La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Montélimar Village 3 Octobre 2014. Côté Copropriété_ 1 1 / Volets roulants : Ils ont été posés par une entreprise qui a fait faillite avant la terminaison.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Montélimar Village 3 Octobre 2014. Côté Copropriété_ 1 1 / Volets roulants : Ils ont été posés par une entreprise qui a fait faillite avant la terminaison."— Transcription de la présentation:

1 Montélimar Village 3 Octobre 2014

2 Côté Copropriété_ 1 1 / Volets roulants : Ils ont été posés par une entreprise qui a fait faillite avant la terminaison du chantier.Ils ont fait l’objet de réserves après 1 semaine d’occupation.Nous avons dû mettre une très forte pression sur le promoteur pour que les nombreux désordres (blocages à répétition, craquements inquiétants) soient pris en compte. En conséquence 56 sur 60 volets des grandes baies ont été changés par les sénioriales. Le bâtiment J équipé par Sarian était quant à lui correct. Cette anticipation a rendu la DO irrecevable pour les petits volets qui après expertise ont été bricolés par le menuisier. L’hécatombe semble présentement s’être calmée. Pour combien de temps ? Que se passera t-il si les dysfonctionnements reprennent ? GPA terminée, pas de D o possible… Sécurité des volets roulants : Celle-ci est pratiquement nulle, c’est tellement vrai que nous avons eu 2 cambriolages (villas A1 et F4) en Avril 2014, par effraction sur les volets (soulevés) situés côté noue. En étudiant le sujet,nous avons découvert qu’il a été économisé les verrous automatiques permettant d’interdire la remontée manuelle des volets. Drôle de conception de la sécurité ! Vos services commerciaux et marketing insistent pourtant sur cette notion qui aujourd’hui s’achète bien. En conclusion pour les volets : A la construction, le coût de tels verrous ramené aux 300 K € d’une villa 91 m 2 aurait été négligeable. Aujourd’hui en individuel acheter la sécurité que vous avez négligé coûte 305 €.(photos 148,149) Pourquoi ne pas vous mettre en conformité avec vos slogans ? 2 / Baies coulissantes : Elles se verrouillaient ou pas, étaient posées de travers, laissaient passer de l’air (montées pas d’équerre)… Elles ont fait l’objet d’une DO acceptée par la MAF. Ca a été long (plus d’un an et demi) mais, elles ont été changées à partir de mars Sauf les 4 du bâtiment J correctement équipé par Sarian. Règlement positif donc, cité pour attirer l’attention sur les non qualités que nous avons subies.

3 Volets roulants Verrou automatique Nos volets

4 Côté Copropriété_ 2 3 / Fourniture de l’eau d’arrosage : Le budget 2012 prévoyait €.Pour une raison ignorée à l’époque, cette somme a été déduite des prévisions de budget car, la bonne nouvelle a été « l’eau gratuite », Cette fourniture gratuite n’est pas pérenne car à terme la ville va prendre cela en mains. Vont se poser alors de gros problèmes de coût, entre et € par an soit une aggravation de nos charges de l’ordre de 13 %,et de débit peut être…Pourquoi ne pas nous avoir dotés comme cela s’est fait ailleurs je crois d’un forage nous assurant gratuité, continuité et indépendance ? 4 / Station de relevage des eaux usées : Le permis de construire a prévu 2 cas, par gravité ou par relevage. C’est probablement par nécessité technique que le relevage a été choisi. Pourquoi la station n’apparait-elle sur aucun plan ? Les copropriétaires riverains subissent des nuisances esthétiques et olfactives. Nous sommes intervenus en son temps pour que de la végétation cache la station ce qui a presque résolu la nuisance esthétique. Elle a fonctionné sans engorgement pendant près d’un an.Le contrat de base (1 nettoyage par an à Avipur était de 580 € ).R a s dans cette période, seules 50 villas étaient occupées. Au-delà,les ennuis ont commencés. Notre jardinier doit intervenir près de 2 fois par mois pour désengorger le panier. Sur l’exercice 2013, ( une prime réputée exceptionnelle de 800 € a été versée à notre jardinier).Pour 2014 les charges sont aggravées par la souscription un contrat d’entretien à 3360 € ttc car, grâce aux interventions du jardinier,nous échappons à un contrat à 8280 € ttc… Votre choix « pas de broyeur dégrilleur » vous a fait économiser,mais aggrave nos charges déjà très élevées. Est-ce digne d’un spécialiste de résidences pour séniors ? Oui, cette population fait appel à des auxiliaires de vie pour les toilettes,ceux-ci et, vous le savez utilisent des lingettes et des couches… Comment ensemble, pouvons nous régler ce problème ?

