La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

3-1-4 L’évolution de la sculpture pendant le Moyen Âge De l’Antiquité au Moyen Âge, Durant le Moyen Âge: sculpture romane, sculpture gothique Le regain.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "3-1-4 L’évolution de la sculpture pendant le Moyen Âge De l’Antiquité au Moyen Âge, Durant le Moyen Âge: sculpture romane, sculpture gothique Le regain."— Transcription de la présentation:

1 3-1-4 L’évolution de la sculpture pendant le Moyen Âge De l’Antiquité au Moyen Âge, Durant le Moyen Âge: sculpture romane, sculpture gothique Le regain d’autonomie: la renaissance de la sculpture

2 Nous allons parler de la sculpture et de la peinture du Moyen âge en termes de comparaison avec l’ Antiquité grecque et romaine d’un côté, puis en suivant son évolution propre de l’autre (sculpture romane, sculpture gothique) pour voir ensuite de quelle manière elle va se transformer en Renaissance. Pièta de Bonn, bois, vers 1300 Art hellénistique: Laocoon et ses fils, fin IIème siècle av. J.C.

3 La sculpture de la Grèce antique est considéré « classique », c’est-à-dire parfaite. La Grèce célébrait l’homme, sa beauté physique, sa force. Les dieux grecs et les athlètes sont représentés de manière similaire. Ce n’est pas un homme précis, mais l’homme générique, idéal…

4 Cette sculpture est considérée païenne durant le Moyen Âge… Avec le christianisme, les statues en pied disparaissent de l’art occidental, car elles rapellent les idoles du culte païen. Empreur Octavian Augustus, Ier siècle après JC Statue colossale de Zeus, Phidias, Vème siècle av. J. C.

5 Avec le christianisme, les statues en pied disparaissent de l’art occidental. À partir du Vème siècle subsistent seulement les reliefs peu taillés, comme décoration architecturale (portails, colonnes). Portail sud Saint Sernin de Toulouse, avant 1118

6 Dans l’art roman, les reliefs sont décoration architecturale. Ils ornent les portails, les chapiteaux de colonnes... Nous y retrouvons l’influence du style animalier et des entrelacs des peuples nomades.

7 À partir du XIème siècle la sculpture reprend de l’importance et du volume, mais reste décoration architecturale, toujours liée au mur. La sculpture romane orne la façade, le portail ou les colonnes, elle n’est jamais libre, « en pied ». Exemple de sculpture liée à l’architecture: le trumeau du portail, Saint Pierre de Moissac, début XIIème Capitel Sainte- Madeleine, Vezelay

8 La sculpture romane, décoration de la lunette du portail: Sainte Madeleine, Vézelay, XIIème siècle

9 Art roman: Saint Pierre, Moissac, lunette du portail sud,

10 Le corps du prophète Jérémie est décharné et désarticulé, il reprend au trumeau la forme en redents des piédroits. Nous ne pouvons pas l’imaginer sans son cadre. Sculpture romane: trumeau du portail sud, Saint Pierre, Moissac

11 Durant le XIIème siècle, la sculpture va évoluer du relief lié au trumeau (roman, début XIIème), par la figure toujours en forme de colonne, «remplaçant» la colonne, à la figure occupant une niche à part adossée à la colonne (l’art gothique, début XIIIème). Du roman au gothique

12 Durant le XIIIème siècle la sculpture évolue encore: si les corps ont toujours la forme d’une colonne, occupant des niches à part adossées à la colonne, mais les têtes ne sont plus dans la ligne du corps.

13 Gothique: les têtes ne sont plus dans la ligne des corps (Cathédrale de Chartres, portail nord, vers 1210)

14 Gothique: Cathédrale de Reims, Gothique: les têtes ne sont plus dans la ligne des corps, ensuite les corps non plus ne reprennent plus tout à fait la forme de la colonne.

