La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les monuments de Paris Maïliz Courtial Sarah Tuchman 4ème1 La Source IDD 2005.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les monuments de Paris Maïliz Courtial Sarah Tuchman 4ème1 La Source IDD 2005."— Transcription de la présentation:

1 Les monuments de Paris Maïliz Courtial Sarah Tuchman 4ème1 La Source IDD 2005

2 Sommaire I. La Tour Eiffel - Son histoire - graphique + analyse II. L’arc de Triomphe - Son histoire III. Le Louvre - son histoire - les œuvres IV. Notre Dame de Paris V. L’opéra Garnier - Le plafond - Graphique + analyse VI. Le sacré cœur VII. Les invalides VIII. L’opéra Bastille IX. L’obélisque X. Le musée d’Orsay - Son histoire XI. L’institut de Monde Arabe XII. Beaubourg XIII. Le Panthéon - La crypte XIV. Graphique + analyse

3 La Tour Eiffel La Tour Eiffel, qui mesure aujourd'hui 324 mètres, y compris l'antenne de télévision à son sommet, accueille plus de visiteurs par an. A Tour compte 1665 marches jusqu’à son sommet (1710 à l’origine). La hauteur de la tour augmente par temps chaud et se rétracte par basses températures. Lorsque l’atmosphère le permet, la vue peut porter jusqu’à 67 km.

4 Histoire La Tour Eiffel fut conçut pour le concours ouvert par le ministre de Commerce et de l’industrie à l’occasion de l’exposition universelle de En 1884 Gustave Eiffel propose la construction d’une tour haute de 300 mètres sur une base de 125 mètre. Le projet Eiffel fut retenu parmi 700 concurrents. Elle devait par ailleurs être détruite à l’expiration de la concession (1909) et fut sauvée grâce à l’engouement touristique qu’elle suscitait.

5 Fréquentation de la Tour Eiffel

6 Analyse A l’ouverture de la Tour Eiffel, on constate que les visiteurs sont nombreux, 2 millions. Jusqu’en 1900, la fréquentation a beaucoup diminuée. En 1900, le début du nouveau siècle, les visiteurs reviennent en masse. On peut donner comme explication de nombreuses fêtes organisées pour ce nouveau siècle. Jusqu’en 1914, la Tour Eiffel connaît une fréquentation toujours constante. Durant la première guerre, de 1914 à 1918, la Tour Eiffel n’a aucune fréquentation. La Tour est fermée jusqu’à Jusqu’en 1940, les gens n’avaient pas encore de congés payés donc ils ne voyageaient pas beaucoup. De plus, les moyens de transports n’étaient pas développés. Durant la seconde guerre mondiale, la Tour Eiffel est fermée, elle est réquisitionnée pour les militaires. Jusqu’à présent, La tour n’a cessé de se développer. La fréquentation a dépassé les 6 millions de visiteurs vers Cela est dû au développement des conditions de travail (congés payés), des transports qui a permis aux étrangers de visiter la Tour Eiffel.

7 L’arc de triomphe L'arc de Triomphe, monument à la gloire de la Grande Armée, a été commandé par Napoléon en Les travaux sont interrompus lors de la chute de l'Empire, puis reprennent en 1825 pour s'achever en C'est Louis- Philippe qui l'inaugure. C'est sous l'arc qu'ont été rendus les derniers honneurs de nombreux militaires. En 1920, le corps d'un soldat inconnu mort pendant la première guerre mondiale y est enterré. Trois ans plus tard, une flamme en souvenir des morts de la guerre est allumée près de sa tombe.

8 Cet arc s'inspire des arcs de triomphe de l'antiquité, mais en plus grand (50m de haut, 45m de large), et comporte d'importants hauts-reliefs. Il est situé au milieu de la place Charles de Gaules, précédemment nommée place de l‘ Étoile à cause de l'aspect que lui donnent les 12 avenues qui en partent.

