La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Synchronisation et induction des chaleurs chez les ovins

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Synchronisation et induction des chaleurs chez les ovins"— Transcription de la présentation:

1 Synchronisation et induction des chaleurs chez les ovins
Université Hadj Lakhder- Batna Institut des sciences vétérinaires et sciences agronomiques Département vétérinaire 3ème année vétérinaire Zootechnie II Synchronisation et induction des chaleurs chez les ovins

2 Objectifs Limiter dans le temps les périodes de mise-bas (disponibilités fourragères, adapter l’offre à la demande) Adaptation de l’alimentation aux besoins physiologiques Meilleure surveillance des mises-bas Diminution de la mortalité néo-natale Limiter les périodes improductives Maîtriser la prolificité par le recours à l’IA

3 Cycle sexuel de la brebis

4 Rythme annuel de reproduction
% femelles en oestrus Transition Transition SS SS Races très saisonnées anoestrus 100 Races peu saisonnées 50 Mois Jan Mai Sep Dec 4

5 Moyens zootechniques Effet mâle Alimentation (flushing)
Contrôle du photopériodisme

6 Progestérone/Progestagènes
Moyens hormonaux Progestérone/Progestagènes Prostaglandines Mélatonine

7 Effet bélier Isolement sensoriel complet au moins 3 semaines
Effet d’ordre olfactif (inducteur d’une libération de LH) Effet surtout chez les races peu saisonnées: avancer ou prolonger la saison de reproduction de 4-6 semaines Ovins: Apparition des chaleurs 18 à 25 jours après l’introduction du mâle Regroupement des chaleurs en début de saison Races très saisonnées (Ile de France) : effet à utiliser au retrait de l’éponge : il accélère le moment de l’ovulation

8 J0 : jour d’introduction des béliers
Représentation schématique de la réponse à long terme à l’effet mâle (Thimonier et al.,2000).

9 Effet mâle: Conditions d’effet optimum
Eviter tout stress avant la période de lutte (tonte, vaccinations …) Préparer les animaux (flushing) 2 mois avant Respecter un ratio mâle / femelle : Printemps : 30 brebis par bélier. Automne : 40 à 50 brebis par bélier. Durée de la lutte : 4 voire 8 semaines Séparer les agnelles des brebis adultes En cas de lutte en main un bélier pour 5 à 7 brebis

10 Calendrier théorique de régie pour
l’effet bélier

11 Le flushing 300 g de concentré supplémentaire /brebis / jour
4 semaines avant et 3 semaines après la lutte Augmente le taux d'ovulations Réduit la mortalité embryonnaire

12 Contrôle du photopériodisme
Soumettre les animaux à une période artificielle de jours longs (JL) suivie d’une période de jours courts (JC), durant une partie de l’année Modifier la bergerie pour éliminer ou contrôler l’entrée de lumière extérieure. Toujours faire précéder la période de JC par une période de JL. La différence de durée d’éclairement entre les JC et JL doit être entre 6 et 8 h.

13 Contrôle du photopériodisme
Patienter 6 à 8 semaines après le début des JC avant la mise aux béliers. Bien préparer les béliers (alternance de JL et de JC) Un ratio bélier : brebis autour de 1 : 20 à 1 : 25. Mettre en accouplement des brebis au bon stade physiologique: tarir les brebis pour améliorer leur fertilité.

14 La synchronisation hormonale des chaleurs
Blocage du développement folliculaire/ovulation: PROGESTÉRONE Éponges vaginales imprégnées de FGA ou de MAP Protocole CIDR (Controlled Internal Drug Release) seul ou en association avec la PMSG Implants Induction d’une lutéolyse prématurée: PGF2α Association de progestagènes (MAP) et de PGF2α

15 La synchronisation hormonale des chaleurs
Blocage du développement folliculaire /ovulation: Progestérone (FGA ou MGA) +une stimulation de la croissance folliculaire par injection de gonadotropines extapituitaires (eCG= PMSG) en fin de traitement Association Progestagènes + PGF2 α + PMSG(eCG) FGA+effet bélier et/ ou FGA+ eCG+ effet bélier Association de gonadolibérines (GnRH) avec les PGF2α (Protocole OvSynch)

16 La synchronisation hormonale des chaleurs progestérone/progestagènes
Implant de NORGESTOMET (10-12 j+PMSG 500 IU au retrait) Dispositif CIDR Eponges vaginales VERAMIX ® (Upjohn) : MAP: Acétate de medroxy progestérone SYNCRO-PART® (CEVA) FGA: Acétate de Fluorogestone 30 mg (Brebis , agnelles) - 45 mg (Chèvres) CHRONOGEST ® (Intervet) FGA: Acétate de Fluorogestone 30 à 40 mg (brebis , agnelles) - 45 mg (Chèvres) Temps d’attente : viande 5 jours après retrait ; lait 0 jour

