La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Présenté par: Founéké SISSOKO Secrétaire Général du Conseil Régional de Kayes. REGION DE KAYES CONSEIL REGIONAL B.P 408 Tél. 21 52 28 57 KAYES *********

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Présenté par: Founéké SISSOKO Secrétaire Général du Conseil Régional de Kayes. REGION DE KAYES CONSEIL REGIONAL B.P 408 Tél. 21 52 28 57 KAYES *********"— Transcription de la présentation:

1 Présenté par: Founéké SISSOKO Secrétaire Général du Conseil Régional de Kayes. REGION DE KAYES CONSEIL REGIONAL B.P 408 Tél KAYES ********* REPUBLIQUE DU MALI Un Peuple- Un But - Une Foi

2  La Région de Kayes est transfrontalière de la Région du Guidimakha et du Gorgol en Mauritanie ; de Tambacounda et Matan au Sénégal dans un espace appelé bassin du fleuve Sénégal BFS, territoire de vie commune depuis des lustres.  Depuis 1999, le GRDR anime un processus de développement local dans cette Région au travers d’un processus itératif de concertation et de la démarche action

3  A la faveur de la décentralisation dans certains pays (Sénégal, Mali), de nouvelles entités ont été créées et ont enrichi le paysage institutionnel. Il s’agit notamment de la création au Mali de la Région comme collectivité territoriale.  Ainsi, un véritable partenariat institutionnel a été lancé entre les collectivités des 3 Régions et qui ont développé une coopération dans le but d’accélérer le développement à travers la maitrise du « local et de la décision de l’action ».

4  Un territoire en grande évolution Institutionnelle  La présence d’organisations sous régionales dans des domaines aussi variés que complémentaires a favorisé l’intégration sociale, économique, institutionnelle, culturelle et sportive.  Ainsi la SAFRA (Semaine de l’amitié et de la fraternité se tient annuellement et de façon tournante et concerne tout le bassin du sénégal ; l’OMVS (Organisation pour la mise en valeur du fleuve sénégal avec un gros volet énergétique, d’aménagement de surface ; la CEDEAO, l’UEMOA deux organisations sous régionales dédiées à l’intégration politique et économique.  Ces différentes organisations constituent autant de leviers importants pour contribuer à la croissance de la zone.

5  Formalisation des coopérations entre structures des 3 régions Par la signature de quelques conventions de partenariat comme celle entre la Région de Kayes (Mali) et Tambacounda (Sénégal) autour de la promotion des ressources naturelles, des échanges d’expertises, de transfert de technologies ; tout comme d’autres types de partenariats sou tendus et soutenus par le GRDR mettant en liens des acteurs terrain (association, coopératives, professionnels, élus locaux…)  Mobilisation des autres acteurs La forte intégration des populations qui ont tout en partage dans cet espace (langues, traditions, coutumes, pratique religieuse, échanges commerciaux de tous genres, fleuve) a permis l’instauration d’un dialogue permanent, de mieux en mieux structuré entre les acteurs surtout les élus qui prennent de plus en plus une part active dans l’animation du BFS.

6  Voyages d’études et d’échanges De nombreux échanges ont été organisés et ont concerné les différentes régions autour notamment de la bourse aux céréales qui met en liens des zones de productions excédentaires à d’autres de consommation ou en déficit, les voyages d’études pour voir la démarche de mobilisation sociale, discuter du circuit de pâturage des animaux et de la gestion (exploitation et protection) des ressources naturelles (avec à la clé la signature de conventions inter villageoise.  Désenclavement Le développement des infrastructures de communication a fortement accéléré les échanges entre les territoires (route, aéroport, téléphonie) a favorisé du coup le renforcement de l’intégration. Aujourd’hui une région comme celle de Kayes se positionne comme une vraie plaque tournante pour le BFS avec la possibilité d’offres de services dans le domaine du transport, de la santé, de l’alimentation…

7  Valorisation ou la promotion des ressources naturelles  Les échanges économiques entre les territoires ont concerné beaucoup plus les ressources naturelles comme la gomme arabique ; le baobab ; la calebasse ; le jujube ; le bétail ; le poisson qui contribuent très fortement et très substantiellement à augmenter les revenus des populations et participent à la croissance.  Des marchés importants par territoire sont fréquentés par les populations du bassin du fleuve sénégal, symbole d’une véritable intégration économique.

8  Elaboration d’une prospective pour le BFS.  L’animation d’une prospective territoriale s’appuie sur une démarche ascendante devant permettre aux acteurs territoriaux d’explorer les futurs possibles à l’horizon des prochaines années afin de construire des hypothèses sur les enjeux ou évolutions majeurs qui deviendront les facteurs clés du développement local.  A terme, il s’agira d’aboutir à une vision commune de l’avenir des territoires du BFS à travers l’animation d’une plateforme de réflexion citoyenne et participative.  Aujourd’hui, l’impact du partage de cette prospective est nettement perceptible car étant perçue comme un outil de gouvernance local ; et les operateurs ont pu être éclairés sur les évolutions importantes du BFS et préparés à saisir les opportunités qu’offrent ces mutations.

9  Parmi les grandes évolutions intervenues dans la zone du BFS dont l’économie est restée longtemps tournée sur l’agriculture, la cueillette, l’élévage, la pêche ; nous pouvons noter la soudaine industrialisation avec la création d’industries minières (or, ciment, marbre, barrage hydro électrique)  Cette situation a fortement changé le visage de la zone car l’extraction aurifère industrielle est de plus en plus présente et le coût de la vie s’est démultiplié sans que le pouvoir d’achat de la grande majorité des populations n’ait connu une quelconque amélioration significative. Les recettes de cette grande industrialisation échappant presque totalement au « local »  Et à côté s’est développé l’orpaillage traditionnel qui lui aussi de plus en plus s’industrialise dangereusement avec l’introduction de produits de haut risque comme le mercure, le cyanure. La zone du BFS fait face à l’un des pires risques pour son environnement et interpelle plus spécifiquement les communautés locales et leurs autorités locales.

10


Télécharger ppt "Présenté par: Founéké SISSOKO Secrétaire Général du Conseil Régional de Kayes. REGION DE KAYES CONSEIL REGIONAL B.P 408 Tél. 21 52 28 57 KAYES *********"

Présentations similaires


Annonces Google