La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les jeunes face au réel L’avenir du travail et des emplois Bernard Desclaux Rencontres du Luxembourg 2005.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les jeunes face au réel L’avenir du travail et des emplois Bernard Desclaux Rencontres du Luxembourg 2005."— Transcription de la présentation:

1 Les jeunes face au réel L’avenir du travail et des emplois Bernard Desclaux Rencontres du Luxembourg 2005

2 Thématiques abordées L’allongement de la scolarisation Les conceptions du travail et de l’emploi Interrogation sous-jacente : quelles conséquences sur les objectifs éducatifs de nos systèmes scolaires

3 Etat et évolution du système La généralisation de la scolarisation longue, un phénomène récent !

4 Une courbe euphorique 1900 : 1% 1950 : 5% 1990 : 50%

5 Premier commentaire Il ne s’agit pas ici de discuter de la valeur du bac (le niveau baisse !). La quasi totalité d'une génération passe par le lycée, qu'il soit général, technologique ou professionnel. Le temps de l'adolescence est pour tous également le temps de la scolarisation.

6 Deuxième commentaire Les filles et les garçons sont scolarisés dans les mêmes établissements, et les filles Le projet professionnel s’est quasiment généralisé

7 Troisième commentaire L'obligation scolaire s'est transformée en nécessité de formation professionnelle. La formation initiale (en particulier en France) a « trusté» la production de la qualification et ceci dans la plupart des domaines d'activité, cette qualification étant labellisée par l'Etat. En devenant un passage obligé pour tous, et en ayant sa production (les diplômes) utilisés comme condition d'accès dans le système économique, le système scolaire français a endossé en grande partie la responsabilité de la répartition sociale.

8 Un système bloqué

9 Pour résumer, en France Aujourd’hui 70% des jeunes atteignent le terme de l’enseignement secondaire, c’est 3 fois plus qu’en La moitié des jeunes français accède à l’enseignement supérieur, 7 fois plus qu’il y a 30 ans.

10 La proportion des jeunes sortant sans qualification est passée de 38% en 1965, 15% en 1980 à 8% aujourd’hui ( en 2000)

11 Quelques données européennes sur les non- qualifiés Extrait de Céreq Bref n° MARS 1999

12 Effets sur le marché du travail Pour les non-qualifiés L’ouverture du marché du travail est d’autant plus réduite que la part des personnes ayant un faible niveau de formation est limitée au sein de la population en âge de travailler. Il apparaît une correspondance systématique entre ces deux dimensions : le Portugal ne fait pratiquement pas apparaître de discrimination négative à leur égard, celle ci va croissante pour le Royaume Uni, la France, les Pays-Bas et la Suède.

13 Types d’explication Parallèle entre production des qualifications et structure des emplois qualifiés L’employeur n’est pas fou, il choisit le qualifié Le non-qualifié est non seulement stigmatisé, mais il a subit les situations d’échec avec deux tendances possibles : – L’Intériorisation de l’échec – La haine

14 Pour les diplômés Pour la plupart des employeurs le diplôme est un critère. Les non-diplômés auront de plus en plus de difficultés Mais pour les diplômés, étant de plus en plus nombreux, la différence se fait par des critères « hors-diplômes »

15 Variabilité du processus d’insertion L’ensemble des caractéristiques nationales de la scolarisation et de la formation professionnelle initiale produit des formes spécifiques d’insertion professionnelle des jeunes. Première conséquence, les jeunes sont concernés par le processus de transition à des âges différents selon les niveaux d’éducation atteints.

16 Répartition Extrait de Chiffres clés sur la formation professionnelle dans l'Union européenne | Transition entre le système éducatif et la vie active Éducation générale, formation professionnelle : caractéristiques institutionnelles des systèmes éducatifs nationaux

17 Autre conséquence Le processus est plus long si la formation générale est privilégiée, mais avec des débouchés possibles sur une large gamme d’activités Le processus est relativement plus court si la formation professionnelle est importante et reconnue par les employeurs, ou si la formation initiale a permis d’acquérir un début d’expérience de l’entreprise.

