La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Je me souviens (1991-1998: Montréal) 1970: Naissance à Etterbeek-Bruxelles.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Je me souviens (1991-1998: Montréal) 1970: Naissance à Etterbeek-Bruxelles."— Transcription de la présentation:

1

2 Je me souviens ( : Montréal) 1970: Naissance à Etterbeek-Bruxelles

3 Des fleurs de lys blanches sous un ciel bleu de cristal

4 Des balades sous une neige en forme d’étoile

5 Des érables aux couleurs d’une passion fatale

6 Je n’oublie rien de rien, je me souviens

7

8 Les odeurs d’une forêt qu’un beau lac dévoile

9 Les reflets d’un grand feu sur nos visages pâles

10 Une lumière intense par des nuits boréales

11 Je n’oublie rien de rien, je me souviens

12

13 J’aime tes poèmes, ton cœur, ta liberté POÈTES DU QUÉBEC Amabili-Rivet RitaAmabili-Rivet Rita, Bernard Alain, Bertrand Huguette, Boissé Hélène, Boisvert France,Bernard AlainBertrand HuguetteBoissé HélèneBoisvert France Boudreau DianeBoudreau Diane, Boulet Francis, Brossard Nicole, Cailloux André, Carducci Lisa,Boulet FrancisBrossard NicoleCailloux AndréCarducci Lisa Corbeil MarietteCorbeil Mariette, Corriveau Hugues, Couture Louise, Cotnoir Louise, Damien Paul,Corriveau HuguesCouture LouiseCotnoir LouiseDamien Paul De l'Isle MadoDe l'Isle Mado, Désilets Guy, DesRochers Alfred, DesRochers Clémence, DesRuisseaux Pierre, Des Rosiers Joël, Desy Jean, Doyon Paule,Désilets GuyDesRochers AlfredDesRochers Clémence DesRuisseaux PierreDes Rosiers JoëlDesy JeanDoyon Paule Drouin-Salmon GaëtaneDrouin-Salmon Gaëtane, Duhaime André, Dumont Fernand, Dupré Louise, Ferland Line,Duhaime AndréDumont FernandDupré LouiseFerland Line Fournier-Labbé EvelynFournier-Labbé Evelyn, Gagnon Madeleine, Gagnon Alain, Diane Gagnon,Gagnon MadeleineGagnon AlainDiane Gagnon Gauthier JacquesGauthier Jacques, Giroux Robert, Godin Gérald, Gouin Gaston, Grignon Jean,Giroux RobertGodin GéraldGouin GastonGrignon Jean Guénette DanielGuénette Daniel, Laferrière Dany, Lahaie Christiane, Langevin Gilbert, Lessard Rosalie,Laferrière DanyLahaie ChristianeLangevin GilbertLessard Rosalie Lou Larouche LouiseLou Larouche Louise, Lasnier Rina, Laurin Jocelyne, Leclerc Félix, Lepalis Romuald,Lasnier RinaLaurin JocelyneLeclerc FélixLepalis Romuald Masson Dompierre RoseMasson Dompierre Rose, Matteau Robert, Messier Rita, Millaire Gertrude, Miron Gaston,Matteau RobertMessier RitaMillaire GertrudeMiron Gaston Morency PierreMorency Pierre, Roch Nappert, Nelligan Emile, O'Neil Huguette, Ouimet Josée,Roch NappertNelligan EmileO'Neil HuguetteOuimet Josée Piché AlphonsePiché Alphonse, Pelletier Francis, Pelletier de Gonzague Louise, Renaud Alix,Pelletier FrancisPelletier de Gonzague LouiseRenaud Alix Roberge ÉmileRoberge Émile, Roy Daniel, Savard Félix-Antoine, Senécal Eva, Vigneault GillesRoy DanielSavard Félix-AntoineSenécal EvaVigneault Gilles

14 Tu es la seule terre où mon âme s’est posée

15

16 Un accent dont personne ne connaît les secrets

17 Un français qui s’élance dans des mots oubliés … C'est ainsi que la Nouvelle-France parlera le français de la cour du roi, et non pas celui des philosophes et des écrivains. C'est dans ce français royal originaire d'Île-de-France que le français québécois prend plusieurs de ses particularités, tels que l'usage de «y» au lieu du «lui» (comme dans: J'y ai donné l'argent que j'y dois) ou encore la variante «assisez-vous» au lieu de «asseyez-vous». C'est également du français parisien royal que proviennent les fameux «moé» et «toé». Puisque la majorité des colons venaient de la Normandie, on retrouve également dans le français québécois plusieurs particularités du parler normand comme le fameux «-eux» en fin de mots comme dans «siffleux, robineux, seineux, têteux, niaiseux, ostineux ou senteux»…

