La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Cours trimix 2007 Jean-Luc Raeven MF 962 Plongeur Trimix.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Cours trimix 2007 Jean-Luc Raeven MF 962 Plongeur Trimix."— Transcription de la présentation:

1 1 Cours trimix 2007 Jean-Luc Raeven MF 962 Plongeur Trimix

2 2 Cours trimix 2007 Jean-Luc Raeven MF 962 Définition du Trimix Le mot « trimix » est une contraction qui signifie un mélange (mix) de trois (tri) gaz, dit aussi mélange ternaireLe mot « trimix » est une contraction qui signifie un mélange (mix) de trois (tri) gaz, dit aussi mélange ternaire En plongée sportive, il est toujours constitué d'oxygène, d'azote et d'hélium selon des pourcentages que le plongeur aura précédemment calculés en fonction de la profondeur à atteindre. Un trimix 20/25 sera ainsi composé de 20% d'O2 et de 25% d'hélium.En plongée sportive, il est toujours constitué d'oxygène, d'azote et d'hélium selon des pourcentages que le plongeur aura précédemment calculés en fonction de la profondeur à atteindre. Un trimix 20/25 sera ainsi composé de 20% d'O2 et de 25% d'hélium.oxygèneazotehéliumoxygèneazotehélium

3 3 Cours trimix 2007 Jean-Luc Raeven MF 962 Notation d’un mélange Trimix Notation international :Notation international : –Tx 20/25  Trimix 20% O2 et 25% He –Nx 40%  Nitrox 40 % ( Travel) –Nx 75%  Nitrox 75% O2 (Déco) –O2  Oxygène pur (Déco)

4 4 Cours trimix 2007 Jean-Luc Raeven MF 962 Différent mélange possible Nitrox (Utilisé pour la Déco ou Travel)Nitrox (Utilisé pour la Déco ou Travel) Héliar ( facile à fabriqué, toujours hypoxique)Héliar ( facile à fabriqué, toujours hypoxique) Héliox (Cher, SNHP > 120m)Héliox (Cher, SNHP > 120m) Hydrox (difficile à fabriqué, pour plongée très profonde)Hydrox (difficile à fabriqué, pour plongée très profonde) Hydréliox (Conçu pour diminuer le SNHP)Hydréliox (Conçu pour diminuer le SNHP) Trimix (est le plus répandu en plongée technique, pour une utilisation courante jusqu’à -130 m, SNHP >150m)Trimix (est le plus répandu en plongée technique, pour une utilisation courante jusqu’à -130 m, SNHP >150m)

5 5 Cours trimix 2007 Jean-Luc Raeven MF 962 Les mélanges Trimix sont catégorisés selon trois groupes Normoxique : La teneur en oxygène est de 18% à 21% comme dans l'air. C’est-à-dire respirable en surface.Normoxique : La teneur en oxygène est de 18% à 21% comme dans l'air. C’est-à-dire respirable en surface. Hyperoxique : La teneur en oxygène est supérieure à 21%. Utilisé en Déco.Hyperoxique : La teneur en oxygène est supérieure à 21%. Utilisé en Déco. Hypoxique : La teneur en oxygène est inférieure à 18 %. Pas respirable en surface. Mélange fond.Hypoxique : La teneur en oxygène est inférieure à 18 %. Pas respirable en surface. Mélange fond.

6 6 Cours trimix 2007 Jean-Luc Raeven MF 962 Limite de chaque catégorie Normoxique: 20% d’O2 et de 25 à 30 % He Utilisation jusqu’à -60m (PpO2 max 1,4 bar) Un gaz de déco est suffisantNormoxique: 20% d’O2 et de 25 à 30 % He Utilisation jusqu’à -60m (PpO2 max 1,4 bar) Un gaz de déco est suffisant Hypoxique: Pour les plongées supérieurs à -60m. Nécessite un gaz de « travel » et une de Déco. Le % O2 est calculé en fonction de la profondeur planifiée.Hypoxique: Pour les plongées supérieurs à -60m. Nécessite un gaz de « travel » et une de Déco. Le % O2 est calculé en fonction de la profondeur planifiée. Hyperoxique : Est utilisé comme mélange de déco pour des plongées très profonde. (permet de contre-carrer la contre diffusion isobare ainsi que l’effet narcotique de Azote lors de palier très profond)Hyperoxique : Est utilisé comme mélange de déco pour des plongées très profonde. (permet de contre-carrer la contre diffusion isobare ainsi que l’effet narcotique de Azote lors de palier très profond)

