La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 1 Physique de précision avec le détecteur ATLAS au LHC 1.Introduction √ 2.QCD à √s=14 TeV 3.Physique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 1 Physique de précision avec le détecteur ATLAS au LHC 1.Introduction √ 2.QCD à √s=14 TeV 3.Physique."— Transcription de la présentation:

1 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 1 Physique de précision avec le détecteur ATLAS au LHC 1.Introduction √ 2.QCD à √s=14 TeV 3.Physique du W, Z 4.Physique du top 5.Conclusions Pascal Pralavorio CPPM–Univ. de la Méditerranée (Marseille, FRANCE)

2 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 2 Introduction (1) Un peu d’histoire des collisions proton-proton...  1981: SppS (CERN) avec √s= 546 GeV, 0.02pb : Découverte des bosons W et Z  20 e anniversaire: Phys.Rept (2004), 107 Eur.Phys.J.C34 (2004), 33  1987: Tevatron (FNAL) avec √s= 1.8 TeV, 0.07pb : Découverte du quark top  10 e anniversaire :  2007: LHC (CERN) avec √s= 14 TeV, pb -1 ? ≥2007: - Découverte très rapide ? (Ex: Z’  ee) - Découverte rapide ? (Ex: SUSY) - Découverte plus lente ? (Ex: Higgs léger) Complémentarité avec les mesures de précision du MS  “L’Histoire est la science des choses qui ne se répètent pas” (Valery) 

3 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 3 Introduction (2) Processus du Modèle Standard (MS) σ (nb)Evts / 10 fb -1 Minimum bias 10 8 ~ bb ~ W → e  15~ 10 8 Z → e + e ― 1.5~ 10 7 t 0.8~ 10 7 Dibosons 0.2~ 10 6 LHC: collisions pp à √s=14 TeV à partir de phases: cm -1 s -2 (initiale, ), cm -1 s -2 (finale, >2009)  Grande statistique à la luminosité initiale:  Coupures sévères pour sélectionner les evts  Peu d’evts d’empilement  Les mesures des paramètres du MS seront dominées par les erreurs systématiques  du Monte Carlo (MC): radiations dans les états initial et final, PDF,...  du détecteur, du LHC

4 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 4  Origine des erreurs systématiques (détecteur, LHC)  Echelle E, p des leptons  Echelle d’énergie des jets  Utilisation des tests en faisceau ( )  Amélioration avec la calibration in situ (Z  ll, Z+jets, W  jj dans les evts tt)  Etiquetage des b (b-tagging)  Vérification des performances avec les données (evts tt très purs)  Luminosité  Expériences dédiées (LUCID) + utilisation des W Introduction (3) Test faisceau combiné en 2004: tranche complète du tonneau d’ATLAS

5 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 5 Le détecteur ATLAS (1)  Quelques chiffres L ~ 44 m,  ~ 22 m 7000 tonnes 2000 personnes  Spectromètre à muons Champs magnétique de 4T (toroïdal) Couverture jusqu’à |η| < 2.7  Calorimétrie EM à argon liquide (LAr) jusqu’à |η|< 3.2 Had. (Tuiles, LAr, à l’avant) jusqu’à |η|< 4.9  Détecteur interne Pixels, pistes Si et TRT Champs magnétique de 2T (solénoïdal) Couverture |η|< 2.5 Echelle E, p des leptons à < 0.1 % Echelle d’énergie des jets à 1% b-tagging:  b  60%, r uds  100, r c  10 Pour |η|< 2.5 (région de précision): BUTSBUTS e, jets~Tevatron/3, b-tagging ~Tevatron

6 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 6 Le détecteur ATLAS (2)  Le détecteur prend place dans la caverne... ... où les premiers evts avec des muons cosmiques ont été observés Tonneau EM+Had. 8/8 toroides tonneau ATLAS sera prêt pour la prise de données en 2007

7 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 7 QCD à √s=14 TeV (1) dN ch /dp T   Vérification pendant la mise en service... ... limitée à p T ~500 MeV par  (recons.) Difficile de prédire la situation au LHC Données avec un champ solénoïdal plus faible pour atteindre p T ~200 MeV p T (MeV) LHC? √s (GeV) dN ch /d  at  =0 Generation (PYTHIA) Reconstruction avec simulation complète (2 méthodes) LHC 1 minute  Comprendre les evts minimum bias (Ex. : Nb de traces chargées N ch ) ATL-PHYS-PUB

