La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 FORMER LES FORMATEURS Ligne Aide Abus Aînés CSSS Cavendish-CAU FORMATEUR:LIEU:DATE: (Mise à jour: 2012-09-13)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 FORMER LES FORMATEURS Ligne Aide Abus Aînés CSSS Cavendish-CAU FORMATEUR:LIEU:DATE: (Mise à jour: 2012-09-13)"— Transcription de la présentation:

1 1 FORMER LES FORMATEURS Ligne Aide Abus Aînés CSSS Cavendish-CAU FORMATEUR:LIEU:DATE: (Mise à jour: )

2 Formation préparée par: Sarita Israël Coordonnatrice, Service de pointe en abus envers les aînés, CSSS Cavendish-CAU Maryse Soulières, TSP Agente de recherche et formatrice, Ligne Aide Abus Aînés 2

3 3 Introduction

4 4 Contexte de la formation Plan d’action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées ( , MFA) Plan d’action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées ( , MFA) Campagne de sensibilisation Campagne de sensibilisation Chaire de recherche (Sherbrooke) Chaire de recherche (Sherbrooke) Coordonnateurs régionaux Coordonnateurs régionaux Ligne téléphonique Aide Abus Aînés Ligne téléphonique Aide Abus Aînés Services à la population et consultation professionnelle Services à la population et consultation professionnelle Recherche action Recherche action Formation aux intervenants des CSSS Formation aux intervenants des CSSS

5 5 Objectifs de la formation À la fin de cette formation, les participants: Sauront reconnaître la maltraitance sous toutes ses formes Sauront reconnaître la maltraitance sous toutes ses formes Seront sensibilisés à l’importance de la dépister Seront sensibilisés à l’importance de la dépister Seront familiarisés avec les interventions possibles et les ressources Seront familiarisés avec les interventions possibles et les ressources Comprendront les responsabilités et limites des intervenants psychosociaux en maltraitance Comprendront les responsabilités et limites des intervenants psychosociaux en maltraitance Seront outillés pour transférer ces connaissances aux intervenants de leur établissement Seront outillés pour transférer ces connaissances aux intervenants de leur établissement

6 6 Déroulement de la formation Horaire de la formation Horaire de la formation Thèmes abordés Thèmes abordés Contenu du cahier du participant Contenu du cahier du participant

7 7 Présentations Nom et fonction; établissement Nom et fonction; établissement Quelle est, selon moi, la principale qualité qui fait de moi une bonne intervenante? Quelle est, selon moi, la principale qualité qui fait de moi une bonne intervenante? Qu’est-ce qui me semble important d’apprendre durant cette formation sur l’intervention en maltraitance? Qu’est-ce qui me semble important d’apprendre durant cette formation sur l’intervention en maltraitance?

8 8 Les règles du groupe Respect entre les participants: processus d’apprentissage, partage Respect entre les participants: processus d’apprentissage, partage Confidentialité: partage dans le groupe Confidentialité: partage dans le groupe Confidentialité des dossiers Confidentialité des dossiers Cellulaires fermés ou en mode vibration… Cellulaires fermés ou en mode vibration…

9 9 Quelques statistiques…

10 10 Quelques statistiques… Vieillissement de la population (Can) Vieillissement de la population (Can) De 2009 à 2061 De 2009 à 2061 Population 65 ans et plus = de 14 à 28% Population 65 ans et plus = de 14 à 28% Population 80 ans et plus = x 4 Population 80 ans et plus = x 4 D’ici 2021, il y aura plus de personnes âgées (65+) que d’enfants (14-) D’ici 2021, il y aura plus de personnes âgées (65+) que d’enfants (14-)

11 11 Quelques statistiques Prévalence de la maltraitance Études à l’international Études à l’international Angleterre (2009) = 2,6% Angleterre (2009) = 2,6% Israël (2009) = 26% Israël (2009) = 26% Espagne (2009) = 29,3% Espagne (2009) = 29,3% Évaluation au Qc = 6 à 10% (2007) Évaluation au Qc = 6 à 10% (2007)

12 12 La pointe de l’iceberg?

13 13 Cadre théorique en maltraitance

14 14 Mise en contexte de la recherche en maltraitance Relativement peu de recherche en maltraitance envers les aînés Relativement peu de recherche en maltraitance envers les aînés La majorité des recherches reflètent la perspective du modèle médical La majorité des recherches reflètent la perspective du modèle médical perte d’autonomie et relation d’aide perte d’autonomie et relation d’aide D’autres perspectives ont alimenté la recherche en maltraitance: D’autres perspectives ont alimenté la recherche en maltraitance: La violence familiale et conjugale La violence familiale et conjugale Les droits des usagers Les droits des usagers

15 15 Qu’avons-nous appris des 30 dernières années de recherche? Toute généralisation est dangereuse en maltraitance: ATTENTION AUX ÉTIQUETTES Toute généralisation est dangereuse en maltraitance: ATTENTION AUX ÉTIQUETTES des ‘victimes’ des ‘victimes’ des ‘abuseurs’ des ‘abuseurs’ des contextes des contextes Les théories sont complémentaires: aucune ne rend compte de toutes les facettes; les intervenants ont besoin de: Les théories sont complémentaires: aucune ne rend compte de toutes les facettes; les intervenants ont besoin de: Plus d’un cadre théorique Plus d’un cadre théorique Plus d’une approche d’intervention Plus d’une approche d’intervention Une action concertée avec les partenaires Une action concertée avec les partenaires

16 16 Principales théories en intervention en maltraitance… Stress de l’aidant Stress de l’aidant Il peut devenir difficile de gérer les responsabilités associées au rôle d’aidant. Il peut devenir difficile de gérer les responsabilités associées au rôle d’aidant. Un aidant épuisé peut devenir inadéquat. Un aidant épuisé peut devenir inadéquat. Attention: Attention: Un aidant peut vivre beaucoup de stress sans devenir maltraitant. Un aidant peut vivre beaucoup de stress sans devenir maltraitant. L’aidant peut aussi être la ‘victime’ de la maltraitance. L’aidant peut aussi être la ‘victime’ de la maltraitance.

17 17 Principales théories en intervention en maltraitance… Approche féministe en violence conjugale Approche féministe en violence conjugale Une dynamique de violence qui s’est installée dans une relation conjugale se maintiendra généralement à l’âge avancé. Une dynamique de violence qui s’est installée dans une relation conjugale se maintiendra généralement à l’âge avancé. Certains événements liés au vieillissement peuvent faire escalader la violence dans le couple (retraite, perte d’autonomie, perte du permis de conduire, etc.) Certains événements liés au vieillissement peuvent faire escalader la violence dans le couple (retraite, perte d’autonomie, perte du permis de conduire, etc.) Attention: Attention: Les femmes ne sont pas toujours les ‘victimes’ et les hommes ne sont pas toujours les ‘abuseurs’. Les femmes ne sont pas toujours les ‘victimes’ et les hommes ne sont pas toujours les ‘abuseurs’.

18 18 Principales théories en intervention en maltraitance… Interdépendance, échanges sociaux Interdépendance, échanges sociaux Les relations se construisent sur un principe d’équilibre entre les ‘coûts’ et les ‘bénéfices’ de cette relation (niveau psychologique, social, financier, etc.) Les relations se construisent sur un principe d’équilibre entre les ‘coûts’ et les ‘bénéfices’ de cette relation (niveau psychologique, social, financier, etc.) Une relation déséquilibrée peut entraîner la vulnérabilité de l’une des personnes. Une relation déséquilibrée peut entraîner la vulnérabilité de l’une des personnes. Attention: Attention: Il peut être difficile pour une personne extérieure d’évaluer les ‘coûts’ et les ‘bénéfices’, qui sont très subjectifs (à valider avec la personne concernée). Il peut être difficile pour une personne extérieure d’évaluer les ‘coûts’ et les ‘bénéfices’, qui sont très subjectifs (à valider avec la personne concernée).

19 19 Principales théories en intervention en maltraitance Pathologie Pathologie Cherche à identifier chez les ‘victimes’ et ‘abuseurs’ les caractéristiques personnelles qui peuvent les mettre plus à risque de se trouver en situation de maltraitance. Cherche à identifier chez les ‘victimes’ et ‘abuseurs’ les caractéristiques personnelles qui peuvent les mettre plus à risque de se trouver en situation de maltraitance. A permis de mieux comprendre l’importance des facteurs de risque dans le dépistage de la maltraitance. A permis de mieux comprendre l’importance des facteurs de risque dans le dépistage de la maltraitance. Attention: Attention: Mal utilisée, cette théorie peut amener les intervenants à des conclusions hâtives et possiblement erronées, ou à étiqueter les individus. Mal utilisée, cette théorie peut amener les intervenants à des conclusions hâtives et possiblement erronées, ou à étiqueter les individus.

