La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Mesure du au RHIC Mesure du J/  au RHIC Catherine Silvestre CEA Saclay Etretat 2007 19 Septembre 2007.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Mesure du au RHIC Mesure du J/  au RHIC Catherine Silvestre CEA Saclay Etretat 2007 19 Septembre 2007."— Transcription de la présentation:

1 1 Mesure du au RHIC Mesure du J/  au RHIC Catherine Silvestre CEA Saclay Etretat Septembre 2007

2 2 Motivations Mesures Resultats Perspectives

3 19 Septembre 20073Motivations J/  : quarkonia lourd formé d’une paire cc HERA-B: (χ c → J/X )~21±5% HERA-B: (χ c → J/  X )~21±5% (’ → J/X)~7±0.4% (  ’ → J/  X)~7±0.4% e-/-e-/- e+/+e+/+ Heavy quarkonia –La masse des quarks lourds est un paramètre externe de la QCD –Perte d’énergie différente des quarks légers. Sa suppression et la sensibilité au flow sont des informations clés sur les propriétés du milieu. Sensible à la formation d’un plasma de quarks et gluons via l’écrantage de couleur. Temperature de dissociation :  c et  ’: Td ~ 1.1 Tc J/  : Td ~ 1.5 à 2 Tc La suppression ou l’augmentation de la production de J/  révèle des caractéristiques critiques du milieu. pendant les premières collisions de partons via la fusion de gluon

4 19 Septembre Le J/ dans le milieu Le J/  dans le milieu J/  observé, mixture de la production directe et du feed-down cc J/  D+D+ D-D- Sensible aux effets de la matière nucléaire froide – Shadowing/anti-shadowing (modifications des fonctions de distributions de partons) – Saturation de gluons (CGC) – Perte d’énergie partonique – Effet Cronin (diffusion inélastique initiale partonique) – Absorbtion nucléaire normale – Interraction avec les co-movers hadroniques Sensible aux effets de la matière nucléaire froide Sensible aux effets du milieu dense et chaud –Dissociation séquencielle –Recombinaison à partir de paires charmées décorrélées –flow –Ecrantage de couleur

5 5 Mesures (surtout PHENIX)

6 19 Septembre Central arm hadrons; photons; electrons p>0.2 GeV/c |y|<0.35  =  Muon arms p>2 GeV/c |y| E [1.2,2.4]  =2  Global detectors (BBC, ZDC) Provide vertex position and collision centrality J/  e + e - J/   +  - Le détecteur PHENIX

7 19 Septembre Mesure du J/  vers l’avant Absorber frontal pour arrêter les hadrons MuTR: 3 stations de chambres à cathodes strippées avec un champ magnétique radial pour mesurer l’impulsion MuID: 5 plans de détection planes (X et Y) et un absorbeur pour sélectionner les muons et déclencher J/   +  -

8 19 Septembre Mesure du J/  à rapidité centrale Chambre à dérive pour mesurer l’impulsion RICH et EMCal pour identifier les électrons et déclencher (level1 et offline-level2) J/  e + e -

9 19 Septembre Masse invariante di-lepton (2005 p+p) J/   e + e - résolution: ~35 MeV coups: ~1500 J/  J/    +  - résolution: ~170 MeV coups: ~8000 J/  Bruit de fond combinatoire soustrait part “event mixing” Bruit de fond combinatoire soustrait part “event mixing” Ajustements Ajustements Gaussienne pour le pic de masse – Gaussienne pour le pic de masse – Exponentielles pour le bruit de fond physique (désintégration de saveurs lourdes et/ou Drell-Yan) – Le nombre de J/ yenne des fits – Le nombre de J/  est la mo yenne des fits – La dispersion est incoluse dans les erreurs systématiques.

