La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

GE REGROUPEMENT ACADEMIQUE JOURNEES DES 19 & 20 JANVIER 2005 NF C15-100 EN 60 204.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "GE REGROUPEMENT ACADEMIQUE JOURNEES DES 19 & 20 JANVIER 2005 NF C15-100 EN 60 204."— Transcription de la présentation:

1 GE REGROUPEMENT ACADEMIQUE JOURNEES DES 19 & 20 JANVIER 2005 NF C EN

2 GE RAPPELS TITRE 6 NF C

3 GE NF C DOMAINE D’APPLICATION - La norme s'applique entre autre aux installations électriques telles que celles des : ° bâtiments à usage d'habitation ; ° bâtiments à usage commercial ; ° établissements recevant du public ; ° établissements industriels ; ° ………. - Elle est applicable : ° aux circuits alimentés sous une tension nominale au plus égale à Vca et à Vcc; °à tout câblage et à toute canalisation qui ne font pas l'objet des normes relatives aux appareils d'utilisation Extraits de la norme

4 GE NF C TITRE 6 VERIFICATION Toute installation doit être vérifiée avant sa mise à disposition de l’usager. Cela consiste en :  Une inspection visuelle  Des essais :  Mesure de la continuité des conducteurs de protection et de la liaison équipotentielle.  Mesure de la résistance d’isolement  Vérification des conditions de protection par coupure automatique de l’alimentation  Mesure de la résistance de prise de terre (ou de boucle de défaut)  Essais fonctionnels

5 GE NF C ESSAI CONTINUITE PE / MASSES Cet essai est demandé dans le cadre de la vérification des conditions de protection par coupure automatique de l’alimentation. Essai effectué avec une source de Tension à vide de 4 V à 24V, en continu ou en alternatif, sous une intensité d’au moins 0,2A, entre la borne PE (ou barrette de mesure) et les masses. Valeur mesurée < 2 Ohms* * C

6 GE NF C ESSAI D’ISOLEMENT Cet essai doit être réalisé entre chaque conducteur actif et la terre. La norme autorise la possibilité de raccorder ensemble les conducteurs de phase et le conducteur du neutre. L’installation complète doit être déconnectée du secteur, puis toutes les lampes et équipements débranchés. Tous les fusibles doivent être en place, les disjoncteurs enclenchés et les circuits terminaux activés.

7 GE NF C CONDITIONS DE L’ESSAI Cette mesure est réalisée en courant continu. La valeur de la tension d’essai doit être conforme aux valeurs données dans le tableau ci-dessous. Le courant doit être supérieur à 1mA Tension nominale du circuit BT V Tension d’essai en courant continu V Résistance d’isolement minimale M  TBTS & TBTP250> 0,25 Un < 500V500> 0,5 Un >500 V1000> 1,0

8 GE NORME EN SECURITE DES MACHINES EQUIPEMENT ELECTRIQUE DES MACHINES

9 GE INTRODUCTION Cette norme Européenne fournit les règles et recommandations relatives à l'équipement électrique des machines en vue d'assurer: ‑ la sécurité du personnel et des biens ‑ la cohérence de réponse des commandes, ‑ la facilité de la maintenance.

10 GE NF EN DOMAINE D’APPLICATION Elle est applicable à la réalisation de l'équipement et des systèmes électriques et électroniques des machines, y compris un groupe de machines fonctionnant ensemble d'une manière coordonnée, mais excluant les aspects de niveau plus élevé des systèmes (par exemple, les communications entre systèmes).

11 GE QUELQUES DISPOSITIONS CONSTRUCTIVES

12 GE ALIMENTATION Il est recommandé lorsque cela est possible, que l'équipement électrique d'une machine soit connecté à une seule alimentation électrique. Il est recommandé de raccorder directement les conducteurs d'alimentation sur les bornes d'entrée du dispositif de sectionnement de l'alimentation. Il faut indiquer sur le plan les éléments nécessaires pour sélectionner le dispositif de protection contre les surintensités de la canalisation d’alimentation.

