La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

22 Avril 2005RABAT MAROCYves Gariépy Pharmacien Suivi thérapeutique et soins pharmaceutiques à l’officine Particularités et nouveautés du système Québécois.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "22 Avril 2005RABAT MAROCYves Gariépy Pharmacien Suivi thérapeutique et soins pharmaceutiques à l’officine Particularités et nouveautés du système Québécois."— Transcription de la présentation:

1 22 Avril 2005RABAT MAROCYves Gariépy Pharmacien Suivi thérapeutique et soins pharmaceutiques à l’officine Particularités et nouveautés du système Québécois

2 22 Avril 2005RABAT MAROCYves Gariépy Pharmacien Suivi thérapeutique et soins pharmaceutiques à l’officine Merci monsieur le président Merci à monsieur le commissaire du congrès

3 22 Avril 2005RABAT MAROCYves Gariépy Pharmacien Particularités et nouveautés du système Québécois Méconnaissance de votre quotidien professionnel même si votre coll è gue Meiouet m ’ a bien renseign é sur l ’ environnement l é gal.

4 22 Avril 2005RABAT MAROCYves Gariépy Pharmacien 4 Le suivi thérapeutique un besoin sous estimé et non comblé « Le suivi est probablement la fonction la plus sous estimée du domaine de la pharmacie » Gariépy et al.CPhA « Pour le patient ambulatoire, un suivi (follow-up) sous optimal cause 70.1% de la morbidité reliée aux médicaments et pouvant être évitée » (PDRM en anglais) Hepler Malta

5 22 Avril 2005RABAT MAROCYves Gariépy Pharmacien 5 Le suivi thérapeutique un besoin sous estimé et non comblé Fonction négligée par le médecin, le pharmacien et l’infirmière Une activité réservée * de par nos lois, mais aussi partageable entre les médecins, les pharmaciens et les infirmières depuis 2002

6 22 Avril 2005RABAT MAROCYves Gariépy Pharmacien 6 Système professionnel Québécois. En 1973, le Code des professions à remplacé bon nombre des dispositions de la Loi médicale, de la Loi sur la pharmacie, de la loi des infirmières, etc… En 2002, le code a été mis à jour pour supporter une volonté gouvernementale d’exercice interdisciplinaire en santé

7 22 Avril 2005RABAT MAROCYves Gariépy Pharmacien 7 Les commissions d’enquête Hall (1964) et Castonguay Nepveu (1968) traitent surtout du médicament, mais très peu des services pharmaceutiques Organisation des soins de santé au Québec: la pharmacie

8 22 Avril 2005RABAT MAROCYves Gariépy Pharmacien 8 Les pharmaciens s’infiltrent dans les hôpitaux en 1960, mettent des notes aux dossiers en 1970, deviennent membres des Conseils des Médecins, Dentistes et Pharmaciens en 1981 et sont constitués en départements cliniques en 1991 Organisation des soins de santé au Québec: la pharmacie

9 22 Avril 2005RABAT MAROCYves Gariépy Pharmacien 9 Jusqu’à ce jour, les pharmaciens du secteur privé sont des fournisseurs indépendants de biens et services dont 50 % des revenus proviennent de fonds publics, surtout depuis 1971 Organisation des soins de santé au Québec: la pharmacie

10 22 Avril 2005RABAT MAROCYves Gariépy Pharmacien 10 Pour une grande majorité, ils ne font pas formellement partie d’une structure locale, régionale ou provinciale mandatée pour fournir des services pharmaceutiques de manière intégrée aux activités des autres fournisseurs de soins de santé. Organisation des soins de santé au Québec: le réseau sanitaire

11 22 Avril 2005RABAT MAROCYves Gariépy Pharmacien 11 L’article proposé par le projet de loi 83 crée les comités régionaux sur les services pharmaceutiques. L’état vient de reconnaître le principe que le médicament est indissociable du service pharmaceutique découlant de l’expertise particulière du pharmacien. Le comité regroupe les pharmaciens cliniciens du réseau public et privé. C’est une première. Organisation des soins de santé au Québec: le réseau sanitaire

12 22 Avril 2005RABAT MAROCYves Gariépy Pharmacien 12 L’interdisciplinarité En 2002, le Code des professions a été mis à jour pour supporter une volonté gouvernementale d’exercice interdisciplinaire en santé Douze lois professionnelles ont été modifiées en même temps, notamment la loi m é dicale et la loi sur la pharmacie

13 22 Avril 2005RABAT MAROCYves Gariépy Pharmacien 13 L’ordonnance L’ordonnance, une autorisation de fournir un médicament, pas une obligation (1974) L’ordonnance collective* Sur ordonnance, initier ou ajuster la thérapie médicamenteuse * Analyses de laboratoire aux seules fins de suivi * * Article 17 (2002) et règlement MD (2005) annexés (#1 et #2)

14 22 Avril 2005RABAT MAROCYves Gariépy Pharmacien 14 La substitution La substitution générique ou thérapeutique, c’est à l’initiative des pharmaciens et des médecins et non pas mandaté par le gouvernement du Québec. Ce sont les deux professionnels qui jugent la pertinence et l’interchangeabilité entre les produits. *Articles 21 et 17 de la loi sur la pharmacie