10 19 Septembre Signal Run7 Signal Run7 [1/2] J/   e + e - Pour ~60  b -1 (~8%) En extrapolant donnera ~5,000 J/   ee ou plus pour la luminosité du run merci à Ermias Atomssa

11 19 Septembre Signal Run7 Signal Run7 [2/2] J/    +  - Pour ~60  b -1 (~8%) En extrapolant donnera ~16,000 J/    pour le run

12 19 Septembre J/  e + e - Au+Au √s NN =200 GeV J/  e + e - p+p √s=200 GeV 200 GeV p+p from 2005 Trigger testé et en fonctionnement pour p+p Pas de trigger pour AuAu jusqu’au ToF complet en 2009 Signal en Au+Au avec la TPC seule Comtamination hadronique importante Besoin de tout l’EMC STAR Preliminaire Le J/  dans STAR

13 19 Septembre Classes de centralité Compteur beam beam pour compter les particules chargées vers l’avant Calorimètres à zéro degré pour compter les neutrons spectateurs En fonction du run, utilisation du BBC seul ou du BBC+ZDC N col : nombre de collisions binaires N-N inélastiques N part : nombre de nucléons qui participent aux collisions inélastiques La centalité est associée à N part, N col ou b en utilisant une simulation basée sur un modèle de Glauber et la réponse des détecteurs. Très périphérique % = 6.3 ± 1.2 = 4.9 ± 1.2 Très centrale % = ± 2.9 = 1065 ± 105

14 14 Resultats Pour étudier le Pour étudier le J/  : - référence avec les mesures en p+p - controler les CNM par exemple en étudiant les collisions d+A - extrapoler les CNM à A+A - mesurer la produciton de J/  en A+A

15 15 Production du J/  dans les collisions p+p

16 19 Septembre Collisions p+p: référence [1/2] Run 2005 p+p √s=200GeV : Phys. Rev. Lett. 98, (2007) BR  pp (J/  )=178±3 stat ±53 sys ±18 norm nb Normalisation du rapport de modification nucléaire: Section efficace totale Comprendre les méchanisme de production du J/  (CSM/COM?) Absorbtions initiales et finales fonction du mécanisme de formation du J/  Section efficace totale s’ajuste à PYTHIA NLO

17 19 Septembre Pas de modèle valable pour toutes les variables simultanément: section efficace, rapidité (RHIC), polarization (E866) vs rapidité =4.14± pT (GeV/c)8 24 =3.59±0.06±0.16 vs p T Collisions p+p: référence [2/2]

18 18 Production du J/  dans les collisions d+Au Effets nuléaires froids

19 19 Septembre R dA vs Rapidité Shadowing modeste Shadowing modeste –EKS (*) favorisé Faible absorption nucléaire Faible absorption nucléaire –σ (J/ψ+N→ X) ~ 1-3mb (*) Eskola, Kolhinen, Salgado Eur. Phys. J. C9 (1999) 61 x 2 : momentum fraction of gluon in nucleus Run 2003 d+Au √s=200GeV : Phys. Rev. Lett. 96, (2006) y~0: x Au ~0.020 y~0: intermédiaire x Au ~0.020 y>1.2: petit x Au ~0.003 y<-1.2: grand x Au ~0.090 xdxd x Au J/  Nord y > 0 rapidity y xdxd x Au J/  Sud y < 0 Low x 2 ~ (shadowing region) Normalisé à Run3p+p

20 20 Production du J/  dans les collisions Au+Au

21 19 Septembre R AA vs N part Suppression observée atteint ~0,2 Cu+Cu préliminaire Suppression plus importante vers l’avant avant/centrale~0.6 pour N part >100 Run 2004 Au+Au √s=200GeV : Phys. Rev. Lett. 98, (2007) R AA (1.2<|y|<2.2) /R AA (|y|<0.35) 1 0 Bar: uncorrelated error Bracket : correlated error Au+Au final (nucl-ex/ ) Cu+Cu prelim (nucl-ex/ ) R AA

