La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Leçon 7 pour le 15 novembre 2014. Étude de la semaine : Étude de la semaine : Jacques 3.1-12 ; Deutéronome 6.7 ; Luc 9.51-56 ; Proverbes 16.27 ; Matthieu.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Leçon 7 pour le 15 novembre 2014. Étude de la semaine : Étude de la semaine : Jacques 3.1-12 ; Deutéronome 6.7 ; Luc 9.51-56 ; Proverbes 16.27 ; Matthieu."— Transcription de la présentation:

1 Leçon 7 pour le 15 novembre 2014

2 Étude de la semaine : Étude de la semaine : Jacques ; Deutéronome 6.7 ; Luc ; Proverbes ; Matthieu « Car c’est par tes paroles que tu seras justifié, et c’est par tes paroles que tu seras condamné. » Matthieu 12.37

3 « Mes frères, qu’il n’y ait pas parmi vous un grand nombre de personnes qui se mettent à enseigner, car vous savez que nous serons jugés plus sévèrement. » (Jacques 3.1) Deux classes de maîtres existent : 1.Ceux qui veulent être maîtres, bien qu'ils n'aient pas été désignés par Dieu pour cela. Ils se vantent d'un savoir, mais ils ne boivent pas à la vraie source de la sagesse. (Proverbes 9.10) 2.Ceux qui ont le don de l'enseignement et, avec humilité, assument la responsabilité que Dieu leur a accordée. (1 Corinthiens 12.28) L'Église a besoin de la bonne influence de maîtres responsables, qui cherchent la sagesse de Dieu et qui dirigent le troupeau avec leurs paroles et leur exemple. Si éduquer pour l'éternité est d'une importance capitale pour les maîtres et les élèves, de la même façon l'apprentissage devient une activité inspiratrice.

4 « Nous trébuchons tous à maintes reprises. Si quelqu’un ne trébuche pas en parole, c’est un homme parfait, capable de tenir tout son corps en bride. » (Jacques 3.2) « L’homme bon, du bon trésor de son cœur, fait sortir du bon, et le mauvais, de son mauvais trésor, fait sortir du mauvais ; car c’est de l’abondance de son cœur que sa bouche parle. » (Luc 6.45)

5 Quels mots positifs (qui n'offensent pas) peuvent sortir de notre bouche ? Confesser avec notre bouche que Jésus est le Seigneur. (Romains 10.9) Dire les mots pleins de sainteté que prononçait Jésus. (Luc 4.22) Recevoir et transmettre constamment les paroles données par Dieu. (Deutéronome 6.6-7) Accomplir ce que l'on dit. (Deutéronome 23.23) Chanter et louer Dieu. (Psaume 40.3) Instruire et orienter les autres. (Proverbes 10.21) Dire des mots qui réjouissent l’âme. (Proverbes 12.25) Ne pas offenser en paroles implique que « nous amenons toute pensée captive à l’obéissance de Christ ». (2 Corinthiens 10.5) Vivre en communion avec le Christ, dès les premières heures de la journée, fera que nos mots seront un baume et non une offense.

6 DOMPTER SA LANGUE : EST-CE POSSIBLE ? « […] la langue est un petit membre, et elle se vante de grandes choses. » En quoi des paroles méchantes ressemblent-elles à un feu ? Que ressent-on quand on est « brulé » par des paroles avec des intentions mauvaises ? Comment peut-on faire éteindre les incendies que « notre langue » a allumés ? Comment peut-on guérir ceux qui ont été brulés par nos paroles ? La langue a un grand potentiel destructeur, capable d’allumer un incendie avec des conséquences désastreuses. Les paroles ont le pouvoir de guérir ou de détruire. Nous devons par conséquent choisir nos mots avec sagesse. Quel est le secret pour parvenir à maîtriser cette langue indomptable ? Que veut dire Jacques par « parfait » au chapitre 3.2 ? Moniteur EDS, p. 90

7 « PARFAIT » Jacques 3.2 Le terme traduit par « parfait » a pour étymologie le mot grec « teleios », signifiant être « complet et mature dans sa croissance, son travail, ou son caractère moral ». Chaque individu est doté de ce formidable pouvoir de choisir, qui comprend le potentiel merveilleux … de combiner des mots dans des arrangements verbaux ou même écrits avec des effets qui peuvent changer une vie : […] la clef pour atteindre une telle maîtrise réside dans la langue. -Causer ou guérir des blessures. -Détruire ou faire grandir des relations. -Décourager ou inspirer les âmes. Moniteur EDS, p. 92 Tout ce potentiel réside dans la liberté de choisir nos paroles… et pas simplement des paroles que nous prononçons, mais celles que nous nous abstenons de dire.

