La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LES CONNEXIONS INTERLABORATOIRES www.IECinformatique.ca.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LES CONNEXIONS INTERLABORATOIRES www.IECinformatique.ca."— Transcription de la présentation:

1 LES CONNEXIONS INTERLABORATOIRES

2 Nomenclature Laboratoire prescripteur Laboratoire prescripteur Laboratoire qui envoie des prélèvements vers un autre laboratoire, pour y faire exécuter certaines analyses spécifiques Laboratoire serveur ou de référence Laboratoire serveur ou de référence Laboratoire qui reçoit des prélèvements d’un autre laboratoire, exécute les analyses prescrites et lui fait parvenir les résultats Application LIS Application LIS Logiciel de gestion du laboratoire Application HIS Application HIS Logiciel installé sur le site de l’hôpital et en communication avec le logiciel du laboratoire

3 Nomenclature Interface Interface Module logiciel additionnel d’une application, apte à émettre, recevoir et interpréter des transactions avec les interfaces d’autres applications ou appareillages Engin d’interfaces Engin d’interfaces Système informatique chargé de garantir le transfert, la validation, la compatibilité et le routage des transactions entre les interfaces. Par adjonction de modules de programmation et de base de données configurable, il peut également servir de plateforme applicative pour la solution de problèmes à connexions multiples

4 Méthode manuelle Au fur et à mesure des prescriptions, le laboratoire stocke les prélèvements à envoyer…

5 Lorsque le quota de prélèvements est atteint, ou après un certain délai…

6 Le laboratoire fait imprimer un rapport d’envoi…

7 Et l’ensemble, tubes de prélèvement, prescriptions et informations patients…

8 Tout est transféré physiquement vers le laboratoire de référence…

9 Lorsque des ressources sont disponibles, on procède à la saisie des patients et des requêtes…

10 De nouvelles étiquettes sont appliquées sur les tubes avant d’effectuer les analyses…

11 Les résultats produits sont retournés au laboratoire prescripteur…

12 Une ressource devra saisir et intégrer ces résultats aux requêtes…

13 Entre-temps, les informations de suivi sont communiquées téléphoniquement…

14 Délais de procédure Délais de procédure Péremption des prélèvements, décès du patient, confusion entre requêtes équivalentes, dédoublement de prescription Erreurs de saisie Erreurs de saisie Fautes de frappe ou de lecture, confusion entre patients, codes d’analyse, tubes à étiqueter Interprétation des résultats Interprétation des résultats Discordance d’unités, de nomenclature ou de valeurs de référence

15 Projet IEC d’automatisation 1) Composants : Projet IEC d’automatisation 1) Composants : Engin d’interfaces Engin d’interfaces Économique, fonctionnalités HL7 intégrées, configuration et administration intuitives, évolution XML et HL7 V3 Base de données SQL Server Base de données SQL Server Relationnelle et ouverte, outillage, développements généralisables, gestion personnalisée par forage Codification standardisée (LOINC) Codification standardisée (LOINC) Indépendance et stabilité du contenu des transactions

16 Projet IEC d’automatisation 2) Avantages : Projet IEC d’automatisation 2) Avantages : Architecture souple Architecture souple Ajout ou retrait de correspondants, double fonctionnalité Isolation des systèmes Isolation des systèmes Impact des mises à jour du LIS, modifications des tables de codes, fonctionnalités standard des interfaces applicatifs Multiplicité de contextes Multiplicité de contextes Routine, urgence, horaire du laboratoire, pandémie, panne d’automate local Procédure unique d’administration Procédure unique d’administration Suivi des transaction, résolution des conflits

