La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Congrès annuel 2012 de l’ACCP Par Hélène Archambault, Ph. D. Par Hélène Archambault, Ph. D. Université de Saint-Boniface L’éthique au cœur de notre pratique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Congrès annuel 2012 de l’ACCP Par Hélène Archambault, Ph. D. Par Hélène Archambault, Ph. D. Université de Saint-Boniface L’éthique au cœur de notre pratique."— Transcription de la présentation:

1 Congrès annuel 2012 de l’ACCP Par Hélène Archambault, Ph. D. Par Hélène Archambault, Ph. D. Université de Saint-Boniface L’éthique au cœur de notre pratique

2  Pourquoi parler d’éthique professionnelle… et pourquoi en parler en counselling?  Les définitions et l’évolution des concepts clés: morale, éthique et valeurs  Le professionnalisme en counselling  Le développement et le maintien des compétences: un enjeu professionnel  Réflexion sur ma pratique  Synthèse Plan de présentation

3  L’éthique est omniprésente en tous lieux Face aux différentes mutations de notre société actuelle, la nécessité de l’éthique est omniprésente en tous lieux. Confrontés aux évolutions technologiques, sociales, économiques et politiques, les conseillers et les conseillères sont appelés à prendre des décisions qui ont un impact important sur la santé mentale de leur clientèle. Pourquoi parler d’éthique professionnelle… et pourquoi en parler en counselling?

4  Typologie de l’éthique En counselling, comme dans les autres professions de la santé, on s’intéresse particulièrement à: éthique descriptive éthique normative générale éthique normative appliquée métaéthique Pourquoi parler d’éthique professionnelle… et pourquoi en parler en counselling?

5  Typologie de l’éthique Selon la terminologie utilisée par Saint-Arnaud (2009) : L’éthique descriptive propose essentiellement une description factuelle des comportements et des valeurs éthiques. (p.12) L’éthique normative généralisée étudie les théories éthiques dans le but de répondre à la question suivante : Quels sont les meilleurs guides pour l’action éthiquement bonne et pourquoi sont-ils les meilleurs ? (p.12) L’éthique normative appliquée recherche les meilleures guides pour un champ d’activités donné. (p. 12) (…) la métaéthique, de nature plus philosophique, étudie théoriquement la signification des termes et la nature du raisonnement moral. Saint-Arnaud, J. (2009). L’éthique de la santé-Guide pour une intégration de l’éthique dans les pratiques infirmières. Montréal : Chenelière Éducation. Pourquoi parler d’éthique professionnelle… et pourquoi en parler en counselling?

6  L’origine de la déontologie Le terme « déontologie » est construit sur des racines grecques, soit deon (devoir) et logos (science). Conformément à son étymologie, le mot « déontologie » désigne la science du devoir. Il est attribué à Jérémie Bentham, un néologiste français du XIXe siècle qui a rédigé de nombreux écrits portant sur la déontologie. Pourquoi parler d’éthique professionnelle… et pourquoi en parler en counselling?

7  Les définitions et les fonctions des codes de déontologie Les termes « code de déontologie » ou « code éthique » sont utilisés différemment, cependant, les deux renvoient au respect des valeurs communes et à un engagement officiel envers la clientèle. Selon Bousquet (2004), on observe plusieurs dimensions distinctes concernant l’élaboration et la portée du code de déontologie et du code éthique. Le code de déontologie s’applique à une profession particulière tandis que le code éthique régit l’ensemble des interventions dans une institution donnée. Dans le cadre de la pratique en counselling, l’instrument de déontologie le plus souvent utilisé est le code déontologique. Bouquet, B. (2004). Éthique et travail social. Paris : Dunod Pourquoi parler d’éthique professionnelle… et pourquoi en parler en counselling?

8  Les définitions et les fonctions des codes de déontologie «(…) les codes de déontologie encadrent les professions par des énoncés de règles qui indiquent ce qui doit être fait et ce qui ne doit pas être fait pour répondre à l’idéal professionnel » (Arnaud, 2009, p. 35). Il s’avère essentiel de rappeler qu’un code déontologique évolue à travers le temps et qu’il n’est pas statique. Saint-Arnaud, J. (2009). L’éthique de la santé-Guide pour une intégration de l’éthique dans les pratiques infirmières. Montréal : Chenelière Éducation. Pourquoi parler d’éthique professionnelle… et pourquoi en parler en counselling?

9  Les forces et les limites des codes de déontologie On distingue quatre motifs avantageux à l’usage du code déontologique Différentes limites du code déontologique sont proposés Pourquoi parler d’éthique professionnelle… et pourquoi en parler en counselling?

