La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Cela peut se passer près de chez vous... Depuis qu'il est sur Terre, l'homme apprend à gérer les risques. Ceux-ci ont toujours fait partie de son environnement.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Cela peut se passer près de chez vous... Depuis qu'il est sur Terre, l'homme apprend à gérer les risques. Ceux-ci ont toujours fait partie de son environnement."— Transcription de la présentation:

1 Cela peut se passer près de chez vous... Depuis qu'il est sur Terre, l'homme apprend à gérer les risques. Ceux-ci ont toujours fait partie de son environnement. Qu'en est-il aujourd’hui, appliqué à un territoire géographique qui s'étend globalement sur celui du groupement de communes Seine-Mauldre ? Aviez-vous perçu votre territoire comme un espace de risques ? Pour répondre à cette question nous allons nous placer dans une perspective originale, afin d'appréhender notre territoire du point de vue des risques naturels et ensuite de celui des risques liés aux activités humaines. Le territoire est perçu, c'est une réalité géographique et humaine, c'est aussi une réalité cachée, moins directement visible : celle des risques majeurs. Je vous propose donc ici une version personnalisée d’un phénomène bien réel, qui intéresse aussi notre petit microcosme. Nota : Ce dossier veut vous faire participer en laissant le diaporama « ouvert » à vos sollicitations. C’est à vous de faire défiler le texte et les images par des clics avec votre souris. En déplaçant la flèche avec votre souris en bas à gauche de l’écran, vous pourrez revenir en arrière ou avancer plus vite.

2 Ces 2 dossiers peuvent être consultés ou téléchargés sur : ssier_communal_syn/ Indépendamment de nos souvenirs, je vous recommande les sources directes que sont les P(lans) de P(révention) des R(isques) consultables en Mairie ainsi que les sites web suivants :

3 Prologue : de quoi va-t-on parler ? Fixons d'abord quelques définitions. Les ALEAS sont des événements géographiques ou causés par l'homme, qui surviennent à des fréquences plus ou moins régulières ( ex. les précipitations sous quelque forme que ce soit, les accidents...) Les aléas, sont plus ou moins prévisibles, on peut même les classer selon l'importance et la périodicité en : décennaux, centennaux, millénaires... Le RISQUE est une notion plus complexe, puisque prenant en compte l'homme et sa capacité à tolérer certaines situations. Durant toute notre existence, nous sommes amenés à prendre des risques. Nous acceptons cette situation qui fait partie de notre gestion du quotidien. Cependant selon les cas et les individus les perceptions diffèrent, les inquiétudes aussi. Certains acceptent de vivre au pied du Piton de la Fournaise... D'autres ne s'y « risqueraient » pas… La CATASTROPHE est le risque survenu. C'est le résultat de la réalisation d'un aléa et des conséquences subies par les hommes et leurs installations. De ce point de vue, elles peuvent être plus ou moins graves selon l'intensité du phénomène et selon le degré des préventions mises en oeuvre.

4 I – Les risques naturels entre Aubergenville et Epône. A – Les risques d'inondation : Ils concernent uniquement Elisabethville et les parties basses d’Epône. Cette vue générale vous montre l’ampleur du phénomène par rapport au lit majeur de la Seine.

5 Les inondations, moins fréquentes aujourd’hui du fait des ouvrages de régulation en amont, sur la Seine et ses affluents, sont pour certains d’entre-nous, l’occasion de se souvenir. Tout d’abord ce croquis de repérage : AVANCEE de la CRUE Ermitage et piscine Propriété Carlson Cercle RNUR Ferme de la Garenne Cité RNUR Eglise Ste Thérèse Jardins Avenue du Maréchal Joffre

6 Des anecdotes nombreuses concernent en particulier l’Ermitage. Celui-ci était ainsi « coupé du monde » pendant quelques jours, rarement quelques semaines. - Voitures hissées sur les peupliers pour être au dessus des eaux. - Barque, qui assure le transport pour gagner l’école Reine Astrid ou aller faire les courses. Les promenades sur le boulevard de la Plage ( et son extension bd Louis Renault aujourd’hui) fournissent un autre lot de souvenirs : - Au niveau de la propriété des Carlson, afin de mesurer l’avancée de la crue, d’en apprécier la distance par rapport aux immeubles Renault, par rapport à la ferme… - Au niveau du cercle de la RNUR; Là encore pour se demander si les immeubles seront bientôt touchés. - Selon les cas, pendant les crues les plus clémentes on allait regarder de loin les jardins recouverts de cette eau grisâtre et limoneuse. - Vous remarquerez qu’une nouvelle fois, c’est le Maréchal Joffre ( cf. la 1 ère bataille de la Marne en septembre 1914) qui est chargé d’arrêter l’offensive des éléments hostiles… L’église Sainte Thérèse et l’éventuelle protection divine, constituant un deuxième rideau inattaqué à ce jour. Voici maintenant, quelques souvenirs d’antan à partager : Quand inondations, périodes de grand froid et de gel se combinent, c’est l’occasion de glissades ou de « prises de risques » maximales par les des adolescents de l’époque. Les lieux en étaient les jardins ouvriers, recouverts occasionnellement par les glaces. Le terrain était alors propice au patinage ou autre partie de hockey. Les plus téméraires se risquaient sur la surface du Giboin gelé… Mais cela pouvait se faire indépendamment des inondations.

