La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip1 Groupe Isaip-Esaip P. Trégouët – A. Schaal remerciements à M. Benzaïd pour sa contribution à la.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip1 Groupe Isaip-Esaip P. Trégouët – A. Schaal remerciements à M. Benzaïd pour sa contribution à la."— Transcription de la présentation:

1 02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip1 Groupe Isaip-Esaip P. Trégouët – A. Schaal remerciements à M. Benzaïd pour sa contribution à la rédaction de ce document Programmation multitâche sous unix

2 02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip2 PLAN Processus Signaux Tubes entre processus de filiation commune Tubes nommés entre processus de filiation différente File de messages Segments de mémoire partagée Sémaphores Sockets

3 02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip3 Livre de référence Programmation système en C sous Linux Auteur : Christophe Blaess Édition EYROLLES

4 02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip4 Processus Un processus est un programme en cours d’exécution Un système multi-utilisateurs peut exécuter le même programme sous plusieurs processus, pour plusieurs utilisateurs L'espace mémoire alloué à un processus est constitué : du Code du programme en cours d’exécution (segment code ou segment text) des Données manipulées par le programme (segment data) du Descripteur du processus (informations relatives au processus, pile d’exécution,…) pid_t getpid(void) pid_t getppid(void) uid_t getuid(void) pid_t PID : numéro de processus, pid_t PPID: numéro de processus parent, uid_t UID : numéro de l’utilisateur réel, uid_t EUID: numéro de l’utilisateur effectif, etc. Primitives Types d’informations :

5 02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip5 Manipulation des processus (1) Création ou duplication de processus pid_t fork(void) La valeur retournée est le pid du fils pour le processus père, ou 0 pour le processus fils. La valeur -1 est retournée en cas d'erreur. Le fils hérite de presque tous les attributs du parent : segment code (partagé, copié), segment data (copié), PID/PPID (modifiées), signaux interceptés (conservés), descripteur de fichiers/tubes ouverts (copiés), pointeurs de fichiers (partagés) Terminaison de processus void exit (int code_retour) Attente de terminaison de processus enfant pid_t wait (int * code _retour), pid_t waitpid (pid_t pid_enfant, int * code_retour, int options)

6 02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip6 Manipulation des processus (2) Sommeil de processus Unsigned int sleep (unsigned int nb_secondes) Un signal reçu interrompt le sommeil du processus. Le programme continue alors son exécution après l'appel de sleep(). La valeur retournée par sleep() est le nombre de secondes restantes Recouvrement de processus = changement du programme exécuté par un processus (exec) modification de l’image (le segment de code) du processus courant Toutes les variables de l’ancien programme sont perdues Il n’est pas possible de revenir d’un exec. Les instructions qui suivent exec ne seront exécutés que si exec échoue Passage de valeurs : par les variables d’environnement ou les paramètres du nouveau programme Primitives correspondantes: exec{l|v}[e|p]  man 3 exec  l : liste d’arguments : fournir la liste (char *arg0, char *arg1, …, 0)  v : tableau d’arguments : fournir un pointeur sur le tableau (char ** argv avec denier élément = ‘0’)  Etc.

7 02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip7 Deux processus peuvent éventuellement partager le même code (ceci est sous le contrôle du système) mais les espaces mémoires réservés aux variables sont complètement étanches : un processus n'a aucun accès aux variables d’un autre processus On peut néanmoins créer une application multitâche et avoir besoin de synchroniser ces tâches ou d’échanger des informations entre ces tâches. Les systèmes d’exploitations sont donc munis de mécanismes appropriés Synchronisation par signaux ou sémaphores Communication de données par fichiers, tubes (pipes) files de messages (queues ou boîtes à lettres) variables implantées dans un segment de mémoire partagée Besoins de communication entre processus

8 02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip8 Communications locales ou distantes Processus Utilisateur Processus Utilisateur Noyau du S.E Hôte Communication intra-système Processus Utilisateur Processus Utilisateur Noyau S.E Hôte 2 Noyau S.E Hôte 1 Communication inter-systèmes Réseau

9 02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip9 La communication par signaux (1) Un signal peut être assimilé à une interruption logicielle (par analogie avec les interruptions matérielles) Comme pour une interruption matérielle, la réception d'un signal interrompt le traitement en cours et exécute automatiquement la fonction associée au signal (programmation événementielle). En langage C, l'association entre le numéro du signal et la fonction est réalisé par un appel à la fonction système signal(). Note : la fonction sigaction() peut être utilisée à la place de signal(). Voir man sigaction.