9 Histoire En 1667, le Palais des Tuileries s'agrémente d'un vaste parc champêtre qui s'étend jusqu'à la colline de Chaillot. Le Nôtre, chargé des travaux, exécute alors un vaste ensemble d'avenues. Ces dernières sont bordées de plantations, au milieu desquelles les parisiens peuvent se promener. En 1694, la grande avenue nouvellement créée prend le nom de Champs Elysée, en référence à la mythologie grecque. Initiée par Colbert, la supervision des travaux revient ensuite au Marquis de Marigny. Il fait intégralement replanter les promenades déjà existantes. De la fin du XVIII ème siècle jusqu'à la moitié du XIX ème siècle, les Champs Elysée gardent le même visage. La place de l'Étoile, n'est encore qu'un terre- plein.

10 Le Louvre Installé sur un domaine de plus de 40 hectares en plein cœur de Paris, sur la rive droite de la Seine, le musée du Louvre offre environ 60000m² de salles d’exposition consacrées à la conservation d’objet représentatifs. Le « Grand Louvre » est aussi un ensemble culturel ayant une mission didactique vis-à-vis du public, qu’il remplit par les biais de conférences, de productions audiovisuelles et interactives, et de nombreuse publications imprimées disponibles à la librairie qui se trouve sous la pyramide.

11 Histoire Le château médiéval à l’origine du palais actuel a été édifié par le roi Philippe Auguste à la fin du XII e siècle. La renommée internationale du musée du Louvre fait parfois oublier qu’à son origine il a été conçu pour avoir une fonction palatiale. Dès le Moyen Age, son évolution a été tout a fait exceptionnelle, marquée à la fois par les grands événements de l’histoire de France et par la succession d’architectes et décorateurs qui y ont apposé leur marque. La Grande Perspective avec le jardin des Tuileries, l'obélisque de la place de la Concorde et l'arc de triomphe de l'Etoile

12 Les oeuvres Le musée du Louvre conserve environ peintures européennes réalisées entre la fin du XIIIe siècle et le milieu du XIX e siècle, de genres et de formats très différents :des petits tableaux aux toiles monumentales, offrant une diversité encyclopédique. Le Louvre renferme de nombreuse œuvres d’art très connus dans le monde entier. Parmi ces oeuvres: La Joconde de Léonard de Vinci, le Radeau de la Méduse de Géricault.

13 Notre Dame de Paris Construite sur un site sacré depuis l’époque romaine, l’île de la cité, et où l’on découvrit les fondation de l’abside de la basilique dédiée à St Etienne, la cathédrale de Notre – Dame de Paris constitue un chef d’œuvre de l’architecture gothique en France. Un peu moins de 200 ans furent nécessaire pour construire cette cathédrale ( ). La première pierre fut posée par l’évêque de Paris, Maurice de Sully, en Les travaux seront donc achevés vers La cathédrale fera l’objet de destruction durant la révolution mais sera restaurée au XIXème siècle par Violet le Duc.

14 L’opéra Garnier L’idée d’un grand opéra, consacré à la danse et à la musique était depuis longtemps « dans l’air ». L’attentat d’Orsini a décidé Napoléon III à accélérer les choses. Le 29 septembre 1860, il déclare d’utilité publique la construction d’une très belle salle pour remplacer celle de la rue Peletier. Un concours fut organisé, 171 candidats présentèrent un projet, mais c’est le projet de Charles Garnier, jeune architecte peu connu, qui fut retenu à l’unanimité.

15 Ce bâtiment est de style baroque. L’opéra est le monument le plus représentatif de l’art officiel du second Empire, c’est-à-dire symbole de luxe et des plaisirs parisiens. C’est le plus grand théâtre d’Europe: 172 mètres de long, 124 m. de large et 79 m. de haut. Il peut contenir plus de 2000 spectateurs.

