La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Comprendre la relation entre la volonté de payer des acheteurs et la courbe de demande d’un bien. Définir et mesurer le surplus du consommateur. Comprendre.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Comprendre la relation entre la volonté de payer des acheteurs et la courbe de demande d’un bien. Définir et mesurer le surplus du consommateur. Comprendre."— Transcription de la présentation:

1

2 Comprendre la relation entre la volonté de payer des acheteurs et la courbe de demande d’un bien. Définir et mesurer le surplus du consommateur. Comprendre la relation entre le coût de production des vendeurs et la courbe d’offre d’un bien. Définir et mesurer le surplus du producteur. Saisir en quoi l’équilibre entre l’offre et la demande maximise le surplus total sur un marché. Objectifs 2

3 Les consommateurs, les produc- teurs et l’efficience des marchés Économie du bien-être : étude de l’impact de l’allocation des ressources sur le bien-être économique. Les acheteurs et les vendeurs tirent des avantages de leur participation au marché. L’équilibre de l’offre et de la demande du marché maximise le bien-être total que retirent les acheteurs et des vendeurs. L’équilibre du marché maximise le bien-être total des consommateurs et des producteurs. 3

4 La volonté de payer Volonté de payer : le prix maximal qu’un consom- mateur est disposé à payer pour acheter un bien. La volonté de payer correspond à la valeur que l’acheteur attribue à un bien. 4 Le surplus du consommateur

5 5 Tableau 7.1 : Quatre acheteurs potentiels et leur volonté de payer

6 Quel bénéfice John retire-t-il de son achat ? Il a bénéficié d’un surplus du consommateur de 20 $. Surplus du consommateur : somme que le consom- mateur est prêt à payer moins la somme réellement déboursée. 6 Le surplus du consommateur

7 La mesure du surplus du consommateur à l’aide de la courbe de demande Le surplus du consommateur est étroitement lié à la courbe de demande du bien mis en marché. Pour n’importe quelle quantité, le prix qu’affiche la courbe de demande correspond à la volonté de payer de l’acheteur marginal. Puisque la courbe de demande reflète la volonté de payer des acheteurs, nous pouvons l’utiliser pour mesurer le surplus du consommateur. 7 Le surplus du consommateur

8 Figure 7.1 : Le barème de demande et la courbe de demande 8

9 9 Figure 7.2 : La mesure du surplus du consommateur à l’aide de la courbe de demande

10 10 Figure 7.3 : L’effet du prix sur le surplus du consommateur

11 À quoi le surplus du consommateur correspond-il ? Le surplus du consommateur mesure les bénéfices que les acheteurs tirent d’un bien tels qu’ils les perçoivent eux-mêmes. C’est une mesure adéquate du bien-être économique pour un décideur soucieux de respecter les préférences des acheteurs. 11 Le surplus du consommateur

12 Le coût et la volonté de vendre Coût : valeur de l’ensemble des coûts de renonciation associés à la production. 12 Le surplus du producteur

13 13 Tableau 7.2 : Les coûts des quatre vendeuses potentielles

14 Quels bénéfices Mémé retire-t-elle si elle accepte ce contrat ? Elle réalise un surplus du producteur de 100 $. Surplus du producteur : différence entre la somme reçue par un offreur et les coûts engagés. Le surplus du producteur est étroitement lié à la courbe d’offre, tout comme le surplus du consommateur est lié à la courbe de demande. 14 Le surplus du producteur

15 15 Figure 7.4 : Le barème d’offre et la courbe d’offre

16 16 Figure 7.5 : La mesure du surplus du producteur à l’aide de la courbe d’offre

17 17 Figure 7.6 : L’effet du prix sur le surplus du producteur

18 Le planificateur social bienveillant Il s’agit d’un dictateur bien intentionné, tout-puissant et parfaitement informé. Il cherche à maximiser le bien-être économique de chaque membre de la société. Que devrait-il faire : – Laisser les acheteurs et les vendeurs atteindre seuls un équilibre de marché ? –Intervenir sur le marché pour tenter d’accroître le bien-être d’une façon ou d’une autre ? 18 L’efficience des marchés

19 Le planificateur social bienveillant doit d’abord mesurer le bien-être économique de la société. Il est normal de recourir au surplus total pour mesurer le bien-être économique d’une société dans son ensemble. 19 L’efficience des marchés

20 Surplus du consommateur = valeur pour les acheteurs – prix payé Surplus du producteur = prix reçu – coûts pour les vendeurs Surplus total = (valeur pour les acheteurs – prix payé) + (prix reçu – coûts pour les vendeurs) Surplus total = valeur pour les acheteurs – coûts pour les vendeurs Le calcul du surplus total 20 L’efficience des marchés

21 Efficience : propriété d’une allocation des ressources qui maximise le surplus total de l’ensemble des membres d’une société. Un planificateur doit se préoccuper non seulement de l’efficience, mais aussi de l’équité. Équité : propriété d’une allocation des ressources qui répartit d’une façon juste le bien-être entre les membres d’une société. 21 L’efficience des marchés

22 22 Figure 7.7 : Les surplus du consommateur et du producteur à l’équilibre

23 L’évaluation de l’équilibre de marché La figure 7.7 portant sur l’équilibre de marché nous permet de tirer les conclusions suivantes : – Un marché libre alloue l’offre de biens aux acheteurs qui leur accordent la valeur la plus élevée, telle qu’elle est mesurée par leur volonté de payer. – Un marché libre alloue la demande de biens aux vendeurs qui sont en mesure de les produire au meilleur coût. – Les marchés libres produisent une quantité de biens qui maximise la somme des surplus du consommateur et du producteur. 23 L’efficience des marchés

24 24 Figure 7.8 : L’efficience de la quantité d’équilibre

25 Le planificateur social bienveillant n’a pas à intervenir dans le fonctionnement du marché, car la « main invisible » guide les acheteurs et les vendeurs vers une allocation des ressources maximisant le surplus total. Une telle conclusion explique pourquoi les écono- mistes considèrent généralement le libre marché comme la façon la plus appropriée d’organiser l’activité économique. 25 L’efficience des marchés

26 Le pouvoir de marché réduit l’efficience des marchés, car il maintient le prix et la quantité échangée à des niveaux différents de ceux de l’équilibre entre l’offre et la demande. Comme les acheteurs et les vendeurs ne tiennent pas compte des effets externes en prenant la décision de consommer ou de produire, l’équilibre de marché peut s’avérer inefficient du point de vue de la société dans son ensemble. 26 Conclusion : l’efficience et les échecs du marché

27 Le pouvoir de marché et les externalités illustrent tous deux un phénomène général appelé défaillance du marché, qui est l’incapacité de certains marchés non réglementés à allouer les ressources de manière efficiente. 27 Conclusion : l’efficience et les échecs du marché


Télécharger ppt "Comprendre la relation entre la volonté de payer des acheteurs et la courbe de demande d’un bien. Définir et mesurer le surplus du consommateur. Comprendre."

Présentations similaires


Annonces Google