10 02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip10 La communication par signaux (2) Un signal est Envoyé par un processus Reçu par un autre processus ( éventuellement le même ) Véhiculé par le noyau Comment réagit un processus qui reçoit un signal ? Il interrompt le traitement en cours il exécute la fonction de traitement du signal il reprend l'exécution du traitement interrompu Si le processus était endormi, il est réveillé par le signal. Après l'exécution de la fonction associée au signal, dans le cas où il est réveillé avant la fin d'une temporisation il ne se rendort pas; par contre s'il attendait la fin d'une entrée-sortie, il continue à attendre. Comportement associée à la réception d'un signal : En général un comportement par défaut est défini : Terminaison anormale du processus (ex: violation de mémoire, division par zéro) Le processus peut ignorer le signal Le processus peut redéfinir, par une fonction spécifique, son comportement à la réception d'un signal

11 02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip11 Origine des signaux Frappe de caractères Erreurs du programme Violation de mémoire, SIGSEGV Division par zéro, SIGFPE Commande kill Primitive système : kill(), alarm(). SIGINT SIGQUIT SIGSTP CTRL-C CTRL-\ CTRL-Z signaltouche

12 02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip12 Liste des signaux kill -l 1) SIGHUP 2) SIGINT 3) SIGQUIT 4) SIGILL 5) SIGTRAP 6) SIGABRT 7) SIGBUS 8) SIGFPE 9) SIGKILL 10) SIGUSR1 11) SIGSEGV 12) SIGUSR2 13) SIGPIPE 14) SIGALRM 15) SIGTERM 17) SIGCHLD 18) SIGCONT 19) SIGSTOP 20) SIGTSTP 21) SIGTTIN 22) SIGTTOU 23) SIGURG 24) SIGXCPU 25) SIGXFSZ 26) SIGVTALRM 27) SIGPROF 28) SIGWINCH 29) SIGIO 30) SIGPWR 31) SIGSYS 33) SIGRTMIN 34) SIGRTMIN+1 35) SIGRTMIN+2 36) SIGRTMIN+3 37) SIGRTMIN+4 38) SIGRTMIN+5 39) SIGRTMIN+6 40) SIGRTMIN+7 41) SIGRTMIN+8 42) SIGRTMIN+9 43) SIGRTMIN+10 44) SIGRTMIN+11 45) SIGRTMIN+12 46) SIGRTMIN+13 47) SIGRTMIN+14 48) SIGRTMIN+15 49) SIGRTMAX-15 50) SIGRTMAX-14 51) SIGRTMAX-13 52) SIGRTMAX-12 53) SIGRTMAX-11 54) SIGRTMAX-10 55) SIGRTMAX-9 56) SIGRTMAX-8 57) SIGRTMAX-7 58) SIGRTMAX-6 59) SIGRTMAX-5 60) SIGRTMAX-4 61) SIGRTMAX-3 62) SIGRTMAX-2 63) SIGRTMAX-1 64) SIGRTMAX

13 02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip13 Signaux les plus fréquemment utilisés 1 SIGHUPterminaison du processus leader 2 SIGINTfrappe d’interruption (CTRL-C) 3 SIGQUITfrappe de quit (CTRL-\) 4 SIGILLinstruction illégale 6 SIGABRTproblème matériel 7 SIGBUSerreur sur le BUS 8 SIGFPEerreur arithmétique 9 SIGKILLsignal de terminaison la réaction à ce signal ne peut être redéfinie 10 SIGUSR1signal utilisateur 11 SIGSEGVviolation écriture mémoire 12 SIGUSR2signal utilisateur 13 SIGPIPEécriture sur un tube non ouvert en lecture 14 SIGALRMfin de temporisateur 15 SIGTERMterminaison normale d’un processus 17 SIGCHLDterminaison (arrêt) d’un fils 18 SIGCONTcontinuation d’un processus arrêté par SIGSTOP 19 SIGSTOPsignal de suspension d’exécution de processus 20 SIGTSTPfrappe du caractère de suspension sur le clavier (CTRL-Z)

