La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Travailler avec des Archives Audiovisuelles © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Travailler avec des Archives Audiovisuelles © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme."— Transcription de la présentation:

1 Travailler avec des Archives Audiovisuelles © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci Coordination et conception: Peter STOCKINGER, MSH – INALCO Édition et Rédaction : Sophie BAUDELOT, MSH ; Charles BILJETINA, MSH ; François CADEAU, ICOMTEC Traduction des cours en anglais : Sophie BAUDELOT, MSH Collaborateurs MSH : Camille BONNEMAZOU, Hélène CHALLULAU, Rami GIDEON, Francis LEMAITRE, Frédéric MANSON Design graphique : Elisabeth DE PABLO, MSH Paris, Maison des Sciences de l’Homme,

2 © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci Travailler avec la vidéo numérique Travailler avec des Archives Audiovisuelles

3 © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci Auteur(s) : Peter STOCKINGER, MSH-INALCO Relecture : Charles BILJETINA, MSH ; Narration : Sophie BAUDELOT, MSH Réalisation : SOPHIE BAUDELOT, MSH ; Frédéric MANSON, MSH Réalisation technique : Frédéric MANSON, MSH Design graphique : Elisabeth DE PABLO, MSH Paris, Maison des Sciences de l’Homme, Cours 5 Eléments du code audiovisuel Travailler avec des Archives Audiovisuelles

4 © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci Contenu général du cours  Dans ce cours, les principaux procédés de construction d'un discours audiovisuel° seront brièvement présentés. Seront discutés, plus particulièrement, le cadre° et le cadrage° visuel°, le champ° et le hors- champ°, les échelles de l'image, l'angle de prise de vue, la profondeur du champ, les mouvements de la caméra. Il sera également question des rapports entre discours verbal et discours visuel°. Travailler avec des Archives Audiovisuelles COURS 5 : Eléments du code audiovisuel

5 Objectifs du cours © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci  Les objectifs de cette leçon sont les suivants : 1.expliciter des notions techniques appartenant au domaine du code audiovisuel ; 2.proposer des procédures et méthodologies de description systématique. Travailler avec des Archives Audiovisuelles COURS 5 : Eléments du code audiovisuel

6 Liste des sujets traités © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci 1 – La prise de vue – procédés spatiaux : Cadre et cadrage. 2 – La prise de vue – procédés spatiaux : Champ et hors-champ. 3 – La prise de vue – procédés spatiaux : L'échelle de l'image. 4 – La prise de vue – procédés spatiaux : Cadre et angle de prise de vue. 5 – La prise de vue – procédés spatiaux : La profondeur du champ. 6 – La prise de vue – procédés kinésiques : Le mouvement de la caméra. Travailler avec des Archives Audiovisuelles COURS 5 : Eléments du code audiovisuel

7 Liste des sujets traités © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci 7 – Les objets sonores. 8 – Le discours audiovisuel. 9 – Rapports sémiotiques entre discours verbal et discours visuel. Travailler avec des Archives Audiovisuelles COURS 5 : Eléments du code audiovisuel

8 Ressource, références et aides pour ce cours © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci  Pour en apprendre plus, vous pouvez vous référez à : Une bibliographie Des documents en ligne Des sites Internet Un glossaire Travailler avec des Archives Audiovisuelles COURS 5 : Eléments du code audiovisuel

9 © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci - 1 ère partie : La prise de vue – procédés spatiaux : Cadre et cadrage - Travailler avec des Archives Audiovisuelles COURS 5 : Eléments du code audiovisuel