20 20 À retenir… Les théories nous proposent les questions à poser, elles ne fournissent pas les réponses Les théories nous proposent les questions à poser, elles ne fournissent pas les réponses Les théories sont importantes mais ne jamais perdre de vue l’individu et sa situation unique Les théories sont importantes mais ne jamais perdre de vue l’individu et sa situation unique

21 21 Définitions

22 22 Définition de la maltraitance envers les aînés « Il y a maltraitance quand un geste singulier ou répétitif, ou une absence d’action appropriée, se produit dans une relation où il devrait y avoir de la confiance, et que cela cause du tort ou de la détresse chez une personne aînée » (OMS, 2002 dans Plan d’action MFA, 2010)

23 23 Deux grandes formes de maltraitance Violence: Violence: Le fait de poser un geste cause du tort à la personne aînée Le fait de poser un geste cause du tort à la personne aînée Négligence: Négligence: Le fait de NE PAS poser un geste cause du tort à la personne aînée Le fait de NE PAS poser un geste cause du tort à la personne aînée

24 24 Maltraitance passive vs active Maltraitance passive vs active: Quelles sont les intentions de ‘l’abuseur’? Maltraitance passive vs active: Quelles sont les intentions de ‘l’abuseur’? Passive: ‘l’abuseur’ ne comprend pas le tort qu’il cause à la personne (manque de connaissances, de temps, etc.) Passive: ‘l’abuseur’ ne comprend pas le tort qu’il cause à la personne (manque de connaissances, de temps, etc.) Active: ‘l’abuseur’ comprend le tort qu’il cause à la personne Active: ‘l’abuseur’ comprend le tort qu’il cause à la personne La maltraitance passive est toute aussi importante (implique un tort pour l’aîné), mais les interventions à privilégier pourraient être différentes La maltraitance passive est toute aussi importante (implique un tort pour l’aîné), mais les interventions à privilégier pourraient être différentes

25 25 Types de maltraitance Physique Physique Sexuelle Sexuelle Psychologique Psychologique Financière Financière Violation des droits Violation des droits Systémique (institutionnelle) Systémique (institutionnelle) Âgisme Âgisme

26 26 À noter… On doit toujours évaluer si les indices notés pourraient avoir une cause autre que l’abus. On doit toujours évaluer si les indices notés pourraient avoir une cause autre que l’abus. Différence entre: Différence entre: un indice: fait observable qui nécessite une évaluation pour savoir s’il y a une situation de maltraitance un indice: fait observable qui nécessite une évaluation pour savoir s’il y a une situation de maltraitance et un indicateur: fait observable qui indique qu’il y a une situation de maltraitance et un indicateur: fait observable qui indique qu’il y a une situation de maltraitance

27 27 Maltraitance physique Cause un tort physique à la personne. Cause un tort physique à la personne. Actes: Actes: Violence: bousculer, serrer, frapper, brûler, battre, tuer, etc. Violence: bousculer, serrer, frapper, brûler, battre, tuer, etc. Négligence: ne pas assister pour l’alimentation ou l’hygiène; ne pas accompagner à la toilette, etc. Négligence: ne pas assister pour l’alimentation ou l’hygiène; ne pas accompagner à la toilette, etc.

28 28 Indices de maltraitance physique Exemples d’indices possibles: Exemples d’indices possibles: Ecchymoses Ecchymoses Blessures Blessures Perte de poids Perte de poids Malpropreté de l’environnement Malpropreté de l’environnement Affections cutanées Affections cutanées Etc. Etc.

29 29 Maltraitance physique: À RETENIR… On croit parfois, à tort, que la capacité des personnes d’être agressive physiquement diminue avec l’âge. On croit parfois, à tort, que la capacité des personnes d’être agressive physiquement diminue avec l’âge. Les indices de violence physique peuvent être interprétés comme des symptômes de certaines conditions de santé (prise de médicaments, risque de chute, etc.). Les indices de violence physique peuvent être interprétés comme des symptômes de certaines conditions de santé (prise de médicaments, risque de chute, etc.).

30 30 Abus sexuel Acte de nature sexuelle impliquant une personne âgée sans consentement, par l’utilisation de la force ou de la contrainte ou sous la menace implicite ou explicite. Acte de nature sexuelle impliquant une personne âgée sans consentement, par l’utilisation de la force ou de la contrainte ou sous la menace implicite ou explicite. Violence: Attouchements, propos ou attitudes suggestives, caresses, relations sexuelles imposées, viol, etc. Violence: Attouchements, propos ou attitudes suggestives, caresses, relations sexuelles imposées, viol, etc. Négligence: privation d’intimité, déni de la sexualité et de l’orientation sexuelle, etc. Négligence: privation d’intimité, déni de la sexualité et de l’orientation sexuelle, etc.

31 31 Indices d’abus sexuel Exemples d’indices possibles: Infections ou plaies génitales Infections ou plaies génitales Angoisse au moment des soins d’hygiène Angoisse au moment des soins d’hygiène Méfiance envers les autres Méfiance envers les autres Désinhibition sexuelle, discours subitement très sexualisé Désinhibition sexuelle, discours subitement très sexualisé Etc. Etc.

32 32 Abus sexuel: À RETENIR… On croit, à tort, que les aînés n’ont plus de sexualité et ne sont plus à risque pour ce type d’abus. On croit, à tort, que les aînés n’ont plus de sexualité et ne sont plus à risque pour ce type d’abus. L'abus sexuel est une forme de contrôle, peu importe l’âge de la victime. L'abus sexuel est une forme de contrôle, peu importe l’âge de la victime. Les jeunes et les personnes âgées sont des groupes vulnérables. Les jeunes et les personnes âgées sont des groupes vulnérables. Les pertes cognitives ou neurologiques peuvent entraîner une désinhibition se traduisant par des actes sexuels abusifs. Les pertes cognitives ou neurologiques peuvent entraîner une désinhibition se traduisant par des actes sexuels abusifs.

33 33 Maltraitance psychologique Cause une souffrance émotive ou de l’angoisse à la personne. Cause une souffrance émotive ou de l’angoisse à la personne. Actes: Actes: Violence: privation de pouvoir, chantage affectif, humiliation, intimidation, surveillance exagérée des activités, dénigrement, menace, infantilisation, etc. Violence: privation de pouvoir, chantage affectif, humiliation, intimidation, surveillance exagérée des activités, dénigrement, menace, infantilisation, etc. Négligence: ignorer, isolement social, etc. Négligence: ignorer, isolement social, etc.

34 34 Indices de maltraitance psychologique Exemples d’indices possibles: Exemples d’indices possibles: Symptômes dépressifs Symptômes dépressifs Apathie Apathie Déclin rapide des capacités cognitives Déclin rapide des capacités cognitives Idéations suicidaires Idéations suicidaires etc. etc.

35 35 Maltraitance psychologique: À RETENIR… La maltraitance psychologique est probablement la forme la plus fréquente: La maltraitance psychologique est probablement la forme la plus fréquente: Elle accompagne très souvent les autres formes de maltraitance. Elle accompagne très souvent les autres formes de maltraitance. Elle peut avoir des conséquences tout aussi importantes que les autres formes de maltraitance. Elle peut avoir des conséquences tout aussi importantes que les autres formes de maltraitance. Des études soutiennent quelle peut provoquer une mort précoce. Des études soutiennent quelle peut provoquer une mort précoce.

36 36 Abus financier Exploitation, détournement de fonds ou de biens d’une personne âgée. Exploitation, détournement de fonds ou de biens d’une personne âgée. Actes: Actes: Violence: Contraindre un aîné à modifier son testament, utiliser sans son consentement sa carte de crédit ou de débit, demander un prix excessif pour des services rendus, etc. Violence: Contraindre un aîné à modifier son testament, utiliser sans son consentement sa carte de crédit ou de débit, demander un prix excessif pour des services rendus, etc. Négligence: ne pas assister dans la gestion des biens ou ne pas fournir l’argent et les biens nécessaires quand on agit comme gestionnaire des biens de la personne, etc. Négligence: ne pas assister dans la gestion des biens ou ne pas fournir l’argent et les biens nécessaires quand on agit comme gestionnaire des biens de la personne, etc.

37 37 Fraude organisée La fraude est une forme d’abus financier de plus en plus connue. La fraude est une forme d’abus financier de plus en plus connue. Un individu mise sur le lien de confiance de la ‘victime’ envers lui ou envers une institution pour ensuite lui soutirer de l’argent. Un individu mise sur le lien de confiance de la ‘victime’ envers lui ou envers une institution pour ensuite lui soutirer de l’argent. Marketing de masse (téléphone, porte-à-porte) Marketing de masse (téléphone, porte-à-porte) Internet Internet Vol d’identité Vol d’identité Fraude par méthode de paiement Fraude par méthode de paiement Fraude en matière de placements, etc. Fraude en matière de placements, etc.

38 38 Indices d’abus financier Exemples d’indices possibles: Exemples d’indices possibles: Transactions bancaires inhabituelles Transactions bancaires inhabituelles Disparition d’objets de valeur Disparition d’objets de valeur Manque d’argent pour les dépenses courantes Manque d’argent pour les dépenses courantes Etc. Etc.

39 39 Abus financier: Une question… Les enfants sont en majorité les abuseurs financiers. Les enfants sont en majorité les abuseurs financiers. Est-il acceptable de bénéficier de l’argent de son parent quand on est aidant? Est-il acceptable de bénéficier de l’argent de son parent quand on est aidant?

40 40 Abus financier: Une question… et une réponse Il est acceptable de bénéficier de l’argent de son parent, si: Il est acceptable de bénéficier de l’argent de son parent, si: Le parent est apte et d’accord; Le parent est apte et d’accord; Les besoins du parent sont comblés; Les besoins du parent sont comblés; Le montant est équitable quant aux circonstances de l’aide et aux ressources financières du parent. Le montant est équitable quant aux circonstances de l’aide et aux ressources financières du parent.

41 41 Abus financier: À RETENIR… Les abus financiers peuvent avoir des conséquences au-delà de l’aspect monétaire, en influençant la capacité de la personne à assumer ses responsabilités quotidiennes. Les abus financiers peuvent avoir des conséquences au-delà de l’aspect monétaire, en influençant la capacité de la personne à assumer ses responsabilités quotidiennes. Les personnes qui présentent une forme de dépendance (physique, émotive, sociale, etc.) envers quelqu’un sont plus à risque d’être victimes d’abus financiers. Les personnes qui présentent une forme de dépendance (physique, émotive, sociale, etc.) envers quelqu’un sont plus à risque d’être victimes d’abus financiers.