14 02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip14 Envoi de signaux en langage C #include int kill(pid_t pid,int sig) pid : > 0 : pid de processus destinataire sig : le signal à envoyer Envoie un signal à un processus #include unsigned alarm (unsigned nb) Envoie un signal SIGALRM au processus en cours dans nb secondes. Attention : ne pas mélanger l'utilisation de alarm et de sleep qui partagent le même "timer" (voir man alarm)

15 02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip15 Préparer la réception des signaux en langage C #include void (*signal(int signum, void (*handler)(int)))(int); signum : le signal à intercepter handler : pointeur sur une fonction qui gère le signal c'est simplement en C l'identificateur de cette fonction ou constante correspondant à un comportement prédéfini: SIG_DFL : comportement par défaut SIG_IGN : ignorer le signal #include int pause(void); Endort le processus appelant jusqu'à ce qu'il reçoive un signal. on peut aussi utiliser sleep() si on veut limiter l’attente

16 02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip16 Communication par signaux : exemple #include void standard(int numero) { printf("standard Signal %d recu : \n",numero); } void message(int numero) { printf("message Signal %d recu\n",numero); } main() {int numero; // traitements spécifiques for (numero=1;numero<32;numero++)signal(numero,standard); signal(SIGINT,message); signal(SIGQUIT,message); //traitements prédéfinis signal(1,SIG_DFL); signal(4,SIG_IGN); // Rien à faire, sauf réagir aux signaux: attente passive while (1) pause(); }

17 02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip17 Un tube est traité comme un fichier ouvert Il est transmis aux processus enfants de la même manière que les fichiers ouverts Un tube est cependant un fichier particulier : Il n’a pas de nom dans l’arborescence des fichiers Il est connu par deux descripteurs (lecture, écriture) On lit/écrit dans un tube comme on lit/écrit dans un fichier séquentiel Utilisation des fonctions read et write (éventuellement fscanf, fprintf etc…) Les données ne sont pas structurées: le pipe ne contient qu’une suite d’octets Un tube est comme un "tuyau" avec une entrée et une sortie : Plusieurs processus peuvent y écrire des données Plusieurs processus peuvent y lire des données Tubes : principe (1)

18 02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip18 Le fonctionnement est de type FIFO : On lit toujours les octets dans l'ordre où ils ont été déposés dans le tube Il n’est pas possible de lire un octet sans voir lu tous ceux qui le précèdent Une donnée lue par un processus ne pourra jamais être relue par un autre processus Les droits d’accès sont du même genre que les droits d’accès Unix sur les fichiers (rwx, rwx, rwx) Si un tube est vide, ou si tous les descripteurs susceptibles d’y écrire sont fermés, la primitive read() renvoie la valeur 0 (fin de fichier atteinte). Un processus qui écrit dans un tube qui n’a plus de lecteurs (tous les descripteurs susceptibles de lire sont fermés) reçoit le signal SIGPIPE Tubes : principe (2)

19 02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip19 TUBES : primitives utiles Création : #include int pipe(int p_desc[2]) p_desc[0] pour la lecture, p_desc[1] pour l’écriture Entrées/Sorties : write (p_desc[1], buf_ecrire, nbre_octets) read(p_desc[0], buf_lire, nbre_octets) FILE * fdopen():fprintf(), fscanf(),etc... fflush : écrire la zone tampon dans le tube avant qu’elle ne soit remplie Pour éviter l’interblocage fermer le côté de tube non utilisé, par la primitive close()

20 02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip20 TUBES : exemple #include main(){ int i, ret, p_desc[2]; char c; pipe(p_desc); write(p_desc[1],"AB",2); close(p_desc[1]); for (i=1; i<=4; i++) { ret = read(p_desc[0],&c,1) ; if (ret == 1) printf("valeur lue: %c\n",c) ; else perror("impossible de lire dans le tube\n") ; } } Résultat de l’exécution : valeur lue : A valeur lue: B impossible de lire dans le tube : Success impossible de lire dans le tube: Illegal seek

