La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Innovations, cultures, émergence des sciences de l’action et limites des relations Science-Technologie et Société Par J.C. André Par J.C. André Paris 22.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Innovations, cultures, émergence des sciences de l’action et limites des relations Science-Technologie et Société Par J.C. André Par J.C. André Paris 22."— Transcription de la présentation:

1 Innovations, cultures, émergence des sciences de l’action et limites des relations Science-Technologie et Société Par J.C. André Par J.C. André Paris 22 Juin 2009 Paris 22 Juin 2009

2

3 Leroy-Gourhan ► « L’homme perfectionne ses outils avec une efficacité telle qu’il est maintenant moralement, artistiquement et socialement dépassé par ses moyens d’action contre le milieu naturel ». ► « Chaque groupe qui s’exalte dans ses outils se croit du même coup haussé dans tous les domaines »

4 L’outil ► Pour qu’il évolue, il faut que l’acquisition s’accroche à quelque chose de préexistant. ► L’outil a-t-il précédé l’intelligence ? ► La transmission du savoir de réalisation de l’outil est-elle à l’origine du langage ?

5 Continuité technologique

6 Rupture par le métal

7 Technique ► Art séculaire : exemple les céramiques ; inclus dans la culture et l’art des artisans ► Approche culturelle et intégration de tous les objets dans un système de pensée globale ► L’innovation nécessite une assimilation, un transfert sur d’autres objets ► Culturation des objets (différences selon les groupes )

8 Technologie de l’écrit et culture

9

10

11 Sortir de l’animalité ? Une approche collective

12 Science et/ou Technologie ? Les techno-sciences ?

13 Création du CNRS ► Le Chatelier (1925) ► Evaluation coût/bénéfice avec obligation de résultats (concept de Science industrielle). ► Jean Perrin (1937) ► Modèle de la Science « pure » : créativité, désintéressement, conquête de l’inconnu.

14 Des progrès récents évidents

15 Michel SERRES La bénédiction de l'eau courante et chaude sur l'évier, jointe aux clartés de l'électricité que notre début du XXe siècle chanta comme une fée, transforma notre habitat de deux manières : moins glacés, les foyers s 'équipèrent de toilettes et de salles de bain. J'avoue qu'avec un double frisson de gel et de dégoût, mon corps assez ancien se souvient encore d'intérieurs où, habillés comme dehors - tant le froid y dominait - les résidents les plus délicats de nos campagnes se lavaient seulement aux fêtes carillonnées, les autres attendaient le mariage...

16 Évolution du pourcentage de temps "éveillé" au travail depuis ,8 1,7 1,6 1,5 1,4 1,3 1,2 1,1 1,0 1, temps 2,0 (70 %) (17 %) prévision Keynes (1931) log10 % (temps éveillé) Hong Kong

17 Nouveau Cycle de Kondratiev et idéologie de la société de la connaissance ► Hyper-optimisme technologique ► Divinations apocalyptiques : crises, terrorisme, corruption, pollution, paralysie croissante (complexité) ► Nouvelle société de « création » - Interface Sciences – Technologies et Sociétés

18 RELATION TECHNOLOGIE – CULTURE OU LA DEMANDE DE RENFORCEMENT DU POUVOIR ?

19 La référence… Diderot et d’Alembert dans l’Encyclopédie…

20

21 Science, tradition et technique…

22 L’instrument : relation étroite entre Science et technologie

23

24 Des critères pour l’innovation

25 Définition de l’Encyclopédie Universalis ► L’innovation résulte de tout changement introduit sciemment dans l’économie par un agent quelconque et ayant pour but et résultat une utilisation plus efficiente et plus satisfaisante des ressources ► L’approche de l’innovation n’est ni rationnelle ni romantique, elle se veut intégrative

26 Principes d’économie, de contingence et de convergence ► Originalité ► Existence d’un besoin (pouvoirs, citoyens,…) ► Assimilation par les différents utilisateurs ► Intégration de l’élément nouveau dans le système existant ► Respect des principes de réalité financière ► Fondements réglementaires ► Transferts dans d’autres niches

27 Les révolutions industrielles Naturemachinisme Chemin de fer Machines « lourdes » Fordisme Micro- électronique Nanotechnolog ies Innovation Moulage, fonte Machine à vapeur Aciers, électricité Chaînes de production productionFabricationcollectiveNTICEspaced'innovation Début Avantage(s) Textile, coût en diminution diminution Transport, travail Changement de la vie des citoyens vie des citoyens Automobile, biens d'équipement d'équipementNTIC,automatisation, aides diverses- XAO Développement durable, durable, Nouveauté industrialisatio n mobilitéÉlectricité,téléphone,nucléaire,automobileConsommation de masse Internet,Changement d'échelles d'échelles Problème(s)?Accidents, vers la vers lamondialisationAccidents, silicose, pollutions amianteIndividualisme,pollutions,Réchauffement climatique climatiqueContrôle,Déqualification des emplois des emplois Aliénation, individualisme individualisme contrôle, santé ?