5 Station de relevage Point bas dans copropriété Eaux usées eaux pluviales

6 Eaux usées

7 Côté Copropriété _3 5 / Canalisations des eaux usées : De façon récurrente depuis l’ouverture du site il y a des engorgements dans la zone sud, plus particulièrement bâtiment M. Il y a des remontées par les WC. L’entreprise ayant fait faillite avant la fin du chantier,nous sommes inquiets, qu’est-ce que cela cache ? Il est vrai que notre gardien intervient mais, « déboucheur »,ce n’est pas sa principale mission… Pourquoi ne pas faire une inspection par caméra pour rassurer la copropriété ? 6 / Isolation des combles : Pour des raisons d’inconfort constaté au chaud et au froid (de mai 2012 à début janvier 2013) dans les Bâtiments A et F, il a été recherché et constaté que G D I avait oublié le flocage...La direction régionale des Sénioriales a réagi rapidement,en 48 h le flocage a été fait. Pour ce qui est de la réparation du préjudice, nous avons dû nous débrouiller car les sénioriales ont fait un courrier à l’entreprise en lui demandant de régler ce problème avec nous. Drôle de façon de s’ exonérer de sa responsabilité... G D I a été correct, il a compensé de 500 € notre surconsommation d’électricité. En juin 2014, il est venu rajouter du flocage. Nous ne nous en plaignons pas mais, pourquoi cela ? En manquait il encore ? Nous soulignons votre attitude anti-commerciale, et là encore, opposée à votre communication marketing. Notre fournisseur, c’est la société les sénioriales qui est elle-même client de G D I…et non l’inverse. Nous n’avons pas à connaitre vos fournisseurs et encore moins, à nous bagarrer avec eux.

8 Côté Copropriété_ 4 7 / Eclairage parties communes de la copropriété : Dès notre arrivée, nous avons eu des pannes à répétition. La conception simpliste de l’installation, 2 zones, a pour conséquence qu’une lampe qui grille met dans l’obscurité la moitié du village.. En deux ans, nous avons subi plusieurs semaines d’obscurité totale ou partielle. Par chance, nous n’avons pas eu d’accident…. Nous avons appris que nous étions équipés avec des ampoules 150 w,espoir de durée de vie 4800 heures. C’ est moins d’une année d’éclairage et, il faut changer l’allumeur toutes les 2 ampoules. Là encore ce sont des charges en plus résultant d’un choix de produit critiquable. Quant à la consommation d’ électricité, la facture est lourde. Un D O a été posé.Il semblerait que l’expert n’ait retenu que le défaut d’installation débouchant sur le remplacement des disjoncteurs de sensibilité 30 mA par 300 mA et des contacteurs. Ceci a été fait, des lampes ont grillés dans la nuit du 28 au 30 / 10, les disjoncteurs 300 mA ont déclenché, ce qui pour moi n’est pas surprenant. C’est bien le couple allumeur ampoule qui provoque ce défaut même si le dommage est refusé. Au bout d’ un peu plus de 2 ans d’exploitation, nous pouvons dire que le choix de ce matériel n’est pas le bon. Il serait souhaitable de rechercher ensemble un matériel fiable, mieux adapté et plus économique. Une ampoule et 1 allumeur c’est plus de 50 €. Pourquoi ne pas avoir choisi des leds ? Ils se montent en lieu et place,l’éclairement semble le même, la durée de vie est beaucoup plus longue et le prix guère plus cher que 1 lampe + 1 allumeur. La consommation elle, est beaucoup plus faible. Nous demandons à être aidé financièrement pour remettre notre éclairage d’aplomb, afin d’ atténuer les effets d’un « choix » peu intéressant au plan technique et financier pour notre copropriété….

