La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CONSTRUCTION D'UN SYNOPSIS D'UNE SÉQUENCE D'ENSEIGNEMENT.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CONSTRUCTION D'UN SYNOPSIS D'UNE SÉQUENCE D'ENSEIGNEMENT."— Transcription de la présentation:

1 CONSTRUCTION D'UN SYNOPSIS D'UNE SÉQUENCE D'ENSEIGNEMENT

2 Contexte Le contexte de l’élaboration de l’outil « synopsis » est décrit dans l’introduction au livre « Des objets enseignés en classe de français » (voir fichier à part) Le synopsis fait partie d’une démarche d’analyse multifocale dont on trouve une brève description dans l’extrait du chapitre 6 du même livre (voir fichier à part)

3  17 enseignants du secondaire I (Genève: 6; Vaud: 6; Valais: 5) Entretien préalable portant sur les conceptions de l’objet à enseigner, les anticipations de choix didactiques (matériau, démarche, etc.) et la justification de la démarche Enregistrement vidéo des séquences d’enseignement (pratiques d’enseignement habituelles) Entretien post-enseignement (moments critiques, ajustements, feedback) Rencontre entre enseignants et chercheurs – une par canton – (réactions et remarques) Dispositif de recueil des données (Des objets enseignés en classe de français)

4  Une séquence d'enseignement avec un maximum de 6 périodes (y compris la première et la dernière)  Si plus de 6 périodes:  Concertation avec l'enseignant pour définir les séances à enregistrer  Photocopie du matériel concernant les séances non-enregistrées  Recueil de tout le matériel utilisé en classe  La prise des données est réalisée par des chercheurs (la sélection des informations enregistrées est déterminée par les objectifs de la recherche) Enregistrement des données

5  Recherche Des objets enseignés en classe de français:  Une caméra mobile placée côté fenêtres filme l'enseignant et les élèves  Utilisation de la technique du "zoom" pour enregistrer ce qui figure au TN ou au rétroprojecteur  Un enregistreur mini-disc avec microphone HF sur l'enseignant Prise des données

6 Numérisation des enregistrements vidéo Transcription des données avec: –TRANSANA (synchronisation de la vidéo et de la transcription) –Conventions de transcription (éléments prosodiques, gestes principaux, information contextuelle) Traitement des données

7 /: pause courte // : pause longue 0" ou 0 >: silence de x secondes :: allongement vocalique court ::: allongement vocalique long (mot?): mot probable (mot / pot): hésitation entre deux mots proches mot(s): hésitation à l'écoute / au co-texte à déterminer le nombre X : incompréhensible (X = 1 syllabe) H: auto-interruption  : intonation descendante notable  : intonation montante (questions, demandes de confirmation, etc.) xxx: chevauchements xxx (texte) : remarques prosodiques, descriptions gestuelles et contextuelles, notations diverses du point de vue de la transcription. Lorsque c’est nécessaire, on notera le début et la fin de l’empan concerné par un # MAJUSCULES : augmentation d'intensité sonore (emphase, incises...) tex-te: découpage des syllabes (emphase) Désignation des interlocuteurs: E: enseignant(e) Elève(s): lorsque le(s) locuteur(s) = collectif et/ou inconnu(e)(s) Initiales: Aline -> Ali Conventions de transcription

8 Un exemple de transcription (GRAFE)

9

10 Pourquoi construire un synopsis d'une séquence d'enseignement? Il donne à voir l'objet en acte dans les interactions enseignant-élèves déterminées, en amont, par les supports (plan d'études, moyens d'enseignement, etc.) et les formes sédimentées du travail scolaire (dispositifs didactiques) Il permet de rendre compte de la structuration d'une séquence d'enseignement en éléments hiérarchisés

11 Le synopsis: une première forme de réduction des données Un outil méthodologique: –qui sert à condenser une grande masse de données en une unité appréhendable pour rendre comparables et analysables des séquences d'enseignement –qui permet la description des principales parties de la séquence ainsi que des contenus abordés –qui met en évidence une structuration hiérarchique et séquentielle ("élémentarisation" de l'objet enseigné)

12 Le synopsis: comment procéder? Point de départ: la transcription des leçons, les supports utilisés (photocopies, exercices, etc.) et les informations consignées au TN ou rétroprojecteur Découpage de la séquence d'enseignement: 1.Prise de connaissance de la séquence dans son ensemble; premiers essais de découpage réalisés sur le protocole (annotations, traits) 2.Repérage et essai d'étiquetage des activités scolaires (ce qu'un élève est censé faire dans une situation proposée par l'enseignant) 3.Regroupement des activités scolaires en unités super-ordonnées et étiquetage des niveaux hiérarchiques 4.Ajustement du découpage, des étiquetages et résumé narrativisé des activités scolaires

13 Colonne du codage séquentiel et hiérarchique Colonne du balisage des unités en lien avec la transcription Colonne du codage des formes sociales du travail Colonne du codage des supports Etiquetage en gras du premier niveau hiérarchique Etiquetage en gras du deuxième niveau hiérarchique Résumé narrativisé de l’activité, au troisième niveau hiérarchique Identification du synopsis et ancrage dans la collection Nombres de leçons comprises dans la séquence d’enseignement et traitées par le synopsis Colonnes de l’étiquetage des unités et du résumé des activités Identification des interprètes La forme du synopsis

14 L'identification des activités scolaires Une activité scolaire: –est orientée vers une composante ou une dimension précise de l'objet enseigné; –est caractérisée par une consigne qui définit un but; –instaure un milieu a priori favorable à la réalisation de ce but; –s'effectue par une série d'actions et d'interactions, notamment sur le support matériel, exécutées par les élèves et régulées par l'enseignant en fonction du but poursuivi; –peut se décomposer en différentes phases de développement.

