La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

 2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Annette David, MD, MPH, FACOEM Associée principale pour les services de consultation sanitaire chez.

Présentations similaires


Présentation au sujet: " 2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Annette David, MD, MPH, FACOEM Associée principale pour les services de consultation sanitaire chez."— Transcription de la présentation:

1  2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Annette David, MD, MPH, FACOEM Associée principale pour les services de consultation sanitaire chez Health Partners, L.L.C. (Guam) Les meilleures pratiques pour la lutte antitabac à l’échelle internationale

2  2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Objectifs de la formation Identifier les principales stratégies de santé publique définies dans la CCLAT de l’OMS et le programme MPOWER Définir le champ d’action des professionnels de santé pour promouvoir la lutte antitabac 2

3  2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Production de cigarettes dans le monde 3 Source iconographique : Tobacco Atlas. (2012).

4  2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Une solution mondiale pour une épidémie mondiale 4 Sources iconographiques : (photo de gauche) Organisation mondiale de la Santé. (2000). Audience publique à Genève ; (photo de droite) Organisation mondiale de la Santé. (2011).

5  2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health MPOWER Les six mesures MPOWER sont les suivantes :  Monitor : surveiller la consommation de tabac et les politiques de prévention  Protect : protéger la population contre la fumée du tabac  Offer : offrir une aide au sevrage tabagique  Warn : mettre en garde contre les risques du tabagisme  Enforce : faire respecter l’interdiction de la publicité, de la promotion et du parrainage en faveur du tabac  Raise : augmenter les taxes sur le tabac Source iconographique : Organisation mondiale de la Santé. 5

6  2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Surveiller la consommation de tabac et les politiques de prévention 6

7  2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Sources de données Global Tobacco Surveillance System (GTSS) : GATS, GYTS, GHPSS Autres enquêtes internationales/ régionales : STEPS de l’OMS, BRFSS et YRBSS Enquêtes nationales 7

8  2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Protéger la population contre la fumée du tabac 8

9  2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Politiques d’interdiction de fumer Les politiques d’interdiction de fumer diminuent l’exposition à la fumée de tabac ambiante de 80 à 90 % dans les environnements hautement exposés. 9

10  2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Offrir une aide au sevrage tabagique Trois types de traitement doivent être inclus dans l’effort de prévention du tabagisme : 1.Conseil de sevrage dans le cadre médical 2.Lignes d’aide à l’arrêt du tabac 3.Pharmacothérapie Les interventions de sevrage tabagique sont efficaces. 10

11  2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Offrir une aide au sevrage tabagique Des études ont montré que, rien que le conseil minimal, dispensé par les professionnels de santé, peut accroître les taux d’abstinence de 30 %. Il est prouvé que les interventions de sevrage tabagique menées par des infirmières augmentent la probabilité d’un sevrage définitif de 50 %. Le conseil minimal antitabac (les 5 fondamentaux et les 5 points à rappeler) doit être systématiquement intégré dans les services de soins primaires. 11

12  2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Mettre en garde contre les risques du tabac 12

13  2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Les avertissements graphiques ont un impact positif sur l’intention d’arrêter 13 Source iconographique : iStockphoto.com

14  2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Avertissements sur les produits du tabac sans fumée Les produits du tabac sans fumée portent plus rarement des avertissements sanitaires. 14 Source iconographique : iStockphoto.com

15  2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Faire respecter les interdictions 15

16  2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health L’interdiction totale de la publicité est efficace Source iconographique : Annette David. 16

17  2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Seuls 19 pays interdisent totalement la publicité 17

18  2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Augmenter les taxes sur le tabac 18

19  2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Taxes élevées = Baisse de la consommation 19

20  2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Fiscalité du tabac optimale Moins de 10 % des pays à revenu intermédiaire et faible ont une fiscalité du tabac optimale. 20

21  2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Prix de vente au détail et taux d’imposition moyens 21

22  2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Impact sur la consommation 22 Source : Mendez et al. (2013). Tob Control, 22(1):

23  2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Pourquoi les professionnels de santé ? Authentiques témoins du développement des maladies liées au tabac Lobbyistes et défenseurs du bien-être des patients Essentiels en tant que leaders d’opinion dotés d’une crédibilité Rôle d’experts possédant les connaissances techniques nécessaires Très bien placés pour influencer les décideurs Exemples pour la société, tant au niveau professionnel que personnel 23

24  2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Rôle des professionnels de santé dans la lutte antitabac En 2004, un sommet international réunissant les associations des professionnels de santé au siège de l’OMS à Genève a abouti à la publication d’un code de conduite pour les professionnels de santé et les organismes sanitaires. Actions au niveau individuel : 1.Médecin : commencer par soi, ne pas fumer 2.Pratique médicale : conseiller à tous les fumeurs d’arrêter 3.Engagement personnel : établissements de soins et habitations sans tabac 4.Élargir ses compétences et ses connaissances sur le sevrage tabagique 5.Refuser tout soutien de la part de l’industrie du tabac 24

25  2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Rôle des professionnels de santé dans la lutte antitabac Actions au niveau institutionnel : 1.Exclure le tabac de toutes les réunions et de tous les événements 2.Inscrire les questions liées au tabac à l’ordre du jour des conférences 3.Évaluer et changer les habitudes tabagiques des membres des associations de santé 4.Refuser le soutien de l’industrie du tabac 5.Promouvoir le renforcement des capacités d’action en faveur de l’arrêt du tabac 25

26  2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Rôle des professionnels de santé dans la lutte antitabac Actions au niveau du système de santé : 1.Inclure la formation sur la lutte antitabac et le sevrage tabagique dans le cursus d’étude des professionnels de santé 2.Intégrer le conseil minimal sur le sevrage tabagique dans les soins de santé primaires 3.Créer une infrastructure de sevrage fiable et instaurer des programmes d’arrêt du tabac dans tous les établissements de soins 4.Promouvoir des politiques d’abstinence en milieu médical et soutenir les efforts de sevrage des professionnels de santé qui fument 26

27  2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Rôle des professionnels de santé dans la lutte antitabac Actions au niveau national :  Soutenir et défendre des politiques publiques de lutte antitabac efficaces, s’inspirant des stratégies définies dans le programme MPOWER, ainsi que l’application pleine et entière de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac  Conseiller les législateurs dans l’élaboration de politiques et de lois antitabac fondées sur les preuves En qualité d’experts, nous nous devons de ne pas consommer de tabac, de reconnaître et de traiter la dépendance, de défendre et de soutenir les politiques et programmes pour un monde sans tabac et d’éviter tout parrainage du tabac. 27

28  2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health 28 Merci !


Télécharger ppt " 2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Annette David, MD, MPH, FACOEM Associée principale pour les services de consultation sanitaire chez."

Présentations similaires


Annonces Google