7 7 Cours trimix 2007 Jean-Luc Raeven MF 962 Vocabulaire du Trimix MOD : maximum operating depth (profondeur maximum autorisée)MOD : maximum operating depth (profondeur maximum autorisée) TOD : Target operating depth ( Profondeur conseillée, cible )TOD : Target operating depth ( Profondeur conseillée, cible ) END : equivalent narcotic depth ( profondeur de narcose équivalente)END : equivalent narcotic depth ( profondeur de narcose équivalente) EAD : equivalent air depth ( profondeur équivalente air)EAD : equivalent air depth ( profondeur équivalente air) What if : que faire si ( planification)What if : que faire si ( planification) Run time : Table de Décompression de plongée qui peuvent être aussi élaborée à l’aide d’un logiciel.Run time : Table de Décompression de plongée qui peuvent être aussi élaborée à l’aide d’un logiciel.

8 8 Cours trimix 2007 Jean-Luc Raeven MF 962 Les différents logiciels du marchéLes différents logiciels du marché ProplannerProplanner DecoplannerDecoplanner GapGap VplannerVplanner HlplannerHlplanner Etc …Etc … Vocabulaire du Trimix

9 9 Cours trimix 2007 Jean-Luc Raeven MF 962 But du Trimix La plongée au trimix est une des technique utilisée pour : Repousser l'effet narcotique de l'azote qu'un plongeur respirant de l'air ressentirait au-delà -60m de profondeur, limite de la plongée à l'air.Repousser l'effet narcotique de l'azote qu'un plongeur respirant de l'air ressentirait au-delà -60m de profondeur, limite de la plongée à l'air. Supporter l'augmentation de la pression partielle d'oxygène qui peut engendrer des problèmes Hyperoxique (atteint à 70 m pour une plongée à l'air : d'où la limite à 60 m) en réduisant la part de l'O2 par ajout d'héliumSupporter l'augmentation de la pression partielle d'oxygène qui peut engendrer des problèmes Hyperoxique (atteint à 70 m pour une plongée à l'air : d'où la limite à 60 m) en réduisant la part de l'O2 par ajout d'hélium

10 10 Cours trimix 2007 Jean-Luc Raeven MF 962 Décompression La plongée trimix induit l'utilisation de tables de décompression spécifiques qui utilisent différents mélanges suroxygénés, majoritairement binaires comme les Nitrox(O2 + azote) mais parfois également ternaires comme les Triox (O2 + azote + hélium).La plongée trimix induit l'utilisation de tables de décompression spécifiques qui utilisent différents mélanges suroxygénés, majoritairement binaires comme les Nitrox(O2 + azote) mais parfois également ternaires comme les Triox (O2 + azote + hélium).tables de décompressiontables de décompression La gestion des différents mélanges emportés en plongée requiert une formation technique et théorique spécifique.La gestion des différents mélanges emportés en plongée requiert une formation technique et théorique spécifique.

11 11 Cours trimix 2007 Jean-Luc Raeven MF 962 Exemple Pour une plongée à -100m et une durée de 15min au fondPour une plongée à -100m et une durée de 15min au fond On utilise un trimix 13/55 pour le fond (Hypoxique)On utilise un trimix 13/55 pour le fond (Hypoxique) Un travel : un triox 30/35 (Hyperoxique)Un travel : un triox 30/35 (Hyperoxique) Un nitrox : un Nx 50%Un nitrox : un Nx 50% Oxygène : O2 à 6mOxygène : O2 à 6m VPLANNERSDM

12 12 Cours trimix 2007 Jean-Luc Raeven MF 962 Principe: L’azote devient narcotique à partir de -30m Si nous souhaitons plonger plus profond et diminuer les risques de narcose, nous devons utiliser un gaz moins narcotique.