10 1 ère Partie : Cadre et cadrage © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci  Le mot cadre° a deux sens complémentaires : il s'agit de la délimitation, du bord physique d'une image ; il s'agit du produit, du résultat de l'opération de cadrage, c'est-à- dire d'une façon de voir.  Le cadrage° est un acte d'énonciation : un actant (le cadreur) voit d'un certain point de vue un objet ou une situation ; cette vue trace une frontière entre ce qui est dans le champ du visible et ce qui n'y est pas ; l'actant (le cadreur) contraint son destinataire (le spectateur) de voir, d'interpréter et d'accepter la situation conformément à son point de vue. Travailler avec des Archives Audiovisuelles COURS 5 : Eléments du code audiovisuel

11 © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci - 2 ème partie : La prise de vue – procédés spatiaux : Champ et hors-champ - Travailler avec des Archives Audiovisuelles COURS 5 : Eléments du code audiovisuel

12 2 ème Partie : Champ et hors- champ © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci  Le cadre visuel délimite ce qui est dans le champ visuel et ce qui est en dehors du champ visuel. Le champ visuel est l'espace de représentation visuelle et ce qui y est montré d'une situation ou d'un objet. Le hors- champ visuel est la continuité spatiale, l'espace suggéré et l'espace imaginaire.  La reconstruction du hors-champ° regroupe les lignes de fuite, c'est-à-dire la direction du regard, l'orientation d'objets et la direction d'une action, les parties invisible des objets.  Les fonctions du hors-champ° sont : l'ellipse, c'est-à-dire que l'on ne montre pas tout, que l'on suggère, que l'on insinue, que l'on laisse à l'intelligence du spectateur d'imaginer ; la création d'effets dramatiques, émotionnels (suspense, terreur ou attirance) la garantie de continuité du réel visible. Travailler avec des Archives Audiovisuelles COURS 5 : Eléments du code audiovisuel

13 © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci - 3 ème partie: La prise de vue – procédés spatiaux : L'échelle de l'image - Travailler avec des Archives Audiovisuelles COURS 5 : Eléments du code audiovisuel

14 3 ème Partie : L'échelle de l'image © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci  Le plan visuel, dans son acceptation temporelle, est une séquence de photogrammes entre deux coupes (comme par exemple, les transitions) et dans son acceptation spatiale, une surface plane, perpendiculaire à l'axe du regard, qui sert comme repère spatial pour situer les objets.  Etudions la notion de plan dans son acceptation spatiale : le paramètre central est la distance entre la surface plane et le spectateur, c'est-à-dire l'endroit du regard ; les plans les plus typiques à distance égale sont l'avant-plan, l'arrière-plan, le premier plan, le deuxième plan ; ces différents types de plans sont importants pour la description de l'image statique ; quant au plan à distance variable, il est à noter que plus le spectateur s'approche de la surface, plus les objets deviennent grands, plus des portions du contexte visible "disparaissent" dans le hors-cadre et constituent le hors-champ. Travailler avec des Archives Audiovisuelles COURS 5 : Eléments du code audiovisuel

15 3 ème Partie : L'échelle de l'image © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci  Intéressons nous maintenant à la typologie canonique d'échelle de plan:  Les plans larges : ils situent le contexte d'un objet, d'une action : le plan général (ou de grand ensemble) montre une très grande portion de l'espace dans lequel se situe l'action, l'objet, l'acteur, …; le plan d'ensemble met l'accent sur le contexte, le lieu de référence d'un objet, d'une action (tout en rétrécissant le champ visuel).  Les plans moyens : ils situent l'objet, la personne, le groupe d'objets ou de personnes constituant le sujet d'une scène ou séquence : le plan moyen : il cadre l'objet, la personne, le groupe des personnes dans leur totalité ; le plan américain : il cadre environ les deux-tiers d'un objet, d'une personne (la personne à mi-cuisse), d'un groupe de personnes. Travailler avec des Archives Audiovisuelles COURS 5 : Eléments du code audiovisuel