17 Laboratoire prescripteur Soit un laboratoire prescripteur envoyant des prélèvements à deux serveurs…

18 Le laboratoire prescripteur sera équipé d’un engin d’interfaces…

19 Tout ajout ou modification de requête signalé à l’interface de requête du LIS…

20 Est transmis par une transaction vers un module de l’engin d’interfaces…

21 Qui vérifie si la requête contient des prescriptions destinées à un laboratoire serveur…

22 En quel cas, après traduction des codes au standard LOINC…

23 La requête est stockée par le décodeur d’envois dans sa propre base de données…

24 Si la transaction est destinée à une application HIS, elle lui est retournée…

25 Lorsque les tubes de prélèvement sont reçus et scannés au laboratoire…

26 L’ordre de prescription est transmis au laboratoire de référence impliqué…

27 Pour simplifier, supposons qu’il s’agisse du laboratoire de référence #2…

28 La réponse à la prescription est capturée par un module de l’engin d’interfaces…

29 Qui met à jour les statuts et synchronise les correspondances internes et externes…

30 Ces différentes bases de données sont configurées et gérées par un moniteur SQL…

31 Ainsi qu’une base de données contenant les formats d’étiquettes des laboratoires serveurs…

32 Ce qui permet sur le site du prescripteur de générer les étiquettes…

33 A appliquer aux tubes avant leur transfert, suivant les normes du serveur…

34 Un rapport d’envois est émis pour vérification, et les tubes sont physiquement envoyés…

35 Le module décodeur de réponse enregistre le suivi des opérations dans la table d’envois…

36 Et finalement transmet les messages de résultats à un dernier module…

37 Qui rétablit les codes locaux et les unités par consultation de la table LOINC…

38 Et émet une transaction vers une interface LIS pour intégration dans les BD du laboratoire…

39 Laboratoire serveur Soit un laboratoire serveur recevant des prescriptions de deux autres laboratoires…

40 Après installation du même engin d’interfaces sur le site du laboratoire serveur…

41 Toutes les transactions entrantes sont prises en charge par un module de l’engin…

42 Qui traduit les codes LOINC en codes locaux d’analyses à exécuter…

43 Comme précédemment, un moniteur SQL configure et gère cette table…

44 Les informations démographiques des patients sont transmises à un autre module…

45 Qui est chargé de les intégrer au laboratoire, par l’intermédiaire d’une interface ADT…

46 Cette interface reçoit également les messages d’admission des patients internes…

47 Ce qui pourrait nécessiter son dédoublement, suivant les fonctionnalités disponibles…

48 Les données concernant la requête proprement dite sont transmises à un autre module…

49 Qui est connecté avec l’interface requêtes du LIS…

50 Les réponses émises par cette interface sont capturées par un module collecteur…

51 Qui transmet les messages destinés aux laboratoires prescripteurs vers un encodeur…

52 Qui retranscrit les codes au standard LOINC par consultation de la table de données…

53 Puis envoie le message au laboratoire prescripteur concerné…

54 Lorsque les tubes de prélèvement parviennent au laboratoire de référence…

55 Il suffit de scanner leurs étiquettes pour démarrer le processus d’analyse…

56 L’interface LIS de résultats émet les messages correspondants…

57 Directement vers l’encodeur, qui après traduction, les enverra au prescripteur…

58 Si une application HIS de prescription est implantée au laboratoire de référence…

59 Les messages locaux de prescription seront relayés par le module intégrateur…

60 Et le collecteur de réponses lui fera parvenir les transactions qui lui sont destinées…

61 Modélisation fusionnée Dans le cas d’un laboratoire qui à la fois reçoit et envoie des prélèvements…

62 Le même engin d’interfaces, connecté à tous les correspondants…

63 Sera configuré d’un volet référence, pour accepter les prescriptions externes…

64 Et d’un volet prescripteur, pour générer les transactions d’envois…

65 La seule interface applicative impliquée dans les deux volets est l’interface requêtes…

66 Qui reçoit et émet ses transactions vers les modules déjà décrits du volet référence…

67 Les transactions non destinées aux prescripteurs sont relayées au volet prescripteur…

68 Si une application HIS de prescription est opérationnelle sur le site…

69 Elle s’intègre sans difficultés aux fonctionnalités de l’engin d’interfaces.

70 FIN Merci de votre attention Merci de votre attention


Télécharger ppt "LES CONNEXIONS INTERLABORATOIRES www.IECinformatique.ca."

Présentations similaires


Annonces Google