10  L’application des codes de déontologie en counselling Le code de déontologie de l’Association Canadienne de Counseling et de Psychothérapie (ACCP) est celui qui est le plus utilisé par les praticiens en counselling au Canada. Tout professionnel de la santé mentale est responsable de ses actes devant le public et ses collègues et est conséquemment assujetti au code de déontologie. Une infraction au code pourra engendrer des plaintes et des sanctions disciplinaires de l’association ou de l’ordre auquel il appartient. Pourquoi parler d’éthique professionnelle… et pourquoi en parler en counselling?

11 Les définitions et l’évolution des concepts clés en éthique: morale, éthique et valeurs  Morale et éthique Guy Bourgeault, éthicien à la Faculté d’éducation de l’Université de Montréal, « (…) entend par morale ce qui est système et codification d’exigences régissant la conduite humaine, alors qu’il entend par éthique ce qui oriente (…), par des questions et propositions plus que par l’imposition de règles, la conduite humaine » (1990, p. 53). Bourgeault, G. (1990). L’éthique et le droit face aux nouvelles technologies biomédicales : prolégomènes pour une bioéthique. Montréal : Les Presses de l’Université de Montréal.

12  Morale et éthique Pour les spécialistes de la santé mentale, l’éthique se définit comme étant une norme de conduite ou d’actions à l’égard des autres et comme l’ensemble des principes moraux adoptés par des individus et un groupe d’individus pour élaborer des règles de conduite au sein de la société (Remley et Herlihy, 2007). Remley, T. P. et Herlihy, B. (2007). Ethical, legal, and professional issues in counseling (2e éd. mise à jour). Upper Saddle River, NJ : Merrill/Prentice-Hall. Les définitions et l’évolution des concepts clés en éthique: morale, éthique et valeurs

13  Comment définir le concept « valeur »? Pour le sociologue Schwartz (2006) : Les valeurs ont joué un rôle important non seulement en sociologie, mais aussi en psychologie, en anthropologie et dans l’ensemble des disciplines connexes. On les utilise pour caractériser les individus ou les sociétés, pour suivre le changement au cours du temps, et pour expliquer les motivations de base qui sous-tendent attitudes et comportements.(p. 929) Quelques caractéristiques des valeurs selon Schwartz (Schwartz 1992, 2005a) Schwartz, S. H. (2006). Les valeurs de base de la personne : théorie, mesures et applications. Revue française de sociologie 47(4), Schwartz S. H. (1992). Universals in the content and structure of values : theory and empirical tests in 20 countries. Dans M. Zanna (dir..), Advances in experimental social psychology (vol. 25). New York : Academic Press, p Schwartz, S. H. (2005a). Basic human values : their content and structure across countries » dans A. Tamayo et J. B. Porto (ed.), Valores e comportamento nas organizações [Values and behavior in organizations] (p ), Petrópolis, Brazil, Vozes. Les définitions et l’évolution des concepts clés en éthique: morale, éthique et valeurs

14 Le professionnalisme en counselling  Le professionnalisme : une tentative de définition Boudy et Lebel (2005) définissent le professionnalisme comme suit : Rôle unique à jouer dans la société comme professionnel de la santé en fonction de leurs connaissances, aptitudes et attitudes pour le mieux-être d’autrui; Prodiguer des soins cliniques selon les plus hautes normes d’excellence et d’éthique; S’efforcer sans cesse de maîtriser leur domaine d’exercice professionnel; Prodiguer des soins du haut calibre avec intégrité, honnêteté et compassion; Se comporter de façon appropriée sur les plans professionnel, personnel et interpersonnelle (Responsabilité de ses actions); Exercer sa profession selon les principes déontologiques qui respectent les obligations (…) professionnelles. (p. 29 à 32) Bourdy, C. et Lebel, P. (2005). Approches par compétences [Présentation PowerPoint]. Récupéré de

15 Le professionnalisme en counselling  Qu’est-ce qu’un professionnel compétent? Le Boterf (2007) reconnaît qu’un professionnel est compétent dans la mesure où « (…) ses clients actuels ou potentiels peuvent lui faire confiance si : » (p. 23) Il prend en temps opportun des initiatives pertinentes dans des situations complexes, incertaines ou inédites; Il se distingue par son intelligence des situations; Il ne laisse échapper aucun détail important de la demande du client ou de la situation problème à traiter;

16 Le professionnalisme en counselling  Qu’est-ce qu’un professionnel compétent? Il met en œuvre des pratiques professionnelles pertinentes tout en combinant et mobilisant des ressources personnelles appropriées dans des contextes particuliers; Il coopère de façon efficace et fait appel si nécessaire à des ressources qu’il ne possède pas lui-même pour comprendre et agir; Il tire régulièrement les leçons de l’expérience pour transposer et apprendre à apprendre; Il agit en conformité avec une éthique de service par rapport à ses clients. (Le Boterf, 2007, p. 23 et 24) Le Boterf, G. (2007). Professionnaliser le modèle de la navigation professionnelle. Paris : Éditions d’Organisation Groupes Eyrolles.

