La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Hottes chimiques : Fonctionnement et dépannage

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Hottes chimiques : Fonctionnement et dépannage"— Transcription de la présentation:

1 Hottes chimiques : Fonctionnement et dépannage
1

2 Utilisation incorrecte des hottes
2

3 Hotte chimique de laboratoire
Également appelée hotte fermée ou sorbonne Conçue pour limiter l'exposition à des aérosols dangereux ou incommodants Utilisée pour la première fois par des alchimistes il y a 500 ans 3

4 Conception du contrôle
CHEMINEMENT DESTINATAIRE SOURCE 4

5 Objectifs de la ventilation par échappement localisé (LEV)
Confinement maximal Contamination minimale La clé est la redondance. 5

6 Mise en œuvre de la LEV Identifier et caractériser le contaminant
Caractériser le mouvement d'air Identifier les différentes solutions de contrôle Sélectionner la plus efficace Mettre en œuvre la solution Évaluer le contrôle Entretenir le contrôle 6

7 Captage de la LEV Configuration de la hotte (type de hotte)
Degré de confinement (par ex. boîte à gants à confinement total) Mouvement de l'air dans la hotte (uniforme, laminaire, non turbulent) 7

8 Conception des conduits
Fournir une vitesse de captage adéquate – Généralement 0,4 à 0,6 m/s (80 à 120 pieds/minute) Maintenir la vitesse de transport – Pour les laboratoires chimiques ~ 1,2 m3/s (2500 pieds cubes/mn) 8

9 Conception des conduits (suite)
Maintenir l'équilibre du système - c’est-à-dire égaliser l'air neuf et l'air recyclé de retour - équilibrer les débits d'air entre les différentes hottes avec collecteur Réduire au minimum la consommation électrique - c’est-à-dire économiser l'énergie - réduire les coûts Ne pas utiliser une hotte de grande taille lorsqu'une petite suffit. Ne pas spécifier de hotte ou de ventilateur surdimensionnés. 9

10 Exigence de conception des hottes LEV
Capter les émissions à proximité de la source Éloigner le contaminant de la zone de respiration Tenir compte des mouvements d'air naturels pour positionner la hotte Minimiser les mouvements d'air à proximité de la source Ne pas perturber le travail de l'opérateur 10

11 Hottes de laboratoire Les hottes et la ventilation de laboratoire sont le fondement des mesures techniques. Elles doivent être correctement sélectionnées, situées, utilisées et entretenues. 11

12 Critères d'emplacement des hottes
Le plus près possible de la source de contamination Pour éloigner le contaminant de l'opérateur Réduire au minimum les courants d'air Ne pas placer près des fenêtres ou des portes Ne pas placer près d’un diffuseur de climatisation/chauffage Ne pas perturber le travail d'autres personnes Placer à l'écart du trafic Place vers l'arrière du laboratoire 12

13 Courants d'air problématiques
Hottes d'extraction Alimentation en air Courants d'air Porte 13

14 Une personne marchant à la vitesse de 0,9 à 1,3 m/s génère des courants d'air de 1,3 m/s qui peuvent interférer avec le captage par la hotte. 14

15 Principes de conception et de fonctionnement des hottes
Renfermer au maximum la zone de travail. Placer les commandes de gaz, électricité, etc. à l'extérieur ou aussi près que possible de l’avant de la hotte. Les éclairages des hottes doivent être étanches à la vapeur. Fixer le moteur de la hotte à l'extérieur du bâtiment et à l'écart des prises d'air du bâtiment. Ne pas utiliser les hottes pour des usages non prévus (digestion à l'acide perchlorique, radio-isotopes). Veiller à ce que le matériau des conduits soit compatible avec les gaz d’échappement. Ne pas utiliser la hotte si elle ne fonctionne pas correctement. 15

16 Principes de conception et de fonctionnement des hottes (suite)
Ne pas mettre la tête dans la hotte. Utiliser des EPI adaptés (gants, protection oculaire, etc.). Placer les équipements volumineux au-dessus de la surface sur des blocs de 5 cm pour permettre une circulation d'air uniforme. Baisser la guillotine à  cm pendant l'utilisation. Abaisser entièrement la guillotine après utilisation. Utiliser un tapis protecteur ou un plateau à l'intérieur de la hotte pour contenir les déversements. 16

