La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Annotations et métadonnées pour le Web sémantique Yannick Prié LIRIS – Université Lyon 1 Journée Web Sémantique et SHS Action spécifique WS – 7 mai 2003.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Annotations et métadonnées pour le Web sémantique Yannick Prié LIRIS – Université Lyon 1 Journée Web Sémantique et SHS Action spécifique WS – 7 mai 2003."— Transcription de la présentation:

1 Annotations et métadonnées pour le Web sémantique Yannick Prié LIRIS – Université Lyon 1 Journée Web Sémantique et SHS Action spécifique WS – 7 mai 2003 Laboratoire d’InfoRmatique en Image et Systèmes d’information FRE 2672 – CNRS/INSA-Lyon/Université Lyon 1/Université Lyon 2/Centrale Lyon

2 2 Annotations et métadonnées sur le web sémantique Une définition « information associée à une ressource du web, permettant d’en favoriser l’utilisation par un agent humain, du fait de son exploitation par un agent logiciel » Points importants Indépendance de la ressource à l’annotation Information structurée descriptive de la ressource Traitements plus ou moins évolués par le programme Utilisateur plus ou moins conscient de l’exploitation des métadonnées (de leur existence)

3 3 Exemples d’annotations Auteur : Y. Prié Date de création : Mots-clé : page perso, informatique, annotation Prénom : Yannick Nom : Prié Type : adresse « A actualiser » SG-03/01/03 « J’aime pas cette partie. » Yannick_Prié concerne Page personnelle type Chercheur connait Philippe_Laublet Page personnelle Humain sous-classe Tout (domaine recherche) concerne connait

4 4 Annotation ou métadonnée ? Des définitions plutôt vagues Métadonnée : « donnée sur une donnée » (différents niveau d’interprétation) Annotation : « note critique ou explicative accompagnant un texte », par extension, une quelconque marque de lecture portée sur un document (texte, image) S’il faut différencier Métadonnée plutôt attachée à un document, un service identifié en tant que tel, plutôt une pertinence a priori et saisie suivant un schéma Annotation plutôt située au sein de cette ressource plutôt écrite au cours d’un processus d’annotation/lecture

5 5 Exemples d’utilisations Annoter : décrire des ressources à partir d’ontologies pour rechercher de l’information (annotation = index de fait) composer des documents à partir de ressources Exemples construction, transformation de requêtes à base d’ontologies construction automatique d’index, tables des matières, cartes de navigation… classification de documents adaptation de documents : consultation d’annotations, aides à la navigation construction de documents : cours à la carte, réponses à des questions, résumé automatiques, nouveaux services...

6 6 Principes « officiels » (d’après

7 7 Vocabulaire de l’annotation Ancre de l’annotation Document Fragment Valeur de l’annotation Un peu structuré ex. attribut auteur, valeur « V. Hugot » Fortement structuré ex. Auteur = Victor_Hugo Connaissances extérieures = contraintes Un peu structurées Dublin Core : définition de 15 champs de description documentaire Fortement structurées ex. Ontologies formelles  Auteur sorte_de Etre_humain  Victor_Hugo enfant_du 19ème_siècle

8 8 Systèmes à base d’annotation Fonctionnalités création, modification des annotations (evt. des schémas d’annotations, des ressources) stockage des annotations : avec les ressources, en dehors utilisation des annotations : calcul, présentation Dimensions d’analyse types de ressources concernées, possibilité de fragmenter automatisation plus ou moins marquée de la mise en place des annotations structuration plus ou moins forte du « schéma d’annotation », des tâches soutenues (ou sous-tendues), et utilisation plus ou moins « intelligente » par les agents logiciels...

9 9 Systèmes à base d’annotations sur le web Web contraintes réseau : charge langages, protocoles informations réparties variabilité, contrôle simplement local multiples utilisateurs...aussi bien pour les méta-données que pour les ressources Des questions informatiques... avec des conséquences pratiques collecte, localisation de l’usage des annotations, modification de ressource, contrôles d’accès, etc.

