La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Guide méthodologique pour la rédaction d’un dossier scientifique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Guide méthodologique pour la rédaction d’un dossier scientifique."— Transcription de la présentation:

1 Guide méthodologique pour la rédaction d’un dossier scientifique

2 1. Quelques conseils avant la rédaction 1.1. Listes de petits conseils pratiques et erreurs à éviter > Objectif: Apprendre à rédiger un document scientifique Eviter les longues phrases complexes, les formules creuses, les fioritures et les annexes inutiles Ne pas surcharger le texte avec de longues citations Pas d’état d’âme ou de jugements de valeur L’information de type scientifique ne privilégie pas l’esthétisme mais la fonctionnalité ! > Il s’agit d’un travail de conception et non une simple compilation > Mettre des transitions entre les différentes parties du document. Ces parties doivent s’enchaîner de manière naturelle pour le lecteur doit être clair, précis et concis

3 > Toutes les affirmations doivent être soigneusement justifiées par une ou plusieurs source(s) Dans le texte: Nom(s) du ou des auteur(s) (année de publication), exemples: « Beauvois (1984) pense que la norme d’internalité… » « Une première recherche (Le Poultier, 1986) réalisée auprès de … » « Quand les variables caractérisent l’individu à évaluer sous-tendent l’intervention de la norme (Le Poultier & Beauvois, 1986; Le Poultier & Dubois, 1991), les processus normatifs influencent massivement l’évaluation. » Les sources utilisées doivent apparaître à la fin du document dans la rubrique bibliographie Eviter donc de reprendre des formules toutes faites prises de la bibliographie sans en avoir cerner/compris tous les fondements Le plagiat est strictement interdit !! > Attention, tout ce qui a été écrit doit pouvoir être expliqué par l’auteur 1. Quelques conseils avant la rédaction 1.1. Listes de petits conseils pratiques et erreurs à éviter

4 Le dictionnaire existe vraiment!!! Pas de langage SMS ! Faites également relire votre document par une tierce personne > Veiller à la concordance des temps au sein du mémoire > Attention à l’ortograffe ! 1. Quelques conseils avant la rédaction 1.1. Listes de petits conseils pratiques et erreurs à éviter > Tout schéma/figure doit être accompagné d’une légende avec référence Cette légende doit être suffisamment claire pour que chaque tableau/figure puisse être compréhensible sans avoir recours au texte de l'article Chaque colonne et ligne pour les tableaux, ou axes pour les figures, doivent avoir un titre accompagné de l'unité utilisée Chaque symbole utilisé doit être décrit

5 > « je », « nous », « on » ? Il faut que le mémoire soit le plus impersonnel possible Eviter le «je», le «nous» et le «on»! Le «nous» est acceptable si utilisé avec modération pour "alléger" un paragraphe > Il est conseillé de chercher le véritable sujet du verbe et d’y recourir Exemple : « Nous avons fixé la vitesse de course à 12 km/h... » « La vitesse de course a été fixée à 12 km/h... » 1. Quelques conseils avant la rédaction 1.1. Listes de petits conseils pratiques et erreurs à éviter > Abréviations; règles générales : Une abréviation qui ne se compose que des premières lettres du mot se termine par un point :référence = réf. Une abréviation qui se termine par la dernière lettre du mot ne comporte pas ce point final :boulevard = bd L’abréviation des groupes de mots ne comporte pas de point final : s’il vous plaît :SVP ou svp

6 Une fois le sujet choisi, il faut être capable de le préciser en formulant UNE UNIQUE QUESTION CENTRALE résumant toute la problématique du travail ! Il faut être précis: éviter les sujets vagues 1. Quelques conseils avant la rédaction 1.2. Détermination de la problématique Le choix du sujet est la première étape fondamentale Il doit être en rapport soit avec les problématiques abordées en cours: - plasticité cérébrale, - perception, - mouvement, - espace d’action, - attention, - conscience de soi > en lien avec le multimédia soit avec une thématique de votre choix qui reste en rapport avec le multimédia PAS DE DOSSIER SUR LA THÉMATIQUE DE L’ADDICTION !!