42 42 Violation des droits Ne pas reconnaître à la personne âgée ses droits fondamentaux. Ne pas reconnaître à la personne âgée ses droits fondamentaux. Actes: Actes: Violence: Empêcher un aîné d’exercer un contrôle sur son droit de vote, sur son droit à l’intimité, sur son droit de recevoir des appels téléphoniques ou de la visite, sur son droit de pratiquer sa religion, etc. Violence: Empêcher un aîné d’exercer un contrôle sur son droit de vote, sur son droit à l’intimité, sur son droit de recevoir des appels téléphoniques ou de la visite, sur son droit de pratiquer sa religion, etc. Négligence: Ne pas porter assistance à une personne qui en a besoin pour exercer ses droits, etc. Négligence: Ne pas porter assistance à une personne qui en a besoin pour exercer ses droits, etc.

43 43 Indices de violation des droits Exemples d’indices possibles: Exemples d’indices possibles: N’est pas consultée pour les décisions qui la concernent N’est pas consultée pour les décisions qui la concernent traitement médical traitement médical transaction financière transaction financière choix du milieu de vie choix du milieu de vie etc. etc.

44 44 Violation des droits: À RETENIR… Toute personne conserve pleinement ses droits avec l’avance en âge. Toute personne conserve pleinement ses droits avec l’avance en âge. Seul un juge peut déclarer une personne inapte et nommer un représentant légal. Seul un juge peut déclarer une personne inapte et nommer un représentant légal. La personne inapte conserve tout de même ses droits, qu’elle peut exercer dans la mesure de ses capacités. La personne inapte conserve tout de même ses droits, qu’elle peut exercer dans la mesure de ses capacités.

45 45 Maltraitance systémique ou institutionnelle Toute situation préjudiciable créée ou tolérée par les procédures des établissements, qui compromet l’exercice des droits et libertés des usagers. Toute situation préjudiciable créée ou tolérée par les procédures des établissements, qui compromet l’exercice des droits et libertés des usagers. Actes: Abus d’autorité, réduction de la personne à un numéro, manque d’adaptation de l’institution à l’individu, manque de ressources, manque de formation du personnel, etc. Actes: Abus d’autorité, réduction de la personne à un numéro, manque d’adaptation de l’institution à l’individu, manque de ressources, manque de formation du personnel, etc.

46 46 Maltraitance systémique ou institutionnelle: À RETENIR… Nous devons être critiques face aux lacunes du système, qui peuvent brimer les droits de nos clients. Nous devons être critiques face aux lacunes du système, qui peuvent brimer les droits de nos clients. Il peut parfois être nécessaire d’adopter un rôle d’advocacy (défense de droits). Il peut parfois être nécessaire d’adopter un rôle d’advocacy (défense de droits).

47 47 Âgisme Préjugé contre une personne ou un groupe en raison de l’âge. Regroupe toutes les formes de discrimination, de ségrégation, de mépris fondées sur l’âge. Préjugé contre une personne ou un groupe en raison de l’âge. Regroupe toutes les formes de discrimination, de ségrégation, de mépris fondées sur l’âge. Actes: lmposer des restrictions ou normes sociales en raison de l’âge, réduire l’accessibilité à certaines ressources, utiliser des stéréotypes négatifs, etc. Actes: lmposer des restrictions ou normes sociales en raison de l’âge, réduire l’accessibilité à certaines ressources, utiliser des stéréotypes négatifs, etc.

48 48 Âgisme et abus social: À RETENIR… Nous sommes tous influencés, à des degrés divers, par les stéréotypes négatifs qui sont véhiculés à l’égard des personnes âgées. Nous sommes tous influencés, à des degrés divers, par les stéréotypes négatifs qui sont véhiculés à l’égard des personnes âgées. Par définition, nous ne sommes pas conscients des préjugés que nous avons (que nous prenons pour des vérités)… Par définition, nous ne sommes pas conscients des préjugés que nous avons (que nous prenons pour des vérités)…

49 49 À retenir de tous les types de maltraitance… Peu importe le type de maltraitance, les conséquences pour la ‘victime’ ne doivent jamais être sous-estimées Peu importe le type de maltraitance, les conséquences pour la ‘victime’ ne doivent jamais être sous-estimées Honte, humiliation, tristesse, colère; Honte, humiliation, tristesse, colère; Peur, détresse psychologique; Peur, détresse psychologique; Isolement, marginalisation; Isolement, marginalisation; Pauvreté, diminution de la qualité de vie; Pauvreté, diminution de la qualité de vie; Blessures, maladies, dégradation de l’état de santé général; Blessures, maladies, dégradation de l’état de santé général; Dépression, suicide, mort précoce. Dépression, suicide, mort précoce.

50 50 À retenir de tous les types de maltraitance Les types de maltraitance ne sont pas mutuellement exclusifs et peuvent se superposer. Les types de maltraitance ne sont pas mutuellement exclusifs et peuvent se superposer. Nous devons être sensibles aux indices de maltraitance, tout en sachant que ce ne sont pas nécessairement des indicateurs. Nous devons être sensibles aux indices de maltraitance, tout en sachant que ce ne sont pas nécessairement des indicateurs.

51 51 Pourquoi dépister la maltraitance?

52 52 Le dépistage, c’est… Être à l’affût: Être à l’affût: des indices de maltraitance (voir ‘définitions’) des indices de maltraitance (voir ‘définitions’) des facteurs de risque des facteurs de risque Ne pas attendre que la personne dévoile la maltraitance d’elle-même

53 53 Une forme de violence taboue… La maltraitance envers les aînés est la forme de violence familiale la plus cachée. La maltraitance envers les aînés est la forme de violence familiale la plus cachée. Elle se produit rarement au vu et au su d'observateurs ou de témoins. Elle se produit rarement au vu et au su d'observateurs ou de témoins.

54 54 Dénonciation difficile pour la ‘victime’ Sentiment de culpabilité ou de honte Sentiment de culpabilité ou de honte Croyance que les problèmes familiaux sont privés Croyance que les problèmes familiaux sont privés Difficulté ou impossibilité de communiquer Difficulté ou impossibilité de communiquer Peurs (souvent fondées) liées à la dénonciation: P lacement, perte du lien avec ‘l’abuseur’, représailles, etc. Peurs (souvent fondées) liées à la dénonciation: P lacement, perte du lien avec ‘l’abuseur’, représailles, etc.

55 55 Escalade de la violence Comme la violence familiale, la maltraitance a tendance à devenir plus fréquente et plus grave avec le temps. Comme la violence familiale, la maltraitance a tendance à devenir plus fréquente et plus grave avec le temps. Une intervention précoce et adéquate peut prévenir cet escalade de la violence et donc, limiter les conséquences pour la ‘victime’. Une intervention précoce et adéquate peut prévenir cet escalade de la violence et donc, limiter les conséquences pour la ‘victime’.

56 56 Les avantages du dépistage En dépistant, on peut identifier les risques ou la présence de maltraitance sans attendre le dévoilement par la ‘victime’. Cela permet: En dépistant, on peut identifier les risques ou la présence de maltraitance sans attendre le dévoilement par la ‘victime’. Cela permet: De faire des interventions de type prévention De faire des interventions de type prévention D’évaluer le niveau de risque D’évaluer le niveau de risque De prioriser les interventions à venir De prioriser les interventions à venir

57 57 Les défis du dépistage… Avec l’âge, les personnes sont plus susceptibles d’éprouver des pertes d’autonomie sur le plan biologique, psychologique, économique et social. Avec l’âge, les personnes sont plus susceptibles d’éprouver des pertes d’autonomie sur le plan biologique, psychologique, économique et social. Peut augmenter leur dépendance et donc leur vulnérabilité face à la maltraitance. Peut augmenter leur dépendance et donc leur vulnérabilité face à la maltraitance. Complexifie l’évaluation et l’intervention en maltraitance, puisqu’il faut toujours vérifier si les indices peuvent être liés à d’autres problématiques. Complexifie l’évaluation et l’intervention en maltraitance, puisqu’il faut toujours vérifier si les indices peuvent être liés à d’autres problématiques.

58 58 Les défis du dépistage Il existe plusieurs types de maltraitance, qui ne sont pas mutuellement exclusifs. Il existe plusieurs types de maltraitance, qui ne sont pas mutuellement exclusifs. Chaque type engendre des conséquences spécifiques et des interventions particulières. Chaque type engendre des conséquences spécifiques et des interventions particulières.

59 59 Les facteurs de risque… « Un facteur de risque est un élément appartenant à l’individu ou provenant de l’environnement susceptible de provoquer une maladie, un traumatisme ou toute autre atteinte à l’intégrité ou au développement de la personne » (Fougeyrollas et al., 1998: 34)

60 60 Rappel: facteur de risque, indice, indicateur… FACTEURS DE RISQUE FACTEURS DE RISQUE INDICES INDICES INDICATEURS INDICATEURS Si j’identifie des facteurs de risque, cette personne est plus vulnérable à la maltraitance. Je devrai être plus à l’affût d’indices… Si j’identifie des facteurs de risque, cette personne est plus vulnérable à la maltraitance. Je devrai être plus à l’affût d’indices… Si j’identifie des indices, je devrai évaluer s’ils sont reliés à l’abus… Si oui, ce sont des indicateurs. Si j’identifie des indices, je devrai évaluer s’ils sont reliés à l’abus… Si oui, ce sont des indicateurs.

