La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

L ’Autisme Delphine DECHAMBRE. Les idées que nous nous faisons de l ’Autisme? Personnes repliées sur elles mêmes? Comportements étranges Insensibles au.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "L ’Autisme Delphine DECHAMBRE. Les idées que nous nous faisons de l ’Autisme? Personnes repliées sur elles mêmes? Comportements étranges Insensibles au."— Transcription de la présentation:

1 L ’Autisme Delphine DECHAMBRE

2 Les idées que nous nous faisons de l ’Autisme? Personnes repliées sur elles mêmes? Comportements étranges Insensibles au monde environnant

3 QUELQUES REPERES Décrit en 1943 Par Le Pr. Léo Kanner La Prévalence actuelle est de 0,6% contre 0,004% il y a 30 ans Reconnu comme un trouble envahissant du développement dans La DSM - IV et CIM 10

4 LA TRIADE AUTISTIQUE L ’interaction sociale : retrait autistique Le comportement : Immuabilité et stéréotypies Trouble de la communication

5 Retrait autistique? n « La meilleure façon de m’offrir quelque chose consistait à le placer près de moi sans attendre ni remerciement ni réaction d’aucune sorte. […] Dans ce cas, l’indifférence apparente prouvera paradoxalement,t l’attention et la sensibilité aux problèmes de l’enfant qui a du mal à pratiquer les relations directes » Donna Williams

6 Au sujet des comportements stéréotypés n « Ils donnent un sentiment de continuité. Ils donnent l’assurance que les choses peuvent rester les mêmes assez longtemps pour avoir leur place incontestée au sein d’une situation complexe et mouvante autour de soi » Donna Williams

7 Trouble de la communication < « Je trouve les gens déconcertants […] ils parlent beaucoup sans se servir des mots.[…] quand on ferme la bouche et qu’on expire bruyamment par le nez, ça peut signifier qu’on est détendu, ou qu’in s’ennuie, ou qu’on est fâché. Tout dépend de la quantité d’air qui sort de votre nez et de la rapidité avec laquelle il sort, de la forme de votre bouche à ce moment là, de la manière dont on est assis et de ce qu’on a dit juste avant et des centaines d’autres choses qui sont bien trop compliquées pour qu’on puisse les déchiffrer en quelques secondes ». n Extrait de : M. HADDON « le bizarre incident du chien pendant la nuit » Edition Nil, mars 2004 : p29

8 Autres notions importantes pour mieux appréhender l ’autisme Problème de signification Sentiment d ’angoisse Sensoriel

9 n La majorité des personne d’autisme ne ressentent pas les choses,voient peu de rapports logiques et ont l’impression que la plus grande partie de leur vie est dominée par le hasard, l’imprévu, et elles n’ont aucune prise sur elle. Les personnes qui vivent dans une telle confusion ont besoin de points d’appuis, de repères, pour lever leur incertitude. Notre explication verbale sur la date, le lieu, le motif et la cause de certains évenements est insuffisante. Nous devrons donc aborder autrement ces personnes qui sont différentes. La perception n’est elle pas leur point fort? Ne serait il pas possible d’utiliser ces perceptions afin de compenser leurs difficultés de compréhension et de remplacer l’abstrait par le concret? Théo Peeters p35

10 Une sensibilité exacerbée n « Quand les gens essayaient de m’embrasser, je voulais fuir : lorsqu’on me touchait, je sentais une vague de picotements envahir mon corps. Parfois, je voulais ressentir cette sensation apaisante que provoque les câlins, mais quand quelqu’un me prenait dans ses bras, cela avait un effet oppressant sur mon système nerveux. J’étais envahie par deux sentiments contradictoires : un désir de rapprochement et un désir de refus, mais ces deux sentiments étaient provoqués par une hyperstimulation et non par de la colère ou par de l’angoisse. » Temple Grandin, 1992

11 Sentiment d’angoisse n « Les personnes autistes veulent vivre d’une manière sécurisante et prévisible, elles veulent s’échapper des situations trop difficiles à vivre, elles veulent se défendre, elles tiennent à éliminer l’angoisse» Théo Peeters

12 La rencontre avec la personne et sa famille : Un parcours difficile Problème de Diagnostique Surdité Carence affective et dépression infantile Syndrome de Rett Syndrome de L ’X fragile Problème de structure Méconnaissance et idées reçues des professionnels

13 Les approches

14 L ’intervention 1.les idées clés Un travail cadré qui rassure, qui valorise et qui permet la relation. 2.Mise en place de l ’activité Instaurer la relation Evaluer les besoins et centres d ’intérêts 3. Outils médiateurs Utilisés pour la communication Utilisés à des fins d ’apprentissages 4. Les principes : évaluer les déficits et les compétences Structure de l ’environnement Structure du temps Structure du travail

15 Aptitudes spécifiques des personnes Autistes < - Une mémoire mécanique d’informations verbales simples < - Une mémoire mécanique de routines motrices < - Une mémoire visuelle < - Une capacité à traiter des informations en images < - Des intérêts particuliers envers certains objets et leurs habitudes favorites < - Pour certain, la capacité de lire.

16 Nos collaborateurs 1.Apport parental 2.L ’apport éducatif scolaire 3. L ’importance de l ’équipe


Télécharger ppt "L ’Autisme Delphine DECHAMBRE. Les idées que nous nous faisons de l ’Autisme? Personnes repliées sur elles mêmes? Comportements étranges Insensibles au."

Présentations similaires


Annonces Google