18 Une manière inimitable de chanter

19 Je n’oublie rien de rien, je me souviens

20

21 J’aime tes blasphèmes, ta foi, ta dignité Crisse de tabarnak d'hostie d'câlisse de saint-ciboire de viarge de maudite marde...

22 Tu es comme une île que l’on n’ peut pas quitter

23

24 J’aime tes poèmes, ton cœur, ta liberté Les gens de mon pays Ce sont gens de paroles Et gens de causerie Qui parlent pour s'entendre Et parlent pour parler Il faut les écouter C'est parfois vérité Et c'est parfois mensonge Mais la plupart du temps C'est le bonheur qui dit Comme il faudrait de temps Pour saisir le bonheur À travers la misère Emmaillée au plaisir Tant d'en rêver tout haut Que d'en parler à l'aise Parlant de mon pays Je vous entends parler Et j'en ai danse aux pieds Et musique aux oreilles Et du loin au plus loin De ce neigeux désert Où vous vous entêtez À jeter des villages Je vous répéterai Vos parlers et vos dires Vos propos et parlures Jusqu'à perdre mon nom Ô voix tant écoutées Pour qu'il ne reste plus De moi-même qu'un peu De votre écho sonore Je vous entends jaser Sur les perrons des portes Et de chaque côté Des cléons des clôtures Je vous entends chanter Dans ma demi-saison Votre trop court été Et mon hiver si long Je vous entends rêver Dans les soirs de doux temps Il est question de vents De vente et de gréements De labours à finir D'espoirs et de récolte D'amour et du voisin Qui veut marier sa fille Voix noires et voix durcies D'écorce et de cordage Voix des pays plain-chant Et voix des amoureux Douces voix attendries Des amours de village Voix des beaux airs anciens Dont on s'ennuie en ville Piailleries d'écoles Et palabres et sparages Magasin général Et restaurant du coin Les ponts les quais les gares Tous vos cris maritimes Atteignent ma fenêtre Et m'arrachent l'oreille Est-ce vous que j'appelle Ou vous qui m'appelez Langage de mon père Et patois dix-septième Vous me faites voyage Mal et mélancolie Vous me faites plaisir Et sagesse et folie Il n'est coin de la terre Où je ne vous entende Il n'est coin de ma vie À l'abri de vos bruits Il n'est chanson de moi Qui ne soit toute faite Avec vos mots vos pas Avec votre musique Je vous entends rêver Douce comme rivière Je vous entends claquer Comme voile du large Je vous entends gronder Comme chute en montagne Je vous entends rouler Comme baril de poudre Je vous entends monter Comme grain de quatre heures Je vous entends cogner Comme mer en falaise Je vous entends passer Comme glace en débâcle Je vous entends demain Parler de LIBERTÉ GILLES VIGNEAULT LES GENS DE MON PAYS

25 Tu es comme une île que l’on n’ veut pas quitter L'Île-Saint-Paul, désignée plus tard Île-des-Sœurs, figure parmi les premières seigneuries de la région de Montréal (Quartier de Verdun, sur le fleuve Saint-Laurent). L‘Île de Montréal, dans le sud-ouest du Québec, au Canada, se trouve au confluent du fleuve Saint- Laurent et de la rivière des Outaouais. À l'origine, elle était dénommée "île du Mont Royal", puis dès le XVIIe siècle son nom actuel fut adopté, par double déformation du français vers l'anglais puis de l'anglais vers le français.

26

27 Des paysages qui mélangent au plus-que-parfait

28 Des dessins que la nature ne refait jamais

29 L’impression d’être entrée au jardin de la paix

30 Je n’oublie rien de rien…

31 … et je reviens ( : Montréal) 1970: Naissance à Etterbeek-Bruxelles

32

33 Miracle FREIXES


Télécharger ppt "Je me souviens (1991-1998: Montréal) 1970: Naissance à Etterbeek-Bruxelles."

Présentations similaires


Annonces Google