La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

R.-F. GAUTHIER, 15/03/09, MARSEILLE 1 Roger François Gauthier, Marseille, Éducation et Devenir, 15/03/09 Le lycée français de 2009 vu (entrevu) d’ailleurs…

Présentations similaires


Présentation au sujet: "R.-F. GAUTHIER, 15/03/09, MARSEILLE 1 Roger François Gauthier, Marseille, Éducation et Devenir, 15/03/09 Le lycée français de 2009 vu (entrevu) d’ailleurs…"— Transcription de la présentation:

1 R.-F. GAUTHIER, 15/03/09, MARSEILLE 1 Roger François Gauthier, Marseille, Éducation et Devenir, 15/03/09 Le lycée français de 2009 vu (entrevu) d’ailleurs… (26 dias…)

2 R.-F. GAUTHIER, 15/03/09, MARSEILLE 2 Le lycée français (entre)vu d’ailleurs… INTRODUCTION Deux motifs pour réfléchir de cette façon Secondaire supérieur : aucun modèle émergeant! Difficulté à trouver les données et à approcher les problématiques

3 R.-F. GAUTHIER, 15/03/09, MARSEILLE 3 Le lycée français (entre)vu d’ailleurs… Étudiants du master ECEF de PARIS V: Fernando PINSON Sophie PINARD Cintia INDARRAMENDI Mariano ALIAGA Roxana TABLADA Céline SAGE Alexandra TRAN Caroline PILLET Luisa LOMBARDI

4 R.-F. GAUTHIER, 15/03/09, MARSEILLE 4 Le lycée français (entre)vu d’ailleurs… Le lycée français vu d’ailleurs : 1. Moins de temps… 2. Un accès ambigu et restrictif 3. L’atout mal exploité du baccalauréat 4. Les équivoques de la sortie 5. Équilibre des enseignements, indifférence aux apprentissages 6. Établissements aussi hiérarchisés, nettement moins autonomes

5 R.-F. GAUTHIER, 15/03/09, MARSEILLE 5 1. MOINS DE TEMPS… 1. Le lycée français : moins de temps que la plupart de ses semblables…: 1.1. Moins de temps de scolarité… 1.2. Un stress chronologique exacerbé.

6 R.-F. GAUTHIER, 15/03/09, MARSEILLE 6 1. MOINS DE TEMPS… 1.1. Moins de temps de scolarité…: France : 3 ans, en fait moins! 2 ans…? Ailleurs : durées plus longues? En fait soit un lycée qui prend son temps après l’enseignement de base (I), soit un lycée qui participe d’un enseignement secondaire qui « occupe le terrain symbolique » (IRL, ANGL, NL) tout en ménageant des transitions avec l’école de base, soit une recherche systémique complète (SCOT)

7 R.-F. GAUTHIER, 15/03/09, MARSEILLE 7 1. MOINS DE TEMPS… 1.1. En France: Le collège est d’un côté resté « petit lycée » (Pas d’enseignement de base intégré)… Mais l’unité du secondaire a été perdue : élèves sélectionnés au milieu du secondaire et professeurs différents.

8 R.-F. GAUTHIER, 15/03/09, MARSEILLE 8 1. MOINS DE TEMPS… 1.2. Un stress chronologique exacerbé à la charnière secondaire/supérieur… À la différence de IRL, USA, B…

9 R.-F. GAUTHIER, 15/03/09, MARSEILLE 9 2. ACCES AMBIGU ET RESTRICTIF 2. Le lycée français : un accès ambigu et restrictif … 2.1. Des prérequis ambigus… 2.2. …et un accès deux fois sélectif à l’entrée!

10 R.-F. GAUTHIER, 15/03/09, MARSEILLE ACCES AMBIGU ET RESTRICTIF 2.1. Des prérequis ambigus…: Équivoques du brevet… Face à la clarté de la fonction de l’ESO (E), du GCSE (UK), du CEB (B), de la licenza media (I) : les résultats influent sur les études ultérieures (IRL).

11 R.-F. GAUTHIER, 15/03/09, MARSEILLE ACCES AMBIGU ET RESTRICTIF 2.2. Un accès deux fois sélectif à l’entrée, au lieu de: Systèmes d’entrée libre…(I); Accès sélectif mais clair et sécurisé (CZ, UK, NL)

12 R.-F. GAUTHIER, 15/03/09, MARSEILLE L’ATOUT MAL EXPLOITE DU BACCALAUREAT 3. Le lycée français : L’atout mal exploité d’un examen national 3.1. Beaucoup souhaiteraient avoir un examen national ou faisant autorité; 3.2. Mais ceux qui en disposent lui demandent davantage…

13 R.-F. GAUTHIER, 15/03/09, MARSEILLE L’ATOUT MAL EXPLOITE DU BACCALAUREAT 3.1. Beaucoup souhaiteraient avoir un examen national (ou faisant autorité nationalement) : Rêve de ceux qui n’en ont pas (UKR, CZ, B)… ou qui en ont trop (E), ou encore USA…

14 R.-F. GAUTHIER, 15/03/09, MARSEILLE L’ATOUT MAL EXPLOITE DU BACCALAUREAT 3.2. Mais ceux qui en disposent lui demandent davantage…: Quant à la pertinence de ce qu’il évalue et à la qualité de l’information qu’il produit sur le lauréat : A level anglais, Maturità italienne, Leaving Certificate irlandais…

15 R.-F. GAUTHIER, 15/03/09, MARSEILLE LES EQUIVOQUES DE LA SORTIE 4. Le lycée français : Les équivoques de la sortie 4.1. Équivocité du diplôme de baccalauréat; 4.2. Équivocité de l’admission dans les filières de l’enseignement supérieur

16 R.-F. GAUTHIER, 15/03/09, MARSEILLE LES EQUIVOQUES DE LA SORTIE 4.1. Équivocité du diplôme de baccalauréat: Premier grade de l’enseignement supérieur (F)… Ou « to determine whether a student is eligible for University »( ANG)?

