La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Ed du 1/12/2003FFESSM CTD31 - Support de cours - formation initiale initiateur 1 Initiateur : l’entraînement physique des N1 et N2 Connaissances, savoir-faire,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Ed du 1/12/2003FFESSM CTD31 - Support de cours - formation initiale initiateur 1 Initiateur : l’entraînement physique des N1 et N2 Connaissances, savoir-faire,"— Transcription de la présentation:

1 Ed du 1/12/2003FFESSM CTD31 - Support de cours - formation initiale initiateur 1 Initiateur : l’entraînement physique des N1 et N2 Connaissances, savoir-faire, et savoir être : Acquérir des notions sur l’entraînement physique. Commentaires et limites : Notions théoriques et pratiques sur l’entraînement physique des plongeurs de niveau 1 et 2. Critères de réalisation : Séances théoriques, suivies d’exercices de construction de séances.

2 Ed du 1/12/2003FFESSM CTD31 - Support de cours - formation initiale initiateur 2 Pourquoi un entraînement La plongée est un loisir, mais demande un effort physique : –Au fond, Espace proche pour les N1, encadré –Assurer sa propre sécurité : prévention de l’essoufflement Espace proche pour les N2 en « Autonomie » –Assurer la sécurité des ses équipiers et être capable d’intervenir : prévention de l’essoufflement Encadré Espace lointain pour les N2 –Assurer sa propre sécurité : prévention de l’essoufflement –En surface, Rejoindre le site de plongée à partir du bord ou d’un bateau (rejoindre la bouée, avec le courant) : prévention de l’essoufflement Revenir au bord, ou au bateau après la plongée : prévention de l’essoufflement

3 Ed du 1/12/2003FFESSM CTD31 - Support de cours - formation initiale initiateur 3 En immersion –Variation pression hydrostatique Volume réserve inspiratoire diminue Afflux sanguin aux poumons Mobilisation de l’eau Modifications de la ventilation en plongée

4 Ed du 1/12/2003FFESSM CTD31 - Support de cours - formation initiale initiateur 4 Modifications de la ventilation en plongée En plongée –Augmentation volume mort : détendeur –Modification du soufflet pulmonaire Effort inspiratoire : détendeur « dur » Effort expiratoire : existe toujours en plongée  Risque d’essoufflement  Prévention Condition physique Gestion de l’effort Gestion de la ventilation

5 Ed du 1/12/2003FFESSM CTD31 - Support de cours - formation initiale initiateur 5 Types d’efforts en plongée Au Fond : –Le déplacement au fond ne demande pas d’effort important, mais prolongé (endurance) –Le déplacement contre le courant demande un effort plus important mais relativement court (résistance) En surface –Mise à l’eau : départ du bord : à froid, effort prolongé départ du bateau : à froid, effort violent courte durée sur un « largage » (dans le courant) –Retour Bateau « chaud », effort prolongé, mais fatigué « chaud », effort violent courte durée, mais fatigué

6 Ed du 1/12/2003FFESSM CTD31 - Support de cours - formation initiale initiateur 6 Le bon rythme La Fréquence cardiaque maximale (FC max) est variable avec l’age. On la mesure : Directement en labo, tapis de course ou vélo Indirectement par tests et cardiofréquence mètre FC Max théorique : 220 pulsations – l’âge Fc réserve = Fc max – Fc repos Fc travail = (Fc réserve x %)+ Fc repos Pour travailler l’endurance : effort de minimum 1/2h à % de FC réserve Pour travailler la résistance (après echauffement) : effort de maximum 5-10 mn à 80-90% de FC réserve, récupération puis répétition.

7 Ed du 1/12/2003FFESSM CTD31 - Support de cours - formation initiale initiateur 7 Séance d’entraînement Objectif –Amélioration des capacités : Physique, Efforts continus de faible intensité et de longue durée : 60 à 70% de FC réserve. Il faut commencer par ce type d’activité Efforts intermittents de courte durée : 90% de Fcmax, pendant 2 à 3 mn Technique (exemple: geste du palmage) Mentale (exemple: concentration pour l’apnée) Tactique (exemple: dosage de l’effort) La séance L’échauffement : circulatoire et ventilatoire L’entraînement : exercices et récupérations La récupération : active, étirement statiques et tonus

8 Ed du 1/12/2003FFESSM CTD31 - Support de cours - formation initiale initiateur 8 Principe de l’entraînement

9 Ed du 1/12/2003FFESSM CTD31 - Support de cours - formation initiale initiateur 9 L’alimentation du sportif Sucres rapides (boisson spécifiques, glucose...) : pour un effort immédiat « résistance »ou après l’effort pour restituer le capital. Si pris trop en avance, effet contraire Sucres lents (pate, riz..) : la veille, pour privilégier l’endurance

10 Ed du 1/12/2003FFESSM CTD31 - Support de cours - formation initiale initiateur 10 Bâtir un plan d’entraînement N1 et N2 : –Mer : sur une semaine ou 15 jours, pas de miracles Prévoir des échauffement et adaptation au milieu Privilégier l’endurance Mise en évidence des limites Prévoir une progression pour arriver aux compétences demandées –Piscine : Idem, mais plus de temps, avec une possibilité d’amélioration Évaluation en début de formation, en cours de formation Varier les exercices Prévoir un tableau, –Avec le nombre de séances –Objectif de la séance –Les exercices proposés –Timing évalué avec l’échauffement et récupération –Corriger la prévision avec la réalité Nota : Une seule séance par semaine ne permet pas d’améliorer significativement sa condition physique

11 Ed du 1/12/2003FFESSM CTD31 - Support de cours - formation initiale initiateur 11 Plongée enfants Aspect Physique –Pas la préoccupation principale –Développement de la motricité Qualités physiques à travailler –L’endurance –La vitesse –La souplesse Aspect technique Important –Le travail est à long terme –Pas intensité, pas de « champion précoce »


Télécharger ppt "Ed du 1/12/2003FFESSM CTD31 - Support de cours - formation initiale initiateur 1 Initiateur : l’entraînement physique des N1 et N2 Connaissances, savoir-faire,"

Présentations similaires


Annonces Google