La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Son Excellence Célestin VUNABANDI Président du Comité Exécutif PROCESSUS DE CONFORMITE DE LA RDC AUX PRINCIPES DE L’ITIE BILAN ET PERSPECTIVES 1.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Son Excellence Célestin VUNABANDI Président du Comité Exécutif PROCESSUS DE CONFORMITE DE LA RDC AUX PRINCIPES DE L’ITIE BILAN ET PERSPECTIVES 1."— Transcription de la présentation:

1 Son Excellence Célestin VUNABANDI Président du Comité Exécutif PROCESSUS DE CONFORMITE DE LA RDC AUX PRINCIPES DE L’ITIE BILAN ET PERSPECTIVES 1

2 ITIE: Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives. TransparenceBonne Gouvernance Une norme de référence internationale dans les industries extractives qui vise l’instauration de la Transparence et de la Bonne Gouvernance au sein du secteur extractif. mines hydrocarburesforestier Trois secteurs sont concernés: Les mines, les hydrocarbures (et le gaz), le secteur forestier. 2 QU’EST-CE QUE L’ITIE

3 ITIE comme norme est faite (selon la nouvelle Norme) : Principes (12) : – des Principes (12) : qui définissent de manière générale les objectifs et les engagements de toutes les parties prenantes. Exigences (7) : – des Exigences (7) : qui sont des mesures auxquelles tout pays mettant œuvre l’ITIE doit satisfaire pour être déclaré « Pays conforme ». Les Règles ITIE 2011 prévoyaient 20 Exigences. Guide de validation : – du Guide de validation : Qui donne des indications sur la Validation à l’attention des validateurs ITIE et des pays mettant en œuvre l’ITIE. Protocole de participation de la Société Civile : – du Protocole de participation de la Société Civile : Les pays mettant en œuvre l’ITIE doivent garantir la participation active de la société civile. 3 CONCEPTS CLES DE L’ITIE

4 Pour être qualifié comme pays conforme à la Norme ITIE, le pays doit produire un rapport jugé conforme à toutes les Exigences. Selon les Règles ITIE 2011, tout pays candidat devrait remplir 20 Exigences pour être conforme, mais actuellement, avec la Nome ITIE 2013 adoptée à Sydney en mai 2013, le nombre d’Exigences est passé de 21 à 7. Cette dernière intègre beaucoup de notions liées à gouvernance du secteur extractif. 4 CONCEPTS CLES DE L’ITIE

5 la bonne gouvernance Renforcer la bonne gouvernance dans le secteur extractif, la transparence, la responsabilité et la redevabilité Améliorer la transparence, la responsabilité et la redevabilité (obligation de rendre compte) dans le secteur des industries extractives. Réduire aider Réduire la corruption et aider les populations qui vivent dans des pays riches en ressources naturelles à bénéficier de leur exploitation. 5 BUT DE L’ITIE

6 Assainir Assainir le climat des affaires au pays, Assurer Assurer une Part croissante de la contribution des secteurs des industries extractives à la formation du PIB, aux recettes budgétaires et aux recettes d’exportation, Favoriser Favoriser une meilleure prise de conscience du public au sujet des taxes et des revenus. 6 IMPORTANCE DE L’ITIE

7 ITIE instaure un mécanisme de publication régulière des informations qui sont susceptibles de contribuer à lutter contre la corruption dans les industries extractives sur: Impôtstaxesredevances —des Impôts, taxes, redevances et autres droits de la part des entreprises extractives et données contextuelles productionexportationslicences contrats, propriété réelle … —des données contextuelles telles que la production, les exportations, les licences, les contrats, la propriété réelle … 7 MECANISME DE L’ITIE

8 8

9 Comité Exécutif Le processus ITIE est supervisé par un Groupe Multipartite (Comité Exécutif en RDC) composé des « parties prenantes » qui sont : 1.les représentants du gouvernement, 2.les représentants des entreprises, 3.les représentants de la société civile, 9 SUPERVISION DE L’ITIE-RDC

10 L’architecture institutionnelle de l’Initiative consacrée par le Décret N°09/28 du 16/07/2009 portant création, organisation et fonctionnement du Comité National de l’ITIE-RDC prévoit la composition multipartite des différents Comités, en favorisant une répartition équitable des sièges entre les différents collèges : 10 ARCHITECTURE DE L’ITIE-RDC

11 COLLÈGE DES REPRESENTANTS DU GOUVERNEMENT : –Le Ministre du Plan, Président du Comité Exécutif –Le Ministre des Mines –Le Ministre de l'Environnement –Le Ministre des Finances –Le Ministre des Hydrocarbures –Un représentant du Cabinet du Président de la République –Deux Directeurs de Cabinet Adjoint du Premier Ministre 11 ARCHITECTURE DE L’ITIE-RDC