7 Le bout du Monde était un autre point fort de l’observation des crues. De par sa configuration géographique : la confluence de la Seine et de la Mauldre s’opérant dans le lit secondaire du fleuve premier cité. La présence des sablières qui créaient un espace attractif pour les surplus d’eau… tout se combinait pour en faire une zone privilégiée au moment des hautes eaux… Par contre si certains témoignages parlent de la montée des eaux dans l’avenue d’Epône, la « virgule inondante » sur la carte officielle, reste à ce jour pour moi, une interrogation… Seine Anciennes sablières - Biotope Mauldre Elisabethville/Epône Crue ?

8 - Les parties basses du Poteau d’Epône jusqu’à la Seine ont connu le va et vient des eaux de crue qui recouvraient les cultures maraîchères et les quelques jardins ouvriers des bords de Mauldre. - Plus spectaculaire sans doute, la montée des eaux qui a pu atteindre la gare d’Epône-Mézières et inonder tout ce quartier exposé. ( 2 clics pour voir la gare : les pieds dans l’eau en 1910 ) Gare SNCF

9 B – Les autres risques naturels : Les glissements de terrains et effondrements de carrières nous ont laissé moins de témoignages. Nous restons à votre écoute la cas échéant. Vous pouvez en prendre connaissance sur le PPRN déjà évoqué ci-dessus. AUBERGENVILLE : Anciennes carrières souterraines + Mouvements de terrains. EPÔNE : Pas de risques signalés.

10 II – Les risques liés aux activités humaines entre Aubergenville et Epône. A – Risques liés aux transports : Voilà 1 risque majeur dont l’importance est allée croissante depuis la vague d’industrialisation et d’urbanisation de années 70. La vallée de la Seine est une des voies principales de l’activité économique de notre pays. Rouen/Le Havre est le débouché naturel des produits de la région parisienne et constitue aussi le point d’entrée des importations nécessaires à un ensemble urbain de 10 millions d’habitants. D’où une concentration particulièrement dense de voies de communications qui transportent peu ou prou des produits dangereux et/ou toxiques. Tout type d’accident est envisagé ( prévision) ainsi que les mesures pour le conjurer ou en contrôler les effets ( Prévention ) La confluence de 2 vallées : la Seine et la Mauldre autorise tous les projets de construction de voies de transport : routières ou ferroviaires. Prévue déjà par un vieux « Schéma directeur » de la Région Parisienne, la liaison Nord- Sud ( A15 – A13 – N12 ) passant par le poteau d’Epône pour relier Cergy-Pontoise à Rambouillet et Saint Quentin en Yvelines, n’est pas encore réalisée. Sa remise à l’ordre du jour inquiète ceux qui considèrent que les norias de camions constituent une nuisance voire une dangerosité qu’il serait mal à propos d’augmenter.

11 B – Risques liés à la présence d'établissements industriels : Si les territoires d’Aubergenville et Epône n’accueillent pas d’établissement à risque, nous devons partir ici du fait que le « risque » quelqu’il soit ne reconnaît pas de frontière ou de limite administrative. La proximité, la direction des vents dominants… sont autant de paramètres qu’il convient de considérer. Pour nous, les vents d’Ouest les plus réguliers, rappellent peut-être quelques souvenirs : Les odeurs de la Cellophane, sise à l’est de l’agglomération mantaise, les poussières de ciment en provenance de Guerville, ou de Gargenville, qui nappaient d’un voile blanc voitures et toitures… La cellophane n’existe plus, des filtres diminuent les effets des émanations en provenance des cimenteries, mais les vents restent porteurs de nuées de mauvais augure. Les pluies apportées par les chapelets de dépressions venues de l’Atlantique mais aussi pour notre sujet les potentialités dangereuses de certains établissements industriels de la zone de Limay-Porcheville. 4 usines classées SEVESO ( en souvenir d’une catastrophe chimique ayant touché cette petite commune d’Italie du Nord) sont concernées par des plans particuliers de surveillance et sont à considérer pour évaluer la dangerosité de notre territoire. - Géo Vexin : Stockage de GPL et Total Gaz : Dépôt d’hydrocarbures liquides, toutes les deux situées à Gargenville sont classées SEVESO seuil haut. - Linde Gaz à Porcheville et AIR Liquide à Limay sont classées comme SEVESO seuil bas.

12 Nuage chargé d ’émissions SEVESO… Transports de produits dangereux : fleuve Rail Route et autoroute

13 Voilà, ce parcours non exhaustif s’arrête ici; Il n’est nullement besoin de vous inquiéter, l’objectif était seulement de vous faire percevoir autrement le territoire qui est le vôtre, en partant d’un point de vue inhabituel… Merci de m’avoir accompagné et à vous de préciser et amender ces quelques variations sur le mode des risques... D. Masfrand


Télécharger ppt "Cela peut se passer près de chez vous... Depuis qu'il est sur Terre, l'homme apprend à gérer les risques. Ceux-ci ont toujours fait partie de son environnement."

Présentations similaires


Annonces Google