8 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 8 Génération Reconstruction QCD à √s=14 TeV (2)  Comprendre les evts sous jacents (région “Transverse”)  ljet Traces “Transverse”: pT>1 GeV, |  |< 2.5 Direction du jet le plus energétique (jE) “Transverse” E T jE (GeV) Utilisation des traces reconstruites pour comprendre les evts sous-jacents  Reconstruction/Génération ~ 1 Comme précédemment, difficile de prédire la situation au LHC ATL-PHYS-PUB

9 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 9 |||| Inclusion des données “ATLAS” dans les fits PDF globaux QCD à √s=14 TeV (3) =-0.187±0.046 =-0.155±0.030 |||| Zeus PDF “ATLAS data” (CTEQ6L1) Tevatron LHC LHC 1 jour d  /dy Br(W  ev) Q 2 (GeV 2 ) x  W sonde les gluons à petit x, Q 2 = M W 2  Exemple: Le spectre du W +(  e +  est sensible au paramètre de forme du gluon (xg(x)=x – )  L’erreur sur  est réduite de 40 % Q2=MW2Q2=MW2 Q2=MW2Q2=MW2  Contraindre la fonction de struture du proton (PDF) ATL-PHYS-CONF

10 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 10 Masse du W (1)  Contribution égale à l’erreur sur M H si:  Précision actuelle sur la mesure directe de M W :  M W est un paramètre fondamental du MS lié aux masses du top, du Higgs et à sin  W :  M t < 2 GeV   M W < 15 MeV LEP2 + Tevatron   M W ~ 35 MeV ) ( ) ( direct indirect Resultats Eté % CL ) Corrections radiatives ~4% f( M t 2,ln M H ) Difficile mais nécéssaire pour vérifier la cohé- rence du MS avec une mesure directe de M H (

11 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 11 Masse du W (2)   Méthode de mesure (W  e  ): MC thruth Full sim. Estimé avec le recul du W Lepton isolé P T >25 GeV E T miss >25 GeV Pas de jet à haut pT: E T <20 GeV Recul du W < 20 GeV  30M evts/10 fb -1  Ajuste le MC avec le Z 0  Minimise  2 (données-MC) où M W varie entre [80-81] GeV par pas de 1 MeV: 2 MeV de précision statistique M T W (MeV) injectée (GeV) M W injectée (GeV)  2 (data-MC)  Sensibilité à M W sur la partie descendante du spectre

12 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 12 Masse du W (3)  Erreurs systématiques expérimentales et théoriques  sur M W (MeV) Source CDF,runIb PRD64, ATLAS 10 fb -1 Remarques Echelle E,p des leptons 75<10* Linéarité Calo EM 0.02%, B à 0.1%, align. 1mm, #X 0 du dét. interne à 1% PDF 1510* Déc. Radiative 11 <10 Amélioration théorique Largeur du W 107  W =30 MeV (Run II) Modèle de recul 37 5* Suit la stat. des evts Z pTWpTW 15 5* p T Z comme référence Bruit de fond 55 Résolution E 25 5* Pile-up, UE -??* Mesuré dans les evts Z Stat  syst113  25W  e TOTAL89  20W  e  + W    Z (nb) point=1 PDF  W (nb) *Z réduit les syst. sur M W Ex.: Corrélation entre les sect. eff. du Z et du W  Déduit la cinématique du W avec celle du Z

13 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 13  I nteraction entre 3 bosons de jauge  Triples couplage de jauge (TGC)  Test direct de la structure non-Abelienne du MS  TGC du MS (WW ,WWZ) découverts au LEP  Modifient la production de paire de boson de jauge  Meilleure observable au LHC  p T V (V=Z,  )  Sensibilité à la nouvelle physique via quelques evts à grand p T V Triples couplages de jauge (1) Etudes au NLO et sélection ajustée pour les décroissances leptoniques du Z/W: Vraisemblance sur p T V  sensibilité aux TGC anormaux ATLAS 30 fb -1 p T Z (GeV)