22 19 Septembre Extrapolation effets froids Modélisation des effets froids basée sur 1-3mb d’absorption et du shadowing Modélisation des effets froids basée sur 1-3mb d’absorption et du shadowing (R. Vogt, Acta Phys. Hung. A25 (2006) ) Modèle de Glauber + symétrie en rapidité des données d+Au Modèle de Glauber + symétrie en rapidité des données d+Au (R. Granier de Cassagnac, hep-ph/ ) Suppression > effets froids Besoin d’améliorer notre connaissance des CNM: Run d+Au! Bar : stat. + uncorrelated syst. errors Box : correlated syst. errors - R AA (±y) = R dA (-y)xR dA (+y) - Référence différente pour Au+Au et d+Au => err. globale sur le R dAu doit etre prise en compte =>globales systematiques totales ~ 35% (30%)

23 19 Septembre Suppression et rapidité Les données montrent une faible diminution de la RMS avec la centralité qui augmente Les données montrent une faible diminution de la RMS avec la centralité qui augmente No recombination All recombination Thews & Mangano, PRC73 (2006) c La recombinaison prédit une distribution de la rapidité plus étroite lorsque N part augmente RMS 1.43±0.04 RMS 1.40±0.04 RMS 1.32±0.06RMS 1.30±0.05 nucl-ex/ Challenge modèles basés sur la densité locale

24 19 Septembre Comparison avec SPS Comparaison entre RHIC et SPS est delicate Comparaison entre RHIC et SPS est delicate –Prise en compte des effets nucléaires froids (differents SPS/RHIC R AA (y~0) ~ R AA (SPS) R AA (y~0) ~ R AA (SPS) –Or √ s NN,SPS < √ s NN,RHIC –Et 0

25 19 Septembre RHIC vs modèles valables au SPS Extrapolation aux énergies de RHIC des modèles de suppression en accord avec les données de NA50 Extrapolation aux énergies de RHIC des modèles de suppression en accord avec les données de NA50 – –Suppression opposée vs rapidité – –Allure de la suppression ne correspond pas aux données à rapidité centrale Dissociation by comovers (Capella et al., hep-ph/ ) Dissociation by thermal gluons (R. Rapp et al., nucl-th/ Nu Xu et al., Phys.Rev.Lett. 97 (2006) )  Recombinaison au RHIC ?

26 19 Septembre vs N part et N col vs N part et N col La recombinaison prédit une distribution en p T plus étroite avec une centralité qui augmente,et donc un plus petit. No recombination With recombination Peu de dépendance du avec la centralité Dur de conclure: - le modèle utilisé pour produire les courbes se base sur Run 3 p+p vs d+Au - besoin de mieu comprendre les méchanismes de formation du charm Thews, Eur.Phys.J. C43 (2005) 97, Phys.Rev. C73 (2006) (et communications privées).

27 19 Septembre Comparaison données/modèles - Recombinaison est tres mal contrainte pour l’instant car se base sur σ cc mal connu à RHIC Suppression + recombinaison: plus proches des données R. Rapp(for y=0) PRL 92, (2004) Thews (for y=0) Eur. Phys. J C43, 97 (2005) Nu Xu et al. (for y=0) nucl-th/ Bratkovskaya et al. (for y=0) PRC 69, (2004) A. Andronic et al. (for y=0) nucl-th/ Comparaisons à d’autres variables attendues

28 19 Septembre R AA vs rapidité: CGC et recombinaison Color Glass Condensate Color Glass Condensate –le CGC prédit un taux plus grand de mésons charmés à rapidité centrale (mais peut etre pas pour le J/  ) –Nécesité de prédiction quantitatives pour le J/  en d+Au et Au+Au pour conclure Recombinaison Recombinaison –Grande densité de charm au RHIC 10 à 20 pour les collisions central* 10 à 20 pour les collisions central* –Recombinaison pour repeupler la rapidité centrale et les bas p T –Attenue la suppression à rapidite 0 –Pourait etre testé avec la distribution en p T  =0  =2 K. Tuchin :hep-ph/ (*) S. S. Adler et al. PRL 94 (2005) R AA (y~1.7) R AA (y~0) nucl-ex/