15 Cathédrale de Rheims,façade ouest, après 1252: L’Annonciation et la rencontre de Marie et d’Élisabeth Nous y voyons même apparaitre un essai de contrapposto maladroit: les corps sont courbées en S, les pieds sont posés à plat…

16 Cathédrale de Rheims,façade ouest, après 1252 Contrapposto: les corps courbées en S, le déhanchement… Les pieds sont posés à plat, ces corps ont un poids, leur volume est reconnaissable sous les drapés. Nous parlons du classicisme…

17 Nous parlons de classicisme car ces formes du corps apparaissant sous les plis de leur drapés rappellent la sculpture grecque classique. Comparez ici avec les corps de déesses du fronton est du Parthénon, par Phidias. Phidias, Parthénon, La naissance d’Athènes de la tête de Zeus, fronton est, Vème siècle avant J.C.

18 La reprise du volume du corps Du corps décharné et désarticulé du prophète Jérémie (début XIIème), en passant par la figure en forme de colonne, puis s’en détachant...

19 …aux corps plus volumineux, plus réels sous leur drapés… Cathédrale de Chartres, portail nord, vers 1210

20 Cathédrale de Rheims,façade ouest, après 1252 …au volume du corps reconnaissable sous les drapés…

21 Cathédrale de Reims, après 1251 Cette sculpture, qui décolle du mur ou de la colonne (comme ici occupant des niches), et qui retrouve le poids et le volume du corps… Cathédrale de Reims,

22 Nanni di Banco, Quattro Santi Coronati, , Or san Michele, Florence Cette sculpture va, au début du 15 ième siècle, en Italie, retrouver la sculpture libre, « en pied », « en ronde bosse » comme la sculpture antique.

23 Du XIIIème au XVème siècle: En comparant les sculptures de Nanni, Quattro Corronati, avec les statues des piédroits de la Cathédrale de Chartres, celles de Nanni donnent l’impression de monumentalité: elles semblent plus grandes, leur masse dépasse le domaine de sculpture médiévale, et rejoint la sculpture romaine.

24 Les sculptures de Nanni ressemblent à la sculpture romaine aussi par un autre trait: notez le réalisme du portrait et sa ressemblance avec les portraits des citoyens romain du IIIème siècle. Portrait d’un citoyen romain, IIIème siècle

25 Donatello, Saint Marc, 1411, Or San Michele, Florence Nanni di Banco, Quattro Santi Coronati, , Or san Michele, Florence C’est là que nous allons parler de la première Renaissance.

26 Dégager l’essentiel: Évolution de la sculpture durant le Moyen Âge La sculpture libre disparait de l’art chrétien à partir du Vème siècle, car les statues en pied rappellent les idoles païens. Subsiste seulement la sculpture de petite taille, subissant l’influence des peuples nomades (style animalier, entrelacs)… La sculpture romane est liée à l’architecture: elle est décoration des portails et des chapiteaux des colonnes des cathédrales. Nous retrouvons la grande sculpture à partir du XIème siècle, mais les corps restent liés à l’architecture: décharnés, désarticulés, disproportionnés, abstraits sous leur drapé, les corps suivent la forme de leur supports (trumeaux, piédroits). Gothique: du XIIème et XIIIème siècle la sculpture se détache progressivement du mur, le corps d’abord toujours en forme de colonne, mais détaché de la colonne, occupant une niche à part, puis le corps de moins en moins la forme d’une colonne (la tête n’est plus dans la ligne du corps), retrouvant peu à peu son poids (pieds posés à plat) et son volume sous le drapée. C’est au XVème siècle, à Florence, où ce processus aboutit: nous retrouvons finalement la sculpture « en pied » comme dans l’Antiquité, les corps ont bien leur poids, leur volume, même leur personnalité: nous parlons de la première renaissance en sculpture.

27 Mini-dictionnaire pour parler de la sculpture du Vème au XVème siècle sculpture libre, « en pied », « en ronde bosse » Poids, volume; Paganisme, païen, idolâtrie, idole. Relief, bas-relief, haut relief; décharné, désarticulé, disproportionné, déhanché; Colonne, chapiteau Portail, trumeau, piédroit, lunette;


Télécharger ppt "3-1-4 L’évolution de la sculpture pendant le Moyen Âge De l’Antiquité au Moyen Âge, Durant le Moyen Âge: sculpture romane, sculpture gothique Le regain."

Présentations similaires


Annonces Google