9 Côté Copropriété_ 5 8 / Climatiseur engravé dans le cellier :Vous vous êtes retranchés derrière les dispositions applicables à la zone pour justifier l’engravement des appareils. Votre choix qui aurait pu être discuté à l’urbanisme n’a pas été le bon.Cela nous a coûté 1000 € pour les faire monter à l’extérieur,sous capot, avec une autorisation officielle….De ce fait, nos celliers sont maintenant normalement utilisables avec les écarts de températures normaux. ( photo) Chauffe-eau : Ils ont été installés dans nos celliers ce qui à la lecture de la notice du constructeur n’est pas génial pour différentes raisons. Le volume du local est inférieur à la préconisation 20 m3.L’hiver il est très froid et, en dessous de + 4 °C l’appareil se met en erreur 24, il fonctionne en électrique et non plus en pompe à chaleur. Cette mise à l’extérieur des climatiseurs peut permettre l’amélioration de la ventilation des pompes à chaleur en faisant l’installation préconisée par le constructeur. Pour ce faire,il faut: Ajouter un tuyau avec prise extérieure en toiture, remplacer une tuile actuelle par une tuile à douille (tuyau tuile et main d’œuvre pour un coût d’environ 300 €).Cette amélioration est également fortement conseillée par le technicien qui entretient notre matériel. Nous demandons que ce surcoût soit financé par vous. La ventilation à 2 gaines était probablement prévue à l’origine mais, nous pensons qu’ une erreur de positionnement du trou dans le mur du cellier a amené l’installation actuellement constatée. Ce trou inutile a été dissimulé par une grille que nous avons demandée.(Photo 129)

10 Climatiseur à l’extérieur Trou mal positionné

11 Côté Copropriété_ 6 9 / Piétonniers : Le procès-verbal de livraison des parties communes du 24 Mai 2012 mentionnait reprise des éclats béton. Je pense que cela n’a pas été fait en tout cas, pas au F3. (photos) C’est « esthétique » dixit Monsieur Naya,nous ne partageons pas cet avis. (photos 89,90,88,91) 10 / Aires de retournement et béton matricé : les éclats n’ont pas été réparés. (photos 84,85,86,87) 11 / Garages : Nous avons été pris pour des vieux gâteux. En effet, afin d’éviter des avaries de moteur de portes pendant la garantie, les tiges horizontales de verrouillage ont été sciées.Ceci a pour effet de rendre nos garages plus vulnérables. Il y a eu en Avril 5 cambriolages ou tentatives. Il est absolument anormal de nous avoir imposé à notre insu une telle mutilation à la porte. Nous demandons la remise en état d’origine. A nous de choisir fermeture automatique ou manuelle ou les deux. Il existe sur le marché des fermetures plus sûres que celles que vous avez choisies… (photos 52,49,51,55) 12 / Sécurité : En plus des 5 garages, il y a eu des cambriolages dans 2 villas (volets côté noue forcés) et, une tentative dans une troisième, par le cellier. Les barreaux ont été arrachés En matière de sécurité, nous sommes loin de l’optimisme de votre service marketing. …Il faudrait revoir les lieux de facile intrusion. (photos 125,142,143,146).La clôture comporte des tronçons de trop faible hauteur non conforme au descriptif. Alors que les H L M en face du village ont une hauteur de 2 mètres.