61 61 Les facteurs de risque… Facteurs de risque pour la ‘victime’ et/ou l‘abuseur’ Histoire de violence Histoire de violence Liens familiaux tendus ou difficiles Liens familiaux tendus ou difficiles Présence de pertes cognitives Présence de pertes cognitives Problèmes de santé mentale, toxicomanie… Problèmes de santé mentale, toxicomanie… Isolement social, insuffisance de ressources Isolement social, insuffisance de ressources Dépendance (financière, AVQ, etc.) Dépendance (financière, AVQ, etc.) Cohabitation entre la ‘victime’ et ‘l’abuseur’ Cohabitation entre la ‘victime’ et ‘l’abuseur’ Situation de crise ou de stress intense Situation de crise ou de stress intense

62 62 Les facteurs de risque Spécifiques à la ‘victime’ Âge avancé Âge avancé Problèmes de mobilité, de communication Problèmes de mobilité, de communication Comportements perturbateurs, réticence aux soins Comportements perturbateurs, réticence aux soins Réticence à dévoiler la maltraitance, peur du système public Réticence à dévoiler la maltraitance, peur du système public Méconnaissance des droits et de ce qu’est la maltraitance Méconnaissance des droits et de ce qu’est la maltraitance Spécifiques à ‘l’abuseur’ Être dans une relation d’aide imposée, ne pas être confortable avec certains soins à donner Être dans une relation d’aide imposée, ne pas être confortable avec certains soins à donner Avoir peu de connaissance par rapport aux soins à apporter Avoir peu de connaissance par rapport aux soins à apporter

63 63 Facteurs de risque en contexte interculturel

64 64 Facteurs de risque spécifiques au contexte interculturel… Être une personne immigrante (immigration récente ou non) ou être membre d’une minorité culturelle peut impliquer des facteurs de risque supplémentaires et une vulnérabilité accrue à la maltraitance.

65 65 Facteurs de risque spécifiques au contexte interculturel… Barrière linguistique Barrière linguistique Contexte de parrainage (forte dépendance financière et sociale) Contexte de parrainage (forte dépendance financière et sociale) Méconnaissance des droits et recours légaux (peur d’être déporté)‏ Méconnaissance des droits et recours légaux (peur d’être déporté)‏ Perception différente des services publics de sécurité (police, état, etc.) Perception différente des services publics de sécurité (police, état, etc.) Sous-utilisation des services sociaux et services de santé Sous-utilisation des services sociaux et services de santé

66 66 Facteurs de risque spécifiques au contexte interculturel Culture différente de la culture dominante (valeurs, perceptions, priorités, etc.) ; stéréotypes, préjugés, racisme Culture différente de la culture dominante (valeurs, perceptions, priorités, etc.) ; stéréotypes, préjugés, racisme Conflits intergénérationnels liés au processus d’acculturation Conflits intergénérationnels liés au processus d’acculturation Rupture des liens sociaux suite à l’immigration (isolement social, effritement du réseau de support) Rupture des liens sociaux suite à l’immigration (isolement social, effritement du réseau de support)

67 67 Approche interculturelle en maltraitance Ne rien prendre pour acquis et éviter les jugements: demander la signification pour la personne Ne rien prendre pour acquis et éviter les jugements: demander la signification pour la personne Impliquer les ressources significatives pour la personne (église, famille élargie, etc.) Impliquer les ressources significatives pour la personne (église, famille élargie, etc.) Informer sur les lois canadiennes et rechercher l’équilibre entre celles-ci et les habitudes de la personne Informer sur les lois canadiennes et rechercher l’équilibre entre celles-ci et les habitudes de la personne

68 68 Organisations communautaires Les organisations et associations ethno- culturelles sont des ressources importantes: Les organisations et associations ethno- culturelles sont des ressources importantes: Prévention, dépistage, consultation Prévention, dépistage, consultation Mais elles manquent parfois de ressources, de connaissances sur la maltraitance ou d’habiletés pour intervenir dans les situations complexes… Mais elles manquent parfois de ressources, de connaissances sur la maltraitance ou d’habiletés pour intervenir dans les situations complexes…

69 69 Outils de dépistage

70 70 Outils de dépistage De nombreux outils ont été développés pour soutenir le dépistage et l’intervention en contexte de maltraitance De nombreux outils ont été développés pour soutenir le dépistage et l’intervention en contexte de maltraitance

71 71 Outils de dépistage Les outils qui suivent ont été validés par la recherche ou la pratique systématique Les outils qui suivent ont été validés par la recherche ou la pratique systématique Ne pas déposer au dossier (sans avoir obtenu les autorisations nécessaires) Ne pas déposer au dossier (sans avoir obtenu les autorisations nécessaires) Trouver celui qui convient le mieux (selon la situation, etc.) et avec lequel nous sommes confortable Trouver celui qui convient le mieux (selon la situation, etc.) et avec lequel nous sommes confortable

72 72 Quelques outils de dépistage… Aide mémoire des facteurs de risques et soutien au développement du plan d’intervention Outil d’évaluation du risque pour les personnes vivant à domicile (CLSC Métro, 2004) Outil basé sur les facteurs de risques, s’intéressant à tous les individus impliqués. Dépistage de situation à risque élevé pour aînés (CLSC René-Cassin,1991) Outil créé pour les médecins généralistes, identifiant le besoin d’une évaluation plus poussée en psychosocial. Evidence d’Abus Selon des Indicateurs (EASI) (Yaffe, Lithwick and al., 2006) Outil de dépistage et d’intervention utilisé auprès des aidants sous forme d’auto- évaluation. Dépistage de l’Abus Chez les Aidants Naturels (DACAN) ( Namiash et Shrier,1992 )

73 73 DACAN Outil développé sous forme d’auto-évaluation pour les proches aidants. Outil développé sous forme d’auto-évaluation pour les proches aidants. Administration Administration On peut laisser le questionnaire à l’aidant pour en reparler à la prochaine rencontre On peut laisser le questionnaire à l’aidant pour en reparler à la prochaine rencontre On peut lire les questions avec l’aidant On peut lire les questions avec l’aidant Interprétation Interprétation Plus il y a de réponses positives, plus le risque de maltraitance est élevé. Plus il y a de réponses positives, plus le risque de maltraitance est élevé. Chaque réponse positive devrait être discutée avec l’aidant (intervention proactive et préventive). Chaque réponse positive devrait être discutée avec l’aidant (intervention proactive et préventive).

74 74 DACAN: avantages Normalisation des difficultés vécues par les proches aidants Normalisation des difficultés vécues par les proches aidants Sensibilisation des proches aidants à la maltraitance Sensibilisation des proches aidants à la maltraitance Création d’une ouverture (non jugeante) pour aborder les interventions possibles en soutien au proche aidant Création d’une ouverture (non jugeante) pour aborder les interventions possibles en soutien au proche aidant

75 75 EASI Outil créé pour les médecins de famille, afin d’identifier rapidement les aînés à risque de vivre de la maltraitance. Outil créé pour les médecins de famille, afin d’identifier rapidement les aînés à risque de vivre de la maltraitance. Administration Administration Le md pose les 5 premières questions à la personne; il répond lui-même à la dernière question. Le md pose les 5 premières questions à la personne; il répond lui-même à la dernière question. Interprétation Interprétation Chaque réponse positive devrait donner lieu à une évaluation plus poussée (référence par le médecin aux services psychosociaux). Chaque réponse positive devrait donner lieu à une évaluation plus poussée (référence par le médecin aux services psychosociaux).

76 76 EASI: avantages Permet de couvrir les grands types de maltraitance en quelques questions seulement. Permet de couvrir les grands types de maltraitance en quelques questions seulement. Propose des mots, une façon d’aborder la maltraitance directement mais respectueusement. Propose des mots, une façon d’aborder la maltraitance directement mais respectueusement. Très utile pour les accueils psychosociaux et les équipes d’évaluation. Très utile pour les accueils psychosociaux et les équipes d’évaluation.

77 77 Dépistage de situation à risque élevé pour aînés Outil développé pour soutenir la priorisation des demandes par l’accueil psychosocial, en fonction des facteurs de risque associés à chaque individu impliqué dans la situation Outil développé pour soutenir la priorisation des demandes par l’accueil psychosocial, en fonction des facteurs de risque associés à chaque individu impliqué dans la situation Administration Administration Outil complété par l’intervenant à partir des facteurs de risques connus Outil complété par l’intervenant à partir des facteurs de risques connus Interprétation Interprétation Offre un portrait visuel du niveau de risque Offre un portrait visuel du niveau de risque Les facteurs de risque qui cotent élevé doivent être priorisés dans l’évaluation. Les facteurs de risque qui cotent élevé doivent être priorisés dans l’évaluation.

