La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Louis Aragon Il n’y a pas d’amour heureux Poème chanté par Françoise Hardy Par Nanou et Stan.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Louis Aragon Il n’y a pas d’amour heureux Poème chanté par Françoise Hardy Par Nanou et Stan."— Transcription de la présentation:

1

2 Louis Aragon Il n’y a pas d’amour heureux Poème chanté par Françoise Hardy Par Nanou et Stan

3 Rien n'est jamais acquis à l'homme, ni sa force Ni sa faiblesse, ni son coeur. Et quand il croit Ouvrir ses bras, son ombre est celle d'une croix Et quand il veut serrer son bonheur, il le broie Sa vie est un étrange et douloureux divorce Il n'y a pas d'amour heureux

4 Sa vie, elle ressemble à ces soldats sans armes Qu'on avait habillés pour un autre destin A quoi peut leur servir de se lever matin Eux qui 'on retrouve au soir désormais incertains Dites ces mots " Ma vie " et retenez vos larmes Il n'y a pas d'amour heureux

5 Mon bel amour, mon cher amour, ma déchirure Je te porte dans moi comme un oiseau blessé Et ceux-là sans savoir nous regardent passer Répétant après moi ces mots que j'ai tressés Et qui, pour tes grands yeux, tout aussitôt moururent Il n'y a pas d'amour heureux

6 Le temps d'apprendre à vivre il est déjà trop tard Que pleurent dans la nuit nos coeurs à l'unisson Ce qu'il faut de malheur pour la moindre chanson Ce qu'il faut de regrets pour payer un frisson Ce qu'il faut de sanglots pour un air de guitare Il n'y a pas d'amour heureux

7 Il n'y a pas d'amour heureux est un poème de Louis Aragon, paru dans La Diane Française en Écrit en 1943, Aragon y exprime sa conception de l'amour comme un absolu inaccessible. Il y fait également de nombreuses références à la Résistance, notamment dans la dernière strophe. Il a été mis en chanson, ôté de sa dernière strophe, par Georges Brassens, sur une mélodie identique à celle de La Prière, et cette chanson a été chantée au moins 60 fois par divers artistes, comme Hugues Aufray, Barbara, Catherine Sauvage, Nina Simone, Françoise Hardy, Keren Ann, Youssou N'Dour ou Danielle Darrieux (dans le film Huit Femmes). Nous vous invitons à parcourir l’analyse littéraire de ce poème sur les diapositives 7, 8, et 9 …../…..

8 Première strophe Pour tous les hommes, la vie est un combat permanent, au cours duquel tout peut changer, ou être remis en question. (ex : la force, la faiblesse, le cœur) Aragon nous met en garde : la stabilité, la continuité n'existent pas. Il veut nous faire comprendre qu'il ne faut surtout pas vivre avec le sentiment que rien ne va jamais changer. Il y a donc divorce entre ce que je suis aujourd'hui et ce que je serai demain. Une autre caractéristique de la condition des hommes implique qu'il y ait, entre intentions, actes et résultats, un divorce incompréhensible. Parfois, nous voulons tellement bien faire que nous faisons mal : dans tout ce qui est positif (ouvrir ses bras pour aller vers les autres) i l y a du négatif (la souffrance de la croix). Tout peut avoir une double face, comme toute médaille a son revers ; les bonnes intentions peuvent malheureusement tourner mal. Deuxième strophe Aragon poursuit son exploration du sens de notre vie. Le premier vers nous fait penser à la défaite de la France. C'est donc une allusion à la drôle de guerre, au cours de laquelle on avait promis la victoire aux soldats français ; or, démunis des armes nécessaires, ils ont été vaincus en quelques semaines. A l'image de celle de ces soldats, notre réalité ne correspond à ce que l'on nous a dit. La vie est alors bien décourageante puisqu'on a l'impression de ne plus pouvoir agir sur notre de. …./……

