La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les produits Financiers Christian BITO Wealth Management.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les produits Financiers Christian BITO Wealth Management."— Transcription de la présentation:

1 Les produits Financiers Christian BITO Wealth Management

2 Wealth Management FING31420 Christian Bito Préalable: Les mesures de performance A. La rentabilité Si un dividende est versé pendant la période (ou coupon)

3 Wealth Management FING31420 Christian Bito Si l’on suppose que le dividende est réinvesti à chaque période, il faut ajuster le prix  Exemple : % +9,09 % +15%

4 Wealth Management FING31420 Christian Bito En fait : = 120 = 125,45 perf. totale dividende réinvesti 25,45 % On ajuste les séries des coefficients

5 Wealth Management FING31420 Christian Bito B. Le risque Mesuré par la volatilité, si l’on suppose que les rentabilités suivent une loi normale Attention : n-1 pour éviter les biais normalement 35 observations

6 Wealth Management FING31420 Christian Bito Exemple : E ( R) = 15 = 5 % Dans 95 % des cas, la performance sera comprise entre 15 % +/- 1,96 (5%) Soit entre + 24,8 % et 5,2 %

7 Wealth Management FING31420 Christian Bito De la on définit :  Le ratio de Sharpe r taux sans risque

8 Wealth Management FING31420 Christian Bito La VAR ou « value at risk » Mesure la perte maximale statistique dans un intervalle de confiance (95 ou 99 %), sur une courte période. Dans l’exemple précédent, sur 7 jours à 99% = -2,60 x x 7 = - 4,78 % Attention, la variance est proportionnelle au temps.

9 Wealth Management FING31420 Christian Bito C. Le suivi du « bench mark » Le « tracking-error » mesure l’écart entre la performance d’une gestion et son indice de référence, ce sous la forme de la volatilité des écarts quotidiens Exemple : Fond A+ 10 % indice+ 8 %, tracking 1 % Signifie A bat son indice de +2 % annuel +/- 1,96%

10 Wealth Management FING31420 Christian Bito I.Les placements bancaires Def : opération de prêt, non négociable, réalisé entre un particulier et une banque. On distingue : 1. Le compte courant rémunéré taux faible, périodicité de calcul versement des intérêts (mois), fiscalité CDG, CSA, CRDS 12.1% + IR ou 16 % libérataire / compte à terme idem mais pénalité si retrait 2. Le Codevi (devenu Livret de Développement Durable) : plafond 6000 €, 1.25 % net 3. Le CEL € max, 0.75% net 4. Le PEL €, 2.5% mais + IR % ou prélèvement à 16 %

11 Wealth Management FING31420 Christian Bito II.Les placements en titres financiers négociables (bourse ou gré à gré 1. Les enveloppes traditionnelles a)Le compte titre : droit de garde fiscalité directe, notamment plus-values (16% % au-delà de € de cession par an) b)Le P.E.A. : compte de titre spécial, réservée aux actions européenne : max € par pers. = au bout de 5 ans, 0 % impôt sauf 12.1% !

12 Wealth Management FING31420 Christian Bito c)Le mandat de gestion : moyennant 0,5 % à 1 % de frais, confié à une société de gestion agrée, par l’autorité des marchés Français (AMF) d)L’O.P.C.V.M. : propriété collective d’un portefeuille à capital variable Fonds Commun de placement ou SICAV. On peut déposer un OPCVM sur les supports a, b, c et e

13 Wealth Management FING31420 Christian Bito e)L’assurance-vie : support en Unité de compte investit sur un OPCVM. Fiscalité à 8 ans 11 % + 7,5 % avec un abattement de €. Dans tous les cas, attention au risque de transparence de l’enveloppe fiscale qui requalifierait toutes les opérations. Ex = détenir plus de 10 % d’un FCP

14 Wealth Management FING31420 Christian Bito 2. La gestion monétaire ou de trésorerie a)Principales opérations à moins d’un an BdT = émis par le trésor CD = émis par la banque BT = émis par une entreprise Pensions = prêt à TF ou TV contre garantie b)Cotation : en taux « in-fine » monétaire P t = valeur de remboursement 1+ x*nj 360