29 19 Septembre  0 = 1 fm/c used here SPS overall syst ~10% PHENIX overall syst ~12% & ~7% KKS (*) (*) Karsch, Kharzeev, Satz, PLB 637 (2006) 75 Test de la fonte séquentielle Les derniers résultats de L-QCD sugèrent: Les derniers résultats de L-QCD sugèrent: –Pas de suppression du J/  pour T 2.5T c –  ’ et χ c commencent à fondre à 1.1T c (possible à RHIC) Probabilité de survie Probabilité de survie –R AA /CNM RHIC : σ CNMabs = 1mb RHIC : σ CNMabs = 1mb SPS : σ CNMabs = 4.18mb SPS : σ CNMabs = 4.18mb – Attention Attention –τ 0 = 1fm/c trop pour RHIC? –Contribution des effets froids à RHIC mal contrainte ! Est ce que la suppression vu au RHIC & SPS ne vient que du feed-down des états excités?

30 30 Perspectives

31 19 Septembre Le J/  au RHIC Premières observations d’une suppression du J/  en rapidité centrale et vers l’avant à 200 GeV Solide référence p+p avec le Run5 Manque de statistique en d+Au pour contraindre suffisamment les effets nucléaires froids – –Suppression > aux effets nucléaires froids pour N part >200 Comparaison aux modèles –Indice de la fonte directe du J/  au RHIC ? Feed-down pas mesuré aux énergies du RHIC A plus basse énergie, grande déviation entre les expériences –Plus de suppression vers plutôt qu’à rapidité –Plus de suppression vers l’avant plutôt qu’à rapidité centrale Interaction avec co-movers hadronique/partonique CGC ? CGC ? Pour l’instant aucun modèle ne décrit simultanément les données en fonction de N part, p T et y, à rapidité centrale et vers l’avant.

32 19 Septembre A venir Données finales pour Cu+Cu Données finales pour Cu+Cu –Précision améliorée pour la région N part <100 Run 7 : Au+Au avec luminosité x3+ plan de r é action Run 7 : Au+Au avec luminosité x3+ plan de r é action – –Devrait permettre la mesure du flow elliptique du J/  non nul si la composante recombinaison est importante – –+ de précisions – –Plus grande couverture en p T Run 8 : d+Au (stat  amélioration de notre connaissance des effets nucléaires froids à RHIC Run 8 : d+Au (stat x10?)  amélioration de notre connaissance des effets nucléaires froids à RHIC >2010: de la luminosité du >2010: upgrade de la luminosité du RHIC, et de PHENIX – –Mesure directe du charme ouvert – –Mesure du  ’,  c, 

33 19 Septembre Résultat attendu sur le v2 du J/  Flow elliptique: phenomène collectif, transforme l’anisotropie spacial initiale de la région de collision en anisotropie d’impulsion Les électrons provenant des désintégration de méson à quarks c et b ont un flow elliptique non nul. Recombinaison => elliptique flow du J/  non nul Yan,Zhuang,Xu nucl-th/ J/  From Tony Frawley, heavy PWG, Jan 4 th

34 34 Backup

35 19 Septembre J/  SPS Results NA50 observed anomalous J/psi suppression NA60 results are consistent with NA50.

36 19 Septembre Comparing RHIC to SPS Suppression results NA50 at SPS (0

37 19 Septembre J/  yield as a function of transverse momentum Mean square transverse momentum: J/   e + e - : = 4.25  0.24  0.14 (GeV/c) 2 J/    +  - : = 3.57  0.06  0.15 (GeV/c) 2 Measurement from 2005 p+p (hep-ex/ ) Fit using: p 0.[1+ (p t /p 1 ) 2 ] -6

38 19 Septembre Nuclear modification factor vs rapidity in Au+Au Measurement from 2004 Au+Au (nucl-ex/ ) 0-20%20-40% 40-60%60-92% Peripheral collisions: no modification of the rapidity distribution with respect to p+p collisions Central collisions: narrowing of the rapidity distribution