16 3 ème Partie : L'échelle de l'image © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci  Les plans rapprochés : ils présentent des aspects, des détails particuliers et remplissent souvent une fonction narrative : le plan rapproché : il cadre environ la moitié d'un objet, d'une personne ( visage et buste d'une personne) ; le gros plan : il cadre une partie encore plus petite d'un objet, d'une personne (le visage d'une personne) ; le très gros plan : il cadre un détail significatif d'un objet (exemple : le colt encore fumant du sheriff), d'une personne (exemple : l'oeil - angoissé - d'une personne, …). Travailler avec des Archives Audiovisuelles COURS 5 : Eléments du code audiovisuel

17 © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci - 4 ème partie: La prise de vue – procédés spatiaux : Cadre et angle de prise de vue - Travailler avec des Archives Audiovisuelles COURS 5 : Eléments du code audiovisuel

18 4 ème Partie : Cadre et angle de prise de vue © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci  Cette partie concerne la position spatiale de la caméra face à l'objet filmé. Il existe : le cadre neutre : la caméra et l'objet sont à peu près sur la même hauteur, l'axe optique est frontal. Les impressions souvent associées au cadre neutre sont la prise de vue naturelle de l'objet filmé, la reproduction fidèle et l'absence de subjectivité énonciative ; les cadres en plongée et contre-plongée : en ce qui concerne le cadre en plongée, l'axe optique caméra et objet filmé est dirigé vers le bas et dans la contre-plongée, l'axe optique caméra et objet filmé est dirigé vers le haut. Les impressions associées à un cadre en plongée sont l'écrasement et la diminution du sujet ; les impressions souvent associées à un cadre en contre-plongée sont la supériorité, l'exaltation et le triomphe les angles un quart, un demi ou trois quarts : l'axe optique caméra et objet filmé est décentré latéralement (gauche-droite). les impressions souvents associées à ces cadres sont : entrée/sortie, centralité/marginalité. Travailler avec des Archives Audiovisuelles COURS 5 : Eléments du code audiovisuel

19 © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci - 5 ème partie: La prise de vue – procédés spatiaux : La profondeur du champ - Travailler avec des Archives Audiovisuelles COURS 5 : Eléments du code audiovisuel

20 5 ème Partie : La profondeur du champ © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci  La profondeur du champ correspond à la zone de netteté à l'avant et à l'arrière du point spatial choisi. Il existe : la distance nulle :le fond est neutre et homogène (noir ou blanc) ou la distance très faible. Exemple : une personne devant un mur ; la distance visible mais floue (des arrières-plans) : c'est la scène qui occupe le devant ; la distance nette : l'organisation du champ se fait en espaces réservé (pour la narration, l'explication, …).  les fonctions associées sont le dynamisme ou au contraire le statisme, la contextualisation, la dramatisation ou l'introduction de retour en arrière. Travailler avec des Archives Audiovisuelles COURS 5 : Eléments du code audiovisuel

21 © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci - 6 ème partie: La prise de vue – procédés kinésiques : le mouvement de caméra - Travailler avec des Archives Audiovisuelles COURS 5 : Eléments du code audiovisuel

22 6 ème Partie : Le mouvement de la caméra © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci  Intéressons nous d'abord au travelling. Il s'agit "d'un déplacement de la caméra pendant lequel reste constant l'angle entre l'axe optique et la trajectoire du déplacement" (M. Martin, Le langage cinématographique, p.52). Il existe différents types de travelling : travelling vertical : exemples d'effets de sens : chute libre (si l'axe optique est lui-même vertical), mais le plus souvent - simple effet d'accompagnement ; travelling latéral : exemples d'effets de sens : description, contextualisation d'un objet, d'une action ; travelling arrière :exemples d'effets de sens: éloignement dans l'espace, fin d'une histoire, détachement psychologique ; travelling avant :le plus important mouvement (correspond à une personne qui avance, qui marche). Exemples d'effets de sens : introduction, mise en relief d'un objet, d'une action particulièrement important(), expression de la tension psychologique d'un personnage. Travailler avec des Archives Audiovisuelles COURS 5 : Eléments du code audiovisuel