16 Le plafond André Malraux, ministre de la Culture du général de Gaulle alors président de la République, commandera à Marc Chagall un nouveau décor pour le plafond de l'Opéra Garnier en Marc Chagall réalisera une composition conçue comme une Olympe, dans laquelle il rendra hommage à quatorze compositeurs, peuplée de personnages d'opéra. On reconnaîtra ainsi Boris Godounov, de Moussorgski, La Flûte enchantée, de Mozart, Tristan et Isolde, de Wagner, Roméo et Juliette, de Berlioz, Rameau, Pelléas et Mélisande, de Debussy, Daphnis et Chloé, de Ravel, L'Oiseau de Feu, de Stravinsky, le Lac des Cygnes, de Tchaïkovski, et enfin Giselle, d'Adam. Le disque central évoque Carmen, de Bizet, La Traviata, de Verdi, Fidelio, de Beethoven, Orphée et Eurydice, de Gluck.

17 Ensemble des spectateurs de l’opéra Garnier en 2004

18 Analyse On constate que les plus nombreux à aller à l’opéra sont les moins de 40 ans car ils du temps libres. De plus ils sont jeunes et aiment sortir. Dans cette tranche d’âge, les moins de 25 ans ont des tarifs réduits qui leur permettent d’aller à l’opéra car cela coûte très cher. Ils sont suivis de très près par les ans. Cette tranche d’âge gagne beaucoup d’argents et aime ces loisirs (danses, chants…). Les personnes de 50 à 60 ans vont également à l’opéra car ils ont beaucoup de temps libres, ils sont en fin de carrière. De plus ils aiment se divertir au théâtre et à l’opéra. On peut se demander pourquoi les plus de 65 ans ne vont pas à l’opéra. Pourtant ils ont beaucoup de temps libres. On constate que l’opéra est réservé à une certaine classe sociale.

19 Le sacré coeur Le Sacré-cœur long de 100m et large de 50m est surmontée d'un dôme haut de 83m. Le campanile haut de 84 m abrite une cloche pesant 18.5 tonnes avec son battant de 850kg.L'intérieur renferme des trésors de décoration: sculptures en marbre, vitraux et mosaïques. Du parvis du Sacré-cœur la vue panoramique domine tout Paris. La construction de cette basilique de style romano byzantin dédiée au Sacré-cœur fut déclarée d'utilité publique par l'Assemblée Nationale en 1873 et commencée en 1876 sur les plans d'Abadie largement inspirés de l'église St Front de Périgueux dont il fut le restaurateur. La construction s'achève en 1910 grâce à des souscriptions publiques et la basilique est consacrée en 1919.

20 Les invalides L'institution des Invalides datant de Louis XIV avait pour but de venir en aide aux vieux soldats invalides qui étaient réduits soit à se faire soigner dans les couvents soit à la mendicité. En 1670 fut donc créée l'institution des Invalides qui accueille très rapidement un nombre élevé de soldats blessés. Les plans ont été réalisés par Libéral Bruant; la construction ne s'achève qu'en Le Dôme qui surmonte l'église est l'oeuvre de Jules Hardouin Mansart et répond parfaitement au souci de Louis XIV de montrer toute la splendeur de son règne. L‘église St Louis des Invalides dont la construction est antérieure à celle du Dôme est l'oeuvre de Mansart et l'on y accrocha les drapeaux pris à l'ennemi en guise de décoration.

21 L’opéra Bastille Le président François Mitterrand décide en 1982 la construction d'un nouvel opéra dans Paris afin de décharger l‘opéra Garnier. Il veut un opéra «moderne et populaire» afin de démocratiser la musique classique. Pour les besoins de l'époque, on créé l'Établissement Public Opéra- Bastille (EPOB) l'emplacement de la gare de Paris Bastille, située entre la rue de Lyon et la rue de Charenton et au niveau de la place de la Bastille, est choisi.

22 Un concours pour désigner l‘architecte de ce nouvel opéra a lieu en 1983 et c'est Carlos Ott, un architecte canadien - uruguayen qui l'emporte le 10 novembre Les travaux débutent en 1984 avec la démolition de la gare de Paris Bastille. L'opéra Bastille est inauguré le 13 juillet 1989, mais la première représentation n'a lieu que le 17 mars 1990, avec Les Troyens de Berlioz.