14 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 14 Triples couplages de jauge (2)  TGC chargés dans la production WZ, W  avec 30 fb -1  ≥1000 WZ (W  ) sélectionnés avec S/B = 17 (2)  5 paramètres pour les contributions anormales (nulles dans le MS), f(√ŝ) pour g 1 Z,  s et f(ŝ) pour s  Les mesures, dominées par les erreurs stat., amélio- rent les résultats du LEP/Tevatron par ~2-10 ATLAS 95% CL (±stat ±syst) g1Zg1Z    Z  0.12  0.02 Z      0.07  0.01    ATLAS 95% CL stat f 4, h 1, h 2,  TGC neutres dans la production ZZ, Z  avec 100 fb -1  12 paramètres, f(ŝ 3/2 ) ou f(ŝ 5/2 )  Mesures complètement dominées par les erreurs stat., améliorent les limites du LEP/Tevatron par ~ Z,   Quadruples couplages de jauge dans la production W  avec 100 fb -1 Z,  ATL-PHYS /023 ATL-PHYS /023

15 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 15 Etats finals tt (LHC,10 fb -1 ) Production et décroissance du top Hadronique (3.7M) : 6 jets Semileptonique (2.5M) : l +  + 4j Dileptonique (0.4M) : 2l + 2  + 2j Interaction forte tt Interaction faible single top* BR (t  Wb) ~ 100 % dans le MS et pas d’hadronisation du top Tevatron σ ~7 pb 85% qq, 15% gg LHC σ ~850 pb 10% qq, 90% gg Tevatron σ ~3 pb 65%Wg, 30%Wt LHC σ ~300 pb 75%Wg, 20%Wt W-g (0.5M) : l +  + 2jets Wt (0.2M) : l +  + 3jets W* (0.02M) : l +  + 2jets Etats finals single top (LHC, 10 fb -1 ) Fusion W-g W* W t * pas encore observé ! W  e  W  qq,e 

16 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 16 Physique du top au LHC q q t p p b W+W+ W-W- b Section Efficace Polarisation du top Couplages anormaux Résonance tt Rapport d’embranchement Polarisation du W Couplages anormaux Décroissances rares ou non MS Masse, Spin, Charge t Décroissance Caractéristiques du top l+l+ Production  Large programme accessible rapidement (10 fb -1 )  Points forts: grande statistique, reconstruction complète de l’événement  Complémentarité avec le single top sur la connaissance du vertex tWb

17 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 17  Topologie de l’evt remarquable: t et t centraux (|  |<2.5) et dos-à-dos dans le plan transverse (leptons isolés)  Energie manquante (p T miss )  Avec les performances attendues du b-tagging  bruit de fond non tt (W+jets, bb,...) négligeable  (sig) ~ 3%, 80k evts / 10 fb -1 S/B~12 (tt   +X) Semileptonique Sélection des événements tt 1 Lepton isolé P T >20 GeV, |  |<2.5 p T miss >20 GeV ≥4 jets (cone  R=0.4) avec p T >40 GeV 2 jets b-tagged  Applique cette sélection pour les études sur la masse et la polarisation  (sig) ~ 6%, 20k evts / 10 fb -1 S/B~6 (tt   +X) Dileptonique 2 leptons isolés de charges opposés, P T >20 GeV, |  |<2.5 p T miss >40 GeV 2 jets b-tagged avec p T >20 GeV

18 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 18  (rec) ~80%, pureté (solution correcte) ~ 65% Reconstruction des événements tt  Canal semileptonique (1 )  Utilise W  jj pour calibrer l’énergie des jets légers  Reconstruit t  jjb : b choisi pour p T (top) max.  Utilise p T miss pour p T  et la contrainte M W pour W  l  Reconstruit t  l b avec l’autre b:  ~12 GeV combinatoire ATLAS 10 fb -1  ~11 GeV  (rec)~ 30%, pureté des tt reconstruits ~ 70%  Canal dileptonique (2 )  Ensemble de 6 équations (Σp T =0, M lv = M W, M lvb = M t ) à 6 inconnues (p et p )  Si >= 1 solution (98%)  probabilité de la solution avec p T (t, t,  ) connu