78 78 Dépistage de situation à risque élevé pour aînés: avantages Dirige l’évaluation par niveau de risque et soutient la priorisation du dossier pour la prise en charge Dirige l’évaluation par niveau de risque et soutient la priorisation du dossier pour la prise en charge Amène l’intervenant à considérer tous les individus impliqués dans la situation Amène l’intervenant à considérer tous les individus impliqués dans la situation

79 79 Outil d’évaluation du risque pour les personnes vivant à domicile Outil plus général évaluant le risque à domicile pour les personnes vulnérables, suivant le modèle biopsychosocial Outil plus général évaluant le risque à domicile pour les personnes vulnérables, suivant le modèle biopsychosocial Administration Administration Outil utilisé par l’intervenant pour identifier les facteurs de risque présents. Outil utilisé par l’intervenant pour identifier les facteurs de risque présents. Interprétation Interprétation À partir des facteurs de risque identifiés, l’intervenant analyse le niveau de risque et planifie ses interventions À partir des facteurs de risque identifiés, l’intervenant analyse le niveau de risque et planifie ses interventions

80 80 Aide mémoire des facteurs de risques biopsychosociaux: avantages Soutien l’évaluation du niveau de risque jusqu’à l’élaboration du plan d’intervention Soutien l’évaluation du niveau de risque jusqu’à l’élaboration du plan d’intervention Sensibilise l’intervenant aux besoins de protection et à la capacité de consentement de la personne Sensibilise l’intervenant aux besoins de protection et à la capacité de consentement de la personne La vulnérabilité à la maltraitance est ici replacée dans un cadre plus large (vulnérabilité globale de la personne) La vulnérabilité à la maltraitance est ici replacée dans un cadre plus large (vulnérabilité globale de la personne)

81 81 À retenir du dépistage… L’importance et le temps à accorder au dépistage L’importance et le temps à accorder au dépistage Prévenir l’escalade et pouvoir intervenir de façon préventive, avant la crise Prévenir l’escalade et pouvoir intervenir de façon préventive, avant la crise Il existe plusieurs outils de dépistage: il faut trouver celui qui convient à la situation et qui nous convient Il existe plusieurs outils de dépistage: il faut trouver celui qui convient à la situation et qui nous convient Attention aux préjugés! Attention aux préjugés! Un facteur de risque n’est pas nécessairement un indicateur de maltraitance Un facteur de risque n’est pas nécessairement un indicateur de maltraitance S’en tenir aux faits dans nos évaluations et notes: parler des actes et non des individus S’en tenir aux faits dans nos évaluations et notes: parler des actes et non des individus

82 82 Principes d’intervention

83 83 Défis de l’intervention en maltraitance L’intervenant (et les tiers…) veut aider la ‘victime’ mais souvent, celle-ci veut protéger ‘l’abuseur’ L’intervenant (et les tiers…) veut aider la ‘victime’ mais souvent, celle-ci veut protéger ‘l’abuseur’ Ambivalence et méfiance par rapport à la relation d’aide professionnelle Ambivalence et méfiance par rapport à la relation d’aide professionnelle Importance de créer un lien Importance de créer un lien

84 84 Les valeurs de l’intervention en maltraitance Respecter les choix et promouvoir la dignité de la personne Respecter les choix et promouvoir la dignité de la personne Toujours favoriser les mesures les moins restrictives de l’autonomie de la personne (apte et inapte) Toujours favoriser les mesures les moins restrictives de l’autonomie de la personne (apte et inapte) Lorsque possible, favoriser le maintien ou amélioration des liens familiaux Lorsque possible, favoriser le maintien ou amélioration des liens familiaux Rechercher des solutions humaines, supportées par la loi et l’éthique Rechercher des solutions humaines, supportées par la loi et l’éthique Réduire l’isolement social Réduire l’isolement social Favoriser la concertation interdisciplinaire et intersectorielle Favoriser la concertation interdisciplinaire et intersectorielle

85 85 Attitudes d’entraide à adopter Éviter d’être le juge ou le sauveur : Éviter d’être le juge ou le sauveur : Outiller la personne afin qu’elle prenne des décisions éclairées; Outiller la personne afin qu’elle prenne des décisions éclairées; La soutenir dans ses choix (approche de ‘réduction des méfaits’); La soutenir dans ses choix (approche de ‘réduction des méfaits’); La soutenir face à ses peurs, sa colère et ses autres émotions; La soutenir face à ses peurs, sa colère et ses autres émotions; Renforcer sa confiance en soi. Renforcer sa confiance en soi.

86 86 Responsabilités professionnelles… Au Québec, contrairement à certaines provinces canadiennes ou à certains pays, il n’existe pas de loi spécifique concernant la dénonciation obligatoire des situations de maltraitance envers les aînés (semblable à la Loi de la protection de la jeunesse, par exemple).

87 87 Responsabilités professionnelles 1) Risque immédiat à la sécurité ou intégrité Contacter les services d’urgence (consentement non nécessaire) Contacter les services d’urgence (consentement non nécessaire) Développer l’instinct de penser aussi à notre propre sécurité Développer l’instinct de penser aussi à notre propre sécurité 2) Capacité décisionnelle de la personne Évaluer l’aptitude de la personne à consentir à notre intervention Évaluer l’aptitude de la personne à consentir à notre intervention Apte à consentir: Respecter les choix de la personne Apte à consentir: Respecter les choix de la personne Inapte à consentir: aller chercher un consentement substitué; s’assurer de la réponse aux besoins de base de la personne Inapte à consentir: aller chercher un consentement substitué; s’assurer de la réponse aux besoins de base de la personne 3) Protocoles, procédures, obligations De notre établissement De notre établissement De notre ordre professionnel De notre ordre professionnel

88 88 Autres éléments à considérer Particularités ethnoculturelles Particularités ethnoculturelles Ne rien prendre pour acquis, valider votre perception de la situation avec la personne Ne rien prendre pour acquis, valider votre perception de la situation avec la personne Conséquences potentielles de l’intervention (positives et négatives)‏ Conséquences potentielles de l’intervention (positives et négatives)‏ À discuter ouvertement avec la personne afin de travailler son ambivalence À discuter ouvertement avec la personne afin de travailler son ambivalence

89 89 Objectifs d’intervention Assurer la sécurité immédiate de la personne Assurer la sécurité immédiate de la personne Respecter le principe d’autodétermination Respecter le principe d’autodétermination Offrir assistance et protection à la ‘victime’ Offrir assistance et protection à la ‘victime’ Offrir assistance à ‘l’abuseur’, lorsque possible Offrir assistance à ‘l’abuseur’, lorsque possible Éviter de causer du tort Éviter de causer du tort

90 90 Objectifs d’intervention selon le type de ‘victimes’ Trois types de ‘victimes’: Trois types de ‘victimes’: – Reconnaît l’existence de la maltraitance et accepte l’intervention – Reconnaît l’existence de la maltraitance mais refuse l’intervention – Ne reconnaît pas l’existence de la maltraitance

91 91 Auprès d’une personne qui accepte l’intervention OBJECTIFS: Fournir l’assistance en situation d’urgence et élaborer un plan d’urgence. Fournir l’assistance en situation d’urgence et élaborer un plan d’urgence. Aider la personne à trouver des solutions pour: Aider la personne à trouver des solutions pour: Réduire ou arrêter la violence. Réduire ou arrêter la violence. Réduire l’isolement vécu par l’aîné et la famille. Réduire l’isolement vécu par l’aîné et la famille. Fournir les services requis ou orienter vers des ressources appropriées (‘victime’ et ‘abuseur’). Fournir les services requis ou orienter vers des ressources appropriées (‘victime’ et ‘abuseur’).

92 92 Auprès d’une personne qui refuse l’intervention (qu’elle reconnaisse la maltraitance ou non) OBJECTIFS: Rester en contact et maintenir une surveillance Rester en contact et maintenir une surveillance Réduire l’isolement de l’aîné, créer un filet de protection Réduire l’isolement de l’aîné, créer un filet de protection Fournir les services requis ou orienter vers les ressources appropriées Fournir les services requis ou orienter vers les ressources appropriées Fournir l’assistance en situation de crise Fournir l’assistance en situation de crise

93 93 À RETENIR… L’aîné doit toujours rester au cœur de nos préoccupations: ses choix, sa dignité, sa sécurité L’aîné doit toujours rester au cœur de nos préoccupations: ses choix, sa dignité, sa sécurité Nous avons la responsabilité des moyens et non des résultats Nous avons la responsabilité des moyens et non des résultats Nous informons des possibilités et accompagnons, mais la décision de mettre fin à la maltraitance reste la responsabilité de la personne. Nous informons des possibilités et accompagnons, mais la décision de mettre fin à la maltraitance reste la responsabilité de la personne. Le meilleur outil d’intervention dont nous disposons reste notre empathie et notre capacité à créer un lien de confiance Le meilleur outil d’intervention dont nous disposons reste notre empathie et notre capacité à créer un lien de confiance

94 94 Options d’intervention concertée

95 95 Principes fondamentaux de l'intervention Interdisciplinaire Mettre à profit l’expertise de chacun des professionnels de l’équipe Interdisciplinaire Mettre à profit l’expertise de chacun des professionnels de l’équipe Intersectorielle Mettre à profit les différents secteurs d’intervention concernés Intersectorielle Mettre à profit les différents secteurs d’intervention concernés Coordonnée L’intervention doit inclure toutes les parties concernées (avec les consentements nécessaires!) travaillant vers des objectifs communs Coordonnée L’intervention doit inclure toutes les parties concernées (avec les consentements nécessaires!) travaillant vers des objectifs communs

96 96 Le choix du secteur d’intervention CLSC CLSC Milieu communautaire Milieu communautaire Secteur médical Secteur médical Secteur de l’hébergement Secteur de l’hébergement Secteur juridique Secteur juridique

97 97 Secteur d’intervention: CLSC Intervention interdisciplinaire à long terme: Intervention interdisciplinaire à long terme: développement du lien de confiance, services et soutien à la ‘victime’ développement du lien de confiance, services et soutien à la ‘victime’ services et soutien à ‘l’abuseur’ services et soutien à ‘l’abuseur’ Accès aux services du réseau formel et références vers le milieu communautaire Accès aux services du réseau formel et références vers le milieu communautaire Assouplissement des protocoles réguliers peut être nécessaire Assouplissement des protocoles réguliers peut être nécessaire

98 98 Secteur d’intervention: milieu communautaire Partenaires importants dans la mise en œuvre des plans d’intervention Partenaires importants dans la mise en œuvre des plans d’intervention Attention au respect de la confidentialité Attention au respect de la confidentialité Soutien à l’intervention en contextes particuliers (ex. interculturel, maltraitance, défense des droits de certains groupes sociaux, etc.) Soutien à l’intervention en contextes particuliers (ex. interculturel, maltraitance, défense des droits de certains groupes sociaux, etc.) Diminution de l’isolement social et création d’un filet de sécurité Diminution de l’isolement social et création d’un filet de sécurité

99 99 Secteur d’intervention: secteur médical Importance du monitorat de la condition de santé de la ‘victime’ Importance du monitorat de la condition de santé de la ‘victime’ état de santé général état de santé général évaluation de l’aptitude au besoin évaluation de l’aptitude au besoin évaluation et/ou consultation en psychogériatrie évaluation et/ou consultation en psychogériatrie Investiguer les changements de comportement subis de ‘l’abuseur’ Investiguer les changements de comportement subis de ‘l’abuseur’ agressivité liée à une démence, problème de santé aigu, etc. agressivité liée à une démence, problème de santé aigu, etc.

