La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 SOIGNANTS DE L’ETRANGE ALZHEIMER, COMMENT PRENDRE SOIN DE VOUS ? Mireille TROUILLOUD Psychologue clinicienne, Dr en psychopathologie clinique Centre.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 SOIGNANTS DE L’ETRANGE ALZHEIMER, COMMENT PRENDRE SOIN DE VOUS ? Mireille TROUILLOUD Psychologue clinicienne, Dr en psychopathologie clinique Centre."— Transcription de la présentation:

1 1 SOIGNANTS DE L’ETRANGE ALZHEIMER, COMMENT PRENDRE SOIN DE VOUS ? Mireille TROUILLOUD Psychologue clinicienne, Dr en psychopathologie clinique Centre de Prévention des Alpes, Grenoble EHPAD La Ramée, Allevard

2 Prendre soin… développer une relation de soin ; réaliser des actes soignants ; penser l’autre, sa singularité, ses désirs et besoins, soigner, réparer, consoler un entre deux, entre soi et l’autre, qui se construit se reprend, s’interroge au fil de la rencontre et du partage de l’intime Pour prendre soin, dans l’expérience répétée de l’étrangeté, il est essentiel que d’autres prennent soin de moi… histoire d’un étayage par emboitement 2

3 3 « Je sors, je vais prendre l’air… » Le travail auprès des personnes malades d’Alzheimer est éprouvant : dépendance et vulnérabilité, tête confuse, comportement parfois absurde, désespoir, opposition, répétition, réalité de la mort, organisation du travail… Les soignants risquent de développer des troubles somatiques et psychiques, de développer des contre- attitudes soignantes, risquent d’oublier l’autre, de s’oublier eux-mêmes. Les troubles des soignants peuvent se comprendre en considérant la rencontre entre un idéal professionnel, l’évolution des personnes malades et l’organisation institutionnelle

4 4 L’organisation du travail… La surcharge et le temps à respecter Le paradoxe : finir dans les temps, prendre le temps ; aider à vivre, accompagner la fin ; comprendre l’apparent non sens ; subir en sachant que tout n’appartient pas à la maladie Les demandes et insatisfactions répétées La répétition, la monotonie, l’absence L’équipe, ses exigences, ses négligences, ses conflits, ses lâchetés

5 5 Rencontrer une personne A. (1/2) Une personne perdue, hors du temps, intelligente mais sans savoir, tenaillée par l’angoisse, le mouvement, ou figée immobile comme vide, triste repliée, dans l’attente Une personne vulnérable, qui s’oppose ou se soumet, qui attire et rejette Une personne dont on partage toute l’intimité corporelle (beauté, déformations, odeur, sécrétions…) et qui s’en remet à l’autre Une personne qui a été « ordinaire », comme soi-même Une personne avec une famille et ses particularités

6 6 Rencontrer une personne A. (2/2) Une personne insécurisante : imprévisible ; insaisissable ; un moi futur potentiel ; une personne étrange Une personne qui saisit : agrippement ; appels incessants ; demandes affectives ; cris ; … Une personne dont certains interroge la dignité, l’humanité ; à qui on peut tout faire peut être ? Un analogue parental fragile, à protéger de soi et dont il faut se protéger.

7 7 Soigner, un idéal Soigner, un acte héroïque : combattre la mort pour maintenir en vie en restant invulnérable Soigner, résonne avec le désir de réparation, notamment du corps parental, une régulation possible des sentiments de culpabilité infantiles Soigner, peut permettre de payer sa dette, envers d’autre ayant sauver sa vie ou celle d’un proche Soigner : vertu, bonté, utilité, don de soi…

8 8 L’effondrement de l’idéal Le soignant est animé de solides motivations et de désirs ambitieux mis à mal dans l’interaction tardive L’évolution des personnes malades et la critique sociale adressée aux soignants attaquent l’idéal, fragilise Le soignant souffre de discordance entre son idéal et les obligations et réalités de sa pratique Sa vie psychique, identitaire et émotionnelle, est très sollicitée ; il est à risque

9 9 Des empêchements pour prendre soin… Un épuisement émotionnel : manque d’éprouvés, émoussement de la pensée, sensation de vide et « d’à quoi bon » ; ennui Un phénomène de déshumanisation de la relation par mesure défensive « il faut survivre et les faire survivre sans réfléchir » ; le développement d’attitudes contraignantes Un sentiment d’incompétence et de perte de sens dans le travail (doute, honte, inhibition…)

10 10 Comment prendre soin de vous ? Travailler sur l’environnement : contraintes de travail ; diminuer les paradoxes ; organisation du travail sécurisantes Proposer des temps pour jouer, se recréer, se ressourcer Maintenir un niveau d’exigence, la tension vers un idéal, garantir la poursuite du projet

11 11 confirmer vos réalités et vos réussites ; faire confiance dans les initiatives laisser mettre en récit les petits riens et les grands évènements du quotidien Amener des éléments de compréhension, proposer du sens, des façons de faire Reprendre ce qui va à la dérive avec tact et fermeté

12 Partager concrètement vos réalités de terrain ; faire corps en tenant sa place ; dire ses troubles et limites Soigner… vos douleurs et peurs Réparer, vous aider à réajuster ce qui s’est mal passé, ce qui a dérapé Vous consoler : recevoir, entendre les pleins et les vides sans juger, sans évaluer, sans faire taire ; rassurer, relier de la voix et du regard ; historiser, se souvenir Veiller à un climat de confiance et de respect 12

13 Prendre soin, une attention en arrière fond J’ai demandé à mes collègues comment prendre soin d’elles. Elles n’ont pas su dire, soulignant qu’elles se sentaient bien dans leur travail et les relations avec les personnes A., qu’elles se sentaient libres et pas jugées, qu’elles pouvaient passer le relais sans crainte J’ai demandé si elles pensaient qu’on prenait soin d’elles, si elles le sentaient. « Euh, non ? On est souvent seules, on se débrouille… » Je me suis demandée si je pouvais me présenter devant vous… puis j’ai pu penser que leur confiance et leur plaisir au travail, leur capacité à sentir leur limite, leur attention pour les personnes aidées, témoignaient peut être de mon/notre prendre soin Quand même besoin de consolation… un étayage par emboitement ! 13

14 Prendre soin de ceux qui prennent soin… Veiller à/sur leur vitalité psychique discrètement Être spectateur-auditeur-interacteur pour que leur propre prendre soin se construise, s’affirme, prenne sens S’intéresser ensemble à l’étrangeté de A. pour ne pas le confondre avec la personne qui l’abrite, pour prendre soin d’elle. 14


Télécharger ppt "1 SOIGNANTS DE L’ETRANGE ALZHEIMER, COMMENT PRENDRE SOIN DE VOUS ? Mireille TROUILLOUD Psychologue clinicienne, Dr en psychopathologie clinique Centre."

Présentations similaires


Annonces Google