La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Approfondissement des Compétences en Lecture et Écriture Inspiré des MACLE d’après A.OUZOULIAS J-L GUEGUEN CPC PONTIVY Module COUP de POUCE au CE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Approfondissement des Compétences en Lecture et Écriture Inspiré des MACLE d’après A.OUZOULIAS J-L GUEGUEN CPC PONTIVY Module COUP de POUCE au CE."— Transcription de la présentation:

1 Approfondissement des Compétences en Lecture et Écriture Inspiré des MACLE d’après A.OUZOULIAS J-L GUEGUEN CPC PONTIVY Module COUP de POUCE au CE

2 Un COUP de POUCE, c’est : Une intervention concentrée dans le temps (4 à 5 semaines) … en aide personnalisée mobilisant le maximum d’enseignants … et visant prioritairement à « booster » les élèves les moins expérimentés. 2J-L GUEGUEN CPC PONTIVY

3 POURQUOI METTRE EN PLACE UN TEL DISPOSITIF EN DEBUT D’ANNEE AU CE ?

4 AU CE1 - des CP ont des compétences fragiles en fin d’année scolaire. - des CP avec des compétences correctes n’ont pas ou peu utilisées leurs nouvelles compétences pendant les vacances.

5 AU CE2 Pour 20 à 40 % des élèves : un risque de marginalisation. Au cycle 2, on apprend à lire. Au cycle 3, on lit pour apprendre. Que peut-il se passer au cycle 3 pour les élèves qui n’ont pas achevé les apprentissages de base du cycle 2 ?

6 Niveau : CE1 et CE2 élèves : 40 % de chaque groupe période : fin septembre – octobre groupe : 3 élèves par enseignant organisation : groupe de besoin exemple : groupe de 20 élèves  8 à 9 élèves et 3 enseignants 6J-L GUEGUEN CPC PONTIVY

7 Les 3 étapes du COUP de POUCE Etape 1 : Cerner les besoins de chaque élève Evaluation diagnostique But Etape 2 : Répartir les élèves dans des groupes de besoin En fonction du nombre d'intervenants « Profils » typiques 7J-L GUEGUEN CPC PONTIVY

8 Etape 3 : Concevoir un programme d'activités pour chaque groupe Equilibre entre 3 sortes d'activités : -activités centrées sur la compréhension de textes -activités centrées sur l'appropriation du pluri- système orthographique et sur le traitement des mots -activités centrées sur la production de textes 8J-L GUEGUEN CPC PONTIVY

9 Les différents profils d 'élèves au CE -les élèves bons lecteurs : 40%.construisent le sens global.font des inférences.lisent par groupes de mots -les lecteurs corrects: 20%.peuvent extraire les informations explicites.peuvent construire le sens global 9J-L GUEGUEN CPC PONTIVY

10 -les lecteurs en difficulté : 10 à 20%.pas de sens global.pas d'appui sur d'autres indices -les lecteurs fragiles: 20 à 30 %.difficulté pour reconnaître des mots isolés.difficulté pour décoder les sons complexes.lecture hésitante.devinement dans les textes familiers.pas d'informations explicites dans les textes non familiers Les différents profils d 'élèves (suite)‏ 10J-L GUEGUEN CPC PONTIVY

11 Les élèves concernés sont :  Les élèves fragiles dans leurs compétences  Les élèves en grosse difficulté c’est-à-dire 40% de l’effectif du groupe en un module, davantage que l’effectif pris habituellement autour de 15%. 11J-L GUEGUEN CPC PONTIVY

12 Quelles activités dans un COUP de POUCE ? 1- codage et décodage -mémorisation de l'orthographe des mots les plus courants -reconnaissance directe de ces mots en lecture -automatisation du décodage sur les graphèmes déjà connus -découverte de graphèmes non encore repérés -découpage de mots avec des graphèmes complexes -principe alphabétique 12J-L GUEGUEN CPC PONTIVY

13 Quelles activités dans un COUP de POUCE ? - 2-Compréhension en lecture - Objectif : faire prendre conscience des sources possibles de difficultés de compréhension et chercher des solutions pour y remédier Activités :- développer l'auto-contrôle - comprendre le rôle des inférences - Ex : Mistigri, prudemment, s'approchait du bol de lait encore fumant 13J-L GUEGUEN CPC PONTIVY

14 14 Comprendre en lecture, ce n’est pas « faire entrer du texte dans la tête ». Le résultat de la compréhension, ce ne sont pas seulement des mots, ce sont des représentations mentales dont l’existence est au-delà de la « surface du texte ». - Ex : Mistigri, prudemment, s'approchait du bol de lait encore fumant

15 J-L GUEGUEN CPC PONTIVY15 Les connaissances sémantiques On s’imagine un chat qui s’approche d’un bol de lait chaud. On comprend qu’il s’approche prudemment parce qu’il a peur de se brûler. On construit une représentation de type sémantique. Untel aura vu un petit chat noir, l’autre un gros chat blanc. Même chose pour le lieu où l’on imagine la scène. Si on demande temps plus tard de reformuler la phrase, on obtient le même texte sur le plan sémantique, mais un texte différent sur le plan linguistique. Quand on « fait passer le texte dans sa tête », on ajoute forcément des éléments. Comprendre, c’est forcément interpréter. Or, les enfants se disent que, peut-être, ils n’ont pas le droit d’ajouter des éléments au texte pour en faire une représentation mentale…

16 J-L GUEGUEN CPC PONTIVY16 Les connaissances lexicales Lorsqu’il y a 5 % et plus de mots dont la signification est inconnue, le lecteur ne peut comprendre le sens global du texte. Un mot sur deux qu’on lit est dans le stock des 70 mots les plus fréquents de notre langue. Avec 1 % de mots dont le sens est inconnu, si le mot occupe une place cruciale, ça suffit pour empêcher la compréhension globale.