39 19 Septembre R AA -rapidity CNM 0mb 3mb  =0  =2 Open charm yield in A+A K.L. Tuchin J.Phys. G30 (2004) 1167 CGC Flat R AA for N part <100. Flat R AA for N part <100. Rapidity narrowing in central Au+Au collisions Rapidity narrowing in central Au+Au collisions –(Modest) Recombination? N rec J/   N c 2 N rec J/   N c 2 –Color Glass Condensate? Measurement of J/  elliptic flow can make clear the origin of rapidity narrowing. Measurement of J/  elliptic flow can make clear the origin of rapidity narrowing. SCM Full recombination Au+Au data CNM : R. Vogt Acta Phys. Hung. A25 (2006) 97. SCM : A.Andronic et al., nucl-th/ Full recombination : R.L.Thews and M.L.Mangano, PRC73 (2006)

40 19 Septembre R AA -p T and N coll - R AA -p T and N coll - No strong p T dependence of R AA. No strong p T dependence of R AA. No significant centrality dependence of. No significant centrality dependence of. R AA -p T has much more information than. R AA -p T has much more information than. –R AA -p T of model predictions? Au+Au data Magenta : R.L.Thews and M.L.Mangano, PRC73 (2006) and private comm. Green : L.Yan, P.Zhuang and N.Xu, PRL97 (2006) No significant change of the p T distributions with respect to p+p, but error bars are large

41 19 Septembre J/  mean p t 2 (2) VN Tram, Moriond 2006 & PhD thesis Thews and Mangano, PRC73 (2006) c Open symbol is for mid rapidity Full symbol is for forward rapidity black is p+p blue is d+Au green, and orange are Au+Au Yellow bands are from Thews Brown line is a Cronin effect extrapolation from p+p and d+Au at forward rapidity mid rapidity values are consistent with no p t broadening.

42 19 Septembre Collision species and energy RunYearSpecies Energy (GeV) # J/  (ee+  ) Au+Au /2002Au+Aup+p /2003d+Aup+p /2004Au+AuAu+Au20062 ~ /2005Cu+CuCu+CuCu+Cup+p ~ ~ p+pp+pp+p ~

43 19 Septembre QM06 versus QM05 Good agreement ! At forward rapidity, on the lower edge of systematics At forward rapidity, on the lower edge of systematics –(better handling of backgrounds and new pp reference) At midrapidity, less subjective “onset” like shape… At midrapidity, less subjective “onset” like shape… y~1.7 y~0

44 19 Septembre Feed down ratios From HERA-B (pA √s=41.6 GeV) From HERA-B (pA √s=41.6 GeV) –7.0 ± 0.4 % from ψ ’ –21 ± 5 % from χ c –0.065 ± % from B Faccioli, Hard Probes 2006

45 19 Septembre J/  R AA as a function of rapidity nucl-th/ Blue bands are cold nuclear matter prediction from Vogt, (EKS + 3mb absorption). Dashed purple line are expected R AA vs y for recombined J/  s Grey bands are error from p+p No clear change in the rapidity shape as a function of centrality.

46 19 Septembre Extrapolation from dA to AA collisions Different approaches: 1.A model of shadowing and nuclear absorption as used in previous slides (here EKS shadowing and 1 to 3mb nuclear absorption) extrapolated to AA (Ramona Vogt, nucl-th/ ) 2.A phenomenological fit on the d+Au data to get  diss for each rapidity and use exp-[  diss (y) +  diss (-y)]n 0 L for AA. (Karsh, Kharzeev and Satz, PLB637(2006)75)  diss (y=1.8) = 3.1  0.2 mb  diss (y=0) = 1.2  0.4 mb  diss (y=-1.7) = -0.1  0.2 mb 3.A direct extrapolation of measured R dA to AA using a simulation based on Glauber model (R. Granier de Cassagnac, private communication)

47 19 Septembre Direct extrapolation of measured R dA to AA Y = -1.7 Y = 0 Y = 1.8 R dA b(fm) Use a simple fit of RdA vs b Plug R dA (b) into an AA Glauber simulation: R AA (y,b AA ) =  [R da (-y,b 1 ).R dA (y,b 2 )] where b 1 and b 2 are determined for each nucleon-nucleon collision in the simulation at a given b AA. b1b1 b2b2 b AA

48 19 Septembre J/ suppression vs. light hadrons J/  suppression vs. light hadrons Heavy flavor electrons J/  00

49 19 Septembre Open Charm Measurement in forward region and CGC D.E. Kharzeev, K. Tuchin, hep-ph In Central region: Q s m(cc). Open charm production is expected to scale with N part (AA) and (pA) in forward rapidity region.