13 GE BORNE DE PE EXTERIEUR Une borne pour raccorder le conducteur de protection extérieur doit être fournie à proximité des bornes des conducteurs de phase associés (La seule repérée PE) Section des conducteurs de phase de l'installation S (mm2) Section minimale du conducteur de protection externe Sp (mm2) S < 16S 16 < S < 3516 S > 35S /2

14 GE CONTINUITE DU CIRCUIT DE PROTECTION Les points de connexion et de liaison doivent être prévus de façon que leurs caractéristiques conductrices ne soient pas altérées,par des influences mécaniques, chimiques ou électrochimiques. Lors de l'utilisation d'enveloppe ou de conducteur en aluminium ou alliage d'aluminium, une considération particulière doit être donnée aux problèmes de corrosion électrolytique.

15 GE CONTINUITE DU CIRCUIT DE PROTECTION Les conduits métalliques, flexibles ou rigides et les gaines métalliques de câble ne doivent pas être utilisés comme conducteurs de protection. (mais doivent être raccordés au PE) La continuité du circuit de protection équipotentielle doit être assurée pour les équipements électriques montés sur des couvercles, des portes, des plaques de fermeture, etc... Celle-ci ne doit pas être réalisée par les systèmes de fermeture, les charnières, les rails support, etc..

16 GE ALIMENTATION DU CIRCUIT DE COMMANDE Dans les circuits de commande dont un côté est relié au circuit de protection équipotentielle, une borne de la bobine ou de tout autre dispositif électrique, doit être reliée directement à ce côté du circuit de commande.

17 GE DISPOSITIONS FONCTIONNELLES

18 GE CATEGORIE D’ARRET ‑ Catégorie 0: arrêt par suppression immédiate de la puissance sur les actionneurs (arrêt non contrôlé) ‑ Catégorie 1: arrêt contrôlé en maintenant la puissance sur les actionneurs pour obtenir l’arrêt de la machine, puis coupure de la puissance quand l'arrêt est obtenu. ‑ Catégorie 2: arrêt contrôlé en maintenant la puissance sur les actionneurs.

19 GE ARRET D’URGENCE Ils doivent être du type à verrouillage automatique et placés de façon à être facilement accessibles. Les dispositifs arrêt d'urgence doivent être placés à chaque poste de commande d'opérateur et aux autres emplacements de commande où l'arrêt d'urgence est prescrit. Les contacts des dispositifs arrêt d'urgence doivent être à manœuvre positive d'ouverture. Les organes de commande des dispositifs d'arrêt d'urgence doivent être de couleur ROUGE. S'il existe un fond derrière l'organe de commande du dispositif, il doit être de couleur JAUNE

20 GE ARRET D’URGENCE L'arrêt d'urgence doit fonctionner comme un arrêt de catégorie 0 ou 1 (déterminé en fonction de l'évaluation du risque de la machine. catégorie 0: il doit être réalisé uniquement avec des composants électromécaniques câblés. catégorie 1: la suppression d'énergie aux actionneurs doit être assurée et réalisée au moyen de composants électromécaniques.

21 GE EXEMPLE ARRET CATEGORIE 1

22 GE IDENTIFICATION FONCTIONNELLE

23 GE COULEUR DES BOUTONS POUSSOIRS FONCTIONCouleurs préférées Couleurs possiblesCouleurs interdites Marche / Mise sous tensionBLANCGRIS, NOIR, VERTROUGE Arrêt / Mise hors tensionNOIRGRIS, BLANC, ROUGE VERT Arrêt d’urgenceROUGE Fonctionnement monostable BLANC, GRIS, NOIR ROUGE, JAUNE, VERT RéarmementBLEU, BLANC, GRIS, NOIR VERT Condition sûre ou normaleVERT Fonctions obligatoireBLEU Fonctions d’asservissement ou condition anormale JAUNE

24 GE MARQUAGE DES BOUTONS POUSSOIRS MISE SOUS TENSION MISE HORS TENSION Provoquant alternativement MARCHE et ARRET ou MISE SOUS TENSION et MISE HORS TENSION Provoquant un mouvement lorsqu'ils sont actionnés et un arrêt lorsqu'ils sont relâchés En plus de l'identification fonctionnelle, il est recommandé de marquer les boutons-poussoirs avec des symboles soit à côté soit de préférence directement sur les organes de commande.