17 J-L GUEGUEN CPC PONTIVY17 Les connaissances encyclopédiques Ex : on sait que les chats aiment le lait. Pour comprendre le « prudemment », on fait appel à un type de raisonnement, l’inférence, qui n’est possible que si on a les connaissances encyclopédiques. Ex : un texte d’évaluation CE2 s’appelait « l’hibernation du hérisson ». L’hibernation, c’est à la fois un mot et un concept scientifique. Si on ne comprend pas le titre, on ne comprendra rien au texte.

18 J-L GUEGUEN CPC PONTIVY18 Les compétences stratégiques Le bon lecteur, ce n’est pas forcément celui qui comprend tous les textes immédiatement. Il faut que les enfants comprennent cela. Le bon lecteur, c’est celui qui a une représentation du rendement sémantique de sa lecture. C’est-à-dire, il sait dire « là, je comprends bien - là, je ne comprends pas bien ».

19 Quelles activités dans un COUP de POUCE ? 3-la production d'écrits Objectifs : -produire à l'oral et à l'écrit des phrases simples -recopier de façon lisible et sans erreur -utiliser les aides mises à disposition si besoin 19J-L GUEGUEN CPC PONTIVY

20 Quelles situations ? Récits de vie et « situations génératives » 20J-L GUEGUEN CPC PONTIVY

21 Dimanche midi, on est allé au restaurant avec papa et maman. On a mangé des frites et de la glace. C’était bien ! Ruben Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche Au bois Vendredi 5 novembre, on est allé au bois avec Martine et Sylvie. On a ramassé des feuilles de toutes les couleurs. On a ramassé des feuilles marrons, des jaunes, des rouges et des vertes. On les a collées et ça a fait un grand bonhomme d’automne. Il est très beau ! Vendredi 5 novembre, on est allé au bois avec Martine et Sylvie. On a ramassé des feuilles de toutes les couleurs. On a ramassé des feuilles marrons, des jaunes, des rouges et des vertes. On les a collées et ça a fait un grand bonhomme d’automne. Il est très beau ! Vendredi, on est allé au bois avec Martine et Sylvie. On a ramassé des feuilles de toutes les couleurs. On a ramassé des feuilles marron, des jaunes, des rouges et des vertes. On les a collées et ça a fait un grand bonhomme d’automne. Il est très beau ! On les a collées et ça a fait un grand bonhomme d’automne. Il est très beau ! 21J-L GUEGUEN CPC PONTIVY

22 Une situation générative : Soit un texte court à structure forte, qui constitue un texte-matrice. Il suffit de le reparamétrer pour obtenir un « nouveau » texte. 22J-L GUEGUEN CPC PONTIVY

23 Exemple de situation générative de situation générative La souris verte Une souris verte Qui courait dans l’herbe, Je l’attrape par la queue, Je la montre à ces messieurs. Ces messieurs me disent : « Trempez-la dans l’huile Trempez-la dans l’eau, Ça fera un escargot tout chaud ! » Fichier images-mots des animaux : un chat un chien un lapin un canard une vache un hérisson un mouton un loup un éléphant une girafe un tigre un singe un dromadaire un perroquet … 23J-L GUEGUEN CPC PONTIVY

24 Liste de couleurs noir (noire) blanc (blanche) rouge jaune bleu (bleue) rose vert (verte) orange marron Liste de verbes chantait parlait rigolait courait dansait sautait nageait des lieux à l’école dans la classe au marché au cinéma à la piscine dans ma chambre … Liste de liquides le lait la crème le yaourt le jus d’orange le Coca le sirop le café le thé le vin la bière la limonade … 24J-L GUEGUEN CPC PONTIVY

25 25 La vache bleue Une vache bleue Qui chantait dans l’école, Je l’attrape par les cornes, Je la montre à ces messieurs. Ces messieurs me disent : « Trempez-la dans le yaourt Trempez-la dans l’eau, Ça fera un dromadaire tout chaud ! »

26 Autres exemples de situations génératives, de la GS au CE1 : Autoportrait « Pour Noël, je voudrais … » « Pour Noël, j’ai eu … » Nicolas aime le chocolat, Fabien a un chien, etc. « Si j’étais un animal, … une plante, …un personnage,… » « Si j’étais une fée (un magicien)… » « Si je déménageais sur une île déserte,… » La soupe de la sorcière 26J-L GUEGUEN CPC PONTIVY

27 27 Les conditions de la réussite a) un diagnostic pertinent et des activités adaptées b) des tout petits groupes (actions individualisées) c) une action forte et continue sur une courte durée d) moment de l’action : une période sensible le début de l’année e) une mobilisation des enseignants, des élèves f) une prise en charge des élèves les plus faibles par leur(s) maître(s) g) des groupes de besoin h) une information des parents et des élèves i) des apports et un suivi du CPC


Télécharger ppt "Approfondissement des Compétences en Lecture et Écriture Inspiré des MACLE d’après A.OUZOULIAS J-L GUEGUEN CPC PONTIVY Module COUP de POUCE au CE."

Présentations similaires


Annonces Google