23 6 ème Partie : Le mouvement de la caméra © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci  Intéressons nous maintenant au panoramique qui "consiste en une rotation de la caméra autour de son axe vertical ou horizontal sans déplacement de l'appareil" (M. Martin, Le langage cinématographique, p. 58). Il existe deux types de panoramiques : les panoramiques purement descriptifs : ils permettent d'explorer un espace afin d'introduire ou de conclure un sujet ; les paranomiques dramatiques : un sujet, un acteur explore l'espace afin de s'y situer, de l'exploiter selon ses intentions, ses désirs, ses intérêts.  La trajectoire est une combinaison des deux premiers mouvements, le travelling et le panoramique. Travailler avec des Archives Audiovisuelles COURS 5 : Eléments du code audiovisuel

24 6 ème Partie : Le mouvement de la caméra © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci  Enfin, le zoom est un objectif à foyer variable : l'objectif se dirige vers un sujet fixe ou s'en éloigne ; le zoom capte un sujet en mouvement ; la caméra se déplace tout en se servant du zoom. zoom rapide : il crée un effet de choc psychologique, un effroi, il met en valeur un objet, une action et peut stimuler l'attention ; zoom lent : il peut créer un effet de participation à une scène, souvent familière ou intime. Travailler avec des Archives Audiovisuelles COURS 5 : Eléments du code audiovisuel

25 © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci - 7 ème partie: Les objets sonores - Travailler avec des Archives Audiovisuelles COURS 5 : Eléments du code audiovisuel

26 7 ème Partie : Les objets sonores © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci  Ils peuvent être classés selon leur type, leur position ou les rapports sons/images : Types : o parole, o musique, o bruit, o silence ; Position : o son in, o son off ; Rapports Son/Image : o commentaire, o accompagnement, o annonce, o illustration, o décors, o suggestion. Travailler avec des Archives Audiovisuelles COURS 5 : Eléments du code audiovisuel

27 © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci - 8 ème partie: Le discours audiovisuel - Travailler avec des Archives Audiovisuelles COURS 5 : Eléments du code audiovisuel

28 8 ème Partie : Le discours audiovisuel © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci  Le discours audiovisuel est l'utilisation de différents procédés pour mettre en scène un objet, une situation ou un événement. Nous allons vous présenter ces différents procédés.  Le point de vue : il s'agit de la place à partir de laquelle on voit un objet, une situation, une action. On parle ainsi de la valeur énonciative d'un point de vue : valeur informative, psychologique (suspense, curiosité), esthétique ou morale. C'est à partir du point de vue que s'organise visuellement un champ : structure/texture plastique d'un champ (volumes qui occupent l'espace), structure dynamique du champ (lignes de fuite, perspectivité), centres d'intérêt (plan principal), profondeur du cham et arrière plan, échelle du visible. Il existe deux types de point de vue : le point de vue naturaliste dont les caractéristiques sont un cadrage équilibré, une perspective classique, un angle reproduisant la vision naturelle, des plans d'ensemble pour paysages, des plans rapprochés pour personnes ou objets, le point de vue subjectif qui cherche à traduire le point de vue d'un personnage, qui montre une alternance champ/contre-champ, qui adapte l'échelle du visible aux sentiments du personnage et qui utilise des plongées et contre-plongées. Travailler avec des Archives Audiovisuelles COURS 5 : Eléments du code audiovisuel

29 8 ème Partie : Le discours audiovisuel © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci  Le centre de l'attention et la scène visuelle : le centre de l'attention est la mise en exergue de l'objet, de la personne, de tel ou tel détail dans la scène visuelle. C'est à partir du centre d'attention que se compose le champ visuel : plan principal, plans secondaires, avant/arrière plans, profondeur du champ, rapports entre les volumes (objets, personnes) constituant l'espace du visible, rapports champ°/hors champ°.  Les différents types sont le centre de l'attention principal, les centres de l'attention concurrents, les espaces ressource permettant l'introduction d'une autre thématique ou l'enchaînement d'une autre action. Travailler avec des Archives Audiovisuelles COURS 5 : Eléments du code audiovisuel