21 02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip21 TUBES Nommés Les tubes ordinaires, sont non visibles dans l’arborescence des fichiers, et accessibles uniquement aux processus d’une même affiliation Tubes nommés : visibles dans l’arborescence de fichiers, utilisables entre processus ne partageant pas la même filiation Par contre, aucune information n’est enregistrée sur disque, le transfert d’information s’effectue toujours en mémoire. Primitives correspondantes : int mknod(const char *nom_fich,mode_t mode, dev_t dev) int mkfifo (const char *pathname, mode_t mode); Ouverture de tube par les processus connaissant le nom du tube : En lecture/écriture par open() Par défaut, ouverture bloquante : lecteurs et écrivains s’attendent  synchronisation

22 02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip22 IPC = Inter Process Communication Trois types d’objets IPC : files de message, segments de mémoire partagée sémaphores En général ces objets sont créés par un processus et utilisés par d’autres, sans qu’il y ait de liens de parenté entre ces processus. A chaque objet IPC sera associée une clé d’identification de 8 chiffres hexadécimaux Cette identification externe, définie au moment où on écrit le programme est analogue à un nom de fichier : on crée ou on cherche un sémaphore d’une valeur de clé donnée comme on ouvre un fichier de nom donné Cependant, on ne peut prévoir si un autre programmeur n’a pas par hasard utilisé la même clé pour un autre objet IPC dans une autre application multitâche. On pourra donc utiliser une fonction spéciale, ftok(), pour créer une clé unique à partir d’un nom de fichier existant dans le système de fichiers et d’un numéro de projet (ceci n'est donc définit qu’au moment de l’exécution, sur une machine donnée). # include key_t ftok(const char *pathname,int proj_id); Nommage des objets IPC

23 02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip23 Drapeaux : IPC_CREAT : créer un objet s'il n’existe pas IPC_EXCL : échouer si l'objet existe déjà IPC_NOWAIT : ne pas attendre IPC_PRIVATE : clé privée, pas de lien avec le système de fichiers Commandes : IPC_RMID : suppression IPC_SET : mise à jour des attributs IPC_STAT : lecture des attributs Permissions : Analogues à celles du système de fichiers UNIX Constantes communes relatives aux primitives IPC

24 02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip24 ipcs : liste des objets ipc existants ipcrm : suppression d’un objet ipc mail:/home/demo # ipcs Shared Memory Segments key shmid owner perms bytes nattch statu 0x root dest 0x root dest 0x root dest Semaphore Arrays key semid owner perms nsems 0x wwwrun x wwwrun Message Queues key msqid owner perms used-bytes messages 0x00001f58 0 root Commandes de manipulation des objets IPC

25 02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip25 Contrairement aux tubes une file de message contient des données structurées composées D’un type de message D’un message de longueur variable A la différence des pipes, il sera possible d’attendre uniquement des messages d’un type donné: s’il n’y a que des messages d’un autre type, le processus sera bloqué (attente passive) Comme les pipes, les files de message sont gérées selon un algorithme FIFO : on lit toujours le message du type cherché qui a séjourné le plus longtemps dans la file L’attente est par défaut bloquante, mais, comme pour les pipes, et si cela est nécessaire, le processus peut ne pas attendre en positionnant le drapeau IPC_NOWAIT. Il recevra un code d’erreur lui indiquant s'il a ou non obtenu un message. Comme les pipes, les files de messages ont des droits d’accès de type Unix (rwx,rwx,rwx) Files de messages : principe

26 02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip26 Files de messages : primitives Création : int msgget(key_t key, int flg) : retour = msq_id Emission : (bloquante si file pleine et flg ne contient pas IPC_NOWAIT) int msgsnd(int msqid,struct msgbuf *msgp,int msgsz,int flg); Avec struct msgbuf {long msgtyp; char * msgtext;} Réception : (bloquante si file vide et flg ne contient pas IPC_NOWAIT) int msgrcv(int msqid, void *msgp, size_t msgsz, long msgtyp, int msgflg); msgtyp = 0 : premier message lu msgtyp > 0 : premier message de type msgtyp msgtyp < 0 : premier message avec un type ≤ |msgtyp| Opérations de contrôle : int msgctl(int f_id, int cmde, struct msqid_ds *structure) cmde = IPC_RMID, IPC_STAT, IPC_SET msqid_ds : structure définie dans qui donne des informations sur la file comme les droits d’accès, le dernier processus écrivain,etc.

