La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Séminaire de restitution du projet LIFE+ COREXERUN 02 au 06 juin 2014 Christine Griffiths Restauration écologique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Séminaire de restitution du projet LIFE+ COREXERUN 02 au 06 juin 2014 Christine Griffiths Restauration écologique."— Transcription de la présentation:

1 Séminaire de restitution du projet LIFE+ COREXERUN 02 au 06 juin 2014 Christine Griffiths Restauration écologique dans la réserve forestière de Chamarel à Maurice

2 Forêt de Groupe Bioculture Vallée De L’Est 78 hectares 19 hectares Beanka: 14,000 hectares Sahafina: 2,500 hectares 38 hectares RodriguesMauriceMadagascar

3 Forêts en voie de disparition à l'île Maurice Page & D’Argent 1997 Superficie de l'Ile Maurice = 1865km 2 Forêt >50% couverture de végétation indigène= 26km 2 (2%) Grande proportion: terrains privés Convention on Biological Diversity 2010

4 Ebony Forest 38 hectares de terrain privé de forêt intermédiaire semi- sèche Située sur les pentes du Piton Chamarel, terrains en pente (15-40°)

5 Composition de la forêt >136 espèces indigènes L’arbre indigène dominant: Diospyros tessellaria Plantes rares, par example Chassalia boryana, Foetidia mauritiania, Coffea sp., Hibiscus columnaris Qualité de la forêt indigène – 75% low (<30% de couverture de végétation indigène) – 7% medium (31-59% de couverture de végétation indigène) – 18 % high (>60% de couverture de végétation indigène)

6 Tabebuia pallida Hiptage benghalensis Ravenala madagascariensis Syzygium jambos Litsea sp. Exemples d’espèces envahissantes Furcraea foetida Psidium cattleianum Sous-bois La canopée Espace ouvert perturbé Mikania micrantha Cassytha filiformis Gomophocarpus sp.

7 L’objectif d’Ebony Forest Convertir les 38 hectares de forêt envahie en forêt indigène et restaurer les communautés d’animaux (oiseaux, escargots, reptiles, tortues, insectes) 2005 Couverture forestière indigène 2005 High 6.9 hectares (18%) Medium 2.8 hectares (7%) Low 28.3 hectares (75%) 2013 Couverture forestière indigène 2013 High 11.9 hectares (31%) Medium 1.6 hectares (5%) Low 24.5 hectares (64%) Désherbage: 14 hectares Plantation: >100,000 plantes

8 Technique de désherbage Les espèces, la taille de la plante, la végétation environnante et la vitesse à laquelle nous voulons lutter contre une espèce Herbicide: Garlon4 (triclopyr) + Bazasol Percer, injecter l'herbicide, insérer un bouchon Arbres résineux, e.g. Ravenala Couper Bois dur, e.g. Psidium Couper et appliquer de l'herbicide Bois dur, meurt lentement Arracher manuellement Jeunes plantules ligneuses, lianes ou herbes

9 Désherbage: leçons apprises Sélection du site: s'attaquer à la forêt peu et très dégradée en même temps Méthodes: éviter le déboisement total – Impacts négatifs, par exemple, l'érosion des sols, la perte de l'habitat de la faune – Plus coûteux à restaurer à long terme – Garder les grandes arbres ombrageants Capacité: – Désherber seulement la zone qui peut être immédiatement plantée x Déboisement total ré- envahi par les buissons Non désherbée Désherbée + plantée 1 x par an Sous-bois Fréquence de désherbage: 4-6x par an

10 Désherbage: leçons apprises Techniques: – Garder les herbes qui ne sont pas en concurrence avec les plantes indigènes – Enlever de la forêt les morceaux coupés d'espèces qui se régénèrent facilement, e.g. Furcraea foetida, Mikania micrantha, Cassytha filiformis, Kalanchoe pinnata Désherbage ciblé: – Dans l'ensemble du site, cibler les espèces hautement invasives telles que Hiptage benghalensis, Ravenala madagascariensis

11 Plantation Plantation: > 100,000 plantes indigènes de 91 espèces 63 espèces sont présentes naturellement sur le site et 28 ont été introduites Sélection des espèces: Trouvées naturellement sur place Mention historique, e.g. palmiers Présentes sur un terrain adjacent ou de référence Espèces pionnières Espèces refuges (en danger critique d’extinction) Herbes

12 Technique de plantation Méthodes de propagation Boutures Collecte des graines que nous semons (3) Espace ouvert Plein soleil (2) Pépinière sharlon % ombre (1)Pépinière fermée 100% ombre Pépinière in situ: endurcissement Collecte de plantules

13 Technique de plantation Saison de plantation: principalement en saison de pluie (Décembre à Juillet). Nous plantons les espèces résistantes (Pandanus sp., Dictyosperma sp.) toute l’année. Sélection de site: régénération naturellement limitée, zone désherbée. Densité: dépend de la pente, des espèces, et du site (1-4 plantes/ m 2 )

14 Plantation Taille de plante: petites plantes au système racinaire développé Sélection des espèces: formes différentes de plantes pour une hétérogénéité de l'habitat Plantation sous-bois: sur un certain nombre d'années pour obtenir une plus grande structure d'âge et en ligne avec l'amincissement HerbesLianeArbreBuisson

15 Résumé/défis 26 des 40 hectares doivent encore être convertis en forêt indigène peu dégradée Le désherbage des sites de restauration est une tâche permanente Suivi: photographies de point fixe, évaluation de la survie et du coût- efficacité Engager des bénévoles pour aider aux processus de restauration

16 Merci beaucoup Merci pour le traduction: Nicolas Zuël, Mary-Ann Griffiths, Lydie Héré, Christabelle Duhamel Photographie: Lydie Héré, Arnaud Meunier, Simon Tollington


Télécharger ppt "Séminaire de restitution du projet LIFE+ COREXERUN 02 au 06 juin 2014 Christine Griffiths Restauration écologique."

Présentations similaires


Annonces Google