25 GE COULEUR DES VOYANTS CouleurSignification.ConditionAction de l'opérateur Exemples d'application ROUGEURGENCEDangereuseimmédiateCoupure, surcourse, valeurs hors limites de sécurité. JAUNEANORMALAnormaleSurveillance, intervention Valeurs hors limites normales, déclenchement protection VERTNORMALNormaleOptionnelleAutorisation de démarrer, indication des limites normales de travail. BLEUOBLIGATIONQui nécessite une action ObligatoireFonction de réarmement BLANCNEUTREAutresInformations générales

26 GE CARACTERISTIQUES DES CONDUCTEURS La rigidité diélectrique de l'isolation doit être suffisante pour supporter la tension d'essai avec un minimum de 2000 V en courant alternatif, pendant 5 min, pour les câbles soumis à des tensions supérieures à 50 V en courant alternatif, ou 120 V en courant continu. Pour des circuits TBTP indépendants, la rigidité diélectrique doit être suffisante pour supporter une tension d'essai de 500 V courant alternatif, pendant 5 min.

27 GE COULEUR DES CONDUCTEURS COULEURUTILISATION NOIRCircuits de puissance en courant alternatif et en courant continu, ROUGECircuits de commande en courant alternatif, BLEUCircuits de commande en courant continu ORANGECircuits de commande alimentés par une source de puissance externe ( non sectionnés par le sectionneur principal) VERT/JAUNEConducteur PE BLEU CLAIRConducteur de neutre

28 GE ESSAIS d’après NF EN 60204

29 GE GENERALITES Les essais sont réalisés lorsque l’équipement électrique est complètement raccordé à la machine. La machine doit être soumise aux essais suivants: -1- Continuité du circuit de protection équipotentielle -2- Essais de résistance de l’isolement -3- Essais diélectriques -4- Protection contre les tensions résiduelles -5- Essais de compatibilité électromagnétique -6- Essais fonctionnels

30 GE MISE EN SECURITE La machine n’est pas raccordée au réseau pour les premiers essais. Les conducteurs actifs du circuit d’alimentation sont mis en court-circuit pour ces mesures. Le matériel de protection doit être adapté au niveau de tension des mesures (+ de 1000V) Gants de classe 1 (7500V), tapis (10 kV) Nécessité de réaliser une fiche de procédure de contrôle précise et adaptée à l’équipement à contrôler. Points de contrôles identifiés, personnes autorisées, consignes de sécurité…..

31 GE ZONE D’ESSAIS Il est nécessaire de bien baliser la zone d’essai. La distance entre la machine contrôlée et le balisage doit être suffisante pour qu’une personne extérieure ne puisse pas accéder au parties métalliques de la machine contrôlée. Il serait judicieux de mettre en place une signalisation visuelle particulière (gyrophare par exemple) pendant toute la durée des essais, pour signifier le danger. Cette signalisation pourrait être asservie à l’alimentation de l’appareil de contrôle.

32 GE -1- CONTINUITE DU PE 2 contrôles sont à réaliser : Inspection visuelle (conformité), et inspection du serrage des connexions. Essais réalisés entre la borne du PE et les différents points de connexions du circuit de protection équipotentielle

33 GE CONDITIONS DE L’ESSAI Faire passer un courant d’au moins 10A à 50Hz délivré par une source TBTP pendant au moins 10 secondes. Portion en essai Section (mm²) de conducteur PE Chute de tension max (V) >61.0 Mesure à réaliser pour chaque conducteurs de la liaison équipotentielle.

34 GE -2- RESISTANCE D’ISOLEMENT Cette résistance exprime la qualité de l’isolation entre deux conducteurs. Le caractère non destructif de sa mesure la rend intéressante pour le suivi du vieillissement des isolants durant la période d’exploitation de l’installation. Elle sert souvent de base à la maintenance préventive.