17  Quelles sont les compétences professionnelles du praticien en counselling? Voici les principaux domaines de compétences: Créer un lien de confiance, écouter, observer, démontrer de la compréhension, mener un entretien, spécifier le besoin d’aide, diagnostiquer, évaluer, informer, amener une personne à reconnaître ses besoins, accompagner et soutenir la personne dans l’action, concevoir et proposer des modules de formation, faire de la recherche, représenter l’orientation, conduire des projets, travailler en réseau, assurer la qualité, démontrer ses compétences sociales et personnelles. Le professionnalisme en counselling

18  Quelles sont les responsabilités professionnelles du conseiller en counselling? Pour Zarifian (2004), la responsabilité professionnelle repose sur trois dimensions : Assumer une responsabilité, (…) c’est assumer la plénitude de son action, face aux autres, mais aussi (et d’abord) face à soi-même. (p. 82) Assumer une responsabilité professionnelle, c’est manifester le souci d’autrui : (…) c’est tout simplement prendre pleinement conscience et compte de l’orientation de ses actions (…) c’est le souci d’autrui qui guide mon action. (p. 83) Toute activité professionnelle s’exerce, précisément, dans un certain champ de responsabilité : (…) c’est délimiter le territoire social de l’action de l’individu compétent, ce qui lui est confié. (p. 84) Tout professionnel en counselling assume la responsabilité de ses décisions et de ses actes envers autrui selon les normes éthique prescrites par le code déontologique de la profession. Les conseillers et les conseillères doivent s’engager à fournir des services professionnels de qualité dans le cadre de l’exercice de leurs fonctions. Zarifian, P. (2004). Le modèle de la compétence (2e éd.). Paris : Éditions Liaisons. Le professionnalisme en counselling

19 Le développement et le maintien des compétences: un enjeu professionnel  Le développement professionnel : une brève définition Uwamariya et Mukamurera (2005) reconnaissent que (…) la signification proprement dite du développement professionnel (…) prend plusieurs sens à travers les écrits et que les définitions varient en fonction de la perspective théorique à laquelle adhère tel ou tel auteur : perspective développementale et perspective professionnalisante. (p. 134) Dans une vision élargie, la notion de développement professionnel « (…) englobe la construction des compétences lors de formations individuelles ou collectives, mais aussi la construction de compétences nouvelles par la pratique et la réflexion sur la pratique » (Marcel, 2009, p. 157). Marcel, J-F. (2009). Investir l’objet « développement professionnel » par l’entrée « indicateurs ». Récupéré le 22 novembre 2010 de Uwamariya, A. et Mukamurera, J. (2005). Le concept de « développement professionnel » en enseignement : approches théoriques. Revue des sciences de l’éducation, 31 (1),

20  Qualité et développement de la pratique L’Ordre professionnel des travailleurs sociaux du Québec (2006) ont développé un référentiel de compétences dans lequel on y présente une variété de moyens qui peuvent favoriser le développement professionnel. Inspiré de ce référentiel et de diverses ressources documentaires, nous vous exposons divers moyens utilisés par divers professionnels : Participer à des colloques ou congrès Puiser à des sources d’informations variées pour connaître les réflexions, les analyses, les recherches, les nouvelles pratiques Étudier en profondeur certaines problématiques Collaborer à des travaux de comités Se maintenir à jour en matière de réglementation Le développement et le maintien des compétences: un enjeu professionnel

21  Qualité et développement de la pratique Utiliser la supervision pour réfléchir et évaluer la qualité de sa pratique Colliger périodiquement des données à partir de cas cliniques pour analyser sa pratique Mettre à jour ses habiletés dans le domaine des technologies de l’information et des communications Prendre un congé d’études en vue de parfaire sa formation universitaire Utiliser des outils d’auto-évaluation, par ex. une grille d’observation Ordre professionnel des travailleurs sociaux du Québec (2006). Référentiel des compétences des travailleuses sociales et des travailleurs sociaux. Récupéré du site de l’auteur : _de_competences_ts_francais.pdf _de_competences_ts_francais.pdf Le développement et le maintien des compétences: un enjeu professionnel