23 L’obélisque L'obélisque placé au milieu de la place de la Concorde (22 octobre 1836) vient de Louqsor. Muhammad Ali, vice roi et Pache d'Egypte, l'a offerte à la France en Il marquait initialement l'entrée du temple d'Amon, palais de Ramsès III. Il a été taillé dans un bloc unique de granit rose. Il est haut de 23 m et large de 1,70 m à sa base. Il pèse 230 t. La surface de l'aiguille a été polie, et 3 colonnes de hiéroglyphes ont été gravés sur chaque face. Ils relatent les règnes de Ramsès II et III. Il a été façonné aux alentours de 1550 avant JC. Son transport depuis Louqsor jusqu'à Paris a pris plus de 2 ans. Un bateau a spécialement été construit pour le ramener, capable de naviguer avec une charge aussi lourde à la fois sur le Nil, sur la Méditerranée, le long de la côte atlantique, et sur la Seine. Récemment (dans les années 90), le sommet de l'obélisque a été recouvert de feuilles d'or, pour lui redonner son aspect originel.

24 Le Musée D’Orsay Le musée d'Orsay est un musée national ouvert au public en décembre 1986 pour montrer, dans toute sa diversité, la création artistique du monde occidental de 1848 à Le musée d’Orsay renferme surtout des peintures mais aussi quelques sculptures. Le musée d’Orsay est très connu pour ses nombreuses œuvres impressionnistes. La plupart des œuvres de Monet, Manet et Degas siègent dans ce musée. Avant d’être un musée, le musée d’Orsay était une gare.

25 Son histoire A la veille de l'exposition Universelle de 1900, l'État céda le terrain à la Compagnie des Chemins de fer d'Orléans qui, défavorisée par la position excentrique de la gare d'Austerlitz, projetait de construire à la place du Palais d'Orsay une gare terminus plus centrale. En 1897 la Compagnie consulta trois architectes : Lucien Magne, Émile Bénard et Victor Laloux. La gare fut alors utilisée successivement comme centre d'expédition de colis aux prisonniers pendant la guerre, puis comme centre d'accueil des prisonniers à la Libération. Elle servit de décor à plusieurs films.

26 En 1973, la Direction des musées de France envisageait déjà l'implantation dans la gare d'Orsay d'un musée où tous les arts de la seconde moitié du XIXe siècle seraient représentés. En 1978, le bâtiment fut classé monument historique. Le premier décembre 1986, le Président de la République, François Mitterrand, inaugura le nouveau musée qui ouvrait ses portes au public le 9 décembre 1986.

27 L’institut du Monde Arabe Ouvert depuis décembre 1987, le musée de l'IMA a pour mission de présenter au public la civilisation arabo-islamique depuis ses origines jusqu'à nos jours. L’institut du monde Arabe est avant tout un musée mais aussi un monument grâce à sa splendeur. Situé au coeur du Paris historique, l'Institut du Monde Arabe - ouvert au public depuis décembre a été conçu par un groupe d'architectes (Jean Nouvel, Pierre Soria et Architecture Studio) qui a tenté là une synthèse entre culture arabe et culture occidentale.

28 La façade nord est tournée vers le Paris historique, elle symbolise la relation à la ville ancienne, présente de façon allusive sur la façade. La façade sud reprend les thèmes historiques de la géométrie arabe dans la conception des 240 moucharabiehs qui la composent. Ces diaphragmes s'ouvrent et se ferment à chaque changement d'heure. Les moucharabiehs ont étaient crées pour permettre, dans les pays arabes, de voir sans être vu. Cela permettait aux femmes de pouvoir voir la ville sans que quelqu’un d’extérieur à leurs habitats puisse les voir.

29 Centre Pompidou Beaubourg Beaubourg, ce centre culturel en plein coeur de Paris, abrite entre autres le Musée d'Art Moderne, la Bibliothèque Publique d'Information (BPI), la Cinémathèque et l'IRCAM. Beaubourg, autrefois un village intégré à Paris lorsque fût bâtie l'enceinte de Philippe Auguste, était devenue un quartier vétuste qui fût détruit en Le plateau Beaubourg devint alors l'un des éléments du programme d'aménagement de l'ancien quartier des Halles. Le plateau Beaubourg devint en 1969 un vaste projet de construction qui devait s'achever par l'édification d'un musée voué à la création artistique contemporaine à l'initiative du Président Georges Pompidou.