15 Wealth Management FING31420 Christian Bito Exemple : Achat le 22 janvier 2006 d’un CD (1 M€) BNP échéance 6 mois à 4 %. Revente 2 mois plus tard à 5 % - Prix d’achat - prix de revente  Que pensez-vous de ce placement ?  Commentez

16 Wealth Management FING31420 Christian Bito c) Références de performances EONIA (BCE, ex j/j) EURIBOR 1 mois 3 mois 6 mois La Sicav TRESODYM réalise une performance de + 2,80% contre 3% Comment expliquer cet écart - les frais 0,10 à 1,5% - risque de taux, durée - risque de signature - risque de liquidité

17 Wealth Management FING31420 Christian Bito 3. La gestion en obligation a) Principes d’évaluation Le risque de taux (ou sensibilité) est proportionnel à la durée (duration) Exemple : un zéro coupon 5 ans, 1000 € Et un autre 10 ans, 1000 € En t, tous les taux valent 5 %

18 Wealth Management FING31420 Christian Bito En t+1x = 4 %  Qu’en pensez-vous ?  Pourquoi ? Autres risques : courbe des taux, émetteur ou signature

19 Wealth Management FING31420 Christian Bito b) Les principales obligations  OAT obligations assimilables du Trésor  Obligations du secteur public (1 ère catégorie)  Secteur privée et  OATI = coupon et principal indexé sur l’inflation  OAT TEC 10 = coupon variable indexé sur taux à 10 ans  Obligations convertibles :obligation d’une entreprise que l’on peut convertir en action

20 Wealth Management FING31420 Christian Bito c) Références de performances  Première solution : la moyenne et le classement par rapport à l’univers des OPCVM de catégorie comparable  Indice : EMTX = euros obligations d’Etat

21 Wealth Management FING31420 Christian Bito 4. La gestion des actions a)Les critères d’évaluation du prix d’une action : plusieurs écoles  Les « growth » attachés à la croissance de bénéfices futures que l’on peut acheter il regardent :  La marge bénéficiaire EBITDA  Le PER = Prix/ bénéfice par action  Le management, la stratégie (potentiel de croissance)

22 Wealth Management FING31420 Christian Bito  Les « values » achètent si moins cher que les autres ou moins cher que sa valeur cachée :  Price / Book value  EV entreprise value = market cap + dette – cash  Dividende yield = div./cours  Les « quantitatifs » : analysent la sensibilité d’un titre  Au marché : le ß  Aux variables macro-économiques (APT model)

23 Wealth Management FING31420 Christian Bito b) Les marchés d’action  Les petites et moyennes capitalisation CAC Mid 100  Les grandes capitalisations  Eurostock 50  DJ Eurostock 500  CAC 40  Dax 30  FTSE 100  BEL 20  DJ Eurostock 500  S &P 500 D/J  Nikkei 225 ou Topix  MSCI World Attention : Calcul équipondéré (Topix, DJ) ou par market-cap (CAC 40) Dividende inclus ou non (CAC 40)

24 Wealth Management FING31420 Christian Bito c) Les produits  Fonds pays  Fonds secteur : techno, pharmacie, énergie  Fonds internationaux : zone, globaux, émergeant  Fonds thématiques : éthique, environnemental, vice-fund, fonds séniors…  Fonds couverts : stratégie ß=0 pour capter le, ou entrer dans le PEA !  Fonds de fonds: multigestion multistyle  Fonds diversifiés : taux et actions

25 Wealth Management FING31420 Christian Bito 5. Modèles d’allocation d’actif La directive européenne MIF impose en 2008 « la connaissance des besoins et l’analyse des objectifs » de l’investisseur. a) Hypothèse des modèles d’allocation d’actifs Si l’on suppose que les rendements des actifs suivent des lois normales stables dans le temps alors, la composition d’un portefeuille minimise le risque ( ) et maximise la rentabilité E(R) Le premier résultat est connu sous le nom de frontière efficiente ou frontière de Markowitz Cas : recherche d’un portefeuille efficace

26 Wealth Management FING31420 Christian Bito CHOIX INDIVIDUEL DE PORTEFEUILLE PROBABILITETITRE 1TITRE 2 0,4 0,3 3 % 4 % 6 % 5 % 4 % 3 % A.Cas simplifié à 2 actifs PORTEFEUILLE : 75 % DU TITRE 1 25 % DU TITRE 2

27 Wealth Management FING31420 Christian Bito ESPERANCE DE RENTABILITE ? PROBABILITERENTABILITETOTAL 0,4 0,3 0,75. 3 % + 0,25. 5 %3,5 % x 0,4 4 % x 0,3 5,25 % x 0,3 = 4,14 % ?

