La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Pour tous ces visages oubliés qui ont tant contribué à changer la face du monde...

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Pour tous ces visages oubliés qui ont tant contribué à changer la face du monde..."— Transcription de la présentation:

1 Pour tous ces visages oubliés qui ont tant contribué à changer la face du monde...

2

3 Frédéric Passy (Paix 1901) Fondateur de la Ligue internationale permanente de la paix.

4 Elie Ducommun (paix 1902) membre fondateur à Genève, en 1867, de la Ligue de la paix et de la liberté. En 1891, il est choisi pour diriger le Bureau international de la paix (fondé en 1891), dont le siège est établi à Berne. Il accepte, à la condition de servir sans rétribution et uniquement par idéalisme. Organisateur né, il est en contact avec toutes les sociétés nationales de la paix et assure la poursuite de cette 1ère organisation de la paix non-gouvernementale jusqu'à sa mort.

5 Albert Gobat (paix 1902) nommé secrétaire général de l'Union interparlementaire ( ) et directeur du Bureau international de la paix ( ). A. Gobat obtient le Prix Nobel en 1902, à cause de son rôle en tant que premier secrétaire de l'union interparlementaire (UIP). Il est en correspondance avec tous les groupes parlementaires, rédige la revue de l'Union, et s'intéresse à l'arbitrage, il tente de faciliter le développement du parlementarisme en Russie et défend la cause des minorités linguistiques et religieuses.

6 l'Institut de Droit international (paix 1904) Ils s'efforcent de soutenir tous les efforts qui tendent à la codification du droit international. "Justice et paix", est le slogan de l'Institut qui vise également à éliminer des sociétés les sources de conflit. Par ses travaux en matière d'arbitrage, de recours à l'arbitrage obligatoire, il contribue à préparer le travail des Conventions de La Haye et à l'établissement d'une Cour internationale de justice. Pour l'Institut, le droit doit devenir le souverain du monde.

7 Bertha von Suttner (paix 1905) En 1891, elle fonde à Vienne la Société autrichienne des amis de la paix. Conférencière appréciée, journaliste active lors des conférences de la Haye, elle s'engage aussi dans la lutte contre l'antisémitisme.

8 Theodore Roosevelt (paix 1906) il obtient le Prix Nobel de la paix, en 1906, pour son rôle de médiateur dans le conflit russo-japonais de 1905.

9 Ernesto Teodoro Moneta (paix 1907) En 1887, il fonde la Società Internazionale per la pace e l'abitrato, une des premières sociétés pour la paix d'Italie.

10 Klas Arnoldson (paix 1908) Journaliste et éditeur de périodiques de la paix. En 1883, il participe à la fondation de la Société suédoise de la paix et de l'arbitrage. Il est élu membre du parlement ( ) et en 1888, il lance une campagne en faveur du recours à l'arbitrage entre les nations. Dans son discours d'acceptation du Prix Nobel, il propose un référendum mondial en faveur de la Paix.

11 Frederik Bajer (paix 1908) En 1889, il propose au 1er Congres Universel de Paix de Paris la création du Bureau international de la Paix dont il devient président de 1891 à 1907.

12 Paul d'Estournelles de Constant (paix 1909) En 1903, il fonde le Groupe parlementaire de l'arbitrage international et effectue plusieurs voyages de rapprochement interparlementaire en oeuvrant surtout pour le rapprochement Franco- Allemand qu'il ne cesse de favoriser jusqu'à la veille de la Première Guerre mondiale. Il crée la Conciliation internationale, composée d'une élite d'hommes chargés de faciliter le rapprochement international.

13 Bureau international permanent de la paix (paix 1910) Cette organisation doit : servir de lien entre les diverses sociétés de la paix, organiser les congrès universels, rédiger une revue, servir la propagande pacifiste. Son siège est établi à Berne en 1891, en raison de la neutralité suisse et de son système démocratique.

14 Alfred Fried (paix 1911) il décide de se consacrer à la propagande en faveur la paix. Il crée la revue Die Waffen nieder (A bas les armes) en 1892 et participe également à la création de la Deutsche Friedensgesellschaft (Société de la paix allemande). Il ne cesse de publier des milliers d'articles sur la paix et de rédiger Die Friedens-Warte (La gardienne de la paix), ( ). Exilé en Suisse pendant la Première Guerre mondiale, il poursuit ses activités pacifistes et parvient à maintenir la publication de Die Friedens-Warte.