7 1. Quelques conseils avant la rédaction 1.3. Recherche de la documentation Tâche importante mais assez difficile:  Tentation de rassembler un trop grand nombre d’informations  Risque: ne plus maîtriser cette masse documentaire ! Il ne vous est pas demandé de compiler tous les articles existant sur le sujet, mais d’opérer des choix et de définir des domaines précis de recherche

8 1. Quelques conseils avant la rédaction 1.3. Recherche de la documentation Il faut tout d’abord rassembler une bibliographie préliminaire Il est préférable d’aller du général au particulier: - le plus général : ouvrages, traités, manuels, certains périodiques - le plus spécialisé : les revues, articles qui concernent votre sujet - les banques de données - Internet L’objectif de cette étape est la rédaction de fiches bibliographiques (auteurs, résumé de l’article, mots clés,...) et de faire des fichiers par thème avec les différentes références

9 2. Rédaction du document 2.1. Le plan = squelette du mémoire permet de s’assurer: que les principaux points à développer ne seront pas oubliés et que l’enchaînement des idées suivra une logique claire et structurée facilite la rédaction du document Un plan est amené à être souvent révisé: il est le fil rouge qui guide la rédaction mais en aucun cas il ne doit être rigide. Critères permettant de déterminer un "bon plan" : - équilibré : chacune des grandes parties doit comporter un nombre équivalent de pages. si, par exemple, l'une d'elle est manifestement plus courte que les autres il faut songer soit à la développer (vous n'avez pas tout dit ou vous avez été trop synthétique) soit à l'intégrer en tant que sous-partie dans une autre partie (vous avez surestimé son importance). - lisible : dans le cadre de ce dossier, limitez vous à trois niveaux de profondeur

10 Un document scientifique se compose, le plus souvent, de 6-7 parties ou chapitres distincts : 1)Résumé et mots clés 2)Introduction 3)Méthode 4)Résultats 5)Conclusion/ Discussion 6)Bibliographie 7)Annexes TABLE DES MATIERES INTRODUCTION QU'EST-CE QUE CONNAITRE UN MOT ? 1.Hypothèse de recherche : deux niveaux de connaissance. 2. Enquête auprès des élèves Présentation des travaux Résultats Rédaction du document 2.1. Le plan = squelette du mémoire Exemple :

11 2. Rédaction du document 2.2. Les parties du document RÉSUMÉ (250 mots, espace compris) - Mots clés (3 à 5) INTRODUCTION L’introduction sert à justifier le choix du sujet, à préciser la problématique, à argumenter et développer vos idées Commencez par un préambule qui amène le sujet et le replace dans son contexte général - s’appuyer sur quelques documents de référence, - indiquer les principaux résultats et/ou modèles explicatifs déjà énoncés dans ce domaine, - faire le point sur l’avancement des recherches dans le domaine Elle se structure en entonnoir : elle doit guider progressivement le lecteur vers le fond du sujet (il faut débuter en des termes assez généraux pour petit à petit cerner le sujet de façon de plus en plus détaillée) Ne pas oublier de donner la définition des concepts utilisés (comme la mémoire, le multimédia…)

12 2. Rédaction du document 2.2. Les parties du document CONCLUSION/DISCUSSION L’introduction doit être structurée!! Attachez un grand soin à l’intitulé de chaque subdivision. À chaque paragraphe correspond une idée nouvelle que vous développez dans ce paragraphe. Rejetez en annexe les documents auxquels vous tenez mais qui risquent de rompre le fil de la lecture. C’est la partie la plus délicate, à soigner particulièrement. Elle se structure en forme d’entonnoir inversé!! Vous partez du particulier avec le rappel de la problématique, au général en finissant par des ouvertures ou voies futures de recherche (ouvrir le débat sur une question plus large)

