La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CAT DEVANT UNE DESHYDRATATION AIGUE DU NOURRISON.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CAT DEVANT UNE DESHYDRATATION AIGUE DU NOURRISON."— Transcription de la présentation:

1 CAT DEVANT UNE DESHYDRATATION AIGUE DU NOURRISON

2 INTRODUCTION 1.Définition : Etat morbide en rapport avec une perte d’eau et ou d’éléctrolytes pas l’organisme 90% secondaire aux diarrhées aigues 2. Intérêt : Fréquente Gravité ;collapsus, hypovolémie Morbidité /mortalité Etiologie

3 PHYSIOPATHOLOGIE Répartition de l’eau dans l’organisme -Chez l’enfant la balance de l’eau doit être toujours positive -Le mouvement de l’eau dépend de la natrémie DSH isonatrémique = perte d’eau égale a celle des d’éléctrolytes DSH hyponatrémique =perte d’éléctrolytes plus que celle de l’eau DSH hypernatrémique = perte d’eau moin que celle de l’eau (risque DSH intracellulaire ) AdultesNourrissonsNouveaux-nésPrématurés LIC 50%35%25%20% LEC20%40%50%60% TOTAL70%75% 80%

4 DIAGNOSTIC POSITIF  Anamnèse :âge,mode de début,signes accompagnateurs la perte de poids  Clinique : meilleur élément est la perte de poids DSH extracellulaireDSH intracellulaire Fontanelle antérieur déprimée Globes oculaires déprimées Absence de larmes Plis cutané de déshydratation Signes de collapsus (TA,FC,extrémités froides,oligurie,trb de la conscience,signes d’acidoses ) Soif intense Moqueuses sèches Fièvre inexpliquée Irritabilité CVS Coma

5  Biologie : -Confirme la DSH ;hémoconcentration,protidémie, Ht,glycémie élevées Ionogramme ; pour préciser le type de DSH Na <130 meq /L DSH hyponatrémique Na meq /L DSH isonatrémique Na >150 meq/L DSH hypernatrémique Recueil et étude des urines ;diurèse,densité urinaire,natriurése,PH urinaire inf a 5,urée urinaire /urée sanguine toujours >10 si < 5 atteinte rénale est redoutée

6 DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL Signes qui ne sont pas un signe de déshydratation : – Les cernes sous les yeux – Les lèvres sèches Un pli cutané peut exister chez l’enfant dénutri Si troisième secteur, une déshydratation peut exister sans perte de poids

7 DIAGNOSTIC DE GRAVITE Signes de choc,collapsus IRA Trbs neurologiques; conscience Signes de dyskaliemie ( cardiaque +++ECG) Signes d’acidose Trbs de l’hémostase hgie de stress Signes de surcharges

8 DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE 1- Enquête Anamnèse Âge,atcds,début des troubles,circonstances de découverte, signes accompagnateurs,diétetique Clinique – examen complet et soigneux Examen complémentaires –FNS –Ionogramme –Fonction rénale –Protidémie –Glycémie (élevées++ hémoconcentration )

9 2- résultats de l’enquête o Pertes excessive : Digestive ;diarrhée,vmts,stomie,fistules,aspiration digestive continue Rénales ; diabètes sucré et insipide,hyperplasie surrénalienne, tubulopathies Cutanée ;coup de chaleur,brulure étendue o Carence d’apport : Jeune âge Altération de la conscience Intolérance alimentaire

10 TRAITEMENT 1.BUT: Restaurer les pertes hydroélectrolytiques Prévenir les complications Traiter la cause

11 2.Moyen: SRO: +++  Composition  Règles d’utilisation 1sachet dans 1litre d’eau bouillie et refroidie Conservation 24h au frais Administration jamais au biberon à la cuillère toutes les 1 à 2 minutes et après chaque selle liquide constituantMmol/l sodium75 Chlorure65 Glucose anhydre75 Potassium20 Citrate10 Osmolalité245