15 Henri La Fontaine (paix 1913) En 1883 il fonde la Société belge de l'arbitrage et de la paix dont il est secrétaire. Il participe à la fondation du Bureau international de la paix dont il devient président en 1907.Son action en faveur de la paix se déroule à la fois dans la vie politique et dans le mouvement populaire de la paix. Il est le défenseur du recours aux pratiques arbitrales pour résoudre les conflits.

16 Le Comité international de la Croix Rouge (paix ) fondé en 1863 à Genève, dans le but de: créer dans tous les pays des sociétés chargées du secours des blessés et des malades en temps de guerre, proclamer la neutralité et l'inviolabilité des ambulances et des hôpitaux. Pendant la Première Guerre mondiale, elle fait interner en Suisse des officiers blessés des deux parties belligérantes et envoie des délégués sur les deux fronts.

17 Hjalmar Branting (paix 1921) Il défend la paix et le désarmement et représente la Suède à la Société des Nations (SDN). Dès 1885, il participe à la création des premières société de la paix en Suède. En 1905, lors de la dissolution de l'union entre la Suède et la Norvège, il facilite les négociations et calme les esprits. Dès la fin des années 1890, il se voue à la politique, à la législation et aux questions sociales: chômage, assurance maladie et assurance vieillesse.

18 « La guerre ne peut pas être humanisée comme dans les Conventions de Genève de Elle doit être supprimée. » Christian Lous Lange (paix 1921) Pendant la Première Guerre mondiale il tente de préparer des projets pour une paix durable. Il est nommé délégué à l'Assemblée de la SDN et oeuvre en faveur du désarmement.

19 Aristide Briand (paix 1926) Artisan du rapprochement franco-allemand avec Stresemann, il signe les Accords de Locarno. Il propose en 1927 aux 27 états européens représentés à la SDN, un projet de création d'une Fédération d'Etats européens. Il est également l'instigateur du Pacte Briand Kellogg de 1928, qui a pour but le renoncement à toute guerre.

20 Ferdinand Buisson (paix 1927) En 1867, il participe au Congrès international de la Ligue internationale permanente de la paix qui se donne comme but de créer les Etats-Unis d’Europe,. Il participe à la création de la Ligue française des droits de l’homme en 1898, dont il sera président de 1913 à Il distribue cette récompense à ses "fils adoptifs", les instituteurs de France, afin qu'ils puissent travailler au rapprochement des peuples par l'éducation des enfants.

21 Ludwig Quidde (paix 1927) Fondateur de la Société allemande de la paix, en 1894 il publie un pamphlet "Caligula" qui lui vaut 3 mois d'emprisonnement à cause de son contenu vexant pour l'empereur Guillaume II. Il est obligé de s'exiler en Suisse pendant la Première Guerre mondiale.

22 Frank Billings Kellogg (paix 1929) Contacté par Aristide Briand afin de conclure un traité bilatéral de renoncement à la guerre entre la France et les Etats-Unis, Kellogg propose l'extension de ce pacte aux autres nations.

23 « Seigneur, donne-moi l'humilité et la sagesse de servir la grande cause de l'unité de l'Eglise » Nathan Söderblom (paix 1930) Il participera à la création de l'Union mondiale des Eglises pour la compréhension internationale en Pendant la Première Guerre mondiale, il maintient le contact avec les Eglises en organisant en décembre 1917, une conférence de l'Eglise neutre qui élabore un manifeste stipulant que : « L'Eglise doit éveiller des consciences de l'humanité… la guerre est incompatible avec l'esprit du Christ… L'Eglise doit prêcher afin que les Nations et les communautés agissent en fonction de principes éthiques en fondant leur espoir de coexistence sur des principes de vérité, de justice et d'amour ». C'est grâce à son action que se réunit à Genève une conférence internationale.

