La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

IAEA International Atomic Energy Agency Preparation aux urgences Actions Protectices Jours 10 – Cours 3.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "IAEA International Atomic Energy Agency Preparation aux urgences Actions Protectices Jours 10 – Cours 3."— Transcription de la présentation:

1 IAEA International Atomic Energy Agency Preparation aux urgences Actions Protectices Jours 10 – Cours 3

2 IAEA 2 Introduction Pour intervenir correctement lors d’une situation d’urgence, des critères d’action prédéfinis doivent être disponibles Ce cours traite des critères de base convenus au plan international pour l’intervention

3 IAEA 3 Programme Principes de base de l’intervention Optimisation de l’intervention Dose prévue et dose évitable Niveaux d’actions pour les organes et tissus Principes des niveaux d’intervention Niveaux d’actions protectrices urgentes Niveaux d’actions génériques pour les aliments Normes pour la protection des membres des équipes d’intervention Actions associées aux classes de situation d’urgence

4 IAEA 4 Systèmes de radioprotection pour les activités et les interventions Chaque activité doit être justifiée Les doses se cumulant lors d’une activité doivent être maintenues aussi bas que raisonablement possible La somme des doses dues à une activité doit être maintenue au- dessous de limites de doses précises Chaque action protectrice doit être justifiée Le niveau des actions protectrices conduisant à une soustraction de dose doit être optimisé

5 IAEA 5 Principes de base de l’intervention Touts les efforts possibles doivent être faits pour prévenir les effets déterministes graves pour la santé et pour réduire la probabilité d’apparition des effets stochastiques L’intervention doit être justifiée, de sorte que le lancement d’actions protectrices apporte plus de bien que de mal Les niveaux auxquels l’intervention est engagée et auxquels on y met fin doivent être optimisés, de sorte que les actions protectrices produisent le plus grand avantage net possible

6 IAEA Eléments entrant dans l’optimisation Avantages Risque individuel évitable Risque collectif évitable Réconfort 6 Inconvénients Risque physique individuel Risque physique collectif Coûts financiers Perturbation sociale Perturbation individuelle Anxiété liée aux contre- mesures Risque pour les travailleurs

7 IAEA 7 Dose prévue Temps après le début de l’accident Débit de dose Dose prévue

8 IAEA 8 Niveaux d’action pour l’exposition aigüe des organes ou tissus

9 IAEA 9 Dose évitable Temps après le début de l’accident Débit de dose Dose évitable t1t1 t2t2

10 IAEA 10 Principes des niveaux d’intervention La grandeur de dose utilisée pour exprimer le niveau d’intervention est la dose évitable Seules les voies d’exposition et les doses qui peuvent être influencées par l’action protectrice doivent être prises en compte L’estimation des doses évitables doit être aussi réaliste que possible et être calculée pour un représentant moyen de la population concernée

11 IAEA 11 Application Les orientations internationales définissent : Des niveaux d’intervention génériques (NIG), auxquels des actions protectrices urgentes et à long terme doivent être engagées Des niveaux d’action génériques (NAG), auxquels des contrôles doivent être mis en place pour les aliments contaminés

12 IAEA 12 NIG et NAG Les NIG et les NAG sont fixés de telle sorte que l’action produise plus de bien que de mal Engager une action à un niveau nettement plus bas peut accroître le préjudice global pour le public Ces niveaux ne sont pas applicables si l’action protectrice est trop dangereuse ou perturbatrice (ex : l’évacuation pendant une tempête de neige se justifie pour un NIG plus élevé)

13 IAEA 13 NIG pour les actions protectrices urgentes - Tableau AI-I

14 IAEA 14 Niveaux d’action génériques pour le relogement - Tableau A1-II

15 IAEA 15 Niveaux d’action génériques pour les aliments - Tableau A1-III

16 IAEA 16 Protection des travailleurs effectuant une intervention (GS-R-2) Aucun travailleur effectuant une intervention ne doit être exposé à une dose excédant la limite maximale admissible en une seule année pour l’exposition professionnelle sauf : Dans le cas des actions destinées à sauver des vies ou à éviter des blessures graves En cas d’actions destinées à éviter une dose collective élevée En cas d’actions destinées à empêcher que la situation ne tourne à la catastrophe

17 IAEA 17 Recommandations de l’AIEA pour un membre d’une équipe d’intervention - Appendice 3

18 IAEA 18 Importance d’établir des critères (NOI) Principaux enseignements: Fixer, à l’avance, des critères opérationnels pour les instruments utilisés Agir en fonction des indications des instruments et non pas en fonction des NIG et des NAG

19 IAEA 19 NIG, NAG et orientations pour les travailleurs Non conçus pour être utilisés pendant une situation d’urgence Nécessité de définir des critères observables, pouvant être utilisés lors d’une situation d’urgence Niveaux opérationnels d’intervention (NOI) Instructions pour le retour des travailleurs Ces critères doivent être mesurables en situation d’urgence avec les instruments disponibles (ex : exprimés en débit de dose)

20 IAEA 20 Exemples de NOI - Débits de dose à 1 m au-dessus du sol Rejet d’un réacteur (TECDOC-955) Evacuation à 1 mSv/h Restrictions sur les aliments à 1  Sv/h Situation d’urgence radiologique (TECDOC- 1162) Bouclage de la zone à 100  Sv/h

21 IAEA 21 Orientations supplémentaires Les orientations internationales du moment se sont révélées insuffisantes lors des situations d’urgence passées Le TECDOC propose un cadre étendu de critères génériques destiné à prendre en compte les enseignements tirés des situations d’urgence passées

22 IAEA Récapitulatif La préparation aux situations d ’ urgence s ’ appuie en partie sur des normes internationales pour l ’ intervention Niveaux d ’ action Niveaux d ’ intervention génériques Niveaux d ’ action génériques Orientations internationales Non utilisables en situation d’urgence - Il faut définir des niveaux opérationnels d’intervention Peuvent ne pas aborder toutes les situations Lancer des actions à des niveaux plus bas peut faire plus de mal que de bien 22

23 IAEA 23 Où trouver plus d’informations IAEA, Method for developing arrangements for response to a nuclear or radiological emergency, EPR-METHOD, IAEA, Vienna (2003) IAEA, Development of extended framework for emergency response criteria, Interim report for comments, TECDOC-1432, IAEA, Vienna (2005)


Télécharger ppt "IAEA International Atomic Energy Agency Preparation aux urgences Actions Protectices Jours 10 – Cours 3."

Présentations similaires


Annonces Google