La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Labov, (2001) Les linguistes s'accordent à penser que nous étudions la structure générale du langage, et non la compilation de faits particuliers sur.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Labov, (2001) Les linguistes s'accordent à penser que nous étudions la structure générale du langage, et non la compilation de faits particuliers sur."— Transcription de la présentation:

1

2 Labov, (2001) Les linguistes s'accordent à penser que nous étudions la structure générale du langage, et non la compilation de faits particuliers sur les langues; notre but est de comprendre la capacité de l’humain à construire un système langagier et non de recueillir simplement le produit de ce système Bailly (1997) Le terme "Didactique", dans son acception moderne - relativement récente - renvoie, au moins, à une démarche de distanciation et, au plus, à une pleine activité de théorisation : schématiquement, il s’agit dans tous les cas, pour un observateur ou un expérimentateur, de s’abstraire de l’immédiateté pédagogique …

3 Labov (2001) suite Cependant, nous voulons tous que nos explications et analyses soient justes; très peu de linguistes s'intéressent à une grammaire universelle mais inexacte. À tout le moins, nos théories doivent être adaptées à n'importe quel ensemble de recueils fiables de faits sur la langue, et notre véritable intérêt est d'obtenir plus de faits fiables, même si nous ne les recueillons pas nous-mêmes. En ce sens, tous les linguistes axent leur travail sur les données, et ils s’intéressent également aux fondements empiriques de leur domaine.

4  Données intuitionnelles › Jugements de grammaticalité en linguistique › Jugements d’acceptabilité en acquisition des langues  Données non intuitionnelles › Textuelles en linguistique et en acquisition › Autres en didactique et enseignement

5 Le choix d’un corpus est forcément influencé par différents facteurs:  Les théories qui cadrent la recherche.  Le rôle joué par l’observation (paradoxe de l’observateur de Labov en sociolinguistique)  La multimodalité des données recueillies  Les contraintes temporelles

6  Traitement quantitatif utilisation d’outils statistiques très pratique pour les gros corpora  Traitement qualitatif › Entretiens › Recherche-action

7  Bailly, D Didactique de l’anglais, Objectifs et Contenus de l’enseignement, Paris: Nathan.  Chomsky, N language and Mind, (3rd edition), Cambridge, Cambridge University Press.  Labov, W Qu’est-ce qu’un fait linguistique?, Marges Linguistiques n°1, Retrieved October 7, 2014, from texto.net/Parutions/Marges/artml0000_ml.pdfwww.revue- texto.net/Parutions/Marges/artml0000_ml.pdf  LABOV William, 1973, “ Some principles of linguistic methodology ”, Language in Society n° 1,


Télécharger ppt "Labov, (2001) Les linguistes s'accordent à penser que nous étudions la structure générale du langage, et non la compilation de faits particuliers sur."

Présentations similaires


Annonces Google