13 13 Cours trimix 2007 Jean-Luc Raeven MF 962 Tableau de comparaison

14 14 Cours trimix 2007 Jean-Luc Raeven MF 962 Matériel Pour la plongée Trimix, il faut un matériel adapté. Il n’y a pas de matériel standard.Pour la plongée Trimix, il faut un matériel adapté. Il n’y a pas de matériel standard. Le matériel est adapté en fonction de :Le matériel est adapté en fonction de : –La profondeur ciblée –Du temps de fond –Du type de plongée ( tombant, épaves, souterraine, etc... )

15 15 Cours trimix 2007 Jean-Luc Raeven MF 962 Configuration de l’équipement 20 Principes pour une bonne configuration

16 16 Cours trimix 2007 Jean-Luc Raeven MF 962 Configuration de l’équipement Il doit être sécurisant et fiable.Il doit être sécurisant et fiable. Il doit être confortable pour le plongeur.Il doit être confortable pour le plongeur. Il doit être en quantité suffisante.Il doit être en quantité suffisante. Il doit vous aider en cas de besoin.Il doit vous aider en cas de besoin. Il doit être simple et facile d’utilisation.Il doit être simple et facile d’utilisation. Robinets,etc..doivent être facilement accessiblesRobinets,etc..doivent être facilement accessibles Il doit permettre l’accès du “ body rescue “.Il doit permettre l’accès du “ body rescue “. Assemblé selon les besoins du plongeur.Assemblé selon les besoins du plongeur. 20 Principes pour une bonne configuration.

17 17 Cours trimix 2007 Jean-Luc Raeven MF 962 Configuration de l’équipement Donne confiance au plongeur.Donne confiance au plongeur. Faible résistance hydrodynamique.Faible résistance hydrodynamique. Doit former une balance parfaite.Doit former une balance parfaite. Doit être identifiable par le toucher.Doit être identifiable par le toucher. Doit avoir un emplacement standard.Doit avoir un emplacement standard. Bien aligné et rangé.Bien aligné et rangé. Doit être mis à jour avec attention.Doit être mis à jour avec attention. 20 Principes ( suite )

18 18 Cours trimix 2007 Jean-Luc Raeven MF 962 Configuration de l’équipement Le système de DECO à son identité propre et doit être accessible par le contact/la position.Le système de DECO à son identité propre et doit être accessible par le contact/la position. Les bouteilles doivent être marquées:MOD,gaz, le nom du plongeurLes bouteilles doivent être marquées:MOD,gaz, le nom du plongeur Les binômes doivent avoir un équipement de préférence compatible.Les binômes doivent avoir un équipement de préférence compatible. Il faut une REDONDANCE suffisante.Il faut une REDONDANCE suffisante. Il faut rechercher la perfection et garder un esprit ouvert face aux nouvelles technologies. 20 Principes ( suite )

19 19 Cours trimix 2007 Jean-Luc Raeven MF 962 La Redondance Signifie une sécurité supplémentaire prévue dans l’équipement.Signifie une sécurité supplémentaire prévue dans l’équipement. Toute partie de l’équipement qui peut mettre la vie en danger doit avoir une système de BACK UP.Celui-ci est nommé équipement PRIMAIRE.Toute partie de l’équipement qui peut mettre la vie en danger doit avoir une système de BACK UP.Celui-ci est nommé équipement PRIMAIRE. Tout autre équipement est dit SECONDAIRE.Tout autre équipement est dit SECONDAIRE.

20 20 Cours trimix 2007 Jean-Luc Raeven MF 962 BouteillesBouteilles Stab et harnaisStab et harnais Vêtement de plongéeVêtement de plongée DétendeursDétendeurs Instruments de mesureInstruments de mesure LampesLampes Bouteille de DECOBouteille de DECO Tables de plongéeTables de plongée etc. ……..etc. …….. PRIMAIRE SECONDAIRE Equipement PRIMAIRE SECONDAIRE LampesLampes Pinces coupantesPinces coupantes Tables “ Back-up “Tables “ Back-up “ Bouée de signalisationBouée de signalisation Ustensiles de travailUstensiles de travail Lampes flashLampes flash KlaxonsKlaxons.……..…….

21 21 Cours trimix 2007 Jean-Luc Raeven MF 962 Les recycleurs

22 22 Cours trimix 2007 Jean-Luc Raeven MF 962 Merci de votre attention


Télécharger ppt "1 Cours trimix 2007 Jean-Luc Raeven MF 962 Plongeur Trimix."

Présentations similaires


Annonces Google