100 100 Secteur d’intervention: secteur de l’hébergement… Alternative permanente ou temporaire (répit, crise, essai, etc.) face à une situation de maltraitance vécue à domicile Alternative permanente ou temporaire (répit, crise, essai, etc.) face à une situation de maltraitance vécue à domicile Offre un ‘filet de protection’ au quotidien pour les personnes qui sont hébergées Offre un ‘filet de protection’ au quotidien pour les personnes qui sont hébergées La ressource peut-elle gérer les comportements de ‘l’abuseur’? La ressource peut-elle gérer les comportements de ‘l’abuseur’?

101 101 Secteur de l’hébergement: un défi particulier Défi particulier lié aux milieux de vie collectifs: Défi particulier lié aux milieux de vie collectifs: Respecter le rythme et les choix de la ‘victime’ (ex. volonté de maintenir le contact avec ‘l’abuseur’) Respecter le rythme et les choix de la ‘victime’ (ex. volonté de maintenir le contact avec ‘l’abuseur’)VERSUS Assurer la sécurité et l’intégrité des autres personnes vivant dans le milieu (sont-elles des ‘victimes’ potentielles?) Assurer la sécurité et l’intégrité des autres personnes vivant dans le milieu (sont-elles des ‘victimes’ potentielles?)

102 102 Secteur d’intervention: secteur juridique… Un sondage (2004) auprès de 627 intervenants psychosociaux révèle que ceux-ci sont peu familiers avec les possibilités de recours légaux et inconfortables à les utiliser.

103 103 Secteur juridique: responsabilité des intervenants Les intervenants psychosociaux doivent être confortables avec les différents recours juridiques existants: Les intervenants psychosociaux doivent être confortables avec les différents recours juridiques existants: pour pouvoir identifier quand une personne devrait être référée à ce secteur pour obtenir de l’aide; pour pouvoir identifier quand une personne devrait être référée à ce secteur pour obtenir de l’aide; ATTENTION: les conseils juridiques sont des actes réservés! ATTENTION: les conseils juridiques sont des actes réservés!

104 104 Secteur juridique: ressources juridiques Ressources juridiques vers qui diriger les gens pour du soutien dans leurs démarches: Ressources juridiques vers qui diriger les gens pour du soutien dans leurs démarches: Avocats, notaires Avocats, notaires Aide juridique Aide juridique Cliniques juridiques (communautaire, universités) Cliniques juridiques (communautaire, universités) Poste de police de quartier Poste de police de quartier CAVAC, CALACS, etc. CAVAC, CALACS, etc.

105 105 Secteur juridique: actes criminels La maltraitance peut impliquer des actes de nature criminelle La maltraitance peut impliquer des actes de nature criminelle Selon le cas, une intervention juridique peut être envisagée pour: Selon le cas, une intervention juridique peut être envisagée pour: Protéger la ‘victime’ Protéger la ‘victime’ Faire cesser l’acte en question Faire cesser l’acte en question Apporter compensation à la ‘victime’ Apporter compensation à la ‘victime’ Toujours informer des impacts possibles d’une intervention juridique (casier judiciaire, interdiction de contact, etc.) Toujours informer des impacts possibles d’une intervention juridique (casier judiciaire, interdiction de contact, etc.)

106 106 Secteur juridique: la maltraitance dans la loi Exemples de maltraitance selon le Code criminel: Exemples de maltraitance selon le Code criminel: Maltraitance physique = agression physique (sections 244 et 245,3). Maltraitance physique = agression physique (sections 244 et 245,3). Abus sexuel = agression sexuelle (sections 246,1 et 246,8). Abus sexuel = agression sexuelle (sections 246,1 et 246,8). Maltraitance psychologique = menaces, intimidation (sections et 381). Maltraitance psychologique = menaces, intimidation (sections et 381). Abus financier = vol perpétré par une personne ayant droit de procuration (sections 292 et 293). Abus financier = vol perpétré par une personne ayant droit de procuration (sections 292 et 293). Négligence = ne pas pourvoir adéquatement aux besoins d’une personne dont on a la charge (section 197). Négligence = ne pas pourvoir adéquatement aux besoins d’une personne dont on a la charge (section 197). Violence familiale: pas de lois spécifiques, mais une plainte peut être portée en se basant sur le Code criminel. Violence familiale: pas de lois spécifiques, mais une plainte peut être portée en se basant sur le Code criminel.

107 107 Secteur juridique: un éventail de recours possibles Prévention Prévention Information, éducation par rapport à la loi Information, éducation par rapport à la loi Planification des options juridiques Planification des options juridiques Mesures juridiques Mesures juridiques Médiation, conciliation Médiation, conciliation Charges criminelles, procès Charges criminelles, procès Ordonnance de paix (810) Ordonnance de paix (810) Injonction Injonction Mesures d’exception (urgence, crise, etc.) Mesures d’exception (urgence, crise, etc.) Loi P ( Loi pour la protection des personnes dont l’état mental présente un danger pour elles-mêmes ou pour autrui)‏ Loi P ( Loi pour la protection des personnes dont l’état mental présente un danger pour elles-mêmes ou pour autrui)‏ Ordonnance d’évaluation, ordonnance de traitement Ordonnance d’évaluation, ordonnance de traitement

108 108 À retenir… Les intervenants psychosociaux ont besoin de la collaboration de d’autres secteurs d’intervention. Leurs responsabilités sont de: Faire les évaluations et intervention qui relèvent de leur expertise; Faire les évaluations et intervention qui relèvent de leur expertise; Prendre conscience des limites de leur expertise; Prendre conscience des limites de leur expertise; Savoir quels acteurs peuvent pallier ces limites, selon leurs expertises respectives. Savoir quels acteurs peuvent pallier ces limites, selon leurs expertises respectives.

109 109 Ressources spécifiques pour contrer la maltraitance

110 110 Curateur Public du Québec ‑ (les intervenants devraient consulter le ‘pivot’ nommé pour le Curateur Public dans leur CSSS avant de contacter le CP)

111 111 Curateur Public du Québec Mission Veiller à la protection des citoyens inaptes par des mesures adaptées à leur état et à leur situation. Veiller à la protection des citoyens inaptes par des mesures adaptées à leur état et à leur situation. S’assurer que toute décision relative à leur personne ou à leurs biens est prise dans leur intérêt, le respect de leurs droits et la sauvegarde de leur autonomie. S’assurer que toute décision relative à leur personne ou à leurs biens est prise dans leur intérêt, le respect de leurs droits et la sauvegarde de leur autonomie.

112 112 Inaptitude L’inaptitude est évaluée sur le plan médical et social L’inaptitude est évaluée sur le plan médical et social Inaptitude aux biens, inaptitude à la personne; Inaptitude aux biens, inaptitude à la personne; Inaptitude partielle, inaptitude totale; Inaptitude partielle, inaptitude totale; Inaptitude temporaire, inaptitude permanente. Inaptitude temporaire, inaptitude permanente. Une personne est considérée apte jusqu’à ce qu’elle soit déclarée légalement inapte (par un juge). Une personne est considérée apte jusqu’à ce qu’elle soit déclarée légalement inapte (par un juge). Une personne a le droit de refuser une évaluation de son aptitude (sauf en cas de danger imminent pour elle-même ou autrui, ou sous ordonnance de la cour) Une personne a le droit de refuser une évaluation de son aptitude (sauf en cas de danger imminent pour elle-même ou autrui, ou sous ordonnance de la cour)

113 113 Ouverture d’un régime de protection Deux conditions nécessaires (Loi 145) – Constatation d’une inaptitude (incapacité à prendre soin de soi-même ou d’administrer ses biens) – Besoin de protection (besoin d’être légalement assisté ou représenté dans l’exercice de ses droits civils)

114 114 Mesures de protection Au privé: le représentant légal est un proche Au privé: le représentant légal est un proche Mandat d’inaptitude homologué Mandat d’inaptitude homologué Tutelle privée Tutelle privée Curatelle privée Curatelle privée Au public: Si aucun proche n’est disponible ou adéquat, le CP assure la représentation de la personne Au public: Si aucun proche n’est disponible ou adéquat, le CP assure la représentation de la personne Tutelle publique Tutelle publique Curatelle publique Curatelle publique

115 115 Curateur Public: Interventions possibles… Maltraitance: signalement possible au CP si… La personne bénéficie d’une mesure de protection (tutelle et curatelle privée ou publique; mandat homologué) La personne bénéficie d’une mesure de protection (tutelle et curatelle privée ou publique; mandat homologué)OU Une évaluation médicale et psychosociale constate l’inaptitude de la personne (le CP pourrait s’impliquer si des mesures provisoires sont nécessaires en attendant le jugement) Une évaluation médicale et psychosociale constate l’inaptitude de la personne (le CP pourrait s’impliquer si des mesures provisoires sont nécessaires en attendant le jugement)

116 116 Curateur Public: Interventions possibles Lorsqu’un signalement est retenu, le CP pourra intervenir rapidement (en collaboration avec les ressources appropriées) afin de s’assurer de la sécurité, du bien-être et du respect des droits d’une personne sous régime de protection ou en voie de l’être (inaptitude constatée par les évaluations)

117 117 «Audi Alteram Partem»: Le droit d’être entendu Toute forme de protection doit respecter le droit à l’autonomie et à l’indépendance, proportionnellement aux capacités de la personne vulnérable. (art. 257) Toute forme de protection doit respecter le droit à l’autonomie et à l’indépendance, proportionnellement aux capacités de la personne vulnérable. (art. 257) Le représentant légal devrait toujours consulter la personne représentée et favoriser le respect de ses choix dans la mesure de ses capacités. Le représentant légal devrait toujours consulter la personne représentée et favoriser le respect de ses choix dans la mesure de ses capacités.