12 COLLÈGE DES REPRESENTANTS DE LA SOCIETE CIVILE: –Un représentant des ONG des ressources naturelles du secteur pétrolier – 2 représentants des ONG des ressources naturelles du secteur minier – Un représentant des ONG des ressources naturelles du secteur forestier 12 ARCHITECTURE DE L’ITIE-RDC

13 LE COLLÈGE DES REPRESENTANTS DES ENTREPRISES EXTRACTIVES: –Un représentant des entreprises publiques minières –Un représentant des entreprises pétrolières –Un représentant des entreprises minières privées –Un représentant des entreprises forestières 13 ARCHITECTURE DE L’ITIE-RDC

14 COMITE EXECUTIF Secrétariat Technique 14 ARCHITECTURE DE L’ITIE-RDC

15 a adhéré a été admis Pays candidat La République Démocratique du Congo a adhéré à l’ITIE en 2005 et le pays a été admis comme " Pays candidat" en novembre ETAT DES LIEUX DE L’ITIE-RDC

16 La RDC a déjà publié quatre (4) Rapports ITIE : Rapport 2007 —Le Rapport 2007 publié en 2010, Rapport 2008 – 2009 —Le Rapport 2008 – 2009 publié en 2011, Rapport 2010 —Le Rapport 2010 publié en janvier 2013, Rapport 2011 —Le Rapport 2011 publié au 31 décembre 2013, Elle a aussi subi deux (2) processus de validation : Première validation —La Première validation en 2010, Deuxième validation —La Deuxième validation en 2013, —Un troisième processus de validation du rapport 2011 est en cours. 16 ETAT DES LIEUX DE L’ITIE-RDC

17 Année Déclarations Entreprises (USD) Déclarations Etat (USD) Ecart Absolu (USD) Périmètre d’entreprises ( ) ( ) ( ) 110 Evolution des déclarations à l’ITIE de 2007 à ETAT DES LIEUX DE L’ITIE-RDC

18 Evolution des déclarations à l’ITIE de 2007 à ETAT DES LIEUX DE L’ITIE-RDC

19 19 ETAT DES LIEUX DE L’ITIE-RDC Progrès accomplis sur le plan « Elaboration et Publication des rapports »

20 ―Volonté politique visible, ―financement ponctuel par le Gouvernement, ―Participation active de la Société Civile, ―Adhésion continue et renforcée des entreprises, ―Activités régulières du Comité de pilotage, ―Secrétariat Technique efficace, ―Vulgarisation, communication et dissémination, ―Appropriation par les législateurs ―Production de 4 rapports, ―Certification des données de l’Etat par l’IGF ―Evaluations périodique du processus par les OSC Progrès accomplis sur le plan « Politique et Organisationnel» ETAT DES LIEUX DE L’ITIE-RDC 20

21 Validation (avril 2013) la matérialitél’exhaustivitéla qualité des données A l’issue du deuxième processus de Validation (avril 2013), le Conseil d’administration de l’ITIE a trouvé que la qualité des rapports ITIE n’avait toujours pas satisfait à toutes les Exigences de la norme, en particulier les exigences concernant la matérialité, l’exhaustivité et la qualité des données. La RDC a été suspendue temporairement pour 12 mois (17 avril 2013 – 17 avril 2014) 21 ETAT DES LIEUX DE L’ITIE-RDC

22 engagement Le Gouvernement a réitéré son engagement de de poursuivre la Mise en œuvre du processus ITIE en République Démocratique du Congo. 22 ETAT DES LIEUX DE L’ITIE-RDC

23 la matérialitél’exhaustivitéla qualité des données Le Comité Exécutif a décidé de produire un 4 ème rapport ITIE portant sur l’exercice 2011 et a adopté une feuille de route à ce propos pour répondre aux six (6) mesures correctives concernant la matérialité, l’exhaustivité et la qualité des données: Exigences 9, 11, 12, 13,14 et 15 des Règles de l’ITIE, édition PROCESSUS D’ELABORATION DU RAPPORT ITIE-RDC 2011

24 Le Comité Exécutif a recruté un Expert du périmètre qui a élaboré un cadrage sur base des référentiels des Administrations des Mines, des hydrocarbures, de Finances nationales et provinciales. Une Commission Technique a été mise sur pied pour le suivi du Processus. 24 PROCESSUS D’ELABORATION DU RAPPORT ITIE-RDC 2011

25 Résultat de l’Etude de Cadrage du Rapport ITIE-RDC 2011 (Périmètre des entreprises) 1.27 entreprises pétrolières (15 entreprises actives effectuant des paiements significatifs et 12 autres qui sont soit concessionnaires, soit partenaires ou non actives) ont été retenues pour la conciliation des données contre 11 entreprises en entreprises minières retenues pour la conciliation en 2011 contre 49 en entreprises minières retenues pour une déclaration unilatérale (de l’Etat « Exigence 11b » et des entreprises « conseil de l’Expert du périmètre »). 25

