La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE 1 Médecin Général Henri JULIEN Vice président de la Société Française de Médecine de Catastrophe SOCIETE FRANCAISE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE 1 Médecin Général Henri JULIEN Vice président de la Société Française de Médecine de Catastrophe SOCIETE FRANCAISE."— Transcription de la présentation:

1 SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE 1 Médecin Général Henri JULIEN Vice président de la Société Française de Médecine de Catastrophe SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE Giurgiu – H. Julien- oct. 2011

2 SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE 2 SEISMES DESTRUCTEURS Shaanxi Morts Calcutta Shaanxi ( 8,6 ) Tangshan à Haïti SEISMES HISTORIQUES Lisbonne1er nov 1755 Voltaire : explication métaphysique Rousseau :responsabilité de l’homme San Francisco22 déc HISTORIQUE Giurgiu – H. Julien- oct. 2011

3 SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE 3 SEISMES CONTEMPORAINS 1980 El Asnam, Naples, 1985 Mexico, 1988 Arménie, 1993Inde, 1995Kobé, 1998Afghanistan, Papouasie, 1999Colombie, Turquie, 2000Salvador, 2001Inde, 2002Turquie, 2003Iran, Algérie, 2004Sumatra, 2005Pakistan, 2006Sumatra + Tsunami 2007Pérou, 2008Sichuan, 2009 Samoa,Sumatra 2010Haïti 2011Japon + Tsunami Début XXIème Siècle Giurgiu – H. Julien- oct. 2011

4 SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE 4 SISMOLOGIE De NAMAZU… et la BULLE D’AIR CHAUD… 3 NOMS A RETENIR MONTESSUS DE BALLORE MOHOROVICIC WEGENER TECTONIQUE DES PLAQUES Giurgiu – H. Julien- oct. 2011

5 SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE 5 EPICENTRE FOYER REPLIQUES PETIT LEXIQUE MAGNITUDE - INTENSITE aftershocks Giurgiu – H. Julien- oct. 2011

6 SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE 6 Mercalli-Richter 1 * 6Skopje 7L. Angeles 8 Kobé 9Lisbonne 1755 Log Ej = 1,5 M + 4,8 FORCE D’UN SEISME INTENSITEMAGNITUDE Medvedev-Sponheur-Karnik I Secousse non perceptible II… III Secousse faible V Réveil des dormeurs IX Dommage aux constructions XI Dom. Généralisés des bâtiments XII Changement de paysage Giurgiu – H. Julien- oct. 2011

7 SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE INTENSITE M.S.K. Giurgiu – H. Julien- oct. 2011

8 SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE 8 ECHELLE EMS 98 « Europeen Macrosismic Scale » Giurgiu – H. Julien- oct. 2011

9 SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE 9 GEOMORPHOLOGIQUESBATIMENTAIRES Effondrement Soulèvement Faille Décrochante Coulissante Glissement de terrain OCEAN Tsunami CONSEQUENCES Giurgiu – H. Julien- oct. 2011

10 SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE 10 CONSEQUENCES DIRECTES Destructions Rupture-Torsion Routes – Autoroutes Voies ferrées Canalisations INDIRECTES Incendies Gaz – Electricité Arrêt distribution fluides Eau BATIMENTAIRES Giurgiu – H. Julien- oct. 2011

11 SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE 11

12 SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE 12 Giurgiu – H. Julien- oct. 2011

13 SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE 13 Giurgiu – H. Julien- oct. 2011

14 SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE 14

15 SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE 15

16 SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE 16 Giurgiu – H. Julien- oct. 2011

17 SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE 17 EFFONDEMENTSUR - ACCIDENT VICTIMES DE SURFACE FEU VICTIMES EN PROFONDEURFLAMME * EMMUREESEXPLOSION *ENSEVELIES EAU INONDATION TSUNAMI REPLIQUES POPULATION IMPLIQUEE VICTIMES

18 Bucarest – H. Julien- oct EMMURES LOCALISATION DELAIS DE SURVIE GEOLOCALISATION EQUIPES CYNOPHILES RENSEIGNEMENTS EMMURE D’AGADIR EMMUREES D’EL ASNAM EMMURES DE MEXICO SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE

19 19 SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE Giurgiu – H. Julien- oct. 2011

20 20 SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE Giurgiu – H. Julien- oct. 2011

21 21 SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE Giurgiu – H. Julien- oct. 2011

22 22 Giurgiu – H. Julien- oct. 2011

23 23 DESINCARCERATION SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE Giurgiu – H. Julien- oct. 2011

24 24 SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE Giurgiu – H. Julien- oct. 2011

25 25 SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE

26 26 SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE Giurgiu – H. Julien- oct. 2011

27 27 SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE Giurgiu – H. Julien- oct. 2011

28 28 SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE Giurgiu – H. Julien- oct. 2011

29 29 SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE Giurgiu – H. Julien- oct. 2011

30 30 SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE Giurgiu – H. Julien- oct. 2011

31 31 SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE Bucarest – H. Julien- oct. 2011

32 SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE 32 NOURRISSONS DE LA MATERNITE ,5 3 kg 2,5 ® ® ® ® ® ® ® 28 septembre ♀ ® ® ® ® ® ® ® ® ® ♂ ♀ ♀ ♀ ♀ ♀ ♀ ♀ ♀ ♂ ♂ ♂ ♂ 14 nouveaux nés Giurgiu – H. Julien- oct. 2011