13 BIBLIOGRAPHIE (normes APA) 2. Rédaction du document 2.2. Les parties du document 1.Un ouvrage : Nom de(s) l’auteur(s), Initiale(s) du prénom (année de publication). Titre. Lieu de publication: éditeur. Exemple : Brown, T. A. (2006). Confirmatory factor analysis for applied research. New York: Guilford press. Bergman, L. R., Magnusson, D., & El-Khouri, B. (2003). Studying individual development in an interindividual context: A person-oriented approach. Mahwah, NJ: LEA. Pour avoir les données bibliographiques précises d’un ouvrage, il convient de se reporter à la page de garde et non à la couverture qui donne des indications incomplètes

14 3. Un article Nom, initiale du prénom de l’auteur ou des auteurs (année de publication).Titre. Revue, n°, première page - dernière page de l’article Exemple: Le Her, M. (1992). Imagerie mentale et apprentissage en golf. STAPS, 29, Magill, R.A. et Hall, K.G. (1990). A review of the contextual interference effect in motor skil acquisition. Human Movement Science, 9, Rédaction du document 2.2. Les parties du document 2. Un chapitre d’ouvrage : Nom de(s) auteur(s), Initiale du prénom (année de publication). Titre de l’article. In titre de l’ouvrage (coordonné par ou edited by Initiale du prénom Nom), pp première page- dernière page., Lieu d’édition: éditeur. Exemple: Dermitzaki, I., & Efklides, A. (2001). Age and gender differences on students’ evaluations regarding the self and task-related experiences inmathematics. In Motivation in learning contexts: Theoretical advances and methodological implications (S. Volet, & S. Jarvela, Eds.) pp Amsterdam: Elsevier.

15 Les références sont présentées par ordre alphabétique en fonction du nom de famille du premier auteur (et, pour un auteur, par ordre chronologique des dates de parution). 4. Sitographie : Adresse complète du site et « de quoi il s’agit » Exemple: (notions physiologiques de base en rapport avec le football). 2. Rédaction du document 2.2. Les parties du document Dermitzaki, I., & Efklides, A. (2001). Age and gender differences on students’ evaluations regarding the self and task- related experiences inmathematics. In Motivation in learning contexts: Theoretical advances and methodological implications (S. Volet, & S. Jarvela, Eds.) pp Amsterdam: Elsevier. Le Her, M. (1992). Imagerie mentale et apprentissage en golf. STAPS, 29, Magill, R.A. et Hall, K.G. (1990). A review of the contextual interference effect in motor skil acquisition. Human Movement Science, 9, Bergman, L. R., Magnusson, D., & El-Khouri, B. (2003). Studying individual development in an interindividual context: A person-oriented approach. Mahwah, NJ: LEA. Brown, T. A. (2006). Confirmatory factor analysis for applied research. New York: Guilford press. ANNEXE(S)

16 3. Présentation du document La couverture Doivent figurer sur la couverture : - le titre (éventuellement le sous-titre): Il doit être choisi et formulé avec soin, i.e. bref, nominal, il reflète le contenu du mémoire, sa problématique, ses orientations. Le sous- titre sert souvent à préciser une orientation particulière. - Nom et prénom de l’auteur - Le nom de l’option (ou le nom du diplôme préparé) - Année universitaire en cours Règles de présentation générale Afin d’assurer une bonne impression il est recommandé de : -justifier le texte -choisir un caractère de bonne lisibilité (exemple garamond) d'une taille suffisante : 11 à 12 points en moyenne -taper le texte avec un interligne simple ; il peut être agrandi -laisser une marge de 2,5 cm à gauche et à droite, 1,5 cm minimum en haut, 2 cm minimum en bas -utiliser deux polices de caractère différentes : une pour les titres l’autrepour le corps du texte (comme dans ce document).


Télécharger ppt "Guide méthodologique pour la rédaction d’un dossier scientifique."

Présentations similaires


Annonces Google