24 Jane Addams (paix 1931) Réformiste sociale, féministe, présidente de la Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté ( ), présidente du Women's American Peace Party (avril 1915), elle représente les femmes au Congrès de la paix des femmes de La Haye (1915).Elle obtient le Prix Nobel à cause de ses actions sociales dans le domaine de l'éducation, de la prévention médicale et de la santé et pour ses efforts en vue de l'amélioration des conditions de travail et d'éducation des femmes.

25 Norman Angell (paix 1933) Journaliste, propagandiste, directeur du Daily Mail. En 1910, il publie The Great Illusion (La grande illusion) ouvrage qui lui vaut sa popularité. La thèse centrale de son ouvrage est que la guerre est futile et n'apporte aucun avantage économique ni aux vainqueurs ni aux vaincus.

26 Karl Von Ossietzky (paix 1935) Journaliste, pacifiste, il s’est engagé en faveur de la paix en 1912, en rejoignant la « Deutsche Friedensgesellschaft » (Société allemande de la paix). En 1920, il devient secrétaire de la D. F, dirigée par Ludwig Ouidde,et il fonde en 1922, l’organisation "Nie Wieder Krieg" (Plus jamais la guerre). Il va abandonner sa charge de secrétaire pour se livrer au combat pour la paix sur la tribune, dans les journaux et dans les revues politiques.

27 Carlos Saavedra Lamas (paix 1936) Il est convaincu que les nations doivent se donner les moyens de régler pacifiquement les conflits qui peuvent surgir entre elles. Son activité en faveur de la paix est infatigable, il est contre toute politique d'intervention. Dans les années 30 il va élaborer un " pacte anti-belliqueux " qui repose sur deux idées fondamentales :toute guerre d'agression doit être condamnée et les modifications de frontières ne doivent être reconnues que si elles ont été réalisées par voie pacifique.Ce Pacte sera signé par tous les Etats américains et par 11 autres Etats.

28 Edgar Cecil (paix 1937) Lors de la Première Guerre mondiale, il occupe de hautes charges ministérielles et c'est pendant ce conflit qu'il prend conscience de l'horreur et de l'absurdité de la guerre. Robert Cecil voit dans la SDN, dont il est un des rédacteurs du Pacte, un organisme capable d'éviter les guerres et de gérer les conflits. En 1936, il fonde avec le Français Pierre Cot, Le rassemblement universel pour la paix (RUP) qui préconise le désarmement international et un organisme dans le cadre de la SDN.

29 Cordell Hull (paix 1945) Qualifié de "vénérable apôtre de la paix aux Etats-Unis et dans le monde ».En 1933, lors de la septième Conférence panaméricaine il est l'artisan d'une décision qui exclut toute intervention d'un Etat américain dans les affaires intérieures et extérieures des autres Etats du continent. C'est avant tout au promoteur de l’ONU que le Comité a décerné le Prix de la paix. C'est lui qui réussit à persuader à la fois F. D. Roosevelt et W. Churchill de l'utilité d'une organisation universelle contre le principe des ententes régionales.

30 Emily Greene Balch (paix 1946) Elle participe à la mise sur pied du syndicat des femmes américaines, milite pour le suffrage universel, l'égalité des races et contre le travail des enfants. Elle participe à la Conférence des femmes pour la paix à la Haye (1915). Après la Seconde Guerre mondiale elle donne son appui à la création de l'O.N.U. et de l'U.N.E.S.C.O. Elle est restée toute sa vie une militante infatigable des droits de l'homme et du pacifisme, c'est la raison pour laquelle le Comité lui a décerné le prix de la paix en 1946.

31 The Friends Service Council & American Friends Service Committee( paix 1947) Ces deux organisations de secours, l'une en Angleterre et en Irlande et l'autre aux Etats-Unis, font partie du même mouvement religieux nommé «Quakers» (littéralement «trembleurs», trembler devant Dieu). La Société des Amis («Friends Council» ou «Committee») préconise qu'il faut répondre à l'appel de Dieu par une empathie envers les plus démunis et à travers un comportement actif pour la paix. Ce qui compte dans leurs actions, c'est de réconcilier les hommes et les femmes en faisant d'eux des artisans de la paix, ce qui leur vaudra, en 1947 l'attribution du prix Nobel.