19 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 19 Masse du top (1)  Méthode de mesure (semileptonique)  Ajustement cinématique evt par evt: M jj = M lv = M W and M jjb = M lvb = M t fit  (M t fit,  2 ) par tranches de  2  Estimateur de la masse du top: m t =M t fit (  2 =0)  Résultats (semileptonique)  m t linéaire avec la masse générée du top  Erreur statistique: ~ 0.1 GeV  Sélectionne des jets de b bien reconstruits et des evts avec peu de radiations dans l’état final

20 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 20 Masse du top (2) Source ATLAS 10 fb -1 Echelle E(b) (±1%) 0.7 Radiations état final (FSR) 0.5 Echelle E(j) (±1%) 0.2 Fragmentation du b 0.1 Radiations état initial (ISR) 0.1 Fond combinatoire 0.1 TOTAL: Stat  Syst 0.9  Les autres méthodes donnent des erreurs systématiques plus grandes, mais peuvent être utilisées pour vérification  ATLAS peut mesurer M t à ~1 GeV dans le canal semileptonique  Attentes du Tevatron (2 fb -1 ) ~2 GeV  Erreurs systématiques sur m t (GeV) dans le canal semileptonique  Systématique de l’échelle E(b): Facteur de miscalibration du jet de b Masse Rec. du top (GeV) Simulation complète Pente = 0.7 GeV / % EPJC39S2 (2005) 63

21 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 21 Masse du top (3)  Canal dileptonique (10 fb -1 )  Evt/evt: suppose m t et calcule la probabilité de la solution (en utilisant la cinématique & topologie)  Tous les evts: choisit m t avec la plus grande probabilité moyenne  Erreurs systématiques: ~2 GeV (PDF + frag. du b)  Etats finals avec J/  (100 fb -1 ) masse du top générée=175 GeV Probabilité moyenne m t (GeV)  Corrélation entre M l J/  et m t  Pas d’erreurs systématiques venant de E(b) !  ~1000 evts/100 fb -1   M t ~1 GeV

22 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 22  Angle entre: lepton dans le repère du W W dans le repère du top Modèle Standard (M top =175 GeV) Polarisation du W (1)  Teste la décroissance du top (dans l’evt tt reconstruit)... W + Longitudinal (F 0 )W + gauche (F L ) W + droit (F R ) NLO ...en mesurant la distribution angulaire du lepton chargé dans le repère du W Sensible à la brisure de symétrie EF Test de la structure V-A 1/21 cos  1/N dN/dcos  W+W+ b l+l+ t spin PR D45 (1992) 124

23 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 23 Polarisation du W (2) Application des poids evt / evt Sélection et reconstruction Fonction de correction: MS cos  1/weight cos  1/N dN/dcos  Paramétrisation unique pour l’étude des erreurs systématiques  Méthode de mesure (1): Fonction de correction

24 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 24 Polarisation du W (3) F 0 =0.699 ± F L =0.299 ± F R =0.002 ± cos  1/N dN/dcos  ATLAS 10 fb -1 SemilepDilep ATLAS 10 fb -1 F 0 =0.696 ± F L =0.314 ± F R = ± /N dN/dcos  cos   Résultats compatibles avec le MS: la méthode est non biaisée !  Méthode de mesure (2): Fit à 2 paramètres avec F 0 +F L +F R =1

25 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 25 Polarisation du W (4) Contributions dominantes Echelle Q PDFs ISR/FSR Frag. du b Hadronisation b-tag. (±5%) Miscalibration du b (±3%) Masse du top générée (±2 GeV) S/B (±10%) Pile-up (2.3) Canal Semileptonique

26 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 26 Polarisation du W (5) SM ATLAS (±stat ±syst) FLFL   F0F   FRFR    La mesure est complètement dominée par les erreurs systématiques  ATLAS (10 fb -1 ) peut mesurer F 0 ~2% et F R ~1%  Attentes du Tevatron (2 fb -1 ): δF 0 stat ~0.09 et δF R stat ~0.03  Résultats en combinant les canaux semileptonique et dileptonique (10fb -1 ) (M t =175 GeV) EPJC44S2 (2005) 13

27 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 27 Polarisation du W (6)  Polarisation du W  sensibilité aux couplages tWb anormaux en utilisant une approche indépendante du modèle (Lagrangien effectif) and 4 couplages (MS LO ) ±1   Limite à 2  (stat  syst) sur = 0.04  3 fois meilleur que les limites indirectes (Usines à B, LEP)  Moins sensible à et déjà très contraints par les usines à B Couplage anormal F0F0