30 8 ème Partie : Le discours audiovisuel © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci  Le montage : il s'agit de l'opération technique pour raccorder des plans visuels afin de produire des scènes et des séquences conformément à un scénario ou à un plan de communication.  Il existe différents types de montage : le montage chronologique : les plans et les scènes sont montés ensemble suivant le principe chronologique, historique ; le montage parallèle : les plans et les scènes sont montés ensemble afin d'exprimer deux centres d'intérêt opposés ; le montage "par adjonction d'images" : les plans et les scènes sont montés ensemble suivant le principe de cumulation (avec redondance) d'informations (par exemple, films documentaires ou les reportages) ; le montage par "leitmotiv" : les plans ou les scènes sont montés ensemble afin de reproduire (tel quel ou avec des variations) un certain motif, une idée, une impression, etc ; Travailler avec des Archives Audiovisuelles COURS 5 : Eléments du code audiovisuel

31 8 ème Partie : Le discours audiovisuel © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci le montage par retour arrière : les plans ou les scènes sont montés ensemble afin d'apporter des informations sur un passé (personnel, …) ; le montage par suppression : les plans ou les scènes sont montés ensemble de façon à ce que le spectateur puisse "compléter" (plus ou moins difficilement, plus ou moins directement, …) les informations manquantes.  Voici une typologie proposée par M. Martin (Le langage cinématograhique, p. 169) : le montage rythmique : il produit un certain rythme du document filmique (longueur de plans, répétition de certains plans, variations de certains plans, …) ; le montage idéologique : il est destiné à communiquer au spectateur un certain point de vue, une idée, une valeur, une certain vision ; le montage narratif : il est destiné à raconter une histoire, à montrer une intrigue. Travailler avec des Archives Audiovisuelles COURS 5 : Eléments du code audiovisuel

32 8 ème Partie : Le discours audiovisuel © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci  La ponctuation : il s'agit des procédés techniques de transition d'un plan à un autre, d'un scène ou d'une séquence à une autre. Les procédés de transition doivent garantir une certaine continuité entre les différents plans et les différentes scènes et séquences constituant un tout de signification.  Voici différents types de procédés de transition : le changement de plan par coupure franche ; l'ouverture (et la fermeture) en fondu (fondu au noir) ; le fondu-enchaîné (substitution d'un plan à un autre par surimpression momentanée d'une image - appartenant au deuxième plan - sur une autre image appartenant au premier plan) ; les volets (une image "quitte" le cadre, l'autre s'y introduit - latéralement, verticalement, …) ; les iris (substitution sous forme d'ouverture/fermeture circulaire) ; les effets spéciaux. Travailler avec des Archives Audiovisuelles COURS 5 : Eléments du code audiovisuel

33 © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci - 9 ème partie: Rapports sémiotiques entre discours verbal et discours visuel - Travailler avec des Archives Audiovisuelles COURS 5 : Eléments du code audiovisuel

34 9 ème Partie : Discours verbal et discours visuel © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci  Il y a des « correspondances » systématiques entre discours verbal et discours visuel (et la musique/le bruitage) dans ce sens que, dans une scène ou séquence donnée.  Le discours visuel a plusieurs fonctions : il peut montrer, situer, exemplifier, synthétiser ou métaphoriser ce qui est dit dans le discours verbal. Nous allons vous donner des exemples de ces fonctions. Tous ces exemples sont tirés du documentaire sur Brasilia : Fonction de "montrer" : o parler de la cathédrale, d'où prise de vue cathédrale, o parler du palais de congrès, d'où prise de vue palais de congrès, o parler de la forme du fuselage, d'où prise de vue sur la partie urbaine correspondant à cette forme ; Travailler avec des Archives Audiovisuelles COURS 5 : Eléments du code audiovisuel