15 La hiérarchisation en niveaux NiveauxRepèresFSTMatérielDescription 1 1/5 – 2/5 1' – 45'08" env. 2h00' Analyse de textes d'opinion dans le but de définir l'argumentation / situation argumentative et travailler la notion d'argument 1-1 1/5 – 2/5 1' – 1'05" env. 1h22' Analyse de différents textes d'opinion Transition 1/5 – 1/5 1' – 2'26" 1'26" Q (…) /5 – 1/5 5'00"–27'10" 22'10" QBrochure et fiche  Travailler sur la situation argumentative à partir de la fable de la Fontaine "Le paon se plaignant à Junon" (interlocuteurs, buts, arguments, conclusion) /5 – 1/5 5'00"– 7'17" QBrochure Les éls prennent la fable "Le paon se plaignant à Junon" à la page 12 de leur brochure. Un é lit la fable à voix haute à la demande de E. Passage de la leçon a/z à b/z

16 Le niveau 0 Les intermèdes: événements hors leçon Les transitions: annonces diverses faites par l'enseignant qui structurent la séquence d'enseignement ou une partie de la séquence Les inserts: moments de décrochement de la leçon en rapport avec l'objet enseigné

17 L'indication d'un chevauchement NiveauxRepèresF.S.T.MatérielDescription /1 – 2/1 5’ 50’’ –35’50 30’ Ggrille d'évaluation Un groupe d’és travaille sur une grille d’évaluation (…) /1 – 2/1 5’ 50’’ –35’50 30’ Gtextes d'élèves E donne des indications à un deuxième groupe sur comment améliorer leur texte (…) /1 – 2/1 5’ 50’’ –35’50 30’ IbrochureUn é travaille sur sa brochure de grammaire (…)

18 Les formes sociales de travail (FST) I: travail individuel D: travail en dyades ou, éventuellement, triades G: travail en groupe Q: travail par une démarche question- réponse C: correction individuelle ou en groupes M: travail par écoute de l'exposé ou de l'explication de l'enseignant

19 Les étiquetages des niveaux Les niveaux n et n-n: –regroupent les activités scolaires (n-n-n) et leurs phases de développement (n-n-n-n) –sont décrits par de nominalisations Le niveau n-n-n: –est étiqueté à travers une forme verbale à l'infinitif (renvoyant à ce que font les élèves) précédée d'une puce en forme de flèche

20 Le résumé narrativisé L'activité scolaire (n-n-n) est rédigée sous forme de récit (restitution du discours de l'enseignant et des actions et interactions): –activité de l'enseignant en lien avec l'objet enseigné; –dimensions de l'objet enseigné; –moyens utilisés par l'enseignant. La forme narrativisée reprend au mieux ce que dit l'enseignant (pas de métalangage du chercheur) Lorsqu'il y a de phases de développement dans une activité scolaire, elles sont résumées et l'activité scolaire est seulement étiquetée au niveau n-n-n

21 Quelques résultats schématiques Les schémas sont extraits de Schneuwly & Dolz (2009) Ils sont construits sur la base de macrostructures que permettent d’élaborer les synopsis Voir aussi l’article de Mosquera, Surian, Gagnon et Dolz (2014) pour l’utilisation du synopsis dans l’analyse des la formation des enseignants

22

23

24 Eléments bibliographiques (utilisation du synopsis) Schneuwly, B. & Dolz, J. (avec la collaboration de Aeby Daghé, S., Bain, D., Canelas-Trevisi, S., Cordeiro Sales, G., Gagnon, R., Jacquin, M., Ronveaux, Ch., Thévenaz-Christen, Th. & Toulou, S.). (2009). Des objets enseignés en classe de français. Le travail de l’enseignant sur la rédaction de textes argumentatifs et sur la subordonnée relative. Rennes: Presses universitaires de Rennes. Mosquera, S., Surian, M., Gagnon, R. & Dolz, J. (2014). Texte d’élève et d’étudiants: support et outils de la formation en didactique du français. Français aujourd’hui, 184, Ronveaux, Ch. & Schneuwly, B. (2007). Approches de l’objet enseigné. Quelques prolégomènes à une recherche didactique et illustration par de premiers résultats. Education et didactique, 1,


Télécharger ppt "CONSTRUCTION D'UN SYNOPSIS D'UNE SÉQUENCE D'ENSEIGNEMENT."

Présentations similaires


Annonces Google