32 Ralph. Bunche (paix 1950) C'est lui qui est l'artisan de l'accord final entre Palestiniens et Israéliens, ce qui lui vaudra une multitude de distinctions nationales et internationales. Il refuse le poste de secrétaire d'Etat que lui propose le président H. Truman et il va enquêter dans le sud de son pays sur les conditions d'existence des noirs.

33 Albert Schweitzer (paix 1952) Pasteur de l'église Saint-Nicolas à Strasbourg en En 1913, il fonde un hôpital à Lambaréné en Afrique équatoriale française (aujourd’hui le Gabon). Vers la fin de la Première Guerre mondiale, Schweitzer est interné en France.De retour en Afrique il rebâtit son hôpital et y passe le reste de sa vie en tant que missionnaire, tout en la ponctuant de voyages en Europe où il donne des récitals d'orgue et prononce des sermons sur l’humanisme. Le prix Nobel lui est attribué en récompense de son engagement en faveur des plus défavorisés en Afrique.

34 Les réfugiés sont surtout assistés au niveau juridique, afin qu'ils puissent s'établir provisoirement de l'autre côté d'une frontière. Par la suite, ils obtiennent une assistance matérielle, des vivres, des vêtements, un abri, etc. Petit à petit, s'est mise sur pied une juridiction internationale en faveur des réfugiés afin qu'ils ne soient pas refoulés s'ils franchissent illégalement une frontière. A la fin de la Deuxième Guerre mondiale, les réfugiés sont extrêmement nombreux, plus de 7 millions.C'est pour ses efforts et son engagement en faveur des réfugiés que le HCR a obtenu deux fois le prix Nobel de la paix, en 1954 et en 1981.

35 Georges Pire (paix 1958) Il s'intéresse tout de suite aux démunis et fonde deux institutions de charité en Belgique. Pendant la Deuxième Guerre mondiale, il est aumônier des résistants, ce qui lui vaudra plusieurs médailles. En 1949, un tournant important s'effectue dans sa vie, lorsqu'il visite, en Autriche, les camps, les foyers, les maisons de retraites où se trouvent quelques 60'000 réfugiés. En 1950, il est le premier au monde à créer un Home pour les réfugiés. En 1956, il crée les Villages européens. Ces villages sont érigés en Allemagne et en Autriche.

36 « Ce Prix est pour le peuple d’Afrique du Sud » Albert John Lutuli (paix 1960) Lutuli est l’un des grands leaders de la non-violence et des droits de l’homme. Il organise une résistance non-violente. En 1956, il est arrêté, accusé de trahison et emprisonné puis il est relâché une année après. En 1960, 69 personnes sont tuées lors d’une manifestation contre le contrôle des passeports. Il est fait prisonnier et libéré pour cause de santé. Lors de sa nomination au Prix Nobel de la paix il affirme :" J’espère que les non-blancs d’Afrique du Sud, leur souffrance, humiliation et patience, montreront aux autres nations du monde que les droits de l’homme peuvent être atteints sans violence ".

37 Linus Pauling (paix 1962) A l'arrivée de l'ère atomique il est convaincu de la nécessité de s'engager en faveur de la paix. En juillet 1955, il est l'un des dix signataires du Manifeste Russel-Einstein En 1958, avec l'aide de sa femme, fervente opposante à la guerre, il va rédiger un appel contre les tests nucléaires, qui sera signé par plus de 11'000 scientifiques de 49 pays. La même année il publie la première édition de son livre No More War ! (Plus Jamais la Guerre !).

38 Martin Luther King (Paix – 1964) Militant non violent pour les droits civiques des Noirs aux États-Unis, Martin Luther King se voit décerner le Prix Nobel de la Paix en À 35 ans, il devient le plus jeune lauréat de ce prix. Martin Luther King fut assassiné quatre ans plus tard à Memphis.