28 Croisements occasionnels Science - Techniques

29 Un exemple

30 La machine à vapeur… ► Observation et réalisation des machines « basse pression » ► Technologique d’usinage en Europe ► Besoin aux USA mais blocus anglais ► Cycle de CARNOT ► Progrès décisifs…

31 La place de la Science ► Fait sauter les verrous par la recherche dans des domaines spécifiques ► Permet la formation des Hommes (Ingénieurs) ► Création d’un vivier réactualisé et local de connaissances et d’expertises ► MAIS ► Autonomisation de la Science

32 Les préoccupations de la technologie dans la compétition économique internationale

33 LES 7 Té(s) ► Rationalité ► Créativité ► Adaptabilité ► Réactivité ► Rentabilité ► Interdisciplinarité - interactivité ► Responsabilité

34

35 Risques émergents Problématique Effet possible ou réel ESB Animaux et santé Pollution (chimie, nucléaire,...) et alimentation Environnement, animaux et santé SIDASanté Ondes électromagnétiques, portables Santé OGM Environnement et santé Changement climatique Environnement Clonage et Homme augmenté Éthique et santé Nanoparticules et fibres Santé

36

37 Les sciences… et leurs hiérarchies implicites

38 Hiérarchie des sciences…

39 Le paradigme

40

41

42 La doctrine sérendipitaire… ► « La science trouve, l’industrie applique, l’Homme s’adapte » (slogan de l’exposition universelle de Chicago en 1933)… ► Mais le système a montré ses limites… entropiques (et anthropiques…).

43 Sciences d’approfondissement et/ou d’action ? « La nécessité que toutes les sciences se dirigent vers un but utile, et que le point de coïncidence de toutes leurs découvertes soit la prospérité physique et morale de la République » (Abbé Grégoire) « La nécessité que toutes les sciences se dirigent vers un but utile, et que le point de coïncidence de toutes leurs découvertes soit la prospérité physique et morale de la République » (Abbé Grégoire)

44 Vers un nouveau paradigme ? ► De l’autisme scientifique mono-disciplinaire aux sciences des artéfacts ouvertes sur la Société ?

45 Evolution vers les « techno-sciences » ► « La frontière infinie de la recherche fondamentale, financée comme une fin en soi et avec l'attente lointaine de résultats pratiques, est remplacée par un modèle de « transition infinie » dans lequel la recherche fondamentale est reliée à son utilisation par une série de processus intermédiaires » (Callon, 1998). ► La légitimité des Sciences pour l’Ingénieur se construit de fait par la mutualisation dynamique et récursive de connaissances scientifiques en vue d'une fin dont l'origine provient de la composante scientifique ou de celle des applicateurs ou d'une demande des décideurs. Elle constitue une Science de l'action.

46 Courbe de Hype

47 Flux scientifiques : 1- nouveaux paradigmes (au sens de Kuhn) – disciplinarité 2- instrumentation nouvelle : exploration du temps et de l’espace 3- approche interdisciplinaire : sciences de l’ingénieur et intentionnalité, relations avec la socio-économie, partenariats et ouvertures

48

49 Résultat : tout augmente… publications par jour, pas de révolutions paradigmatiques majeures, mais points de nucléation : TIC, nano, microfluidique, etc.

50 Des différences nettes entre innovation et recherche académique…

51 Charte européenne du chercheur (2005) ‏ - liberté de la recherche (mais pour le bien de l'humanité) ‏ - responsabilité - attitude professionnelle et bonnes pratiques - respect de la réglementation - engagements vis-à-vis de la Société

52 Différences entreprise-recherche ► Cible économique ► Efficacité ► Immédiateté ► Intégration ► Inscription dans l’imaginaire et la culture ► Concret ► Compromis ► Système normé ► Consommation de masse ► Humanisme ► Vérité ► Approfondissement ► Approche disciplinaire ► Elitisme et individualisation ► Abstrait ► Dogmatisme ► Effets de mode ► Production de masse

53 Que faire ?

54 La création scientifique n'est possible qu'avec la coopération d'un principe de profusion, d'imagination, de désordre par rapport aux idées reçues, et d'un principe de rigueur, de méthode, de critique, de mise en ordre réglée, et ils doivent travailler ensemble, ce qui ne va pas sans tensions. Et il faut que se rencontrent une vision et une capacité scientifique et technique pour passer à l'action, un soutien de la hiérarchie, la maîtrise du temps, avec une organisation souple et flexible.

55 Est-ce possible ?

56

57 Autre rencontre Science – Technologie : le pilotage via des contrats, les programmes nationaux, européens, … Passage de la cueillette à l’agriculture intensive…

58 Les contrats asymétriques…

59 Selon Forgeard (2007), c'est bien à l'entreprise d'assurer la coordination de l'outil de recherche spécialisé du domaine public. Mais, il écrit : « Cette coordination n'est pas évidente, car lorsque de nouvelles technologies arrivent, comme par exemple la fibre de carbone, tout le monde veut s'en emparer pour en faire un vecteur de développement. Cela devient finalement un vecteur de déspécialisation ».

60 Sensibilité très forte des scientifiques au pouvoir… A-t-on encore la liberté de dire non ?

61 Volonté d’être plus proactif, Anticipation et prospective, Changement de culture Interdisciplinarité Liens renforcés avec la Socio- économie Evaluation et impact social des travaux…

62

63 Tendances technologiques futures Ne serait-ce que pour des raisons de développement durable : 1- l'innovation technologique influencera encore plus l'économie 2- l'économie influencera encore plus l'innovation technologique

64


Télécharger ppt "Innovations, cultures, émergence des sciences de l’action et limites des relations Science-Technologie et Société Par J.C. André Par J.C. André Paris 22."

Présentations similaires


Annonces Google