30 Renzo Piano et Richard Rogers ont réalisé un édifice très "avant- gardiste". C'est autour d'un gigantesque parallélépipède qu'il déploie une ossature en acier, ses parois en verre et des couleurs franches. On peut le percevoir comme un empilement de charpentes métalliques dont l'implantation continue de heurter certaines sensibilités. En façade ce sont des entrelacs de haubans disposés en résille qui assurent la stabilité et la souplesse de l'ensemble. Les tubes de verre soutenus par des arceaux sont traversés en diagonale par : les escalators, les ascenseurs, les galeries de circulation, les gaines de ventilation et de chauffage. Chaque niveau fait m2.

31 Le Panthéon Cet impressionnant temple néo- classique de la fin 18e abrite dans sa nécropole la sépulture des grands hommes français. C’est un monument de 110 mètres de long et 83 mètres de haut construit dans un type architectural Gréco-romain. Quand on regarde l'édifice de haut, on remarque sa forme en "Croix Grecque" surmontée d'un dôme, le tout reposant sur une crypte où furent enterrés les moines de Sainte-Geneviève. Commencée en 1758, la construction s'achèvera en Le fronton du Panthéon présente alternativement sur sa façade principale des scènes religieuses et laïques qui reflètent les rôles successifs de l'édifice.

32 Le Panthéon que nous voyons aujourd'hui n'a plus rien à voir avec celui de En effet, les Tours ont été rasées, les frontons ont été refaits et les fenêtres obstruées. Deux étages ont été enlevés aux clochers. A l'intérieur, on retrouve le Pendule de Foucault, qui présente la preuve vivante de la rotation de la terre.

33 La crypte La crypte s'étend sous tout l'édifice, aujourd'hui elle abrite la dépouille de 40 dignitaires du Premier Empire, la tombe de Zola, Rousseau, Jaurès, Moulin, Monnet, Pierre et Marie Curie et Malraux. Il y a en tout 67 tombes et caveaux, Voltaire et Rousseau ayant été transférés dans le Péristyle. Gravement malade en 1744, Louis XV fait le voeu qu'en cas de guérison, il fera remplacer l'Abbaye de Sainte-Geneviève tombant en ruine, par une église votive : ce sera le Panthéon. Soufflot l'architecte de ce magnifique monument était le frère de la Marquise de Pompadour, "favorite du Roi". En 1791, la Constituante ferme l'église et en fait une immense crypte qui recevra le corps des Grands Hommes qui contribuèrent à la liberté française : ce sera le Panthéon, il accueillera des hommes comme Mirabeau, Voltaire, Rousseau. Sur le Fronton on peut y lire la célèbre phrase : "Aux Grands Hommes, la patrie reconnaissante".

34 Entrées totales dans quelques un des principaux monuments et musées de Paris en 2000

35 Analyse On constate que le monument le plus visité est la Tour Eiffel, avec plus de 6000 visiteurs. La Tour Eiffel est le monument le plus connu au monde. C’est l’emblème de Paris. Par temps dégagé, on peut avoir une vue sur tout Paris. Le Louvre est un grand musée qui attire les touristes pour ses grandes œuvres comme la Joconde, le Radeau de la Méduse… C’est un lieu culturel qui regroupe les œuvres de plusieurs siècles. Le Musée d’Orsay est dédié aux œuvres du 19ème siècle, ce qui n’attire pas les touristes étrangers. De plus, c’est un petit musée. L’arc de Triomphe est petit, on monte juste dessus pour avoir une vue des Champs Élysée. C’est un monument qu’on voit une seule fois.


Télécharger ppt "Les monuments de Paris Maïliz Courtial Sarah Tuchman 4ème1 La Source IDD 2005."

Présentations similaires


Annonces Google