50 19 Septembre … Upsilon measurement … PHENIX QM05 : 1st Upsilons at RHIC from ~3pb -1 collected during the 2005 p+p run Dimuon mass spectrum for the two muon arms added together. y~1.7 ~10 counts

51 19 Septembre … &  ’ measurement Dielectron invariant mass spectra : Au+Au (final) arXiv: v1 [nucl-ex] p+p scaled by Ncoll (preliminary)

52 19 Septembre J/  signal Au+Au : most central dielectron dimuon most peripheral p+p dielectron dimuon dielectron dimuon Signal extraction steps : 1) Invariant di- lepton mass spectra 2) Combinatorial bkgd N like estimated from event mixing 3) Subtract Nlike from the spectra and get the J/ψ count J/ψ count from fits : Gaus. : mass peak Gaus. : mass peak Exp. : physical bkgd Exp. : physical bkgd –heavy flavor decay –and/or Drell-Yan Average value of various fits used as J/ψ count Average value of various fits used as J/ψ count Syst. err. Obtained from varying by 2% the N like norm and by re-fitting the spectra Syst. err. Obtained from varying by 2% the N like norm and by re-fitting the spectra

53 19 Septembre D hydro + sequential dissociation (I) Gunji et al., hep-ph/ : Charmonia Charmonia –initial spatial distribution = from collisions in the Glauber model –+ free streaming in a full (3D+1) hydro – – J/  survival probability ( R AA /CNM with CNM = shadowing + nuclear absorption σ abs = 1mb ) S = (1 – f FD ) S direct J/  + f FD S J/  ←  ’, χc – : feed-down, melting temperatures and – 3 free parameters : feed-down f FD, melting temperatures T J/  and T  ’,χc + (3D+1) hydro : same setup as the one used to reproduce charged dN/dη measured at RHIC – Assuming thermalization for τ≥0.6fm, initial energy density distribution in the transverse plane, EOS of the medium (T T c ), … – Assuming thermalization for τ°≥°0.6°fm, initial energy density distribution in the transverse plane, EOS of the medium (T T c ), …

54 19 Septembre D hydro + sequential dissociation (II) Gunji et al., hep-ph/ : Charmonia Charmonia – –J/  survival probability ( R AA /CNM with CNM = shadowing + nuclear absorption σ abs = 1mb ) S = (1 – f FD ) S direct J/  + f FD S J/  ←  ’, χc – : Feed-down, melting temperatures and – 3 free parameters : Feed-down f FD, melting temperatures T J/  and T  ’,χc + (3D+1) hydro  best fit with : T J/  = 2.12 T c T J/  = 2.12 T c T  ’,χc = 1.34 T c T  ’,χc = 1.34 T c f FD = 0.25 f FD = 0.25 ± 0.10 due to uncertainty on σ abs (1 ± 1mb) Better matching with the data

55 19 Septembre Invariant yield and R AA vs p T

56 19 Septembre Small centrality dependence Small centrality dependence Model with absorption + shadowing Model with absorption + shadowing –shadowing EKS98 – σ abs = 1 mb – σ abs = 3 mb σ abs = 1 mb good agreement σ abs = 1 mb good agreement σ abs = 3 mb is an upper limit σ abs = 3 mb is an upper limit  weak shadowing and weak nuclear absorption J/  production in d+Au vs centrality High x 2 ~ 0.09 Low x 2 ~ 0.003

57 19 Septembre Hard process : N coll scaling Open charm production obeys N coll scaling : Open charm production obeys N coll scaling : PRL 94:082301(2005)