12 Piétonnier F 3 _ 1 Début gauche l’herbe cache A droite

13 Piétonnier F 3 _ 2 Entrée gauche Raccordement terrasse

14 Aires de retournement_1

15 Aires de retournement_2

16 Garages _1 Profilé coupé aux 2extrémités Porte attaquée

17 Garages _2 Sécurisation mécanique 1 Sécurisation mécanique 2

18 Lieux d’intrusion facile _1

19 Lieux d’intrusion facile _2

20 Côté Villas Avec des photos et quelques remarques, je me propose de vous faire mesurer le niveau de qualité de votre promotion, de juger du rapport qualité prix réel par rapport au discours de vos vendeurs et à la présentation marketing qui est faite aux éventuels acquéreurs. 13 / Portes d’entrées : Un certain nombre sont voilées, le dommage ouvrage a été refusé. Il semblerait que seul le critère prix bas ait été considéré par vos acheteurs. Le menuisier a tenté de rattraper par des réglages, que peut il ? 14 / Encadrement de fenêtre de cuisine exemple F 3 (photo 151,150) 15 / Carrelages : Les fissures commencent à apparaitre au bout de 2 ans. Elles amènent de nouveaux dommages ouvrages ! Où cela va-t-il s’arrêter ? Concernant le niveau de prestation ! voir l’ exemple du F 3.Il est à se demander si les poseurs étaient des professionnels. Les joints sont irréguliers, les carreaux font des vagues, les plinthes sont mal posées et le dessus est irrégulièrement couvert de plâtre,les joints de séparation de pièces sont mal posés,lave mains WC. (Photos 102,103,106,100 ). 16 / Bas de portes : Les photos remplacent tous commentaires. C’est édifiant quant à la « qualité » des prestations. (photos 98,99)

21 Fenêtre de cuisine F 3 g

22 Fenêtre de cuisine F 3 d

23 Carrelage F 3_1

24 Carrelage F 3 _2

25 Bas de porte F 3

26 Villa F 3 notre arrivée Livraison avec plaque de cuisson cassée (tentative de vol ayant échoué), Porte d’ accès au dressing : inexistante, volée ou cassée. Baie coulissante : Elle ne se verrouillait pas et, présentait un jour important. Volets roulants : Tous émettaient des bruits inquiétants à la descente et à la montée. Carrelage avec joints de dilatations dignes d’un débutant. Beaucoup de vagues, les frises de salle de bain maltraitées, 3 carreaux de bain différent, partout les dessus de plinthe (plâtrées) … Plafond du séjour, selon l’éclairage, on devine les rails. Outre l’esthétique, cela nous a inquiétés et nous inquiète encore … Les gouttes écrasées payées en supplément, c’est du foutage de gueule, le promoteur nous a mis en face de l’entreprise qui nous a endormis en expliquant que l’on ne peut pas faire mieux. En compensation de tous ces désordres dénoncés, il nous avait été proposé de repeindre nos 2 chambres en Avril Promesse non tenue.

27 Divers problèmes Enceinte de la copropriété: Côté garages, se trouve les points faibles qui ont permis les intrusions (photos).Nous demandons un aménagement renforçant la sécurité en ces lieux (ceci est un rappel). A l’extérieur de la copropriété : Une butte inesthétique envahie par l’ambroisie (très allergène) entrave la vue des résidents du bâtiment A. Au plan esthétique, ce n’est pas terrible et en tout cas pas digne de la résidence plutôt réussie.(photos140,132,133,134) Devant l’entrée :Nous prenons un bain de pieds dans l’énorme flaque en période de pluie. Cela fait 28 mois que ça dure. Qui sinon le promoteur peut faire pression sur Prodévar pour arranger cela ?(photo 141) Giratoire devant la copropriété :Il est accidentogène car toujours occupé par le stationnement de véhicules de tourisme et utilitaires. (peu ou pas de visibilité ).Il faudrait le faire aménager comme cela se fait partout. Là encore, il faut faire pression sur Prodévar. Nous vous demandons de bien vouloir faire les actions nécessaires.