26 Résultat de l’Etude de Cadrage du Rapport ITIE-RDC 2011 (Cadre référentiel des Flux) 1.30 flux financiers du secteur minier (8) DGI, (6) DGDA, (8) DGRAD, (3) DRKAT, (5) Entreprises ‘Etatiques’, Autres paiements significatifs supérieurs ou égal $, 2.38 flux financiers du secteur des hydrocarbures. (7) DGI, (17) DGRAD, Autres paiements significatifs supérieurs ou égal $ 26

27 Publication du Rapport ITIE-RDC Le 22/11/2013, Secteur des hydrocarbures Total paiements des Entreprises : USD Total recettes de l’Etat en général: USD Ecart Absolu : USD 2.Le 31/12/2013, Secteur des Mines Total paiements des Entreprises : USD Total recettes de l’Etat en général: USD Ecart Absolu : USD Le délai de publication fixé au 31/12/2013 a été respecté 27

28 Déclarations de l’ensemble du périmètre : Les entreprises ont déclaré avoir payé: USD L’Etat a déclaré avoir perçu: USD Ecart Absolu: USD Cet écart absolu représente 0,3% de déclarations de l’Etat. Répartition des Recettes de l’Etat par Destination : Trésor Public: USD Entreprises Publiques: USD DRKAT: USD DGDA et autres services œuvrant en douane: USD DGRAD: USD DGI: USD Total des Recettes perçues : USD 28

29 Répartition des Recettes de l’Etat par Destination 29

30 Mobilisation des Recettes de l’Etat par AFE 30

31 Mobilisation des Recettes de l’Etat par AFE 31

32 De l’’avis général, la RDC a réalisé des progrès significatifs dans la mise en œuvre du processus ITIE. Après l’analyse du Rapport ITIE-RDC 2011 par les parties prenantes, la qualité de ce dernier est jugée très bonne en dépit de quelques observations pertinentes qui ont été soulevées par quelques Organisations de la Société Civiles: Absence des preuves de certifications des déclarations de quatre entreprises ( SCMK-Mn, SAKIMA, SODIFOR, MAGMA Minerals), Absence d’explication claire du processus de cadrage et du projet SICOMINES, 32 BILAN

33 Mesures correctives retenues par le Comité Exécutif: a exigé obtenu l’Inspection Générale des Finances Le Gouvernement a exigé et obtenu les certifications de SODIFOR et de MAGMA Minerals. Il a aussi demandé à l’Inspection Générale des Finances de procéder à la certification des déclarations de SCMK- Mn et SAKIMA qui sont des entreprises du portefeuille de l’Etat, Le Rapport consolidé Le Rapport consolidé à publier avant le début de la revue du Secrétariat International doit reprendre une explication plus enrichie du processus de cadrage et du Projet SICOMINES. 33 BILAN

34 17/04/2014 pays conforme à la Norme ITIE La RDC attend la revue du processus ITIE-RDC par le Secrétariat International qui débutera le 17/04/2014. C’est à l’issue de celle-ci que la suspension sera levée et que le Pays sera admis comme pays conforme à la Norme ITIE. qui production exportationslicencescontrats, propriété réelle …). 31/12/2014. Le Comité Exécutif a publié une feuille de route pour la publication du Rapport ITIE-RDC 2012 suivant la nouvelle Norme 2013 qui exige l’inclusion des données de type contextuel (production, exportations, licences, contrats, propriété réelle …). Le rapport ITIE-RDC 2012 devrait être au plus tard le 31/12/ PERSPECTIVES

35 La République Démocratique du Congo est résolument engagée à atteindre la conformité à l’ITIE bien que l’étape cruciale de la validation reste à franchir dans 6 semaines. Il est fort nécessaire que les pouvoirs publics, les partenaires au développement, les organisations de la société civiles, les entreprises, les syndicats et autres groupes d’intérêt s’engagent également à poser des actes efficaces, et responsables qui nous permettront d’accomplir avec succès cette œuvre patriotique de bonne gouvernance des ressources naturelles. 35 CONCLUSION

36 Quelque rude que soit la tâche, il nous faut la continuer, soutenir le processus avec persévérance et fermeté, et nous imposer l’obligation du succès, si nous voulons voir notre pays gravir encore des échelons dans le concert des nations de transparence et de bonne gouvernance. 36 CONCLUSION

37 Je vous remercie 37


Télécharger ppt "Son Excellence Célestin VUNABANDI Président du Comité Exécutif PROCESSUS DE CONFORMITE DE LA RDC AUX PRINCIPES DE L’ITIE BILAN ET PERSPECTIVES 1."

Présentations similaires


Annonces Google