39 « Il faut reconnaître qu'aujourd'hui le bien-être des enfants est inexorablement lié aux conditions de paix du monde de demain » (Henri Labouisse, diplomate américain, 2ème Secrétaire général de l' UNICEF ). Prix nobel de la Paix 1965 créé en 1946 par l'Assemblée de l’ONU pour venir en aide aux enfants des pays touchés par la guerre. Il est question d'améliorer les conditions de santé, de nutrition, d'approvisionnement en eau, de formation des enfants, en particulier, des pays en voie de développement. Depuis 1989, la Convention relative aux droits de l'enfant a été signée et ratifiée par la presque totalité des Etats du monde.

40 René Cassin (paix 1968) Blessé lors de la guerre de 14-18, René Cassin va devenir un farouche opposant à toutes les guerres. Juriste, il organise son combat comme un homme sans parti, sans argent, mais avec beaucoup de courage. Il a foi en l'homme et dans ses possibilités de progresser. En janvier 1946, il fait partie de la délégation française à la première session de l’ONU et coopère dans la commission chargée de rédiger la Charte des libertés, qui servira de référence à la future Commission des Droits de l’Homme.

41 Norman Borlaug (paix 1970) En 1944, il est nommé directeur du Programme coopératif pour la recherche et la production du blé, au Mexique. Avec une équipe internationale de scientifiques, il développe des variétés de blé à rendement élevé et résistantes aux maladies, utilisées avec succès en Asie du sud et ailleurs. Son prix Nobel lui est conféré en 1970 en reconnaissance de son importante contribution à la «Révolution Verte » projet qu’il d’écrit comme «un succès temporaire dans la guerre contre la faim et la privation». C’est un scientifique engagé et un humanitaire pratique qui reconnaît l’impossibilité de construire la paix le ventre creux.

42 «La paix n'est pas possible sans solidarité européenne» Willy Brandt (1971) Partisan de l’Ostpolitik, il conclut des pactes de non-agression avec l'URSS et la Pologne en 1970, assouplit les restrictions de voyage entre Berlin-est et Berlin-ouest en 1971 et facilite l’ouverture des relations diplomatiques avec l’Allemagne de l'est en 1973, lorsque les deux pays sont admis à l’ONU. Brandt contribue également à l'intégration et à la réhabilitation de l'Allemagne au sein de l'Europe occidentale.

43 «L'équilibre des puissances et non la paix est l'objectif de tout homme d'Etat qui doit être pragmatique et réaliste et prêt au compromis en évitant des objectifs idéologiques» Henry Kissinger (paix 1973) est un des artisans de la signature des Accords de Paris, mettant fin à la guerre du Vietnam. Lui-même considère qu'il a mérité le prix, beaucoup plus pour son rôle diplomatique, qui a mis fin à la guerre entre l'Egypte et Israël en 1973 (Guerre du Kippour) que pour celui qu'il a joué dans la guerre du Vietnam. Ses qualités de négociateur font de lui le secrétaire d'Etat de Richard Nixon de 1973 à 1977.

44 Séan MacBride (paix 1974) Il accorde une grande importance aux relations entre les droits de la personne et la paix. MacBride soutient l’idée de créer un tribunal des droits de la personne à vocation universelle et il est l’un des premiers à lancer l'idée d'établir un Haut commissariat de l’ONU pour la protection des droits de la personne.

45 Mairead Corrigan et Betty Williams (paix 1976) elles fondent le Mouvement des femmes pour la paix d’Irlande du Nord (Women’s Peace Movement).En août 1966, à la suite d’un affrontement entre les membres de l’IRA (Irish Republican Army) et la police, dans lequel trois enfants sont tués, Corrigan et Williams organisent un vaste mouvement qui réunit d’abord 10'000, puis 20'000 et enfin 30'000 femmes des deux confessions.

46 Amnesty International (paix 1977) fondé en 1961 par le juriste britannique Peter Benenson, qui avait pris connaissance du cas de deux étudiants portugais prisonniers de conscience détenus par leur gouvernement. Il commence à agir en faveur de ces étudiants et de prisonniers d’autres pays. Son objectif est d’obtenir la libération de tout prisonnier de conscience, d’assurer pour tout prisonnier politique un procès équitable et sans délai, et de promouvoir l’abolition de la torture et de la peine de mort.

