La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PROTOCOLE EXPERIMENTAL D’EVALUATION DE L’INTERFERON GAMMA Modèle de présentation destinée aux acteurs terrain (VS et GDS)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PROTOCOLE EXPERIMENTAL D’EVALUATION DE L’INTERFERON GAMMA Modèle de présentation destinée aux acteurs terrain (VS et GDS)"— Transcription de la présentation:

1 PROTOCOLE EXPERIMENTAL D’EVALUATION DE L’INTERFERON GAMMA Modèle de présentation destinée aux acteurs terrain (VS et GDS)

2 Contexte Avis de l’Anses et de l’AESA de 2012: reconnaissance de l’intérêt du test IFG mais nécessité de poursuivre son évaluation et pas encore la possibilité d’utiliser l’IFG en recontrôle (sans IDT) dans réglementation EU. Volonté de la DGAL de faire évoluer la réglementation européenne en introduisant l’utilisation du test IFG en recontrôle, pour limiter la durée de blocage des cheptels. Echanges DGAL/Commission en 2012/2013: le principe du protocole expérimental est accepté

3 Enjeux du protocole UE a donné son feu vert pour certains allègements dans le cadre du protocole pour la durée du protocole Protocole en place pour deux campagnes : chance unique de pouvoir démontrer l’intérêt de l’IFG Mobilisation importante de nombreux partenaires autour de la Plateform ESA: DGAl, ANSES, ENVA, GDS France, SNGTV, ADILVA, Coop de France

4 Qui peut entrer dans le protocole? Ce protocole s’adresse à tous les troupeaux bovins de France continentale détenant des bovins.  engagements écrits de l'éleveur et du VS (modèle proposé) pour garantir le maintien dans le protocole et l’utilisation du cutimètre par le vétérinaire

5 Qui ne peut pas entrer dans le protocole? troupeaux dans lesquels la contention des bovins ne permet pas la réalisation de lecture objective des tuberculinations au cutimètre: cf. impossibilité de mener à bien le protocole, troupeaux classés à risque administratif pour inobservation de la réglementation sanitaire: cf. risque de mauvaise réalisation du protocole, les établissements de quarantaine et de collecte de semence pour l’insémination artificielle: cf. enjeux particuliers liés aux productions de cette filière

6 Quid si hors protocole ? Dans certains départements le Préfet rend le protocole obligatoire La note DGAL/SDSAP/ gestion des suspicions s’applique sans recours à IFG: Si le protocole n’est pas applicable Si l’éleveur ou le vétérinaire ne sont pas volontaires et qu’il n’est pas obligatoire En cas d’abandon (retrait possible de qualification suivant modifications AM15/9/03)

7 Protocole expérimental IFG Objectif Démontrer qu’une analyse IFG à J+3 est au moins aussi sensible qu'un contrôle IDC à J42 sur des bovins pour lesquels un test de recontrôle est possible. Animaux à statut non déterminé, qui peuvent bénéficier d’un recontrôle (en accord avec la Directive 64/432) : - animaux avec un résultat IDS ou IDC douteux - animaux avec IDS positives mais pour lesquels on soupçonne une réaction faussement positive

8 Protocole expérimental IFG Tests IFG utilisés Les antigènes = PPD aviaire et bovine + recombinants (ESAT-6 et CFP-10 et autres antigènes) Les kits de dosage = Bovigam® (+ IDVET® dans un 2nd temps). Les analyses statistiques Seront réalisées par l’Unité EpiMAI de l’ENVA

9 Gestion des suspicions: comparaison gestion classique / protocole IFG Gestion classique Plus de possibilité d’utiliser le test IFG pour qualifier la suspicion Si suspicion faible: Qualification du cheptel suspendue, élevage bloqué. Bovins non neg soit envoyés pour abattage diagnostique soit recontrôlés à 42j en IDC. Si suspicion forte: Qualification du cheptel suspendue, élevage bloqué. Les bovins non négatifs sont envoyés pour abattage diagnostique + le cheptel est recontrôlé à 42j. Protocole IFN Utilisation du test IFG pour qualifier la suspicion Si suspicion faible: Pas de suspension de Q, seuls les bovins non neg sont bloqués. Bovins non neg recontrôlés à 42j en IDC et IFG Si suspicion forte: Qualification du cheptel suspendue, élevage bloqué. Les bovins non neg sont gardés 42 jours avant abattage diagnostique pour être retestés en IDC + IFG, de plus le cheptel est recontrôlé.