28 La butte à notre arrivée

29 La butte en 2014_ 1

30 La butte en 2014_ 2

31 Giratoire flaque

32 Giratoire stationnement

33 Vie dans la copropriété _1 De fin Mai à Décembre 2012, nous avons vécu dans l’illusion d’avoir fait le bon choix. Tout le monde s’installait et,était curieux de l’autre. Toutes les occasions étaient bonnes pour vivre ensemble, la convivialité tant vanté par les sénioriales était présente,c’était un peu le club mèd. A ce moment là, nous pensions avoir fait le bon choix. J’étais président du C S. Néxity syndic de promotion imposé ne faisait pas son travail,j’étais en conflit avec la chargée de la copropriété.je criais bien fort son omni absence,mes cris restaient sans effet. Grâce à un bon relationnel avec l’équipe des sénioriales (travaux et s a v ) les problèmes des uns et des autres copropriétaires se résolvaient,sans le syndic. Toute la copropriété me suivait, une pétition de soutien a même été faite.Néxity était rejeté par tout le village,à l’unanimité nous cherchions à le révoquer avant la fin de son mandat. J’ai appelé les Sénioriales à l’aide,dont vous même…Sans résultat malheureusement… J’ai appris que pendant les activités dirigées par l’ animatrice gym, aquagym et bla bla bla,on tapait beaucoup sur ma personne ainsi que mon entourage. Malgré quelques sermons et menaces de faute professionnelle, la situation n’a fait que s’aggraver. Ce fut le début du clivage dans le village. On tape dans le dos des absents, des corbeaux ont sévi on fait parler les autres, on les fait se fâcher par des mensonges etc. Cette situation n’a fait que croître jusqu’à l’ assemblée générale où j’ai eu l’outrecuidance avec quelques courageux du village et les propriétaires bailleurs de virer Néxity qui, pour une raison que j’ignore aujourd’hui encore, était passé de « nul » à « super syndic » avec rigoureusement les mêmes interlocuteurs pour la copropriété. Il faut chercher l’erreur !

34 Vie dans la copropriété_ 2 Vos collaborateurs étaient présent à l’assemblée générale houleuse où l’éviction démocratiquement exprimée de Néxity a failli tourner au pugilat. Nous étions à deux doigts de l’affrontement corporel. Les « agresseurs » ont suivi le président de l’ag actuel président du Cs. Ce dernier ne manque aucune occasion de nous dire que nous n’avons pas notre place au village. Il a verbalement agressé ma femme et Emile Heyraud qui ont déposé des mains courantes.Les résidents qui nous parlent sont menacés de ne plus jouer aux cartes ou aux boules et de ne plus être invités aux repas. Voilà le quotidien dans le village des résidents qui ne sont pas des adeptes de la pensée unique. Pour en sortir, nous avons tenté l’intervention d’un médiateur de justice à laquelle le représentant des sénioriales était invité. Cette médiation a été refusée sous prétexte que le problème c’est nous, ceux qu’ils appellent « la bande à Pellerin ». Nous et notre association sommes stigmatisés et appelés « les fous furieux » Votre publicité est mensongère mais se dévoile petit à petit, n’en doutez pas. Dans Montélimar, ça parle beaucoup et plutôt en mal des Sénioriales. Une précision importante, ce n’est pas la « bande à Pellerin » qui médit sur le village mais ceux qui vous sont favorables, apparemment seulement. Comment comprendre, admettre que l’animatrice en principe de tous et que le responsable des copropriétés admettent sans aucune intervention ou médiation une telle fracturation dans le village ? Comment admettre que vos agents de publicités recrutés dans le village, rétribués grassement, selon la vox populi, pour réaliser films et photos ou pour intervenir dans les forums séniors aient un comportement totalement opposé à l’image qu’ils donnent de la vie rêvée dans une sénioriale ?Il faudrait peut être revoir les engagements de la charte… Parmi ceux qui ont voté l’éviction de Néxity,2 ont vendu et quitté le village,2 ont mis en vente, une autre sera en vente bientôt et un autre d’ici quelques mois. Cela vous parait il normal ? Les locataires réputés « mal pensant » estiment que leur salut est également dans le départ du village. Quel échec, quelle souffrance pour ceux -là mêmes qui pensaient que c’était leur avant dernière demeure. …Tout est tenté pour nous faire partir (rumeurs, intox, mensonges etc.), pour vous,ce n’est vraiment pas une réussite.


Télécharger ppt "Montélimar Village 3 Octobre 2014. Côté Copropriété_ 1 1 / Volets roulants : Ils ont été posés par une entreprise qui a fait faillite avant la terminaison."

Présentations similaires


Annonces Google