22  Maintien des compétences Pour Jacques, Goulet et Leboeuf (2002), « (…) la notion de maintien des compétences va au-delà de la simple acquisition de connaissances. Elle doit inclure la transposition de ces connaissances dans l’exercice professionnel quotidien » (p. 119) de même que les nouveaux apprentissages. Pour ce faire, le professionnel doit non seulement intégrer les nouveaux apprentissages, mais il doit aussi « (…) intégrer ses connaissances à sa pratique et utiliser son jugement pour bien les appliquer » (p. 119). Jacques, Goulet et Leboeuf (2002) proposent différentes formules telles que « (…) lecture de journaux scientifiques, programmes d’autoformation, colloques, congrès, séminaires, discussions avec des collègues, apprentissage en petits groupes, ateliers pratiques » (p. 116). Le choix de la formule de développement professionnel demeure un choix personnel. Jacques, A., Goulet, F. et Leboeuf, S. (2002). Le maintien des compétences : un enjeu professionnel. Pédagogie médicale 3 (2), Le développement et le maintien des compétences: un enjeu professionnel

23  Transfert des apprentissages et des compétences Pour Harber et Sullivan (2002), le transfert de l’apprentissage signifie « (…) s’assurer de ce que les connaissances et les compétences acquises lors d’une intervention d’apprentissage soient appliquées au travail » (p. 8). Le transfert des apprentissages et des compétences revêt une importance capitale pour la qualité des soins dispensés et, par le fait même, pour le client. Le conseiller ou la conseillère qui participe à une formation pourra acquérir de nouvelles connaissances et compétences qui lui permettront de mieux répondre aux besoins spécifiques de la clientèle. Pour Harber et Sullivan (2002), « le fait d’améliorer le transfert de l’apprentissage améliore la qualité des services – et peut mener à une satisfaction accrue des clients » (p. 8). Harber L. et Sullivan R. (2002). Le transfert des apprentissages - Guide pour renforcer la performance des prestataires de la santé. Récupéré de Le développement et le maintien des compétences: un enjeu professionnel

24  Stratégies et techniques de transfert des apprentissages et des connaissances Des actions concrètes essentielles au transfert de l’apprentissage selon Harber et de Sullivan (2002) : Établir et maintenir les actions qui appuient la performance souhaitée; Collaborer avec toutes les personnes qui sont en mesure d’appuyer (ou qui pourraient entraver) la performance; Utiliser des plans d’action (ou des moyens similaires) pour fixer et maintenir des objectifs de performance intelligibles et des attentes claires, et pour documenter les progrès et les défis; Créer un environnement encourageant tous ceux qui travaillent à se rendre compte de leur capacité potentielle d’améliorer les services en acquérant de nouvelles compétences et connaissances. (p. 10) Harber L. et Sullivan R. (2002). Le transfert des apprentissages - Guide pour renforcer la performance des prestataires de la santé. Récupéré de Le développement et le maintien des compétences: un enjeu professionnel

25 Réaliser une sorte d’autocritique constructive de votre performance professionnelle à partir d’un cas réel ou fictif. Voici la description en trois étapes : 1. Faites la liste des deux dernières interventions professionnelles effectuées. 2. Analysez vos compétences personnelles et professionnelles pour chaque intervention ciblée. Réflexion sur ma pratique professionnelle

26 3. À partir de votre analyse, répondez aux questions suivantes : Quelles sont les interventions que vous allez maintenir? Pourquoi? Quelles sont les interventions que vous allez changer? Pourquoi? Est-ce que la qualité de votre travail correspond à vos exigences et à celles de vos clients? Pourquoi ? Quels moyens allez-vous utiliser pour développer et maintenir de nouvelles compétences? Réflexion sur ma pratique professionnelle

27 L’importance de l’éthique professionnelle dans notre pratique Un langage commun sur les questions éthiques Agir de façon éthique et responsable dans l’exercice de ses fonctions Atteindre et maintenir un haut niveau de compétence et d’expertise professionnelle grâce au développement professionnel Synthèse

28 Questions ? Au revoir et merci!


Télécharger ppt "Congrès annuel 2012 de l’ACCP Par Hélène Archambault, Ph. D. Par Hélène Archambault, Ph. D. Université de Saint-Boniface L’éthique au cœur de notre pratique."

Présentations similaires


Annonces Google