35 9 ème Partie : Discours verbal et discours visuel © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci Fonction de "situer" : o parler de la plus importante ville, d'où prise de vue sur la ville, sur une place, un monument, o parler de la jeunesse de la ville, d'où prise de vue sur la ville, sur une place, un monument ; Fonction d'"exemplifier" : o parler d’un type de construction, d'où prise de vue sur un immeuble correspondant à cette construction, o parler de la "philosophie de l’architecte", d'où prise de vue de certains objets correspondants ; Fonction de "synthétiser" : o expliquer plan de Costa, d'où panoramique sur la ville ; Fonction de "métaphoriser" : o parler de la prédiction de Don Bosco, d'où images chromatiques et jeux de couleurs, o morale d e l’histoire, d'où impressions nocturnes de Brasilia. Travailler avec des Archives Audiovisuelles COURS 5 : Eléments du code audiovisuel

36 © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci - Résumé et annexes - Travailler avec des Archives Audiovisuelles COURS 5 : Eléments du code audiovisuel

37 Résumé © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci Travailler avec des Archives Audiovisuelles COURS 5 : Eléments du code audiovisuel  Les éléments du code audiovisuel sont donc très nombreux : le cadre et le cadrage, le champ et le hors-champ, l'échelle de l'image, l'angle de prise de vue, la profondeur du champ, les différents mouvements de la caméra, le discours visuel. Ce cours est très théorique et comporte de nombreuses définitions qu'il est essentiel de connaître pour travailler dans le milieu de la vidéo numérique.

38 Bibliographie © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci Travailler avec des Archives Audiovisuelles COURS 5 : Eléments du code audiovisuel   Peter Stockinger, Le document audiovisuel. Paris, Hermes Science Publications 2003.

39 Documents en ligne © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci  Peter Stockinger (éd.), Digital audiovisual archives in humanities. Chania, Grèce 2003Digital audiovisual archives in humanities Travailler avec des Archives Audiovisuelles COURS 5 : Eléments du code audiovisuel

40 Liens Web utiles © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci Travailler avec des Archives Audiovisuelles COURS 5 : Eléments du code audiovisuel  Les archives audiovisuelles en sciences humaines et sociales de la Maison des Sciences de l’HommeLes archives audiovisuelles en sciences humaines et sociales  Canal IRD - Illustration vidéo des principaux événements constituant la vie de l’IRD (Institut de Recherche pour le Développement) et de ses chercheurs.Canal IRD  Canal U – La web télévision de l’enseignement supérieur et de la rechercheCanal U  TéléSavoirs – La Web TV du débat scientifiqueTéléSavoirs

41 Glossaire © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci Travailler avec des Archives Audiovisuelles COURS 1 : Identification et description de segments audiovisuels Cadrage : façon de voir, de présenter, d'interpréter une certaine réalité ou un référent. Cadre : délimitation de l'image, mais aussi résultat de l'opération de cadrage. Cadre visuel : le cadre visuel délimite ce qui est dans ou en dehors du champ visuel. Champ visuel : il s'agit de l'espace de représentation visuelle et de ce qui y est montré des situations et des objets.

42 Glossaire © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme européen Leonardo da Vinci Leonardo da Vinci Travailler avec des Archives Audiovisuelles COURS 1 : Identification et description de segments audiovisuels Discours audiovisuel : utilisation des différents procédés pour mettre en scène un objet, une situation ou un événement. Discours visuel : le discours visuel montre, situe, exemplifie, synthétise et métaphorise ce qui est dit dans le discours verbal. Hors-champ visuel : il s'agit de la continuité spatiale, de l'espace suggéré, de l'espace imaginaire.


Télécharger ppt "Travailler avec des Archives Audiovisuelles © Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (Escom) – ParisEscom Cours réalisé avec l’aide du Programme."

Présentations similaires


Annonces Google