La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Services complémentaires Michel Brien, coordonnateur Services complémentaires Mijanou Gravel, conseillère pédagogique Services complémentaires.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Services complémentaires Michel Brien, coordonnateur Services complémentaires Mijanou Gravel, conseillère pédagogique Services complémentaires."— Transcription de la présentation:

1 Services complémentaires Michel Brien, coordonnateur Services complémentaires Mijanou Gravel, conseillère pédagogique Services complémentaires

2 But du référentiel d’intervention Le référentiel d’intervention est une démarche d’intervention destinée au personnel des services complémentaires. Cette démarche vise à résoudre une problématique liée à l’élève ou à un groupe d’élèves, et ce, en collaboration avec le personnel enseignant.

3 Principes retenus du référentiel: Agir de façon préventive en intensifiant les pratiques d’intervention de niveaux primaire et secondaire. Permettre l’implication de l’enseignante ou de l’enseignant dans un processus de résolution de problème. Soutenir et conseiller l’enseignante ou l’enseignant dans la mise en place de moyens pour le groupe ou pour un ou des élèves ayant des besoins particuliers. Maximiser le rôle-conseil du P.S.C. dans une perspective de différenciation des interventions. Favoriser un réinvestissement en classe des stratégies proposées par le P.S.C. Régulation planifiée des interventions.

4 Démarche valorisée par le référentiel Agir de façon préventive Évaluation de la situation énoncée de façon structurée Planification des interventions soutien indirect soutien direct soutien direct temporaire Enseignants Parents Services complémentaires Partenaires Élève ou groupe

5 Démarche visée 1) Évaluer une situation énoncée (problématique élève ou groupe, demande de conseils...). Comment ? En faisant une analyse sommaire de la situation, une cueillette d’information et/ou une évaluation spécifique de la situation selon la situation énoncée. 2) Planifier des interventions directes et/ou indirectes. Comment ? À partir des résultats de l’analyse de la situation énoncée, cibler des interventions avec des objectifs à atteindre. 3) À évaluer l’efficacité des interventions ciblées (régulation). Comment ? En évaluant la progression de la situation énoncée au regard des objectifs fixés.

6 Analyse sommaire de la situation S É I N T O U N A C T É I E O N Hypothèse Analyse spécifique des difficultés Cueillette et analyse de l’information P S T

7 PIA Soutien indirect Fonction conseil Régulation des interventions / ajustements soutien direct T S P Informer Former Outiller Pistes d’interventions Différenciation Processus Contenus Produits Structures Support Adaptation Modification Interventions, suivi, rééducation

8 Analyse sommaire de la situation S É I N T O U N A C T É I E O N Hypothèse PI Planification de l’intervention Régulation des interventions / ajustements soutien direct T S P Analyse spécifique des difficultés Cueillette et analyse de l’information P S T Informer Former Outiller Pistes d’interventions Différenciation Processus Contenus Produits structures Support Adaptation Modification Interventions, suivi, rééducation Référentiel d’intervention Évaluation de la situation Soutien indirect

9 3 niveaux de prévention à considérer dans la planification des interventions Primaire: Vise à réduire la probabilité d’apparition des difficultés. Elle concerne tous les élèves. La mise en place de conditions d’apprentissage qui facilitent la réussite scolaire de tous les élèves fait partie de la prévention primaire. Exemple: l’enseignante ou l’enseignant demande des conseils de façon générale au personnel des Services complémentaires (soutien indirect de la part du PSC). Secondaire: Les difficultés se manifestent de façon passagère. L’élève est en situation de vulnérabilité soit en raison de ses caractéristiques personnelles, soit en raison de l’environnement scolaire, familial ou social. Les stratégies déployées doivent jouer un rôle de protection contre les facteurs susceptibles de causer des difficultés. Exemple: animation conjointe avec l’enseignante ou l’enseignant sur les étapes de la gestion de conflit (soutien indirect et/ou direct temporaire). Tertiaire: A comme objectif d’empêcher l’évolution de la difficulté ou d’en réduire les effets le plus possible. Ce type de prévention prend place après que les difficultés aient été décelées. Exemple: suivi auprès d’un élève ou d’un sous-groupe d’élèves ayant des besoins particuliers. (soutien direct + indirect). Ref: cadre de référence des difficultés d’apprentissage à l’école

10

11 Analyse sommaire de la situation L’analyse sommaire de la situation énoncée est une analyse rapide permettant soit d’offrir un soutien indirect (conseil) ou de procéder à une cueillette d’information.

12 Cueillette et analyse de l’information Le personnel des Services complémentaires concerné procède à une cueillette d’informations en collaboration avec le personnel impliqué (enseignant, ) Suggestions: consultation du dossier, analyse des travaux, consultation de la famille, entrevue avec l’élève, échanges avec le personnel des Services complémentaires, service de garde, consultation des services externes, observation de l’élève en contexte signifiant (cour, classe, gymnase, corridor, cafétéria…) à partir du vécu de l’élève

13 Planification des interventions À partir de la cueillette et de l’analyse de l’information, il est important de procéder à la planification des interventions selon les besoins des élèves ciblés. Types de soutien à offrir: - Soutien indirect - Soutien direct temporaire - Soutien direct accompagné d’un soutien indirect Les différents types de soutien devront tous s’inscrire dans un processus dynamique de concertation et de partenariat entre les différents intervenants. La régulation des interventions, l’ajustement de celles-ci devra faire partie du processus d’aide à tous les niveaux d’intervention. Modalité d’organisation possible:  La direction de l’école devrait toujours être associée à la planification des interventions.

14 Soutien indirect à l’élève Le soutien indirect est un soutien qui vise à accompagner les parents, les intervenants et le personnel enseignant en lien avec les besoins d’un élève ou d’un groupe d’élèves. Exemples d’actions: -Soutien à la différenciation pédagogique et à l’adaptation -Pistes d’interventions -Rencontre de parents -Informer sur une problématique particulière -Participation au plan d’intervention -Soutenir le personnel enseignant dans l’établissement du portrait de l’élève ou de classe

15 Soutien direct à l’élève Le soutien direct est offert lorsque le personnel des Services complémentaires est appelé à intervenir ou à préciser la nature des difficultés d’un élève. Exemples d’actions: Suivi ou interventions en individuel, en sous-groupe ou en classe auprès d’un élève ou des élèves à risque Rééducation Dépistage, diagnostic (évaluation) Le soutien direct s’inscrit dans le cadre d’un suivi où l’élève est en difficulté et requiert un suivi plus régulier.

16 Soutien direct temporaire Le soutien est offert en classe ou en sous-groupe, à partir d’un besoin précis qui requiert quelques interventions. Le suivi est temporaire.

17 Régulation Se réajuster en fonction des résultats visés chez l’élève et sur les moyens utilisés pour les atteindre. Se donner des moyens afin que la régulation des interventions soit constante.


Télécharger ppt "Services complémentaires Michel Brien, coordonnateur Services complémentaires Mijanou Gravel, conseillère pédagogique Services complémentaires."

Présentations similaires


Annonces Google