17 Principes de conception et de fonctionnement des hottes (suite)
Travailler au centre de la hotte et à 15 cm de la guillotine. Ne pas stocker de produits chimiques ou de matériel dans la hotte. Ne pas bloquer les déflecteurs (fentes). Entretenir régulièrement la hotte (inspecter la courroie de ventilateur, lubrifier le moteur). Tester régulièrement la hotte (débit, noter la hauteur de travail de la guillotine). Signaler les problèmes, les doutes et les défaillances immédiatement. 17

18 Types de hotte de laboratoire
Volume d'air constant (VAC) - Traditionnelle/Standard/conventionnelle - Dérivation - HOPEC (guillotine à coulisse horizontale et verticale) - Air auxiliaire (non recommandé pour les travaux de laboratoire) Volume d'air variable (VAV) Une hotte à volume d'air constant que Q est constant, comme avec une guillotine fermée : la vitesse augmente. Avec les hottes à volume d'air variable, le volume de débit change de manière à ce que la vitesse à l'ouverture reste la même. Plus compliqué, mais plus économique en énergie. La VAV doit aussi interagir avec le système de CVC du bâtiment. Plus cher. 18

19 Hotte traditionnelle à volume constant
La totalité de l'air d'appoint pénètre par la face de la hotte. Le volume d'air refoulé est constant, quelle que soit la taille de l'ouverture de la face ou la hauteur de la guillotine. Le volume d'air en mouvement est constant, mais la vitesse varie en fonction de la hauteur de la guillotine. Il est important d'avoir un profil aérodynamique sur la guillotine pour que l'air ne s'échappent pas près du tourbillon au sommet de la hotte. 19

20 Hotte à dérivation à volume constant
L'air d'appoint pénètre par la face et par une dérivation. L'ouverture de la dérivation varie en fonction de l'ouverture et de la fermeture de la guillotine. À mesure que la guillotine est déplacée, une zone presque équivalente est dégagée, ce qui maintient une ouverture constante et donc un volume constant d'air traversant la face. 20

21 Sorbonne à air auxiliaire (non recommandée pour les travaux de laboratoire*)
- Conçue pour réduire la consommation énergétique. - Fournit de l'air d'appoint/auxiliaire provenant de l'extérieur directement au-dessus de et par-dessus l'utilisateur, à l'avant de la sorbonne. - Confort d'utilisation médiocre et génération de turbulences au niveau de la face. * Selon la norme ANSI Z9.5 21

22 Sorbonne HOPEC (Hand Operated Positive Energy Control)
La guillotine à coulisse horizontale et verticale limite l'ouverture frontale à 50 % au plus. Maintient un volume d'air constant et limite la consommation d'énergie. 22

23 Sorbonne à débit variable
Utilise des commandes mécaniques et électroniques pour maintenir une vitesse d'air constante. Interface avec l’alimentation d’air de la salle pour maintenir une vitesse frontale constante et d'économiser ainsi l'énergie. La complexité des composants électroniques requiert une formation spéciale pour son entretien. 23

24 Hottes spécialisées Pour acide perchlorique (lavage à l'eau)
Pour radio-isotopes (avec des filtres spéciaux) Hottes de plein-pied (improprement appelées « walk-in ») Hottes de distillation (à ~0,5 m du sol) Hottes à dôme (non adaptées à la plupart des travaux de laboratoire) Hottes à fente Hottes à recyclage Enceintes ventilées ou hottes spéciales Boîtes à gants (confinement total) Armoires de biosécurité (BSC) Des hottes à fentes peuvent être utiles. Nombre d'entre elles ont été discutées lors de la dernière présentation. 24

25 Hottes spécialisées Boîte à gants Hotte pour handicapés
Hotte de plein-pied Hotte à dôme 25

26 Ventilation de laboratoire
Exemple: Hotte d'extraction de plein-pied typique Ventilation de laboratoire 26

27 Ventilation de laboratoire Extraction des vapeurs de soudure au plomb
EXEMPLE : Extracteur de fumées "Snorkel" Ventilation de laboratoire Extraction des vapeurs de soudure au plomb 27

28 Exemple de hotte à dôme 28

29 Ventilation de laboratoire
Boîtes à gants Les boîtes à gants sont utilisées lorsque la toxicité, le niveau de radioactivité ou la réactivité à l'oxygène des substances à l'étude représentent un risque trop grand pour les utiliser dans une hotte d'extraction. Le principal avantage réside dans la protection du travailleur et du produit. Ventilation de laboratoire VUE DE FACE VUE LATÉRALE 29