8 Le lien entre la parole (nos mots) et la maturité est percutant. […] si nous contrôlons nos paroles, nous pouvons maîtriser toutes les autres facettes de notre vie, que ce soit notre corps ou notre nature. Les mots sont un indicateur de l’état de notre cœur.  « Car c’est de l’abondance du cœur que la bouche parle. » (Mattieu 12.34)  « Si le cœur est pur, le discours le sera. » Pourquoi ? Quel incroyable constat qui, en retour, mène à la question de notre responsabilité dans l’utilisation sage du pouvoir de la langue ! Moniteur EDS, p. 92 Jésus nous interpelle : Jésus nous interpelle : « Au jour du jugement, les humains rendront compte de toutes les paroles inutiles qu’ils auront proférées. Car c’est par tes paroles que tu seras justifié, et c’est par tes paroles que tu seras condamné.» (Mattieu )

9 « Si nous mettons le mors dans la bouche des chevaux pour qu’ils nous obéissent, nous dirigeons aussi leur corps tout entier. Voici, même les navires, qui sont si grands et que poussent des vents impétueux, sont dirigés par un très petit gouvernail, au gré du pilote. De même, la langue est un petit membre, et elle se vante de grandes choses. Voici, comme un petit feu peut embraser une grande forêt ! » (Jacques 3.3-5) Relevez les images où s’opposent ce qui est partiel à ce qui est total. Remarquez en passant les conséquences inversement proportionnelles à la taille de ce qui les cause.

10 - Un petit frein soumet la bravoure du cheval puissant. - Le gouvernail minuscule dirige un grand navire entre les fortes vagues de la mer. - Une petite allumette peut provoquer un énorme incendie de forêt. Comme ces petites choses, la langue peut provoquer de grands bienfaits ou de grands maux, selon la manière dont nous l’utilisons. Si à un moment donné nous ne pouvons pas dominer correctement notre langue, dirigeons la conversation rapidement par de meilleurs chemins. Ne permettons pas d’être dominé par notre langue.

11

12

13 « Le langage est un des grands dons de Dieu pour l’homme. "La langue est un petit membre", mais les paroles qu’elle forme, rendues audibles par la voix, ont un grand pouvoir. Le Seigneur déclare : "la langue, aucun homme ne peut la dompter". Elle a opposé nation contre nation et a été à l’origine des batailles et du versement de sang. Les mots ont allumé des feux difficiles à éteindre, mais ils ont aussi causé de la joie et de l’allégresse à bien des âmes. Quand on suit le conseil de Dieu de prononcer ses paroles, très souvent elles amènent la contrition et la repentance. « Le langage est un des grands dons de Dieu pour l’homme. "La langue est un petit membre", mais les paroles qu’elle forme, rendues audibles par la voix, ont un grand pouvoir. Le Seigneur déclare : "la langue, aucun homme ne peut la dompter". Elle a opposé nation contre nation et a été à l’origine des batailles et du versement de sang. Les mots ont allumé des feux difficiles à éteindre, mais ils ont aussi causé de la joie et de l’allégresse à bien des âmes. Quand on suit le conseil de Dieu de prononcer ses paroles, très souvent elles amènent la contrition et la repentance. Le talent de la parole porte en lui-même une grande responsabilité. Il est nécessaire de le surveiller soigneusement, car c’est un grand pouvoir pour le mal comme pour le bien. » E. G. White, Commentaires Bibliques Adventistes, Psaume 5.