10 10 Quelques systèmes du WS Les ancêtres : SHOE, WebKBSHOEWebKB L’outil du W3C : annotea (+ protocole)annotea RDFWeb : foaf, co-depiction RDFWeb Outils pour annoter une page web tout en l’écrivant : ontomat, smoreontomat Outils pour l’évaluation de ressources : MedCertain, EARL (Evaluation And Report Language)...

11 11 Où en est-on ? Aujourd’hui RDF largement utilisé, joue son rôle peu d’inférences « natives » (manque de langages ?) XML pour fragmenter différents types de stockages, toujours plus ou moins des serveurs dédiés Mais pas de système diffusé et utilisé à grande échelle Prototypes de recherche Trop ambitieux ? D’autres communautés que celle du WS se sont intéressées à ces questions, et ont des choses à dire

12 12 Communautés gestion de connaissances et de documentation Gestion des connaissances, documentation et bibliothèques l’indexation, automatique ou non, ce n’est pas nouveau annuaires, moteurs, etc. la normalisation de descripteurs non plus thésaurus schémas de données  DTD, XML-Schema

13 13 Communauté annotation Problématique de la lecture active  lire en écrivant lecture-appropriation / exploration/ assimilation / d'inspiration (Bellenger 78) Etudes des différents types d’annotations papier, de leur utilisations (cf. Marshall, Virbel) : l’annotation peut être considérée à de nombreux niveaux est rarement une fin en soi ressort de l’écriture s’intègre dans une activité productrice de sens, et souvent de documents Définition d’outils de lecture-écriture de documents numériques

14 14 Autre communautés CSCW – travail collaboratif Web adaptatif Echanges documentaires P2P... Depuis 1994, des systèmes d’annotation sur le web ! problématiques techniques problématiques d’usages nombreux systèmes : Thirdvoice, Hypernews, Critlink, Yawas, Nestor... nombreuses formes : postits, threads de discussion (conversations), liens, tours guidés, index, notes, marques d’approbation, objets quelconques mais toujours pas d’usage généralisé !

15 15 En bref, ne pas tout réinventer Existent déjà des architectures et modèles de systèmes à base d’annotation des architectures, modèles, et méthodes de conception de systèmes de gestion des connaissances à base de thésaurus ou ontologie des outils d’extraction de connaissances (schémas ou instances) à partir de textes des outils d’échanges de descriptions de contenus des « leçons apprises » Autant profiter de toutes ces expériences

16 16 Du coup, deux questions Qu’apporte le web sémantique ? une possibilité d’intégration des langages de description et des protocoles l’échelle du web comme test (impitoyable) Quelles conditions pour un démarrage de système d’annotation à base d’ontologie ? communauté + ontologie valide système complet vrai service facilité d’utilisation bénéfice immédiat Approche KAON suite vs Annotea ?

17 17 Directions de recherche Usage actuel des outils à base d’annotations qu’est ce qui fonctionne, et pourquoi ? Interfaces d’écriture et de visualisation coût de la trace vs bénéfice Droit, cycle de vie et annotations responsabilité, maîtrise d’usage, validité Nécessité d’une implication des chercheurs de SHS pour s’approprier la problématique pour apporter leurs résultats pour analyser les changements

18 18 Discussion : annoter Mise en place d’annotations Automatique dépend des genres documentaires Semi-automatique méthodes statistiques pour proposer des méta-données Manuelle maîtriser l’ontologie et ses conséquences (inférences) pour pouvoir annoter  qui est l’expert ? (l’homme de la rue, le spécialiste, l’informaticien)  qui voit les méta-données et les ontologies ? (des annotations au portail)

19 19 Discussion : annoter Sur la sémantique du lien d’annotation Annoter une ressource, décrire le monde, programmer une utilisation ? Sur la notion d’auto-indexation annotations a posteriori sur les ressources vs conception de page / intégration de méta-données est-on expert de la description de ses documents ? L’ontologie dirige ? annoter en utilisant une ontologie annoter en construisant/étendant annoter d’abord, formaliser ensuite SMORE vs OntoMat

20 20 Discussion : document Evolution des structures documentaires Un monde XML Description de document XML DTD / schéma XML figement / normalisation de méta-données Méta-données XML RDF extension document pour certains usages Où est la structure du document ? Où s’arrête le document ?