28 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 28 Corrélation de spin tt (1)  Teste la production du top …  t et t non polarisés dans tt, mais corrélations entre les spins de t et t  … en mesurant la distribution des particules filles dans le repère du top A D =-0.29 M tt <550 GeV =-0.24 Angle entre analyseurs de spin Angle entre t(t) et les analyseurs de spin spin du top ≠1/2, couplages anormaux, t  H + b A=0.42 =0.33 Mass of tt system, M tt (GeV)  (a.u.) Tevatron LHC NP B690 (2004) 81 PL B374 (1996)169

29 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 29 Corrélation de spin tt (2)  Méthode analogue à la polarisation du W (sélection et reconstruction modifient les distributions du MS)  Résultats en combinant les canaux semileptonique et dileptonique (10 fb -1 ) SM ATLAS (±stat ±syst) A0.42   ADAD    Erreurs systématiques dominées par l’échelle de E(b), masse du top et FSR  ATLAS (10 fb -1 ) peut mesurer la corrélation de spin ~4%  Attentes du Tevatron (2 fb -1 ):  A stat /A~40% EPJC44S2 (2005) 13

30 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 30 Charge du top  Q top =-4/3 (t  W - b au lieu de t  W + b) ?   Méthode 1: Mesure de  pp  tt    pp  tt  est proportionnel à  Q top 2  Après sélection+reconstruction (10fb -1 ),  (Q=-4/3) >  (Q=2/3)  Méthode 2: Mesure la charge des produits de décroissance du top  Association des paires b-lepton issues du même top  Calcul de la charge du b sur une base statistique:  Séparation entre les 2 hypothèses de Q top nécéssite moins de données que pour la méthode 1 (~1 fb -1 )  Tevatron:  D0 (360 pb -1 ) exclut Q=-4/3 à 94% CL (10/2005, pas encore publié) Q=2/3Q=-4/3 pp  tt  Bruit de fond 70 ATL-PHYS

31 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 31 Single top (1)  S et S/B plus petits comparé à tt:  Vraisemblance basée sur N(jet), N(b-jet), H T =  p T (jet), M lvb  Nécessite 30 fb -1 (surtout W*)  Bruit de fond principal: tt, W+jets,...  Mesure de la section efficace (  )  Sélection Processus (W  lv) S B √(S+B)/S W-g 7k2k1 % Wt 5k35k4 % W* 1k5k6 %  Uncertitude théorique: de ±4% (W*) à ±8% (W-g)  Erreur statistique relative sur  estimée avec √(S+B)/S pour les 3 processus séparement: 1%-6%  Erreurs stat.  théo. ~7-8% par processus  Controle du niveau de BdF avec les données du LHC Signal (S) et BdF (B) sélectionné après 30 fb -1 ATLAS 30 fb -1

32 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 32 Single top (2)  Sensibilité à la nouvelle physique (W*)  La présence de H +  tb augmente la section efficace  Sensibilité pour grand tan  et M H >200 GeV  Complémentaire à la recherche directe du Higgs chargé 5σ5σ5σ5σ 3σ3σ3σ3σ 2σ2σ2σ2σ Contours : ATLAS 30 fb -1  Accès direct à l’élément V tb de la matrice CKM    |V tb | 2  erreur statistique de 0.5% (Wg) à 3% (W*)  Erreurs stat.  théo. ~3-4% pour chaque processus  Augmente la sensibilité à la nouvelle physique en combinant avec les résultats de la polarisation du W (tt)  Le single top est hautement polarisé  Précision statistique sur la polarisation du top ~2% après 10 fb M H (GeV) tan 

33 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 33 Courants neutres changeant la saveur (FCNC)  Les processus FCNC impliquant le top du MS sont très rares (BR < )  Les modèles au delà du MS prévoient des augmentations (BR jusqu’à to )  Les FCNC peuvent être détectés dans la décroisance du top (tt, single top)  Vraisemblance pour séparer signal et bruit de fond (principalement tt)  Sensibilité d’ATLAS à 5  / 95% CL au rapport d’embranchement FCNC dans tt Processus 95% CL in 2005 ATLAS 5  (10 fb -1 ) ATLAS 95% CL (10 fb -1 ) t  Zq~ tqtq t  gq  ATLAS améliore les limites actuelles de ~ mais reste loin du MS Reconstruit t  Zq  (l + l - )j Grand bruit de fond QCD ATL-PHYS-PUB

