, dans le farm bill de 2012, d’augmenter le nombre d’agriculteurs de ? » LE MINISTRE AMRICAIN DE L’AGRICULTURE TOM VILSACK ( 30 JUIN 2010 ) LES EMPLOIS ÀGRICOLES DANS L’UE A 27 DE 2000 À 2009 : L’UE à 27 a perdu 3,7 millions d’emplois à plein temps en 9 ans, soit un quart des actifs. Le revenu moyen a augmenté de 5% La France a perdu emplois dans l’agriculture en 9 ans, soit un actif sur 6. Le revenu moyen a baissé de 20% 27Lucien BOURGEOIS - Ambassade de FRANCE en CROATIE - 15 et 16 Novembre 2010

28 28 Les clefs pour comprendre 1.La seule justification des politiques agricoles est leur impact sur l’alimentation 2.Le principal problème est la volatilité des prix 3.Les politiques agricoles modernes ont une histoire commune entre USA et UE 4.La sécurité alimentaire de chaque pays ou groupe de pays est un objectif incontournable 5.Cette sécurité passe par une logique industrielle avec une logistique très sophistiquée (traçabilité) 6.La PAC a été efficace pour les prix alimentaires Lucien BOURGEOIS - Ambassade de FRANCE en CROATIE - 15 et 16 Novembre 2010

29 29 Le Président des USA, Georges BUSH a déclaré (Préambule au Farm Bill de 2002) « Une nation qui peut nourrir sa population est une nation en sécurité »

30 Lucien BOURGEOIS - Ambassade de FRANCE en CROATIE - 15 et 16 Novembre La grande leçon de la prospective « Agriculture et Territoires 2015 » On peut importer une matière première. On peut même importer un cépage ou une race de bovin. On peut copier une technique de production. On ne peut pas copier un territoire

31 Lucien BOURGEOIS - Ambassade de FRANCE en CROATIE - 15 et 16 Novembre Pour en savoir plus Google : Lucien Bourgeois INRA : Site agrobiosciences Toulouse


Télécharger ppt "1 Lucien Bourgeois La PAC 2013 et la crise économique Lucien BOURGEOIS - Ambassade de FRANCE en CROATIE - 15 et 16 Novembre 2010."

Présentations similaires


Annonces Google