118 118 Consentement aux soins selon la loi Selon la loi québécoise: Selon la loi québécoise: Une personne ne peut pas être soumise à des soins sans son consentement (même si ces soins sont nécessaires au maintien de sa vie), à moins d’un ordre de la cour; Une personne ne peut pas être soumise à des soins sans son consentement (même si ces soins sont nécessaires au maintien de sa vie), à moins d’un ordre de la cour; À moins d’une situation d’urgence, l’équipe médicale doit obtenir le consentement de la personne avant de prodiguer les soins. À moins d’une situation d’urgence, l’équipe médicale doit obtenir le consentement de la personne avant de prodiguer les soins.

119 119 Consentement aux soins selon la loi Peu importe le degré d’inaptitude (totale ou partielle), la personne conserve son droit fondamental de consentir ou de refuser des soins (examens, prélèvements, traitements et autres interventions, hébergement) Peu importe le degré d’inaptitude (totale ou partielle), la personne conserve son droit fondamental de consentir ou de refuser des soins (examens, prélèvements, traitements et autres interventions, hébergement) Distinction entre l’aptitude générale dans une sphère (biens, personne) et l’aptitude à consentir à un soin en particulier. Distinction entre l’aptitude générale dans une sphère (biens, personne) et l’aptitude à consentir à un soin en particulier. Même si une personne est inapte, sous régime de protection ou non, on doit évaluer sa capacité à consentir pour chacun des soins. Même si une personne est inapte, sous régime de protection ou non, on doit évaluer sa capacité à consentir pour chacun des soins.

120 120 Évaluation de la capacité de consentir à un soin Critères de la Nouvelle-Écosse Critères de la Nouvelle-Écosse Est-ce que la personne comprend: Est-ce que la personne comprend: sa maladie ou son état? sa maladie ou son état? la nature et le but du soin proposé? la nature et le but du soin proposé? les risques du soin proposé? les risques du soin proposé? les risques de refuser le soin proposé? les risques de refuser le soin proposé? La capacité actuelle de la personne à consentir est- elle affectée par sa maladie ou son état? La capacité actuelle de la personne à consentir est- elle affectée par sa maladie ou son état?

121 121 Refus catégorique d’une personne inapte à consentir Code civil (article 16) Code civil (article 16) « L'autorisation du tribunal est nécessaire (…) si le majeur inapte à consentir refuse catégoriquement de recevoir les soins, à moins qu'il ne s'agisse de soins d'hygiène ou d'un cas d'urgence » « L'autorisation du tribunal est nécessaire (…) si le majeur inapte à consentir refuse catégoriquement de recevoir les soins, à moins qu'il ne s'agisse de soins d'hygiène ou d'un cas d'urgence » Refus catégorique ( Kouri et Philips-Nootens, 2003) : Refus catégorique ( Kouri et Philips-Nootens, 2003) : ‘Non’ sans équivoque et ferme; ‘Non’ sans équivoque et ferme; Aucun doute quant au refus exprimé; Aucun doute quant au refus exprimé; N’est pas le résultat d’un réflexe biologique mais traduit un réel refus. N’est pas le résultat d’un réflexe biologique mais traduit un réel refus.

122 122 Cheminement du consentement aux soins (dans un contexte d’inaptitude) Adapté de Curateur public, 2009 PR = personne représentée RL = représentant légal Personne qui consent refuse ou PR refuse catégoriquement Sous régime de protection Personne inapte qui requiert des soins Apte à consentir selon critères Nouvelle-Écosse Inapte à consentir selon critères Nouvelle-Écosse Sous régime de protection Pas sous régime de protection Consulter le RL RL accepte et PR ne s’oppose pas RL refuse ou PR refuse catégoriquement Donner les soins NE PAS donner les soins OU Équipe traitante obtient une ordonnance de soins Consulter la personne qui donne le consentement substitué Personne qui consent accepte et PR ne s’oppose pas Donner les soins NE PAS donner les soins OU Équipe traitante obtient une ordonnance de soins PR accepte soins PR refuse soins Aviser le RL et NE PAS donner les soins Aviser le RL et donner les soins

123 123 Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse

124 124 Charte des droits et libertés de la personne du Québec ARTICLE 48 « Toute personne âgée ou toute personne handicapée a droit d’être protégée contre toute forme d’exploitation. Telle personne a aussi droit à la protection et à la sécurité que doivent lui apporter sa famille ou les personnes qui en tiennent lieu. »

125 125 Rôle de la Commission des droits Veiller au respect des principes énoncés dans la Charte des droits et libertés de la personne Veiller au respect des principes énoncés dans la Charte des droits et libertés de la personne Plan d’action du Ministère des Aînés (2010): Plan d’action du Ministère des Aînés (2010): mise en place d’une équipe spécialisée pour les dossiers d’exploitation des personnes âgées (article 48) mise en place d’une équipe spécialisée pour les dossiers d’exploitation des personnes âgées (article 48) Services gratuits Services gratuits

126 126 Exploitation La commission ne s’implique que dans les situations d’exploitation La commission ne s’implique que dans les situations d’exploitation « Profiter de l’état de vulnérabilité et de dépendance de la personne pour satisfaire ses propres intérêts et, en agissant ainsi, lui occasionner un tort » Toutes les situations de maltraitance ne sont pas des situations d’exploitation au sens de la Charte des droits Toutes les situations de maltraitance ne sont pas des situations d’exploitation au sens de la Charte des droits

127 127 Exploitation: éléments à documenter Vulnérabilité de la ‘victime’ âgée Vulnérabilité de la ‘victime’ âgée (dépendance physique, économique, psychologique, etc.) Mise à profit de la situation par une personne en position de force, de pouvoir Mise à profit de la situation par une personne en position de force, de pouvoir (avantage monétaire ou autre) Préjudice pour la ‘victime’ Préjudice pour la ‘victime’

128 128 Démarches de la Commission… Enquête Enquête Suite à une plainte ou à l’initiative de la commission Suite à une plainte ou à l’initiative de la commission Consentement de la ‘victime’ fortement recherché, mais non obligatoire (ex. inquiétudes pour d’autres victimes potentielles) Consentement de la ‘victime’ fortement recherché, mais non obligatoire (ex. inquiétudes pour d’autres victimes potentielles) Pouvoirs légaux élargis (Loi sur les commissions d’enquête) Pouvoirs légaux élargis (Loi sur les commissions d’enquête)

129 129 Interventions possibles Au besoin, requête au Tribunal pour des mesures d’urgence Au besoin, requête au Tribunal pour des mesures d’urgence Processus de médiation, entente à l’amiable Processus de médiation, entente à l’amiable Formulation de demandes formelles par la Commission Formulation de demandes formelles par la Commission Cesser un comportement Cesser un comportement Prévoir une compensation Prévoir une compensation Requête au tribunal par la Commission pour obtenir les mesures qu’elle juge adéquates Requête au tribunal par la Commission pour obtenir les mesures qu’elle juge adéquates

130 130 Ligne Aide Abus Aînés ( )

131 131 Ligne Info-Abus versus Ligne Aide Abus Aînés Le CSSS Cavendish opérait la ligne Info-Abus (intervenants bénévoles) depuis 1996 Le CSSS Cavendish opérait la ligne Info-Abus (intervenants bénévoles) depuis 1996 Avec le Plan d’action du Ministère des Aînés (2010), le CSSS Cavendish a obtenu les fonds pour remplacer cette ligne bénévole par une ligne professionnelle, la Ligne Aide Abus Aînés Avec le Plan d’action du Ministère des Aînés (2010), le CSSS Cavendish a obtenu les fonds pour remplacer cette ligne bénévole par une ligne professionnelle, la Ligne Aide Abus Aînés En opération depuis le 1 er octobre 2010 En opération depuis le 1 er octobre 2010

132 132 Services de la ligne Aide Abus Aînés… Service téléphonique provincial, gratuit et confidentiel Service téléphonique provincial, gratuit et confidentiel 7 jours par semaine, de 8h00 à 20h00 7 jours par semaine, de 8h00 à 20h00 Services par des professionnels Services par des professionnels Information, écoute, support Information, écoute, support Intervention ponctuelle (intervention de crise au besoin) Intervention ponctuelle (intervention de crise au besoin) Orientation/référence vers les ressources Orientation/référence vers les ressources Clientèle Clientèle Personnes aînées ou autres qui se préoccupent d’une situation de maltraitance possible Personnes aînées ou autres qui se préoccupent d’une situation de maltraitance possible