27 02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip27 Création d'une File de messages : exemple #include #define ID 123 main() { int msqid ; char *path = "nom_de_fichier_existant"; if (( msqid = msgget(ftok(path,ID), IPC_CREAT|IPC_EXCL|MSG_R|MSG_W)) == -1) { perror("Echec de msgget"); exit(1); } printf("identificateur de la file: %d\n",msqid); printf("cette file est identifiée par la clé unique : %ld\n", ftok(path,ID)) ; } Résultat de l’exécution : identificateur de la file: 700 cette file est identifiée par la clé unique :

28 02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip28 Un segment de mémoire partagé est un espace de mémoire dans lequel un processus pourra "allouer" des variables accessibles par des pointeurs. Un processus crée un segment de mémoire partagée ou demande à utiliser un segment déjà créé. (shmget) Un processus (le même ou un autre) demande au système d’initialiser un pointeur sur cet espace (shmat) Ce pointeur contiendra en fait une adresse de mémoire virtuelle différente pour chaque processus - qui sera traduite au moment de l’exécution en adresse physique identique pour tous les processus utilisant cette mémoire partagée. L'adresse physique est inaccessible au programmeur. L’accès à des variables définies dans un segment de mémoire partagée nécessite en général une synchronisation rigoureuse entre les processus: cette synchronisation sera réalisée le plus souvent par des sémaphores Aux segments de mémoire partagée sont associés des droits d'accès de type Unix Mémoire partagée

29 02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip29 Mémoires partagées: primitives Création : int shmget(key_t key, int size, int flg) : r etour = shm_id Attachement : int shmat(int shmid, const void *shmadr, int flg); adr = 0  choix de l’adresse par le système d’exploitation Une même région peut être attachée plusieurs fois à des adresses différentes Retour : adresse d’attachement effective ou -1 Détachement : int shmdt(const void *shmadr) : retour = 0 ou -1 Libération de l’espace mémoire uniquement lors du dernier détachement Opérations de contrôle : int shmctl(int shm_id,int cmde,struct shmid_ds *structure) cmde = IPC_RMID, IPC_STAT, IPC_SET, SHM_(UN)LOCK (verrouillage en mémoire = pas de swap autorisé)

30 02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip30 Mémoires partagées : exemple #include void main(){ int pid,shmid ; char *mem ; int flag = 0 ; key_t clef ; printf("donnez la clé:"); scanf("%ld",&clef); shmid = shmget(clef,100, IPC_CREAT|IPC_EXCL|SHM_R| SHM_W); printf("Identificateur du segment est %d \n",shmid); pid =fork() ; if(pid == 0){/*processus fils*/ mem = shmat(shmid,0,flag); strcpy(mem,"Message pour le pere"); shmdt(mem); } else {/*processus père*/ mem = shmat(shmid,0,flag) ; printf("message reçu de fils :%s\n",mem); shmdt(mem); } wait(0) ; shmctl(shmid,IPC_RMID,NULL) }

31 02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip31 D'une manière générale, un sémaphore sert à la synchronisation entre les processus Un sémaphore utilisé pour l’exclusion mutuelle (garantir qu’un seul processus accède à un moment donné à une variable partagée), utilisera 2 primitives Attendre l’accès exclusif à la ressource partagée : si la ressource est déjà utilisée par un processus, le processus qui fait cette demande sera endormi et mis dans une file d’attente de processus Libérer l’accès exclusif à la ressource partagée : si la file d’attente des processus attendant cette ressource est non vide, le processus qui a dormi le plus longtemps est réveillé La section de programme qui se trouve entre les 2 primitives attendre la ressource et libérer la ressource s’appelle une section critique Les sémaphores n’empêchent pas les processus d’accéder à une ressource: un processus « qui ne respecterait pas la discipline» et accéderait à la ressources sans attendre son tour pourrait le faire sans aucune restriction Aux sémaphores sont associés des droits d’accès de type Unix Pourquoi utiliser un sémaphore ?