15 22 Avril 2005RABAT MAROCYves Gariépy Pharmacien 15 La continuité des soins d’un professionnel à l’autre Le médecin est responsable aussi longtemps qu’un autre médecin n’a pas pris le patient en charge. (a Décret ) Pour le pharmacien, aucune disposition semblable n’existe dans son code de déontologie

16 22 Avril 2005RABAT MAROCYves Gariépy Pharmacien 16 La rémunération des services des pharmaciens au Québec En 1971, remplacement de la marge bénéficiaire par un taux fixe par médicament indépendant du co û t du produit 5 € en 2003 En 1971, rémunération pour refuser de remplir une ordonnance jugée non appropriée 5€ en 2003

17 22 Avril 2005RABAT MAROCYves Gariépy Pharmacien 17 La rémunération des services des pharmaciens au Québec En 1978, rémunération de l’opinion pharmaceutique pour recommander par écrit au prescripteur une cessation ou modification de traitement 12€ en 2003

18 22 Avril 2005RABAT MAROCYves Gariépy Pharmacien 18 Passer à l’action Mon collègue Letourneau de Montréal décrivait en 1984 le pharmacien qui n’était pas interventionniste comme étant… « le témoin dispendieux d’erreurs et d’imprécisions » Quelques statistiques de 2003

19 22 Avril 2005RABAT MAROCYves Gariépy Pharmacien 19 Une contribution plus intégrée Laisser derrière nous les débats de sémantique autour de la pharmacie clinique et des soins pharmaceutiques. (bénéfice individuel) Expertise canalisée dans un véritable système intégré d’utilisation optimale des médicaments au bénéfice de toute la société (medication-use system selon Hepler)

20 22 Avril 2005RABAT MAROCYves Gariépy Pharmacien 20 Nos faiblesses Une rémunération fixe de nos services, non modulée en fonction de la complexité de la tâche Des dossiers incomplets Une faible fréquence des interventions des pharmaciens ou de la documentation de celles-ci

21 22 Avril 2005RABAT MAROCYves Gariépy Pharmacien 21 La documentation des interventions, un maillon faible de nos dossiers En consultant le dossier d’un patient dans l’ordinateur d’un pharmacien, on peut savoir ce qu’il a donné au patient mais on peut rarement y déceler ce qu’il a fait pour le patient. En consultant les banques de données québécoises, un chercheur ferait le même constat.

22 22 Avril 2005RABAT MAROCYves Gariépy Pharmacien 22 Un exemple d’interdisciplinarité Le Protocole d’anticoagulothérapie proposé conjointement par le Collège des médecins et l’Ordre des pharmaciens constitue un défi pour la modernisation des outils de documentation, notamment en matière de rétroaction bidirectionnelle. résumé en annexe 3

23 22 Avril 2005RABAT MAROCYves Gariépy Pharmacien 23 Un exemple d’interdisciplinarité Les médecins et les pharmaciens se sont entendus sur un protocole dont l’usage est volontaire et vise à faire un meilleur suivi que celui qui est tributaire d’une accessibilité limitée aux services des médecins québécois. Les autres groupes de patients visés sont les diabétiques et les asthmatiques

24 22 Avril 2005RABAT MAROCYves Gariépy Pharmacien 24 Autorisation d’amorcer et de modifier les traitements pharmaceutiques Autorisation de rédiger des ordonnances Gariépy Y, Poston J, Willems D Association des pharmaciens du Canada. Ottawa 2000 Pharmaceutical care issues in the older patient Charles D. Hepler The University of Florida ESCP Second Spring Conference on Clinical Pharmacy Malta 2001 Lectures pertinentes

25 22 Avril 2005RABAT MAROCYves Gariépy Pharmacien 25 Règlement sur les normes relatives aux ordonnances faites par un médecin, Loi médicale (M-9) en vigueur 24 mars 2005 Annexé Article 17 de la Loi sur la pharmacie (P-10) définissant l’exercice Article 1 j de la Loi sur la pharmacie et article 39.3 du Code des professions définissant l’ordonnance 2002Annexés Clinical Pharmacy, Pharmaceutical Care, and the Quality of Drug Therapy by Charles D. Hepler Pharmacotherapy November 2004 Lectures pertinentes

26 22 Avril 2005RABAT MAROCYves Gariépy Pharmacien 26 Guide des modalités d’émission et d'exécution des ordonnances en pratique privée 1996 Guide d'interprétation des nouvelles dispositions de la Loi sur la pharmacie et du Code des profession Lignes directrices sur l'anticoagulothérapie en milieu ambulatoire Statistiques Opinions et Refus Tableaux 5.15 et 5.16 de 2003 https://www5.ramq.gouv.qc.ca/IST/CD/CDF_DifsnInfoStats/CDF1_Difsn InfoStats_iut/DifsnInfoStats.aspx?ETAPE_COUR=2&IdPatronRapp= 17&Annee=2003&Per=0&LANGUE=fr-CA Lois et règlements du Québec Sites web


Télécharger ppt "22 Avril 2005RABAT MAROCYves Gariépy Pharmacien Suivi thérapeutique et soins pharmaceutiques à l’officine Particularités et nouveautés du système Québécois."

Présentations similaires


Annonces Google