33 SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE 33 ® ® ® ® ® ® ® ® ® ♀ ♀ ♀ ♀ ♀ ♀ ♀ ♂ ♂ ♂ J + 2J + 9 J + 6 3,5 3 kg 2, septembre 9 EMMURES Giurgiu – H. Julien- oct. 2011

34 34 ENSEVELIS CRUSH SYNDROM AMPUTATION DE DEGAGEMENT DIAGNOSTIC 1- Compression musculaire Hypoesthésie 2- Œdèmes 3- Syndrome rénal PREVENTION - Garrot - Alcalinisation – Diurèse forcée TRAITEMENT - Incisions de décharge - EER INDICATION Décision Choix du moment Conduite de la Désincarcération TECHNIQUE Anesthésie Geste de sauvetage MATERIEL Garrot orthopédique Scie de Gigli NECROTOMIE SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE Giurgiu – H. Julien- oct. 2011

35 35 Giurgiu – H. Julien- oct. 2011

36 36

37 37 Giurgiu – H. Julien- oct. 2011

38 38 Giurgiu – H. Julien- oct. 2011

39 39 POPULATION IMPLIQUEE EAUVIVRES ABRIS CANALISATIONS ADULTESHEBERGEMENTS ARRET DISTRIBUTION ENFANTS DEPLACEMENTS NOURRISSONS A. PROVISOIRES POLLUTION CONFORT NAPPE EGOUTS HABITUS ALIMENTAIRES IMPERATIFSELECTRICITE EAU POTABLERELIGIEUXCHAUFFAGE LATRINES SURETE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE Giurgiu – H. Julien- oct. 2011

40 40 SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE Giurgiu – H. Julien- oct. 2011

41 41 MORTS RECUEILHYGIENE SOCIALREGROUPEMENT RELIGIEUXREFRIGERATION TECHNIQUECHAULAGE MATERIELSCERCUEIL IDENTIFICATIONINHUMATION TEMOINMATERIELS POLICE-GENDARMERIERECHNIQUES I.M.L.RITUEL EXPERTISEDEUIL ODONTOLOGIQUE EPIDEMIOLOGIE SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE Giurgiu – H. Julien- oct. 2011

42 42 SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE Giurgiu – H. Julien- oct. 2011

43 43 L’INTERVENTION CEL.UR. M.A.E. DIRECTION SECURITE CIVILE D.I.C.A. E.R.E. - D.I.C.A. - D.I.C.A. + D.A.C.O. + O.N.G. M.S.F. 60 hommes D.A.M.+SAMU FRANCEM.D.M. E.S.C.R.I.M.X ROUGE O. MALTE F.N.P.C AUTONOMIE 10 j DELAIS D’INTERVENTION : 3 H SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE U.E. : U.S.A.R. Urban Search And Rescue Giurgiu – H. Julien- oct. 2011

44 I.G.S.U. 44 SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE Giurgiu – H. Julien- oct. 2011

45 45 D.I.C.A. SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE Bucarest – H. Julien- oct. 2011

46 46 SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE

47 47 Pays frappé par la catastrophe Ambassade de France Intérieur Affaires étrangères Centre opérationnel gestion de crise Cellule d’urgence demande d’aide humanitaire internationale Experts Équipes de secours Assistance médicale Pays frappé par la catastrophe Ambassade de France SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE

48 SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHECATASTROPHE MAJEUREEFFET LIMITE STRUCTURES Sécurité Secours Soins Sanitaire Social MOYENS D’INTERVENTION Inefficaces Disparus Extérieurs Préservés Pleine capacité Locaux ( + renforts ) CLASSIFICATION SELON LEURS CONSEQUENCES CATASTROPHES Bucarest – H. Julien- oct. 2011

49 SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE 49 PREVISION RISQUE - PREVENTION - PREVISION Prévisions Phérecydes de Syros goûte l ’eau Thalès de Miletprévient Sparte RECHERCHES nappe phréatique, sources, composition ( radon, ClNa, Co2 ) électromagnétisme, effet piézo électrique de minéraux VAN : électrodes dans le sol variation de niveau du sol, secousses prémonitoires : sismomètre de veille du TGV, animaux : rats, serpents, cigales, chiens, mille-pattes, poulpes QUAND, COMMENT ANNONCER ? Giurgiu – H. Julien- oct. 2011

50 SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE 50 CONSIGNES AVANT : Repérer coupures eau, gaz, électricité Fixer meubles, appareils lourds Préparer un plan de regroupement familial PENDANT : Rester où l’on est à l ’intérieur : se mettre près d ’un mur, colonne porteuse, sous un meuble, s’éloigner des fenêtres ; à l ’extérieur : pas sous les fils électriques, ce qui peut s’effondrer ( pont, arche, corniche, ) ; en voiture : s’arrêter, ne pas descendre. Se protéger la tête avec les bras Ne pas allumer de flamme APRES : Attention aux répliques, S ’éloigner des zones côtières (raz de marée ) Vérifier eau électricité, se sauver et prévenir autorités. Giurgiu – H. Julien- oct. 2011

51 SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE 51 CONCLUSION PROBABILITE TECHNICITE OBLIGATION DE PREPARATION CATASTROPHE MAJEURE Merci de votre attention H. JULIEN T


Télécharger ppt "SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE DE CATASTROPHE 1 Médecin Général Henri JULIEN Vice président de la Société Française de Médecine de Catastrophe SOCIETE FRANCAISE."

Présentations similaires


Annonces Google