21 21 Discussion : autres Annotation de ressources par l’usage Traces d’utilisation sur le web pour la réutilisation des ressources MUSETTE : Modéliser les USages Et les Tâches pour Tracer l’Expérience Documents multimédias et annotation annoter de l’audiovisuel sur le web ? Web sémantique et P2P Edutella / SWAP (Semantic Web and Peer to peer)

22 22 Deux visions extrêmes du web et des annotations sur le web Le web comme fouillis ingérable auquel les machines doivent nous aider à accéder Annotations comme structuration formelle (meilleure structuration des modèles pour exprimer des connaissances utilisables automatiquement par des agents logiciels). ou bien le web comme espace documentaire (ultime), naturellement bruité, seulement un peu hypertexte car fondé sur la lecture Annotations comme moyen de passage à un véritable hypertexte : écriture (meilleure sensibilité des modèles aux usages de la lecture active, du repérage communautaire, etc.).

23 23 Pour conclure Web sémantique ? la différence entre une application du WS et une en dehors peut simplement provenir de la façon dont elle est présentée (pourvu que les standards soient utilisés) Annotations – métadonnées ? vu d’un point de vue technique, l’annotation est un mécanisme pouvant exprimer beaucoup d’applications de gestion de BD et de documents, du formel et de l’informel Web vs web sémantique / annotations informelles vs formelles / annotation vs annotations sémantiques différence graduelle et discrète différentes acceptions de « sémantique » formalisme à divers degrés, sémantique à divers degrés De toute façon, du formel et de l’informel, et la grande question de l’interprétation par l’utilisateur

24 24 Plus de détails Chapitre Annotations et métadonnées dans le rapport de l’Action spécifique (juin 2003)

25 25 Annexes

26 26 Protocoles / langages pour les annotations sur le WS HTTP transmission HTML / XML données, feuilles de style XPATH identification de fragments RDF expression et échange des métadonnées DAML+OIL, OWL ontologies formelles... [ retour ]retour

27 27 Schéma annotea de base

28 28 Annotation en RDF Ralph This is great

29 29 Amaya

30 30 Extension répondre à une annotation

31 31 Amaya : réponses [ retour ]retour

32 32 Ontomat Implantation de CREAM pour création / annotation de pages web Navigateur HTML Navigateur Ontologie Instances DAML+OIL sur fragments

33 33 Ontomat

34 34 Ontomat [ retour ]retour

35 35 SHOE Simple HTML Ontology Extensions Eléments supplémentaires pour décrire dans des pages web des ontologies des annotations des inférences Ontologies SHOE classification relations typées inférences (sans négation) liens entre ontologies : extension, versions Une ontologie de base

36 36 SHOE Modèle d’annotations SHOE entités instances de concepts relations entre entités notion de claim assertions locales à la page Applications SHOE Interface graphique d’annotation Robot pour récupèrer les assertions, et les stocker dans une base Requêtes à cette base Interface graphique de construction de requêtes. Remarque : SHOE plus ou moins arrêté [ retour ]retour

37 37 WebKB (Martin / Eklund) Web Knowledge Base – Basé sur les graphes conceptuels Sowa Treillis concepts relations Instances graphes conceptuels Inférences recherche de graphe [Go]- (Agnt)->[Person: John] (Dest)->[City: Boston] (Inst)->[Bus].

38 38 WebKB Ontologie générale construite à partir de Wordnet. Annotation de ressources web Dans les pages en RDF Sur un serveur Requêtes sur le serveur Recherche d’information Interface très complexe Utilisé ? [ retour ]retour

39 39 RDFweb Schémas RDFS / descriptions RDF Robots  serveur / base de données Applications FOAF (Friend of a Friend) Description de personne (propriétés DAML) + propriété SeeAlso vers d’autres personnes Recherche de personnes, de liens entre personnes, etc. Co-Depiction project foaf:depiction possibilité d’annotation de fragments d’images SVG [ retour ]retour

40 40 Des êtres humains partout ! (d’après


Télécharger ppt "Annotations et métadonnées pour le Web sémantique Yannick Prié LIRIS – Université Lyon 1 Journée Web Sémantique et SHS Action spécifique WS – 7 mai 2003."

Présentations similaires


Annonces Google