47 Mère Teresa (Paix – 1979) Mère Teresa est une religieuse d'origine albanaise qui a consacré sa vie aux pauvres de Calcutta à travers sa congrégation des « Missionnaires de la Charité ». Elle accepte le prix au nom des pauvres et dans son discours, elle présente l'avortement comme le « principal danger menaçant la paix mondiale ».

48 Alva Myrdal (paix 1982) En 1962, elle est nommée représentante de la Suède à la Conférence sur le désarmement à Genève où, au premier rang du mouvement des pays non-alignés, elle exerce une pression sur les deux superpuissances pour les amener vers la voie du désarmement. Elle écrit grand nombre d'articles et de livres (dont Le jeu du désarmement) et contribue à l’établissement de l’Institut international de recherches de la paix à Stockholm (SIPRI). « Je ne me suis jamais permise, malgré tout le désenchantement, de vouloir renoncer à quoi que ce soit… Ce n’est pas digne d'un être humain de renoncer »

49 Alfonso Robles (paix 1982) joue un rôle important dans le cadre de l’ONU, notamment pendant la Séance spéciale sur le désarmement de Il promeut l'idée de lancer une campagne mondiale pour le désarmement. Lors d’une Séance spéciale, l’Assemblée générale de l’ONU se concentre sur un thème particulier pendant une semaine, au lieu d’aborder une vingtaine de questions différentes, sans pour autant convoquer un sommet mondial. Jusqu'en 1999 se sont tenues trois Séances spéciales sur le désarmement. «Le temps est venu de chercher la sécurité non pas dans les armes, mais dans le désarmement»

50 «le nôtre est un pays peuplé de gens extraordinaires. Si seulement nous pouvions vivre ensemble en tant qu’êtres humains..» « Nous, représentants de diverses cultures, langues et races, nous devenons une seule nation. Nous sommes le peuple divin de l’arc-en-ciel» Desmond Tutu (paix 1984) En 1978, il devient le premier Secrétaire-général noir du Conseil œcuménique sud-africain. Il profite de ce poste pour rallier à l'opposition à l’apartheid les églises membres du Conseil, en menant une lutte courageuse, inlassable et pacifique en faveur de l’égalité. En 1995, après l’abolition de l’apartheid, le Président Mandela désigne l’Archevêque Tutu (son titre depuis 1986) chef de la Commission des la vérité et de la réconciliation.

51 Force s des Nations Unies gardiennes de la paix (paix 1988) L’ONU entreprend son premier effort de maintien de la paix en 1948, pour contrôler l'armistice entre Israël et les états Arabes. Les gardiens de la paix de l’ONU, appelés «Casques bleus», en raison de la couleur de ceux-ci, sont d’anciens soldats fournis par leurs gouvernements et subordonnés à la direction de l’ONU. Pour exécuter deux types d'opérations de maintien de la paix: soit en groupes d'observateurs non armés, soit en forces militaires légèrement armées. Les forces de maintien de la paix ne peuvent être employées que si tous les belligérants acceptent leur présence.

52 Le Dalaï Lama (Paix – 1989) Figure bien connue et généralement très appréciée en Occident, le Dalaï Lama a reçu le Prix Nobel de la Paix en 1989 pour sa lutte non violente pour la libération du Tibet, basée sur la tolérance et le respect mutuel.

53 Aung San Suu Kyi (Paix – 1991) Leader de l'opposition à la dictature militaire birmane, Aung San Suu Kyi est assignée à résidence depuis de longues années. Ses actions non violentes contre la junte lui ont valu de nombreuses récompenses telles que le prix Sakharov et le prix Rafto puis le Prix Nobel de la Paix en 1991.

54 Nelson Mandela et Frédérik De Klerk (Paix – 1993) Frederik De Klerk, président de l'Afrique du Sud de 1989 à 1994, a collaboré avec Nelson Mandela pour mettre fin à l'Apartheid, cette ségrégation raciale en défaveur des Noirs qui fut en vigueur dans le pays de 1948 à 1991.Les deux hommes ont été récompensés du Prix Nobel de la Paix en 1993 pour avoir mis fin à ce système.