10 Schéma décisionnel

11 Pour les cas avec beaucoup de réactions IDT non négatives initiales: - si bvs IFN non conclusif ou neg à J3 - et si pas de réaction positive à J42 ni en IDC ni en IFN -  Possibilité d’abattre une partie des animaux qui ont réagi à l’IDT initiale (les animaux avec les réactions les plus fortes)

12 Résumé des intérêts et contraintes pour l’éleveur Intérêts à court terme: Si IFG neg (suspicion faible): blocage des seuls bvs IDT non neg et circulation possible pour les autres bovins (maintien de la Q) libération de ces animaux au bout de 42 jours si tests négatifs  on peut éviter les abattages diagnostiques tout en ne bloquant pas le cheptel Contraintes : si IFG pos ou non conclusif (susp forte): obligation de garder les animaux non neg 42 j avant l’abattage diagnostique pour les re-tester en IDC et IFG. Intérêt à long terme: contribuer à l’évolution de la réglementation, éviter les recontrôles à J42

13 Collecte des données Les données auront plusieurs sources: - Sigal (données saisies par les DDPP) - données des tests IFG (données brutes recueillies par les laboratoires sous forme de tableau Excel suivant modèle diffusé par l’Adilva) - données des IDT et des plis de peau: les CR d’IDT sont complétés par les VS (transmis aux DDPP puis aux coordonnateurs tuberculose régionaux). Tous les plis de peau doivent être mesurés. Si pas mesurés à J0, il faut mesurer à J3 sur la face opposée et l’indiquer sur le CR d’IDT.

14 Détails et logistique  Les tests IFG suite à IDT non négative initiale, doivent être réalisés entre J3 (= jour de la lecture ) et J8 (soit 5 jours max après la lecture).  Les recontrôles: mini 42j et max 52j après 1ère IDT  Prélèvements IFG de recontrôle = le jour de l’injection de l’IDC.  Pas de traitements immunodépresseur entre 1ere IDT et recontrôles  Les prélèvements doivent être acheminés au laboratoire dans les 8 h suivant le prélèvement Il faut que les prélèvements arrivent au laboratoire impérativement avant 15h les lundis, mardi, mercredi, jeudi (à fixer avec le labo) (sauf la veille des jours fériés où les prélèvements ne pourront pas être acceptés)

15 Diapo pour les dpt qui n’ont pas l’expérience du test IFN Principe du test IFN 8 heures maxi. Une nuit Mesure de la production d’IFG par lecture de la D.O. Stimulation en présence des Ag (ppd + recombinants) + témoins Sécrétion d’IFG par les lymphocytes T sensibilisés

16 Diapo pour les dpt qui n’ont pas l’expérience du test IFN Gestion des échantillons pour le test IFG Prélèvements : PAS DE CHOC THERMIQUE Il faut au moins 10 ml de sang, dans un tube hépariné à bouchon vert (à température ambiante). Le tube est retourné 10 fois délicatement, puis conservé à température de 17 à 23°C Pas de glace ou de plaques eutectiques en contact avec les prélèvements s’il fait chaud: préconiser seulement un véhicule modérément climatisé. Ne pas réfrigérer les prélèvements. Ne pas les exposer au froid en période hivernale: préconiser de les entreposer et les transporter dans un véhicule modérément chauffé. Transport des échantillons Echantillons dans une enveloppe scellée/un sac scellé avec le nom de l’éleveur, la date et l’heure du prélèvement.

17 Aspects financiers Les analyses réalisées dans le cadre de ce protocole: prises en charge par l’Etat comme tout acte de police sanitaire (en dehors de l’IDT initiale si réalisée en prophylaxie). Crédits spécifiques à demander à la DGAL Les animaux abattus sont dédommagés sur la base du dédommagement classique abattage diagnostique (1900 euros pour un adulte ou 2200 si inscrit au livre généalogique)

18 Références Réglementaires Nds DGAL/SDSPA/ sur le protocole expérimental d’évaluation de l’Interféron Gamma Nds DGAL/SDSPA/ sur les dispositions techniques relatives à l’intradermotuberculination Nds DGAL/SDSAP/ sur les modalités techniques de gestion des suspicion de tuberculose bovine Scientifiques Avis de l’AESA: Avis de l’Anses:

19 Liste des personnes contacts DDPP: LABO:


Télécharger ppt "PROTOCOLE EXPERIMENTAL D’EVALUATION DE L’INTERFERON GAMMA Modèle de présentation destinée aux acteurs terrain (VS et GDS)"

Présentations similaires


Annonces Google