La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les origines du plafonnement des rendements du blé en France Philippe GATE (ARVALIS – Institut du végétal) Nadine BRISSON (INRA Avignon) Gilles CHARMET.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les origines du plafonnement des rendements du blé en France Philippe GATE (ARVALIS – Institut du végétal) Nadine BRISSON (INRA Avignon) Gilles CHARMET."— Transcription de la présentation:

1 Les origines du plafonnement des rendements du blé en France Philippe GATE (ARVALIS – Institut du végétal) Nadine BRISSON (INRA Avignon) Gilles CHARMET (INRA Clermont Ferrand) David GOUACHE (ARVALIS – Institut du végétal) François Xavier OURY (INRA Clermont Fd) INRA : Olivier GARDET, Emmanuel HEUMEZ, Bernard ROLLAND ARVALIS – Institut du végétal : Olivier DEUDON, Gérard BRIFFAUX, Philippe BRAUN, Jean Pierre COHAN, Christine LE SOUDER, Gilles COULEAUD, Josiane LORGEOU, François PIRAUX Avec la collaboration :

2 Colloque Changement climatique : Conséquences et enseignements pour les grandes cultures et l’élevage herbivore – 22 octobre Paris 1 – Y a-t-il réellement plafonnement des rendements ? 2 – Les origines possibles Progrès génétique ? Techniques culturales ? Fertilisation ? Produits phytosanitaires ? Les rotations (évolution des précédents) Le climat ? 3 - Conclusion Origines du plafonnement du rendement du blé en France

3 Colloque Changement climatique : Conséquences et enseignements pour les grandes cultures et l’élevage herbivore – 22 octobre Paris Evolution des rendements : France

4 Colloque Changement climatique : Conséquences et enseignements pour les grandes cultures et l’élevage herbivore – 22 octobre Paris Pour quasiment tous les départements, pente non différente de 0 depuis les années 90 environ Augmentation des rendements par département

5 Colloque Changement climatique : Conséquences et enseignements pour les grandes cultures et l’élevage herbivore – 22 octobre Paris Année de stagnation par pays France 1996 (p= ) Danemark 1995 (p=0.0043) Royaume Uni 1996 (p=0.0010) Hollande 1993 (p= ) Suisse 1990 (p= ) Italie 1994 (p=0.052) Espagne 1989 (p=0.18) Allemagne 1999 (p=0.055) Méthode : Test de Fischer Comparaison entre modèle linéaire et modèles linéaires puis plateau Année de stagnation du rendement Les valeurs en gras et bleu correspondent à une stagnation significative

6 Colloque Changement climatique : Conséquences et enseignements pour les grandes cultures et l’élevage herbivore – 22 octobre Paris Réseau INRA CONDUITE « TRAITE » 2. Le progrès génétique ? Rappel : les agriculteurs n’ont pas modifié leur attitude depuis 1989 vis-à-vis du renouvellement de leurs variétés.  les variétés nouvelles se retrouvent dans les champs avec le même délai

7 Colloque Changement climatique : Conséquences et enseignements pour les grandes cultures et l’élevage herbivore – 22 octobre Paris Progrès moyen : 0.9 q/ha/an Modèle linéaire mixte avec facteurs année aléatoire et variété fixe

8 Colloque Changement climatique : Conséquences et enseignements pour les grandes cultures et l’élevage herbivore – 22 octobre Paris Conclusion : le progrès génétique est continu Pas de tendance à un fléchissement quand on corrige de l’effet année Progrès semble plus important en conditions non traitées: variétés modernes plus résistantes, de meilleure qualité (90% BP-BPS): pas incompatible avec productivité Résultats similaires trouvés en UK, Finlande… Analyse à poursuivre en segmentant les types de variétés (BPS / autres usages) et par région

9 Colloque Changement climatique : Conséquences et enseignements pour les grandes cultures et l’élevage herbivore – 22 octobre Paris La fertilisation azotée ? Enquête ONIGC sur 5 départements Enquête SCEES sur 5 régions Panel agriculteurs spécifique ARVALIS

10 Colloque Changement climatique : Conséquences et enseignements pour les grandes cultures et l’élevage herbivore – 22 octobre Paris

11 La protection contre les maladies ? Enquête ONIGC sur 5 départements Enquête SCEES sur 5 régions

12 Colloque Changement climatique : Conséquences et enseignements pour les grandes cultures et l’élevage herbivore – 22 octobre Paris La protection contre les maladies ? Absence de relation entre rendement national et nuisibilté Evolution des pratiques agricoles l’Indice de Fréquence de Traitement a diminué de 25% en 10 ans puis très forte remontée en 2007 et 2008  diminution progressive entre 95 et 2003 (prix du blé ) et emploi de molécules efficaces supportant les faibles doses  forte tendance à la hausse par la suite (notamment 2007 et 2008)  Résistance aux strobilurines (>= 2003)  application de produits moins efficaces, en mélange  Prix du blé élevé et nuisibilité forte en 2007 et 2008 Baisse de 25% entre 95 et 2005 (10 ans) : Si les pratiques correspondaient en 95 à des doses proches de l’optimum (hypothèse réaliste), alors cette diminution de 25% met en jeu 1 q/ha pour une année à nuisibilité moyenne. Analyse à affiner en considérant un IFT « optimal » par année

13 Colloque Changement climatique : Conséquences et enseignements pour les grandes cultures et l’élevage herbivore – 22 octobre Paris Les rotations Incidence de l’évolution des précédents Analyse sur les 5 départements de l’enquête ONIGC

14 COLZA + 15% POIS - 15% Enjeu de cette évolution sur la période environ 1q/ha

15 Colloque Changement climatique : Conséquences et enseignements pour les grandes cultures et l’élevage herbivore – 22 octobre Paris Evolution des rendements : enjeux des techniques culturales 10 à 14 q/ha Variétés : 0 ? Azote : < 1.5 Fongi : 1.5 ? Précédent: 1.0 Herbi :(trop récent)


Télécharger ppt "Les origines du plafonnement des rendements du blé en France Philippe GATE (ARVALIS – Institut du végétal) Nadine BRISSON (INRA Avignon) Gilles CHARMET."

Présentations similaires


Annonces Google