58 19 Septembre Energy density Longitudinally expanding plasma : Longitudinally expanding plasma : –dE T /dη measurement at mid-rapidity by PHENIX EMCal –Which τ 0 ? R2R2 00 ~ 1 fm/c  cross ~ 0.13 fm/c  secondaries formation ~ 0.35 fm/c  therm ~ fm/c

59 19 Septembre Dilepton invariant mass spectrum (run6 pp) J/  e + e - J/   +  -

60 19 Septembre Collision centrality (2) N part vs centrality (5% bins)N col vs centrality (5% bins)

61 19 Septembre preliminary J/y Baseline Measurement via p+p and d+Au collision high precision p+p results d+Au favor σ ABS ~ 0-3 mb. 0 mb 5 mb 0 mb 3 mb Low x 2 ~ (shadowing region) = 3.59±0.06 ±0.16 = 4.14± pT (GeV/c) 200GeV p+p->J/Psi 8 24 B ll *  pp (J/  )=178±3(stat)± 53(sys) ± 18(lum) nb

62 19 Septembre J/ ψ measurements in p+p collisions Observation : Observation : –No model fits absolute cross section, rapidity distribution (RHIC), and polarization (example: E866) simultaneously E866/NuSea PRL 91, (2003) E GeV x F = x 1 – x 2 λ = +1 (transverse) = -1 (longitudinal) hep-ex/ λ = +1 (transverse) = -1 (longitudinal)

63 19 Septembre Suppression et rapidité R AA vs. rapidité pour différentes classes en centralité R AA vs. rapidité pour différentes classes en centralité Distribution devient + étroite lorsque la centralité croit Distribution devient + étroite lorsque la centralité croit –Challenge pour les modèles basés sur la “densité locale” Dashed lines : Gaussian fits. Dotted lines : ± 1σvariation of fit pars.

64 19 Septembre Hardness of the p T spectrum –Hardness of p T spectrum sensitive to formation mechanism –No strong N part dependence of, only slight rise at forward rapidity Au+Au The plotted is calculated directly from the measured data points (p T <5GeV/c), no fitting or extrapolation nucl-ex/ hep-ex/ nucl-ex/ nucl-ex/

65 19 Septembre Charmonia sequential dissociation J/  production J/  production – –direct : at least 60% – – via χ c  J/  + x : ~ 20% – – via  (2S)  J/  + x : ~ 8 % Threshold effect  sequential dissociation vs T or ε Threshold effect  sequential dissociation vs T or ε J/  χcχcχcχc  (2S) ΔE [GeV] 0,64 ~ 0,22 0,05 T d /T c 2,101,161,12 Dissociation temperature T d : Dissociation temperature T d : F. Karsch et al. (Nucl. Phys. A698(2002) 199c; hep-lat/ ) ’’J/  χcχc Satz, J.Phys.G32:R25,2006 R AA /CNM vs energy density R AA /CNM vs energy density –Bjorken energy density RHIC : PRC 71: (2005) NA50 : Eur.Phys.J.C39:335 (2005) NA60 : Nucl.Phys.A774:711 (2006) Hard to see any step-like suppression behaviour Hard to see any step-like suppression behaviour It seems that the direct J/  is melting in central Au+Au collisions at RHIC, and not at SPS ? It seems that the direct J/  is melting in central Au+Au collisions at RHIC, and not at SPS ?

66 19 Septembre Taux de production et R du J/  Taux de production et R AA du J/  N col = nombre de collision nucleon-nucleon équivalentes Facteur de modification nucléaire:  Taux de production du J/  et section efficace: BdN J/  /dy = N J/   y.A  J/ .  J/  BBC  MB BBC N MB Taux en AA N col. Taux en pp R AA = Bd  J/  /dy = BdN J/  /dy.  pp inel


Télécharger ppt "1 Mesure du au RHIC Mesure du J/  au RHIC Catherine Silvestre CEA Saclay Etretat 2007 19 Septembre 2007."

Présentations similaires


Annonces Google