La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Aérosolthérapie:  La voie inhalée:  La plus directe  La plus rapide  Elle permet de diminuer les doses  Elle diminue les effets secondaires  Mais.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Aérosolthérapie:  La voie inhalée:  La plus directe  La plus rapide  Elle permet de diminuer les doses  Elle diminue les effets secondaires  Mais."— Transcription de la présentation:

1 Aérosolthérapie:  La voie inhalée:  La plus directe  La plus rapide  Elle permet de diminuer les doses  Elle diminue les effets secondaires  Mais elle est très patient/dépendante

2 Aérosolthérapie Relève du Décret de Compétence  Des Masseurs-Kinésithérapeutes D.E.  Des Infirmières D.E.

3 Aérosol:  Aer: air  Sol: solution  Des médicaments dans les nuages

4 Groupe aérosolthérapie de la Société de Pneumologie de langue Française GAT-form Module de formation aérosol 1- Les particules et les dépôts

5 Les particules et les dépôts  Diamètre des particules (Mass Median Aerodynamic Diameter : MMAD)  Pénétration des particules  Dépôt des particules  Influence du mode ventilatoire Aérosol : Suspension stable de particules ou de gouttelettes dans un gaz (tombant à moins de 0,5 m/sec).

6 Diamètre des particules et vitesse Le MMAD proche du diamètre géométrique réel, dépend aussi de la vitesse et de la densité des particules.

7 La voie inhalée… un outil à optimiser de dépôt des médicaments sur les cibles broncho- pulmonaires

8 L’aérosol broncho-pulmonaire INHALABLE

9 THORACIQUE L’aérosol broncho-pulmonaire

10 INHALABLE THORACIQUE RESPIRABLE L’aérosol broncho-pulmonaire

11 Pénétration des particules dans les voies respiratoires Impaction

12 Pénétration des particules dans les voies respiratoires Impaction Sédimentation

13 Pénétration des particules dans les voies respiratoires Impaction Diffusion Sédimentation

14 Choisir un dispositif de nébulisation produisant des particules de taille adéquate MMAD > 5µm MMAD 2-6 µm MMAD < 3 µm Nb : pour sinus < 5µm MMAD

15 La pénétration et le dépôt dépend aussi de : l’état des voies respiratoires du mode de ventilation

16 Le mode ventilatoire modifie les dépôts  Pour un dépôt ORL  Pour un dépôt bronchique  Pour un dépôt pulmonaire Inspiration rapide, par le nez ou la bouche selon la cible ORL Inspiration rapide, par le nez ou la bouche selon la cible ORL Inspiration lente, par la bouche Inspiration lente, par la bouche Inspiration lente et profonde par la bouche puis apnée Inspiration lente et profonde par la bouche puis apnée

17 Quels produits  Broncho-dilatateurs  Anti-inflammatoires  Fluidifiants  Antibiotiques  Thérapie Génique

18 Produit ayant l’AMM  Ventoline ®  Bricanyl ®  Atrovent ®  Pulmicort ®  Pentacarinat ®  Pulmozyme ®  Sérum hypertonique à 7%  Tobi ®  Colimycine®

19 Quand?(1)  Avant la séance de MK:  Les Broncho-dilatateurs  Les Fluidifiants

20 Quand(2)  Après drainage des grosses bronches:  Pulmozyme ®  Sérum hypertonique à 7%

21 Quand(3)  Après la séance de MK:  Anti-inflammatoires  Antibiotiques

22 Comment produire un aérosol ?  Soit avec un nébuliseur  Soit avec un aérosol-doseur

23 Les Nébuliseurs Les nébuliseurs pneumatiques: L’aérosol est généré par un débit compris entre 6 et 8 lmn. -Soit par une prise murale (air ouO2) -Soit par un compresseur Les nébuliseurs ultrasoniques: C’est un quartz qui génère une vibration à haute fréquence E-flow rapid®: C’est une membrane vibrante

24

25

26

27 Aérosol soniqueindication ORL

28 Généralités  Appareil à patient unique  Séance de 10 à 15 mn  Il reste toujours un volume résiduel variant selon les appareils et les produits  Pas de mélange de médicaments (excepté ventoline+atrovent)