17 R.-F. GAUTHIER, 15/03/09, MARSEILLE LES EQUIVOQUES DE LA SORTIE 4.2. Équivocité de l’admission dans les filières de l’enseignement supérieur: Admission dans les filières de prestige par le contrôle continu; filières implantées … dans les lycées (trait unique); Intitulés de séries de bac ne signifiant rien en termes d’enseignement supérieur… et système caché d’orientation….

18 R.-F. GAUTHIER, 15/03/09, MARSEILLE ÉQUILIBRE DES ENSEIGNEMENTS,INDIFFERENCE AUX APPRENTISSAGES 5. Le lycée français : L’équilibre des enseignements, la relative indifférence aux apprentissages: 5.1. La « série de baccalauréat », un trait de génie diététique? … 5.2. Mais peu de préoccupations vers les compétences et le travail des bacheliers

19 R.-F. GAUTHIER, 15/03/09, MARSEILLE ÉQUILIBRE DES ENSEIGNEMENTS,INDIFFERENCE AUX APPRENTISSAGES 5.1. La « série de baccalauréat », un trait de génie diététique? … Pays « à menus »plus ou moins intangibles(F, I, NL…) et pays modulaires (UK,FL,…); Contrepartie des « menus » : hiérarchies involontaires, culte de la moyenne et de la rentabilité

20 R.-F. GAUTHIER, 15/03/09, MARSEILLE ÉQUILIBRE DES ENSEIGNEMENTS,INDIFFERENCE AUX APPRENTISSAGES 5.2. Mais peu de préoccupations vers les compétences et le travail des bacheliers: Approche « studyload » et « portfolio » (NL); Compétences et culture?( NL, Bac Int., I, ANG)

21 R.-F. GAUTHIER, 15/03/09, MARSEILLE 21 6 LYCEES AUSSI HIERARCHISES, NETTEMENT MOINS AUTONOMES 6. France : établissements aussi hiérarchisés, nettement moins autonomes: 6.1. Autonomie curriculaire (UK, CZ, etc.) 6.2. Autonomie évaluatrice (I, NL, etc.)

22 R.-F. GAUTHIER, 15/03/09, MARSEILLE 22 Le lycée français (entre)vu d’ailleurs… Conclusions: 1. Besoin d’en savoir plus! 2. Conscience plus fine des traits spécifiques, pour en voir les atouts et les limites; 3. Conscience que tous les pays travaillent aux grandes cohérences systémiques : faire de même! 4. Conscience qu’il est temps de mieux répondre à la question de savoir ce qu’est un bachelier…

23 R.-F. GAUTHIER, 15/03/09, MARSEILLE 23 Le lycée français (entre)vu d’ailleurs… Conclusions: 1. Besoin d’en savoir plus! Besoin de travaux d’éducation comparée qui ne sont pas à la mode, paradoxalement! Pour enrichir la décision politique par la connaissance Pour répondre aux besoins de repérage des lycéens/étudiants

24 R.-F. GAUTHIER, 15/03/09, MARSEILLE 24 Le lycée français (entre)vu d’ailleurs… Conclusions: 2. Conscience plus fine des traits spécifiques, pour en voir les atouts et les limites: Atouts : « séries », « baccalauréat », « philosophie » … Limites : « moyenne », hiérarchisation des séries, « bachotage », « orientation 3 ème/ 2 nde /1 ère », prépas…

25 R.-F. GAUTHIER, 15/03/09, MARSEILLE 25 Le lycée français (entre)vu d’ailleurs… Conclusions: 3. Conscience que tous les pays travaillent aux grandes cohérences systémiques face aux incohérences héritées : faire de même! Lien collège/socle commun, lien université/compétences… « B », ou B-L-M-D, ou S-B-L-M-D, ou S- B- L- M-D ?

26 R.-F. GAUTHIER, 15/03/09, MARSEILLE 26 Le lycée français (entre)vu d’ailleurs… Conclusions: 4. Conscience qu’il est temps de mieux répondre à la question de savoir ce qu’est un bachelier…: Compétences? Sens de la Spécialisation? Rapport aux Savoirs? Nature et volume du travail du lycéen? Prédétermination et liberté?


Télécharger ppt "R.-F. GAUTHIER, 15/03/09, MARSEILLE 1 Roger François Gauthier, Marseille, Éducation et Devenir, 15/03/09 Le lycée français de 2009 vu (entrevu) d’ailleurs…"

Présentations similaires


Annonces Google