55 Arafat, Perez, Rabin (Paix – 1994) En 1993, les Accords d'Oslo signés à la Maison Blanche laissent entrevoir une solution pacifique au conflit israélo-palestinien. La poignée de main entre Yasser Arafat et Yitzhak Rabin à Washington représente un symbole fort. En 1994, Yasser Arafat, Shimon Perez et Yitzhak Rabin reçoivent le Prix Nobel de la Paix pour leurs efforts en faveur de la paix dans cette région. L'un des cinq jurés du comité Nobel démissionne à la suite de l'attribution du prix à Yasser Arafat.

56 «Voici la question affreuse et inévitable que nous vous posons: est-ce que nous mettrons fin à l’espèce humaine; ou est-ce que l'humanité renoncera à la guerre? Les gens ne voudront pas faire face à cette alternative parce que c'est si difficile d’abolir la guerre» «Le monde serait plus sûr sans armes nucléaires. Mais le danger de la catastrophe ultime serait toujours présent. Le seul moyen de l'empêcher est d’abolir la guerre... Nous devons apprendre à résoudre nos disputes sans recourir à la confrontation militaire... Rappelez-vous avant tout de votre humanité» Joseph Rotblat et le mouvement Pugwash (paix 1995) Un « Manifeste » proclamé en 1955, par le physicien Albert Einstein et le philosophe Bertrand Russell et signé par 11 scientifiques dont Linus Pauling et Joseph Rotblat, est à l’origine de la fondation de Pugwash en Cette année-là, 22 scientifiques éminents se réunissent dans le village de Pugwash en Nouvelle-Écosse (Canada) et soutiennent le Manifeste Russell-Einstein qui appelle les scientifiques du monde entier à prendre en considération les implications éthiques, morales et sociales des armes de destruction massive, à œuvrer contre la menace des conflits armés et à trouver des solutions coopératives aux problèmes globaux.

57 Carlos Belo (paix 1996) Il est nommé par le Vatican «Administrateur apostolique du diocèse de Dili» et, en juin 1988, il est nommé évêque. Face à l'occupation militaire du Timor-Oriental par l'Indonésie, l’évêque Belo risque sa vie pour protéger son peuple de la violence et de l’oppression du régime militaire. Il mène des discussions avec l'Indonésie sur la réconciliation et élabore un plan de paix pour la région.

58 Kim Dae-Jung (paix 2000) Pour son travail pour la démocratie et les droits de l'homme, et en particulier pour la paix et la réconciliation avec la Corée du Nord..

59 «Quand il entre dans une pièce, une onde de sérénité se propage. On dirait le pape» a déclaré un ancien ministre européen. Les Nations unies et son secrétaire général, Kofi Annan, récoltent le prix Nobel de la Paix pour «leur travail en faveur d'un monde mieux organisé et plus pacifique» (paix 2001)

60 Jimmy Carter (paix 2002) Cette distinction vient récompenser ses efforts entrepris pendant son mandat et depuis lors pour une résolution pacifique des conflits. Artisan des accords de paix de Camp David entre Israël et l’Egypte durant l’exercice de ces fonctions, il n’a jamais depuis ménagé ses efforts de part le monde, toujours dans le sens de la médiation.

61 Barack Obama (Paix ) Un an après son élection à la Maison Blanche, Barack Obama reçoit le Prix Nobel de la Paix. La surprise est de taille mais le comité a voulu récompenser "ses efforts extraordinaires en vue de renforcer la diplomatie internationale et la coopération entre les peuples".

62 Ellen Johnson Sirleaf, présidente du Liberia, Leymah Gbowee, elle aussi libérienne, et à la Yéménite Tawakkul Karman pour leur lutte non violente pour la sécurité et les droits des femmes. (paix 2011)

63 L’union Européenne (paix 2012) « Pour avoir contribué pendant plus de six décennies à promouvoir la paix et la réconciliation, la démocratie et les droits de l'Homme en Europe ».

64 Malala Yousafzai, jeune Pakistanaise, a reçu le prix Nobel de la paix 2014, avec l'Indien Kailash Satyarthi. « Pour leur lutte contre l'oppression des enfants et des jeunes et pour le droit à l'éducation de tous les enfants »


Télécharger ppt "Pour tous ces visages oubliés qui ont tant contribué à changer la face du monde..."

Présentations similaires


Annonces Google