32 02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip32 Le "mécanisme" des sémaphores Sémaphore = objet composé : une variable (la valeur du sémaphore) une file d’attente (les processus bloqués attendant la ressource) Primitives associées : Initialisation (avec une valeur positive ou nulle) Manipulation :  Prendre (P ou Wait) = demande d’autorisation  Vendre (V ou Signal) = fin d’utilisation Principe : sémaphore associé à une ressource Prendre = demande d’autorisation (puis-je utiliser la ressource?) Si valeur > = 0 accord, sinon blocage Vendre = restitution d’autorisation (je n'ai plus besoin de la ressource) Si valeur < 0 déblocage d’un processus

33 02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip33 Sémaphores : exemple Parking de N places contrôlé par un feu

34 02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip34 Sémaphores : algorithmes des primitives P et V Initialisation(sémaphore,n) valeur[sémaphore] = n P(sémaphore) valeur[sémaphore] = valeur[sémaphore] - 1 si (valeur[sémaphore] < 0) alors étatProcessus = Bloqué mettre processus en file d’attente finSi invoquer l’ordonnanceur V(sémaphore) valeur[sémaphore] = valeur[sémaphore] + 1 si (valeur[sémaphore] == 0) alors extraire processus de file d’attente étatProcessus = Prêt finSi invoquer l’ordonnanceur

35 02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip35 UNIX IPC : tableau de sémaphores (1) Création ou attachement : int semget(key_t clé,int nsems,int semflg) : retour = semid Opérations sur le compteur de sémaphore : int semop (int semid, struct sembuf *spos, int nsops) Avec struct sembuf{u_short sem_num; short sem_op; short sem_flg; } sem_op > 0 : La valeur du sémaphore est augmentée de sem_op. "sem_op ressources sont rendues disponibles". Un ou plusieurs processus bloqués pourront être libérés s'il y a suffisamment de ressources. Analogue à V, le processus appelant n'est jamais bloqué. sem_op = 0 : Teste si le sémaphore a la valeur 0. Si ce n'est pas le cas, le processus est mis en attente de la mise à zéro du sémaphore. "exemple : un écrivain attend que tous les lecteurs aient fini de lire" sem_op < 0 : La valeur du sémaphore est diminuée de |sem_op|. "le processus demande sem_op ressources". Si le résultat est nul, tous les processus en attente de cet événement sont réveillés. Si le résultat est négatif, le processus est bloqué "en attendant de disposer de suffisamment de ressources".

36 02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip36 Sémaphores IPC (2) Opérations de base : exlusion mutuelle P(s) : semop(sem_num, -1, 0) V(s) : semop(sem_num, +1, 0) Opérations de contrôle : int semctl(int semid,int semnum,int cmd, union semun arg) IPC_RMID, IPC_STAT, IPC_SET, Commandes spécifiques aux sémaphore :  GETVAL : retourne la valeur d’un sémaphore,  GETPID : retourne le PID du processus effectuant dernière opération, etc.

37 02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip37 Sockets Les "sockets", ("prise" ou "connecteur" en anglais), fournissent une interface de programmation qui permet de définir facilement un canal de communication entre 2 processus locaux ou distants Chaque extrémité d’un canal de communication, est définie par un numéro de port Un descripteur de socket est analogue à un descripteur de fichier Mêmes primitives read et write que pour les fichiers Communication bidirectionnelle (contrairement aux pipes) N°PORT 2 N°PORT 1 Adresse IP 1 Adresse IP 2 Format réseau Format machine 1 Format machine 2 processus CLIENT processus SERVEUR Socket

38 02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip38 Communication en mode connecté (TCP) CLIENT SERVEUR socket() connect() bind() listen() accept() write()/ Send() read()/ Recv() read()/ Recv() write()/ Send() close() Transfert de données Attente nouvelle connexion

39 02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip39 Communication en mode non connecté (UDP) CLIENT SERVEUR socket() bind() Sendto()Recvfrom() Sendto() close() Transfert de données


Télécharger ppt "02/11/06Programmation multitâche sous UnixIsaip-Esaip1 Groupe Isaip-Esaip P. Trégouët – A. Schaal remerciements à M. Benzaïd pour sa contribution à la."

Présentations similaires


Annonces Google