14 L'EFFET POSITIF DES MOTS « Une réponse douce détourne la fureur. » Proverbes 15.1 « Préserve ta langue du mal, tes lèvres des paroles trompeuses. » Psaume « L’homme trouve de la joie dans les réparties de sa bouche ; une parole dite en son temps, que c’est bon ! » Proverbes L'EFFET NEGATIF DES MOTS « […] une parole blessante excite la colère. » Proverbes 15.1 « Ils aiguisent leur langue comme une épée, ils lancent leurs flèches : des paroles acerbes. » Psaume « L’homme sans morale prépare le malheur ; il y a sur ses lèvres comme un feu ardent. » Proverbes 16.27

15 L'EFFET POSITIF DES MOTS « En effet, à l’un est donnée par l’Esprit une parole de sagesse ; à un autre, une parole de connaissance, selon le même Esprit. » 1 Corinthiens 12.8 « Qu’il ne sorte de votre bouche aucune parole malsaine mais, s’il en est besoin, une bonne parole qui soit constructive et communique une grâce à ceux qui l’entendent. » Éphésiens 4.29 L'EFFET NEGATIF DES MOTS « Celui qui répond avant d’avoir écouté, voilà bien son imbécillité et sa confusion ! » Proverbes « Je vous le dis : au jour du jugement, les humains rendront compte de toutes les paroles inutiles qu’ils auront proférées. » Matthieu 12.36

16 « Par elle nous bénissons celui qui est Seigneur et Père, et par elle nous maudissons les humains qui sont à la ressemblance de Dieu. De la même bouche sortent la bénédiction et la malédiction. Il ne faut pas, mes frères, qu’il en soit ainsi. La source fait-elle jaillir par le même orifice l’eau douce et l’eau amère ? Mes frères, un figuier peut-il produire des olives, ou une vigne des figues ? Une source salée ne peut pas non plus produire de l’eau douce. Qui est sage et intelligent parmi vous ? Que celui-là montre ses œuvres par sa belle conduite, avec douceur et sagesse. » Jacques

17 Le type de source définit la qualité de son eau. Le type d'arbre définit la classe de fruit qu'il produit. Mais nous, les personnes, nous produisons un fruit ambigu : une bénédiction et une malédiction. «Cela ne devrait pas en être ainsi,» Le chrétien devrait produire un fruit unique de bénédiction. Qu'est-ce qui provoque donc le fruit malin qui sort de nos lèvres à certaines occasions ? Le péché produit une rupture dans notre relation avec Dieu, en utilisant nos mots avec des conséquences dévastatrices. Heureusement, Dieu pardonne notre péché et il est disposé à rétablir la relation avec nous, pour que nous offrions au monde des mots de bénédiction.

18 « Nous devons parler de Jésus à ceux qui ne le connaissent pas. Agissons comme lui. « Nous devons parler de Jésus à ceux qui ne le connaissent pas. Agissons comme lui. La vie d’en haut faisait en tous lieux l’objet de ses conversations : à la synagogue, le long du chemin, dans une barque à quelque distance du rivage, à la table du pharisien ou à celle du publicain. Aux lois de la nature et aux événements de la vie courante, il associait toujours un message concernant le salut. Les cœurs de ceux qui l’écoutaient étaient attirés, car il guérissait les malades, consolait les affligés et prenait les petits enfants dans ses bras pour les bénir. Dès qu’il ouvrait la bouche, il captivait l’attention, et chacune de ses paroles était pour l’un de ses auditeurs une odeur de vie qui donne la vie. Dès qu’il ouvrait la bouche, il captivait l’attention, et chacune de ses paroles était pour l’un de ses auditeurs une odeur de vie qui donne la vie. » E. G. White, Les Paraboles de Jésus, Le service de Dieu, Le langage, p. 293

19 « Jacques nous appelle à un comportement cohérent entre notre foi et nos dires. Cette cohérence, il l’appelle la sagesse. Il nous invite à "la demander à Dieu qui la donnera, car Dieu donne à tous généreusement et avec bienveillance" (Jacques 1.4) et "Quelqu’un parmi vous pense-t-il être sage et intelligent ? Qu’il le prouve par sa bonne conduite, par des actes accomplis avec humilité et sagesse…. La sagesse d’en haut est pure, tout d’abord ; ensuite, elle est pacifique, douce et raisonnable ; elle est riche en bonté et en bonnes actions ; elle est sans parti pris et sans hypocrisie." (Jacques 3.13,17) Souvenons-nous enfin que "la bouche exprime ce dont le cœur est plein". » (Matthieu 12.34) 15 novembre, 2014,| Livre de Jacques n° 7 |


Télécharger ppt "Leçon 7 pour le 15 novembre 2014. Étude de la semaine : Étude de la semaine : Jacques 3.1-12 ; Deutéronome 6.7 ; Luc 9.51-56 ; Proverbes 16.27 ; Matthieu."

Présentations similaires


Annonces Google