133 133 Services de la ligne Aide Abus Aînés Service de consultation professionnelle (intervenants impliqués dans des dossiers de maltraitance) Discussions cliniques et éthiques Discussions cliniques et éthiques Identification des éléments à évaluer Identification des éléments à évaluer Suggestion de pistes et de priorités d’intervention (à valider avec votre équipe) Suggestion de pistes et de priorités d’intervention (à valider avec votre équipe)

134 134 Liens avec le CSSS Cavendish Chaque appel de consultation professionnelle est discuté avec la superviseure clinique de la ligne Chaque appel de consultation professionnelle est discuté avec la superviseure clinique de la ligne Au besoin, les professionnels de la ligne peuvent se référer à l’équipe de consultation intersectorielle du CSSS Cavendish Au besoin, les professionnels de la ligne peuvent se référer à l’équipe de consultation intersectorielle du CSSS Cavendish

135 135 Intervenant social Curateur public Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse Avocate en droit civil Police communautaire Éthicien Psychiatre Gériatre (MD) Infirmière Avocat en droit criminel L ’équipe de consultation du CSSS Cavendish

136 136 Avantages d’une équipe de consultation intersectorielle Assure que toutes les pistes d’intervention ont été envisagées. Assure que toutes les pistes d’intervention ont été envisagées. Met à contribution les secteurs d’intervention pertinents (médical, juridique, social) Met à contribution les secteurs d’intervention pertinents (médical, juridique, social) Assure une meilleure compréhension des limites et responsabilités de l’intervenant par rapport aux droits du client. Assure une meilleure compréhension des limites et responsabilités de l’intervenant par rapport aux droits du client.

137 137 Que retenez-vous de cette présentation sur la maltraitance ?

138 138 Révision du contenu « Maltraitance »

139 139 Retour sur le contenu En révisant la présentation Power Point ainsi que le document des ‘points clés’: En révisant la présentation Power Point ainsi que le document des ‘points clés’: Y a-t-il des points qui ne sont pas clairs? Y a-t-il des points qui ne sont pas clairs? Y a-t-il des points ou des sections que je serais moins à l’aise de présenter? Y a-t-il des points ou des sections que je serais moins à l’aise de présenter?

140 140 Retour sur le contenu Quelques statistiques Quelques statistiques Cadre théorique Cadre théorique Définitions Définitions Pourquoi dépister la maltraitance? Pourquoi dépister la maltraitance? Facteurs de risque en contexte interculturel Facteurs de risque en contexte interculturel Outils de dépistage Outils de dépistage

141 141 Retour sur le contenu Principes d’intervention Principes d’intervention Choix d’intervention concertée Choix d’intervention concertée Ressources spécifiques Ressources spécifiques Curateur Public Curateur Public Commission des droits Commission des droits Ligne Aide Abus Aînés Ligne Aide Abus Aînés

142 142 Comment devenir formateur?

143 143 « Suffit-il d’écouter pour apprendre et de parler pour enseigner? » Michel Saint-Onge

144 144 Principes d’enseignement

145 145 Quelques principes de l’enseignement Planification du contenu et des exercices Planification du contenu et des exercices Organisation logistique Organisation logistique Importance de la préparation Importance de la préparation Révision du contenu Révision du contenu Planification de l’animation Planification de l’animation (Voir le Guide d’animation)

146 146 Défis de la formation des pairs

147 147 Défis de la formation des pairs Nous formons des collègues qui peuvent avoir autant (parfois plus) d’expérience que nous Nous formons des collègues qui peuvent avoir autant (parfois plus) d’expérience que nous Reconnaître et valoriser l’expertise dans le groupe Reconnaître et valoriser l’expertise dans le groupe Présenter la formation comme un moment d’échange et de partage des connaissances Présenter la formation comme un moment d’échange et de partage des connaissances

148 148 Défis de la formation des pairs Les participants sont des intervenants qui apportent des exemples concrets tirés de leur pratique Les participants sont des intervenants qui apportent des exemples concrets tirés de leur pratique Les exemples concrets permettent de mieux assimiler le contenu Les exemples concrets permettent de mieux assimiler le contenu Attention au jugement par les pairs: nous ne sommes pas le superviseur Attention au jugement par les pairs: nous ne sommes pas le superviseur Éviter la consultation clinique pour des dossiers spécifiques Éviter la consultation clinique pour des dossiers spécifiques

149 149 Défis de la formation des pairs Enjeux organisationnels Enjeux organisationnels Savoir lire entre les lignes et recadrer durant la formation: Savoir lire entre les lignes et recadrer durant la formation: ventilation de conflits interpersonnels; ventilation de conflits interpersonnels; ventilation d’insatisfactions par rapport au travail; ventilation d’insatisfactions par rapport au travail; transfert d’émotions diverses (sentiment de culpabilité ou d’impuissance face à ses interventions, etc.); transfert d’émotions diverses (sentiment de culpabilité ou d’impuissance face à ses interventions, etc.); critique de la structure ou des politiques de l’établissement, etc. critique de la structure ou des politiques de l’établissement, etc. Attentes (plus ou moins explicites) que le formateur devienne l’expert en maltraitance Attentes (plus ou moins explicites) que le formateur devienne l’expert en maltraitance

150 150 Habiletés d’animation

151 151 Habiletés d’animation Il faut transposer nos habiletés en tant qu’intervenant pour les mettre à profit du groupe en tant que formateur.

152 152 Habiletés d’animation Contrat de groupe Contrat de groupe Attentes des participants Attentes des participants Attentes du formateur (confidentialité, respect, etc.) Attentes du formateur (confidentialité, respect, etc.) Déroulement de la formation (pauses, questions, etc.) Déroulement de la formation (pauses, questions, etc.)

153 153 Habiletés d’animation Savoir écouter et observer le groupe Savoir écouter et observer le groupe Il faut savoir adresser les besoins et attentes du groupe Il faut savoir adresser les besoins et attentes du groupe S’adapter à la dynamique du groupe S’adapter à la dynamique du groupe Groupe qui participe peu, groupe très participatif, groupe social, etc. Groupe qui participe peu, groupe très participatif, groupe social, etc. Rester en contrôle de la formation Rester en contrôle de la formation attitude non verbale (se placer au centre, se lever, etc.); attitude non verbale (se placer au centre, se lever, etc.); savoir arrêter les échanges au besoin; savoir arrêter les échanges au besoin; garder le temps garder le temps

154 154 Habiletés d’animation Savoir répondre aux questions Savoir répondre aux questions « Ce n’est pas un aspect abordé dans cette formation » « Ce n’est pas un aspect abordé dans cette formation » « Nous aborderons cet aspect plus tard » « Nous aborderons cet aspect plus tard » « Je ne connais pas la réponse à cette question » (mais voici où vous pouvez probablement trouver la réponse…) « Je ne connais pas la réponse à cette question » (mais voici où vous pouvez probablement trouver la réponse…) Retourner la question au groupe Retourner la question au groupe Éviter les ‘réponses miracles’ Éviter les ‘réponses miracles’ (voir Guide d’animation)

155 155 Habiletés d’animation Savoir animer un exercice clinique Savoir animer un exercice clinique Bien choisir les exercices Bien choisir les exercices Contenu à illustrer Contenu à illustrer Temps disponible Temps disponible Niveau de confort personnel Niveau de confort personnel Donner des consignes claires et simples Donner des consignes claires et simples Qu’est-ce qu’ils doivent faire? De combien de temps disposent-ils? Qu’est-ce qu’ils doivent faire? De combien de temps disposent-ils? Animer les échanges en faisant les liens avec le contenu illustré (10% à retenir!) Animer les échanges en faisant les liens avec le contenu illustré (10% à retenir!) Les pistes de ‘réponse’ et les questions fournies le sont à titre d’exemple seulement: il faut suivre le groupe! Les pistes de ‘réponse’ et les questions fournies le sont à titre d’exemple seulement: il faut suivre le groupe! (Voir Guide d’animation)

156 156 À retenir pour vos formations futures… Préparez-vous adéquatement avant chaque formation Préparez-vous adéquatement avant chaque formation Gardez toujours en tête le 10-20% que vous voulez que les participants retiennent Gardez toujours en tête le 10-20% que vous voulez que les participants retiennent Visiter le site web de la Ligne Aide Abus Aînés Visiter le site web de la Ligne Aide Abus Aînés mises à jour mises à jour documents de support documents de support outils cliniques, etc. outils cliniques, etc. Faites-vous confiance! Faites-vous confiance!

157 157 Expérimentation de l’animation!

158 158 Expérimentation de l’animation Introduire votre formation Introduire votre formation Présentation des formateurs Présentation des formateurs Contenu qui sera présenté Contenu qui sera présenté Contrat de groupe Contrat de groupe Présentation du contenu et animation d’un exercice clinique Présentation du contenu et animation d’un exercice clinique Garder le temps! Garder le temps!

159 159 Préparation de l’expérimentation Révision du contenu et de l’exercice clinique proposé (incluant les points clé à transmettre) Révision du contenu et de l’exercice clinique proposé (incluant les points clé à transmettre) Partage des responsabilités entre les formateurs: Qui fait quoi? Qui est responsable du temps? Etc. Partage des responsabilités entre les formateurs: Qui fait quoi? Qui est responsable du temps? Etc. Précision du temps alloué à chacune des sections Précision du temps alloué à chacune des sections Planification de l’animation: questions à poser, ‘brainstorming’, etc. Planification de l’animation: questions à poser, ‘brainstorming’, etc.

160 160 Évaluation de la formation


Télécharger ppt "1 FORMER LES FORMATEURS Ligne Aide Abus Aînés CSSS Cavendish-CAU FORMATEUR:LIEU:DATE: (Mise à jour: 2012-09-13)"

Présentations similaires


Annonces Google