9 Troisième strophe Aragon ne conteste pas la beauté de l'amour, mais il constate qu'il induit inévitablement une blessure : autour de lui tout n'est que malheur. Dans cette période de guerre, et pour quelqu'un qui n'est pas un pur égoïste, il est difficile de ne pas en faire abstraction. Cela nous permet de comprendre le refrain : comme l'amour est déjà partagé, les hommes sont conduits à partager le malheur qui les entoure. Par conséquent, un amour totalement heureux et totalement déculpabilisé ne pourra exister que le jour où tous nos semblables seront heureux. C'est une utopie et voilà pourquoi celui qui réfléchit et qui est conscient, ne peut jamais véritablement être heureux. Aragon fait également allusion aux nombreux poèmes qu'il a écrits pour Elsa, dans lesquels il semble toujours parler d'un amour exceptionnel et parfait. Ses vers célèbres sont même récupérés par le public et réutilisé pour évoquer ses propres amours. En réalité, Aragon dit que ses mots sont morts et qu'ils n'avaient aucun sens à l'instant où ils ont été écrits pour Elsa. Il fait aussi observer que le public se trompe et que derrière cette apparente perfection se cachent aussi des souffrances : les amours heureux existent en apparence mais cachent parfois des souffrances intimes. Quatrième strophe La quatrième strophe met l'accent sur la difficulté de l'apprentissage et de la création : pratiquement toute l'existence se passe à apprendre, à découvrir et lorsqu'on a enfin l'impression de savoir, on est vieux, et on prend conscience du caractère éphémère de la vie. Vibrer à l'unisson avec autrui est possible et c'est même une belle image pour parler de l'amour : ce partage, cet accord débouche cependant la plupart du temps sur un partage d'une certaine souffrance ; pour Aragon, quand on s'aime, c'est plus souvent pour pleurer ensemble que pour vivre ensemble, lorsqu'on est conscient de la difficulté de la condition humaine. Une chanson, un frisson, un air de guitare, symboles des moments heureux de l'existence sont reliés à chaque fois et de façon anaphorique à des formes de souffrance : c'est la souffrance qui est inspiratrice chez l'artiste ; il faut souffrir, faire des efforts, faire des gammes, avant de pouvoir jouer un air de guitare. Et même les éclairs de jouissance que nous pouvons ressentir parfois, nous les payons par des regrets. Pour toutes ces raisons, il n'y a pas d'amour heureux, et il y a tout au plus des moments de bonheur. …./…..

10 Cinquième strophe ci-dessus Le paradoxe de l'amour est ici repris. L'amour et la douleur sont proportionnels : c'est ceux qui aiment le plus qui sont le plus amenés à souffrir ; seuls les indifférents ne souffrent jamais : un amour laisse toujours des traces. (ex : plus un fleur était belle, plus le fait qu'elle se fane est dommage. Aragon parle de l'amour en général, à toutes les formes de passion. Cela signifie que dès lors qu'on aime quelque chose, il faut se préparer à souffrir. L'amour rassemble, unit renforce. Mais l'amour a besoin d'un engrais, d'une nourriture : l'essentiel, dans la vie, c'est de partager. L'amour se nourrit du partage, et meurt sans lui. Jusque là, tout semble négatif. Pourtant, la dernière phrase, introduite par mais, s'oppose à tout le reste. Lorsqu'on aime, au moins, on est à deux. L'important, c'est de ne pas être seul et de partager. L'amour est la seule chose qui permet de supporter la condition humaine. Certes, il n'y a pas d'amour heureux, mais il y a de l'amour, et c'est déjà pas mal. Nanou et Stan le 15/09/2014 Il n'y a pas d'amour qui ne soit douleur Il n'y a pas d'amour dont on ne soit meurtri Il n'y a pas d'amour dont on ne soit flétri Et pas plus que de toi l'amour de la patrie Il n'y a pas d'amour qui ne vive de pleurs Il n'y a pas d'amour heureux Mais c'est notre amour à tous les deux


Télécharger ppt "Louis Aragon Il n’y a pas d’amour heureux Poème chanté par Françoise Hardy Par Nanou et Stan."

Présentations similaires


Annonces Google