29 Comment réaliser un aérosol?  L’hygiène  La préparation du produit  La respiration  L’entretien du matériel

30 L’hygiène(1)  Se laver les mains:  Savon doux liquide  SHA (Solutions Hydro Alcooliques)

31 Hygiène(2)  Matériel à patient unique  A usage unique  Si matériel réutilisable: le nettoyer après chaque séance

32 Préparation du produit Se référer à la prescription

33 Position du patient  Assis  Dos droit  épaules relâchées  Cou non fléchi vers l’avant

34 Respiration  Inspirations lentes et profondes. Une pause en fin d’inspiration est préconisée  Expiration lente

35 Entretien quotidien du nébuliseur  Le démonter  Le nettoyer  Le rincer  Le sécher  Le stocker dans un endroit sec et propre

36 Désinfection quotidienne du nébuliseur(1)  Eau de Javel à 9,6%  Milton®  Solustéril®  Étuve « NUK® »

37 Désinfection quotidienne du nébuliseur(2)  Temps d’immersion selon le produit  Rincer sous le robinet  Sécher  Stocker

38 E-flow rapid ®  Nouvelle génération d’appareil possédant une membrane vibrante

39 E-flow rapid®(1):  Avantages:  Granulométrie correcte  Rapide  Léger et peu encombrant  Inconvénients:  Absence d’étude pharmaco- dynamique  Pas d’études scintigraphiques  Pièces petites et délicates Source: groupe aérosolthérapie – société Française de Mucoviscidose

40 E-flow rapid®:  Avantages:  Autonomie électrique  Silencieux  NUK  Signal sonore à la fin du traitement  Inconvénients:  1 nébuliseur/6 mois  Pas de kit jetable  Désinfection  Onéreux  Longévité de la membrane?  Manque de clarté de la notice Source: groupe aérosolthérapie – société Française de Mucoviscidose

41 L’interface:  L’embout buccal  Le masque  +ou- chambre d’inhalation  L’adaptation sur trachéotomie

42 Les Aérosols Doseurs:  En Spray:  Spray simple  Spray+Chambre d’ inhalation  Autohaler  A Poudre:  Diskus  Turbuhaler  Inhalateur

43 Spray+Chambre d’inhalation  Ventoline®  Combivent®  Sérévent® 50  Bécotide® 250  Flixotide® 250  Sérétide ®250

44 Autohaler:  Airomir ®  Qvar ®

45 Diskus:  Sérévent ®  Flixotide ®  Sérétide ® 250  Sérétide ® 500

46 Turbuhaler:  Bricanyl  Pulmicort  Symbicort

47 Inhalateur:  Bronchodual  Foradil  Miflazone  Miflonil

48 Avec un Spray:  Décapuchoner le spray  Bien l’agiter  Souffler lentement et profondément  Déclencher le spray  Inspirer lentement et totalement  Apnée inspiratoire de 10 secondes  Souffler lentement par le nez  Si produit corticoïde, rincer la bouche après le spray et ne pas avaler l’eau

49 Avec un Aérosol Doseur Poudre:  Décapuchonner  Charger la dose de produit  Souffler lentement et totalement  Mettre l’embout en bouche, bien serrer les lèvres pour éviter toute fuite de produit  Inspirer lentement et totalement  Apnée inspiratoire de 10 secondes  Souffler lentement par le nez  Si produit corticoïde, rincer la bouche après le spray et ne pas avaler l’eau

50 L’aérosolthérapie implique:  Une prescription au patient  Une prescription au prestataire  L’éducation du patient  Le suivi par le kiné libéral  Une charte CRCM/prestataire

51 Prescription au patient:  Nom du médicament  Son dosage  Sa posologie  Son heure de prise/séance de Kiné Respi  Durée du traitement

52 Prescription au prestataire:  Nom du compresseur  Nom du nébuliseur  L’interface  Le produit à aérosoliser

53 Education du patient:  Action du produit  Hygiène  Préparation du produit  Quand faire l’aérosol  Quel mode respiratoire  Nettoyage et désinfection

54 Le rôle du kiné libéral  Participation à l’éducation à l’aérosolthérapie  Participation au suivi  Accompagnement du patient

55 Charte CRCM/prestataire: Elle définit:  Mise à disposition du matériel  Informations initiales  Participation du prestataire à l’éducation et au suivi du patient  Maintenance du matériel


Télécharger ppt "Aérosolthérapie:  La voie inhalée:  La plus directe  La plus rapide  Elle permet de diminuer les doses  Elle diminue les effets secondaires  Mais."

Présentations similaires


Annonces Google