17 Chronogest : brebis 12 j (14 j en saison) agnelles : 14 j
La synchronisation hormonale progestérone/ progestagènes Principes d’utilisation Durée de mise en place de l’éponge Chronogest : brebis 12 j (14 j en saison) agnelles : 14 j Synchropart : brebis 14 j Injection de PMSG : au retrait

18 Traitements hormonaux: progestérone/ progestagènes Principes d’utilisation
Dose de PMSG : 300 à 700 UI, varie en fonction de: la race la saison l’âge (dose plus faible chez les agnelles) l’état général l’objectif en prolificité Délai moyen des chaleurs : 36 heures (> 90 % de chaleurs induites) Délai moyen d’ovulation : 60 heures

19 Contrôle des saillies : monte en main
La synchronisation hormonale : progestérone/ progestagènes Principes d’utilisation Saillies naturelles : Introduction du bélier : 48 h après le retrait des éponges Contrôle des saillies : monte en main Introduction du bélier : 48 h et 60 h après le retrait Rapport bélier/femelles Saison : 1 bélier / 10 brebis / 7 à 8 agnelles Contre saison 1 bélier / 5 brebis / 3 à 4 agnelles Taux d’agnelage : En saison : 65 à 75 % sur chaleurs induites En contre-saison : 50 à 65 % Insémination artificielle : Brebis : 55 h; Agnelle : 52 h

20 Méthodes de synchronisation des chaleurs chez les brebis.
Saison sexuelle Anœstrus saisonnier Type d’éponge Durée de pose Brebis 40 mg grise 14 jours 30 mg 12 jours Agnelles (12-15 mois), poids min: 2/3 du poids adulte blanche A chaque lutte, pour 1 bélier,  ne pas dépasser 10 brebis ou 10 agnelles 5 brebis ou 3-4 agnelles Intervalle entre chaque lot de femelles synchronisées 3 -4 jours 7 jours Intervalle minimum entre mise bas et pose d'éponge 60 jours 75 jours

21 Principe des éponges vaginales

22 Mise en place des éponges vaginales (Castonguay 2006)

23 Mise en place des éponges vaginales (Castonguay 2006)

24 Mise en place des éponges vaginales (Castonguay 2006)

25 Mise en place des éponges vaginales (Castonguay 2006)

26 La dépose des éponges et l’injection de PMSG

27 CIDR et son applicateur.
CIDR : Control Internal Drug Release

28 La synchronisation hormonale progestérone/progestagènes
PMSG* ovulation Injection de PMSG lors de traitement hors saison Pas d’injection de PMSG si traitement en saison de reproduction J-14 0h 36h 40h 60h Principe d’action du CIDR.

29 Mise en place du dispositif CIDR

30 Mise en place du dispositif CIDR

31 Synchronisation : 2 injections à 11 j d ’intervalle
Synchronisation et traitement hormonal de l ’anoestrus chez les ovins cyclés : Prostaglandine F2alpha Prostaglandine seule Induction des chaleurs: brebis J5 à J14 du cycle Cloprostenol : 100 à 125 mcg Dinoprost : 20 mg Oestrus : 38 h Synchronisation : 2 injections à 11 j d ’intervalle

32 Synchronisation et traitement hormonal de l ’anoestrus chez les ovins cyclés : Prostaglandine F2alpha Prostaglandine et progestagènes Brebis 8 jours de traitement aux progestagènes (FGA, MAP) PGF 24 h, 48 h avant ou au retrait

33 Synchronisation de l’oestrus en saison sexuelle Protocole Ovsynch : Association GnRH-PGF2α
50% fertilité brebis jour 5 6.5 7 PGF2α béliers GnRH 60% fertilité brebis 5 6 jour

34 Traitement hormonal de l ’anoestrus : désaisonnement à la mélatonine
Implant (Melovine ® CEVA ) 18 mg de mélatonine / implant biodégradable Délai d ’attente nul Durée du traitement : 36 à 90 jours Pic d ’oestrus : 60 j +/- 2 à 6 semaines après mise en place

35 Traitement hormonal de l ’anoestrus: désaisonnement à la mélatonine
Facteurs d ’influence: réponse individuelle saison races peu saisonnées : avril races plus saisonnées : mai voire juin Effet bélier maximal si introduction 30 à 40 jours après le début du traitement Traitement possible : 18 à 28 jours avant un progestagène

36 La pose des implants de mélatonine
3implants sur bélier 1 implant sur brebis 40 jours 7 jours 13 jours saillies J 40 J-7 J 54 J 0 Mise en contact des béliers et brebis pour une bonne synchronisation des chaleurs(effet bélier) Début saillies Isolement des béliers La pose des implants de mélatonine (54 j avant la date désirée de début de saillies)

37 Implants de mélatonine : mise en place (CEVA)
Cartouche de 25 implants


Télécharger ppt "Synchronisation et induction des chaleurs chez les ovins"

Présentations similaires


Annonces Google