18 Les conceptions du travail et de l’emploi Production Contractualité Identification

19 Production de quoi ? Interrogation sur la nomenclature (primaire, secondaire, tertiaire, quaternaire) – Le quaternaire définit par les NTIC – Le quaternaire définit par « l’économie solidaire » – Le primaire et le secondaire investi par les activités tertiaires

20 Conséquences professionnelles Ces confusions ou cette complexité se retrouvent dans les activités professionnelles Acquisition de compétences « techniques » et aptitudes au raisonnement abstrait, basé non sur des données réelles, mais virtuelles, sur des représentations

21 Comment ? Le service L’incorporation de la relation de service – De plus en plus d’agents « opérateurs » se trouvent dans une relation de service avec l’extérieur (exemple de l’ANPE en France) – De plus en plus d’agents « opérateurs » se trouvent dans une relation de service avec l’interne (travail par équipe, travail par projet…)

22 Conséquences professionnelles Cela a des conséquences sur les qualités personnelles à développer et sur certaines compétences relationnelles

23 Où ? Localisation/délocalisation Délocalisation des entreprises. – Types de cultures – Types de productions « manufacturées » – Traitement tertiaire – Services, plate-forme hot-line Télétravail – Travail alterné et frontières floues – Nomadisme – Travail à domicile

24 Conséquences professionnelles Le premier phénomène a des conséquences quantitativement majeures sur l’emploi, la recherche d’emploi et la formation tout au long de la vie Le deuxième phénomène est en phase de développement (accord cadre récent au niveau européen pour un développement juridique). Effets sur les tensions psychiques, stress, auto- contrôle, porosité des frontières sociales…)

25 Contractualité Nature des contrats Temps de travail Flexibilité Vers la flexicurité ?

26 Conséquences professionnelles Marché social et marché individuel, vers une individualisation du contractuel ? Responsabilisation du travailleur et stress, harcèlement, dépression Engagement et désengagement dans le travail Fragilisation des personnes. Contenance collective se réduit

27 Anecdotes octobre 2005 Challenges du octobre 2005 : « Les cadres au régime variable » Une société a fait signer un avenant au contrat de travail à tous ses salariés pour mettre en place une part variable en plus du salaire Les juges s’y opposent : le groupe n’aurait pas du faire signer individuellement ses salariés, mais passer par un accord syndical, donc par une procédure collective

28 Deuxième anecdote Enjeux les Echos, octobre 2005 « Comment on vous évalue au travail » 20 pages consacrées aux diverses modalités – Les bilans annuels – La fixation des objectifs avec ses paradoxes – L’évaluation informelle développée par les nouvelles situations de travail, l’organisation matricielle, les équipes de projet…

29 Identification Une entrée de plus en plus tardive dans l’environnement du travail – Extrait de Chiffres clés sur la formation professionnelle dans l'Union européenne | Transition entre le système éducatif et la vie active, produit par le CEDEPRO – La découverte du marché du travail : où commence le processus de transition ?

30

31 Identification Construction de soi dans quel environnement ? – La communauté au travail et les structures générationnelles – Les communautés de jeunes, à l’école et en dehors – Les modes d’accès à la consommation

32 Interrogations finales Il y a une grande diversité de situations entre nos pays européens, à la fois en termes structurel ou quantitatif, mais également culturel. Il n’empêche que nos systèmes scolaires seront de plus interrogés non seulement sur leur efficacité « productive », mais sans doute également sur leur capacité « éducative »

33 Je vous remercie de votre attention


Télécharger ppt "Les jeunes face au réel L’avenir du travail et des emplois Bernard Desclaux Rencontres du Luxembourg 2005."

Présentations similaires


Annonces Google