La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ELECTRISATION Cours aux Internes Poissy Mai 2014 HOCHON Nicolas.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ELECTRISATION Cours aux Internes Poissy Mai 2014 HOCHON Nicolas."— Transcription de la présentation:

1 ELECTRISATION Cours aux Internes Poissy Mai 2014 HOCHON Nicolas

2 Epidémiologie Electrisation = Passage courant dans le corps Electrocution = ACR sur électrisation 100 morts par an en France Electricité naturelle => foudre jusqu’à 100 millions de Volts et ampères

3 Epidémiologie Cause accidentelle: –domestique (50%) – industrielle (50%) Domestique => Enfants ou Bricoleurs Industrielle => Professionnels => Accident de Travail

4 Le courant Types de courants  Basse tension (< 1000 Volts) 220 V => Domestique 380 V => Atelier  Haute tension (> 1000 Volts)  Continue  Alternatif à V Transport courant haute tension grande distance et V Transport courant haute tension moyenne distance et V Distribution courant haute tension VCaténaire ferroviaire 960 VMines 750 V3 ème rail conducteur du métro 380 VCourant pour atelier 220 VCourant domestique

5 Le courant Les ampères tuent Effets du courant sur l’homme en fonction de l’intensité Intensité du courantEffets sur l’homme A partir de 10 mAContraction musculaire => agrippement A partir de 20 mATétanisation diaphragme => asphyxie A partir de 50 mAFibrillation ventriculaire A partir de 2 AInhibition des structures nerveuses centrales Les joules brûlent

6 Physiopathologie 2 types de brûlures : –Arc électrique : Forte chaleur dégagée par le courant Le courant ne traverse pas le corps Atteint les zones découvertes (mains, visage, yeux,…) –Electrothermique : Le courant traverse le corps Point d’entrée + point de sortie = marque électrique de Jellineck Si points entrée/sortie proches => brûlure localisée profonde Si points entrée/sortie éloignés => Brûlures intra- corporelles invisibles avec risque de rhabdomyolyse (effet Iceberg) et risque de thromboses vasculaires

7 Cas Clinique Dimanche 19h45: Vous êtes bipés pour un patient, Mr Claude F, électrisé. Arrivé sur les lieux avant les pompiers, que faites-vous en premier? Le reste de l’équipe monte voir le patient, quelles questions posez-vous aux témoins?

8 Physiopathologie La gravité de l’électrisation est multi factorielle –Intensité du courant –Tension du courant –Type de courant (alternatif / continu) –Trajet corporel du courant –Durée de contact –Résistance corporelle (humidité)

9 Lésions anatomiques Lésions myocardiques : –Perturbations des phénomènes électriques => FV, arythmie ventriculaire parfois retardée –Thromboses coronariennes –Brûlures du myocarde par effet Joules –Anoxie myocardique par arrêt respiratoire Atteintes hémodynamiques : –Hypovolémie par brûlures –Hypovolémie par hémorragie Lésion vasculaire d’origine électrique Hémorragie liée à la chute

10 Lésions anatomiques Atteintes respiratoires : –Tétanisation des muscles respiratoires => arrêt respiratoire –Lésions thoraciques par passage du courant (pneumothorax, …) –Obstruction des voies aériennes suite à brûlure et œdème –Arrêt respiratoire d’origine centrale neurologique Atteintes neurologiques : –Lésions cérébrales => épilepsie, syndrome extrapyramidal, infarctus cérébral,… –Lésions médullaires Atteintes cutanées => brûlures

11 Lésions anatomiques Atteintes neurosensorielles: –Atrophie optique –Cataracte électrique –Décollement de rétine –Traumatisme tympanique et/ou labyrinthique Atteintes psychologiques: –Syndrome apparenté au syndrome des traumatisés crâniens => dépression, douleurs chroniques,… Atteintes traumatiques : –Traumatismes liés à la chute et / ou projection –Traumatismes par contractures musculaires violentes

12 Cas clinique (suite) Vous montez à votre tour, le sénior s’apprête à intuber rapidement car le patient est en ACR, est-ce le premier geste à réaliser ? Le patient récupère rapidement un rythme sinusal, que recherchez-vous à l’examen clinique ?

13 Prise en Charge Pré- hospitalière

14 Prise en charge respiratoire : –Exsufflation / drainage pneumothorax –IOT sur détresse respiratoire Prise en charge du Crush syndrome : –Réalisation Iono (minilab) et ECG –Traitement hyperkaliémie (Insuline/G5%, Bicar 42‰, Gluconate de Ca+) Prise en charge de l’analgésie Orientation Hospitalière : –Service grands brûlés –Réanimation / USC –USIC –Urgences

15 Prise en charge hospitalière Examen clinique complet : Brûlures avec points entrée / sortie Lésions neurologiques Atteinte respiratoire Atteinte ophtalmo / ORL Lésions traumatiques Réalisation ECG + cycle troponine Recherche rabdomyolyse / insuffisance rénale : Dosage CPK + Créatinémie + Kaliémie Bilan radiologique Traumatologique (rachis,…) Pulmonaire

16 Prise en charge thérapeutique Surveillance scopique 24h sauf si: –Courant basse tension –Absence d’antécédent médical cardiovasculaire –Pas de perte de conscience –ECG initial précoce normal ou identique à un ECG antérieur –Examen clinique normal en dehors d’une brûlure mineure Hyperhydratation IV et alcalinisation des urines par bicar si rabdomyolyse Pansements brûlures Consultation ophtalmo


Télécharger ppt "ELECTRISATION Cours aux Internes Poissy Mai 2014 HOCHON Nicolas."

Présentations similaires


Annonces Google