35 GE ESSAI RESISTANCE D’ISOLEMENT Réalisée sous 500V Courant Continu, entre les conducteurs du circuit de puissance et le circuit de protection équipotentielle ATTENTION: Court-circuiter les conducteurs L1, L2, L3, et N Valeur mini : 1 Mohms

36 GE -3- ESSAI DIELECTRIQUE L’épreuve de tenue diélectrique, ou « essais de claquage », indique la capacité d’un isolant à supporter une surtension de moyenne durée sans que se produise un amorçage. L’objectif principal de cet essai est de s’assurer que les règles de construction relatives aux lignes de fuite et aux distances d’isolement dans l’air sont respectées. Le caractère plus ou moins destructif de cet essai en cas de défaut le réserve aux matériels neufs ou rénovés.

37 GE CONDITIONS DE L’ESSAI La mesure porte entre les conducteurs de tous les circuits et le circuit de protection équipotentielle. Exception : circuits fonctionnant en TBTP Tension d’essai : >2Un avec un minimum de 1000V Fréquence: 50Hz délivré par un transformateur de 500VA

38 GE SCHEMA DE L’ESSAI Déconnecter les composants non calibrés pour supporter cet essai Mettre en court-circuit les conducteurs actifs

39 GE CARACTERISTIQUES ALIMENTATIONS CC ALIMENTATION REDRESSEE

40 GE CARACTERISTIQUES TRANSFORMATEURS

41 GE CARACTERISTIQUES CONDUCTEURS * Informations « câbleries de Lens » Conducteurs série H07V- x et câbles séries H05VV-F, H05RR-F, H05 RN-F Tension de test de diélectrique : 2000V*

42 GE CARACTERISTIQUE DES MOTEURS

43 GE CARACTERISTIQUES VARIATEURS Renseignements CHORUS DIRECT Pour un ATV 11 : - En 400V, testé à 2000V / 50Hz /20s - En 230V, testé à 1500V / 50Hz / 20 s Pour un ATV 48 : - En 690V, testé à 3650V / 50Hz /20s Entre circuit de puissance et masse.

44 GE FIN DES ESSAIS HORS TENSION Attention, la suite des essais demande la présence de la tension d’alimentation sur la machine. Il est impératif de prévoir dans la fiche de procédure l’enlèvement de la mise en court-circuit des phases et du neutre.

45 GE -4- TENSIONS RESIDUELLES Toute partie conductrice présentant une charge supérieure à 60 microcoulombs doit être déchargée jusqu'à 60 V en moins de 5 s après la coupure de la tension d'alimentation*. ( située dans une enveloppe) Dans le cas de prises ou d'appareils similaires dont le retrait se traduit par l'exposition de parties conductrices (par ex. de broches), le temps de décharge ne doit pas dépasser 1 s

46 GE SCHEMA DE L’ESSAI Dérivation Contrôle au niveau de la prise : U<60V en moins de 1 seconde

47 GE SCHEMA DE L’ESSAI Contrôle à l’intérieur de l’enveloppe : U<60V en moins de 5 secondes

48 GE -5- COMPATIBILITE ELECTROMAGNETIQUE Réalisés selon les normes CEI 801-X (années 70) * Ces normes sont actuellement en cours de remplacement par les normes de la série CEI X Elles concernent les essais d’immunité des équipements aux champs électromagnétiques, aux décharges électrostatiques, aux ondes de chocs, ……

49 GE -6- ESSAIS FONCTIONNELS Les fonctions de l’équipement électrique, et plus particulièrement celles relatives à la sécurité, aux protecteurs, aux dispositifs de protection doivent être essayés. SI des modifications sont nécessaires, les portions modifiées doivent être contrôlées à nouveau.

50 GE Merci de votre attention Photos et dessins : Charvin Arnoux, Fluke, Schneider Références: NF C , NF EN 60204, NF C , décret du 14 novembre 1988 UTE C


Télécharger ppt "GE REGROUPEMENT ACADEMIQUE JOURNEES DES 19 & 20 JANVIER 2005 NF C15-100 EN 60 204."

Présentations similaires


Annonces Google