34 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 34 Conclusions  LHC sera déjà une usine à W, Z, top après 1 an (10 fb -1 ). Les études QCD démarreront pendant la mise en service en  Les mesures de précision, sensibles à la nouvelle physique dès 10 fb -1, seront dominées par les erreurs systématiques :  Masse du W < 20 MeV et du top ~1 GeV  Contraint le MS M H ~30%  Teste la production et décroissance du top en mesurant la polarization du W ~1-2% et la corrélation de spin ~4%  Couplages anormaux, spin du top ≠ 1/2  D’autres mesures auront besoin de plus de statistique (30/100 fb -1 ):  Single top:  ~8% et V tb ~4% (pas de syst.)  Sensible à H +  t b (2HDM)  TGC anormaux  Améliore les limites actuelles de La physique de précision permettra d’évaluer le potentiel d’ ATLAS

35 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 35 SPARES

36 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 36 Planning du LHC = = L= L= = L=

37 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 37 Performance: b-tagging Light jets b-jets 2D+1D cm -1 s -2 Détecteur réaliste 2D Poids des jets Algorithme de b-tagging : un poids est donné à chaque jet en combinant les paramètres d’impact signés (1D+2D) et la reconstruction des vertex secondaires (masse, nombre de vertex, …)  b =60% R=65,90,150 3D+SVX

38 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 38 Performance: calo EM Linéarité (Tonneau, |  |<1.4)Uniformité (Endcap, 1.4< |  |<2.5) Résultats des test faisceaux sur les modules du calorimètre électromagnétique à argon liquide ( )  Terme constant: 0.7 % E (GeV) 1/10 d’ATLAS 16 M electrons avec E=119 GeV Event / 200 MeV  Linéarité à 0.1 %

39 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 39 Signal et bruit de fond après 10 fb -1 Evts attendus (x10 6 ) Evts après sélection + recons. W (→lν) +4jets (AlpGen) ~20 (p T jets >10 GeV) [400,1000]* QCD (bb) 6000 (√ŝ>120 GeV) 200* Z (→l + l - ) +jets (Pythia) 5012 ZZ+ZW+WW 14 W (→lν) bb (AcerMC) 0.73 Single top tt   +X tt  hadr. (TopReX) SIGNAL Bruit de fond (canal semileptonique) * Stat. de Poisson x63 * Stat. x 8 Non tt: 50 < S/B < 90 tt   +X: S/B=13 S/B~12; bruit de fond principal tt   + X Normalisation et forme du Bruit de fond sous contrôle

40 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 40 Polarization du W: composante V+A Changement attendu de la fonction de correction dans le cas d’une composante V+A  biais Processus iteratif

41 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 41 Polarisation du top Wbl +,d,sv,u,c  (NLO) Dans le repère du top, les effets de polarisation (S) sont observés en mesurant les distributions angulaires des particules filles :  i angle entre une particule de la décroissance du top et l’axe de quantification du spin du top s  i degré avec lequel l’angle de cette particule est lié au spin du top t W b l +,, q 1, q 2 s PL B329 (1994) 317

42 Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 42  Certains modèles théoriques prédisent des résonances décroissant en tt  Higgs MS (BR plus petit comparé aux décroissances WW et ZZ)  Higgs MSSM (H/A, si m H,m A >2m t, BR(H/A  tt)≈1 pour tanβ≈1)  Exercice: Reconstruire M tt si σ Χ, Γ Χ et BR(Χ  tt) de la résonance X connus  Canal de décroissance tt semileptonique  Bruit de fond = tt du MS Recherche de résonances tt 1.6 TeV resonance  xBR nécéssaire pour une découverte m tt [GeV/c 2 ] σxBR [fb] 30 fb fb -1 1 TeV 300 fb


Télécharger ppt "Pascal Pralavorio (CPPM) Physique de précision avec ATLAS 1 Physique de précision avec le détecteur ATLAS au LHC 1.Introduction √ 2.QCD à √s=14 TeV 3.Physique."

Présentations similaires


Annonces Google