12 Réhydratation parentérale : Sérum salé isotonique; à 9 ‰ 1000ml =153meq Na et 153 meq Cl Sérum bicarbonate NaHCO3 isotonique; 14 ‰ 1meq Na +1meq de HCO3 SIR soluté intra veineuse de rehydratation; Cl 76meq/l+Mg 5meq/l+Na 50meq/l+Ca 5meq/l+K 26meq/l +glucose 50g/l Liquide de remplacement de vomissements ; 900cc SSI 9 ‰+15ccKCl +85cc SG à 5% Liquide de remplacement des diarrhées ; 720cc SG à 5%+240cc SBI+40cc KCl Autre : Furosémide,ATB, antisémitiques, antipyrétiques

13 3.Prise en charge : 1.Estimation de l’importance de la déshydratation (%de perte de Pds,signes de DSH,état hémodynamique,degré d’acidose,signes d’hyperkaliemie ) 1.Typer la DSH par la natrémie 2.Rechercher la cause DSH à 5 % réhydratation peros SRO sauf vmts incoercibles ou signes de gravites DSH à 10% hospitalisation +réhydratation parentérale VVP de bon calibre Bilan ;iono +fonction rénale Placer un sachet a urine Etablir une fiche de surveillance

14 DSH isonatrémique (10%) I.Phase 1 : H0 –H2 :réparation de la moitié des pertes antérieurs 0-30min: 20cc/Kg de SSI a 9 ‰(si acidose SBI ) 30 min -2H :30 cc/Kg SSI a 9 ‰ faire le point a H2 si diurèse non reprise ajouter 10 a 20 cc pendant 30 minutes si non reprise et si pas de globe vésival ajouter 10 a 20 cc pendant 30 min si non reprise recoure au furosémide 2mg/Kg si pas de repense IRA réanimation,sinon passer a la phase 2 II. Phase 2: de H2 a H24 heurs compose de 2 partie H2 -H6: réparation de l’autre moitié des pertes antérieurs 50cc/Kg SSI 9‰ faire le point a H6 pds et états d’hydratation H6-H24: besoin d’entretient 100cc/Kg de SRH et les pertes en cours par SRO faire le point a H24 III.Phase 3: Apres H24 :réalimentation lactée précoce et poursuivre la réhydratation par les SRO ( ne jamais arrêté l’allaitement )

15 DSH hyponatrémique I.Phase 1 : H0-H2 : période critique (risque collapsus ) H0-30min : 20cc/Kg d e SSI ou PFC ou albumine 30min –H2 : idem a isonatrémique faire le point a H2 II. Phase 2: H2-H24 H2 –H6 : 50cc/Kg de SRH +ajouter le sodium (135-natrémie du malade)X0.3Xpds faire le point à H6 H6-H24 idem a l’isonatrémique III. Phase 3 : idem a l’isonatrémique

16 DSH hypernatrémique Chut de la natrémie ne doit pas dépassée 10meq à15/J la correction se déroule sur 48H Avec choc I. Phase 1: H0-H2: 20 à30cc/Kg de ½SSI a 9‰+½SGI(ou albumine) faire le point a H2 II.Phase 2: H2àH24: 20 à30cc/Kg ¼ SSI a 9‰+ ¾SGI+20meq KCl a H6 le points puis correction des perte en cours puis faire le point a H24 De H24 àH48 correction de l’autre moitié des perte antérieurs 50cc/Kg ¼ SSI a 9‰+ ¾SGI faire le point a H48 III. Phase 3: poursuivre par les SRO

17 Sans choc ½ des perte en 24heurs 150cc/Kg ¼ SSI a 9‰+ ¾SGI+20meq KCl +2meq de Ca Evaluation clinique a H2,H6,H12,H24,H48 et biologique a H12 et H48 Ne pas oublie de traiter la cause et rechercher les complication surtout rénale et neurologique

18 CONCLUSION La déshydratation est une pathologie fréquente en pédiatrie dont les causes sont multiple dominée pas les diarrhées d’ou l’intérét de la prévention par les solutions de réhydratation orale pour éviter d’arrivé aux complications qui ne sont pas dénoué de gravité


Télécharger ppt "CAT DEVANT UNE DESHYDRATATION AIGUE DU NOURRISON."

Présentations similaires


Annonces Google