30 Hottes ventilées à usage spécial
Poste de pesée chimique Poste de transvasement de poudre en vrac 30

31 Hottes à recyclage Filtre HEPA pour particules. Les filtres au charbon ne sont bons que pour les matières volatiles ; aucune idée de leur capacité ou pénétration. Renvoie l'air dans la pièce, sauf si vous ventilez par vous-même. Peut convenir pour les matières incommodantes à faible risque. 31

32 Hottes à recyclage À utiliser uniquement dans les cas suivants :
Petites quantités de substances non volatiles connues Avec des filtres HEPA seulement Jamais avec des substances volatiles Les filtres à charbon ne sont pas fiables sauf si le temps de protection pour le produit chimique spécifique utilisé est connu 32

33 Hottes spécialisées Table aspirante Hotte à poussière,
aliments pour animaux Bras d'aspiration Hotte à fente 33

34 Armoires de biosécurité (BSC)
Plusieurs types/classes et configurations Conçus pour protéger l'échantillon, et parfois l'opérateur, d'une contamination biologique. La plupart des BSC ne sont pas adaptées aux produits chimiques volatils et dangereux. Généralement pas de ventilation vers l'extérieur. Référence: 34

35 Problèmes de hotte et pièges à éviter
Vitesse frontale - Recommandée 0,4 à 0,5 m/s (80 à 100 pieds/minute Renouvellements d'air par heure - Recommandés : 6 à 10/heure Aucune de ces mesures ne peut garantir le captage ou le confinement dans la hotte. 35

36 Concentration de contaminant dans la zone de respiration
Évaluation des hottes Vitesse frontale, condition nécessaire mais non suffisante Essais au tube fumigène Essais à la bougie fumigène Tests à l'encens Test (SF6) de l'ASHRAE Facteurs de protection (300-10 000) : FP = Concentration de contaminant dans l'air extrait Concentration de contaminant dans la zone de respiration 36

37 Évaluation du système de ventilation
Sources de fumée Inspection visuelle du mouvement d'air Évaluation de l'efficacité de captage Essais au tube fumigène Essais à la bougie fumigène Générateurs de fumée Bâtons d'encens 37

38 Évaluation du système de ventilation
Mesures de la vitesse Anémomètre/vélomètre en pieds/mn ou m/s directionnel - Anémomètre thermique non directionnel 38

39 Évaluation de la hotte Vitesse frontale ou confinement
Les tests de performance des hottes de laboratoire évaluent le confinement des contaminants. Comment déterminer le confinement ? La vitesse frontale est-elle représentative ? Des études montrent que 59 % des hottes remplissent les critères de vitesse frontale, mais seulement 13 % d'entre elles sont conformes à la norme ASHRAE 110 (essai au gaz traceur). 30 à 50 % des hottes présentant des taux de contaminants excessifs passent avec succès les tests de vitesse frontale. Certaines hottes de laboratoire ayant une vitesse frontale de 0,25 m/s peuvent fournir des facteurs de protection 2 200 plus grands que les hottes dont la vitesse frontale atteint 0,76 m/s. 39

40 Test de confinement ASHRAE 110
Mesure le confinement à l'aide du gaz traceur SF6. Le SF6 est produit à l'intérieur de la hotte au débit de 4 l/min Un mannequin muni d'un capteur inséré dans la zone de respiration (bouche) est positionné à l'extérieur, face à la hotte Le capteur est connecté à un enregistreur de données La hotte est également testée avec de la fumée. La hotte est soumise à un test de passage Détermination de l'effet de l'ouverture et de la fermeture de la guillotine 40

41 41

42 Bouteille de gaz à l'intérieur d'une hotte
42

43 43

44 Difficulté : une hotte contenant des équipements.
44

45 La personne qui marche est Tom Smith de Exposure Control Technologies Inc., Cary, NC, qui a fourni les photos et le labo. 45

46 46

47 Montre l'utilisation de générateurs de fumée.
47

48 Résultats de la mise en œuvre du test de la norme ASRAE 110
48

49 Conclusions La sécurité des hottes de laboratoire dépend de nombreux facteurs, notamment : la conception des hottes l'utilisation des hottes la conception du laboratoire le fonctionnement du système 49

50 Remerciements Tom Smith ECT, Inc., Cary, NC, USA
University of North Carolina, Chapel Hill, NC, USA Texas A & M University Flow Sciences Inc, Leland, NC, USA Knutson Ventilation, Edina, MN, USA AirClean Inc, Raleigh, NC, USA 50


Télécharger ppt "Hottes chimiques : Fonctionnement et dépannage"

Présentations similaires


Annonces Google