28 Wealth Management FING31420 Christian Bito RISQUE E(Rp) (4,14 %)

29 Wealth Management FING31420 Christian Bito PONDERATION Titre %75 %50 %0 % E(R p )4,24,174,154,10 VAR(R p )1,730,590,0580,76 E(R p ) 4,2 4,17 4,15 4,1 12 Var (R p ) CONCLUSION : ? FRONTIERE EFFICIENTE (DE MARKOWITZ)

30 Wealth Management FING31420 Christian Bito  Si vous recherchez la performance maximale, quel portefeuille prenez-vous ?  Si vous achetez 100 % du titre 2, que pensez-vous de votre stratégie ?  Si vous recherchez à minimiser tout risque, quelle allocation ?

31 Wealth Management FING31420 Christian Bito B. Modèles avec actif sans risque et portefeuille de marché Le MEDAF montre, sans certaines hypothèse, que tout portefeuille dominant est une combinaison linéaire de l’actif sans risque et du marché (i.e., l’indice de toutes les valeurs) Dans la pratique des outils (tels quantix, Asset Lab, 3A) procèdent en 2 étapes :

32 Wealth Management FING31420 Christian Bito 1.Mesure du risque ( ) supporté par l’individu Principalement à partir d’un scoring en affectant à 100 % de risque, le portefeuille l’allocation proposé le plus risqué. 2.Par simple combinaison linéaire entre « l’actif sans risque » des sicav monétaires ou le fonds en euros d’un contrat d’assurance et un portefeuille de sicav ou mieux, un fonds individuel, ils déterminent une allocation.

33 Wealth Management FING31420 Christian Bito Cas : Dans un cadre domestique, un courtier propose une allocation entre un fonds individuel CAC 40 (rentabilité 15 %, volatilité 12 %) et une sicav monétaire (rentabilité 3 %), volatilité supposée totalement nulle. Le prospect, après une série de question accepterait dans 95 % cas de perdre 10 % sur une année.

34 Wealth Management FING31420 Christian Bito Questions :  Quelle est sa volatilité « implicite » ?  Quelle portefeuille lui propose t-on ?  Listez les imperfections et danger de l’approche

35 Wealth Management FING31420 Christian Bito 6. Les gestions alternatives ou « hedge-funds » Ces gestions autorisent  L’effet de levier  L’investissement sur les commodités, les futures, les options, le change… La réglementation française les a récemment introduits : les ARIA

36 Wealth Management FING31420 Christian Bito On distingue :  Les stratégies d’arbitrages (ex : convertibles contre actions)  Les global macro : spéculation directionnelle  Les évent-driven  Les fonds multistratégie

37 Wealth Management FING31420 Christian Bito 7. Les produits garantis A.Les fonds à gestion coussin ou CPPI Ils investissent un montant dans un actif dit risqué tel que la perte maximale sur une période donnée ne dépasse pas l’écart entre la valeur du portefeuille et la valeur d’un zéro coupon à l’échéance.

38 Wealth Management FING31420 Christian Bito Exemple : 1 an, taux 5%, actif risqué un fonds alternatif d’une volatilité de 20 %  peut perdre en 1 jour dans 99 % des cas soit  soit

39 Wealth Management FING31420 Christian Bito  Si la VL du fonds alternatif ne côte que tous les 7 jours, quel est gearing du produit structuré au début  Au bout d’une semaine, le fonds alternatif monte de 25 % que va-t-il se passer si l’on plafonne l’intéressement à la performance à 105 % ?

40 Wealth Management FING31420 Christian Bito B.Les produits zéro + options D’une part un zéro coupon, d’autre part, avec le « discount », l’achat d’une combinaison d’options Avantage = le gearing est fixe Mais : sensible aux taux et à la volatilité Attention aux barrières désactivantes.


Télécharger ppt "Les produits Financiers Christian BITO Wealth Management."

Présentations similaires


Annonces Google