La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Contribution de la migration au développement L’apport du capital social de la diaspora tunisienne Lassaad LABIDI Directeur Général de l’Office des Tunisiens.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Contribution de la migration au développement L’apport du capital social de la diaspora tunisienne Lassaad LABIDI Directeur Général de l’Office des Tunisiens."— Transcription de la présentation:

1 Contribution de la migration au développement L’apport du capital social de la diaspora tunisienne Lassaad LABIDI Directeur Général de l’Office des Tunisiens à l’Etranger (OTE)

2 Plan -Quelques éléments d’histoire sur la migration tunisienne Destination de la diaspora tunisienne Changement du profil de la diaspora tunisienne. L’apport social de la diaspora (apport direct/apport indirect Nos interventions: contenu/Limites et actions futures

3 1- Quelques éléments d’histoire La grande vague de départ à l’étranger des Tunisiens remonte aux années 60 (période de construction et de reconstruction de l’après deuxième guerre en Europe. Après la plus grande vague 64-74, l’émigration tunisienne a connue un changement typique, d’une émigration de main d’œuvre en émigration de type familial, causé par le regroupement familial, dans le désir de s’installer et maintenir les liens.

4 Durant les trente dernières années, les émigrés tunisiens ont diversifié les pays de destination, en s’orientant plus qu’avant vers les régions du Golfe (en particulier ArabieSaoudite, Emirats Arabe Unis, et Qatar) et vers l’Amérique du Nord (en particulier le Canada et les Etats- Unis).

5 II- Destination de la diaspora tunisienne En 2012 le nombre des TRE a atteint : migrants (contre personnes en 2000) - Les TRE représente plus de 11% de la population Totale : La croissance annuelle moyenne TRE : 4.7% / La croissance démographique 1,2% des TRE (52.5% ) actifs occupés en 2012.

6 Les principales zones d’accueil des TRE en L’Europe avec un total de soit (84,4 %) France (1 ère ) (54,7 %) Italie (2 ème ) (15,4 %) Allemagne (3 ème ) (7,1 %) 2- Les pays du Maghreb (9.6%) 3- Pays arabes (4,9 %) 4- Canada et USA (3%)

7 1-La concentration des Tunisiens en Europe ( 84,4%) 2- L'émergence des USA et du Canada en tant que nouvelles destinations pour l'émigration tunisienne à partir de 1985 (une migration de jeunes plus instruits et mieux formés ou d’étudiants à la recherche de meilleures conditions de formation ou de travail.. 3- Migration vers les pays du Golf dans le cadre de la coopération technique.

8 Changement du profil de la diaspora tunisienne Depuis la fin des années 1980, la structure sociodémographique de la diaspora a commencé à changer: -Rajeunissement -Présence de la famille et féminisation -De nouvelles qualifications

9 Au niveau familialAu niveau professionnel Migration familialeLes compétences dans différents domaines Regroupement familialLes hommes d’affaires Mariages mixtesLes investisseurs Naissances à l’etrangerLes chercheurs et les artistes

10 Suite à ces changements, la diaspora tunisienne est devenue un vecteur de développement. Elle ne pourrait pas uniquement être vue sous l’angle purement économique, mais elle représente aussi un capital social et symbolique qui pourrait être mobilisé de différentes façons pour contribuer au développement des communautés d’accueil et des communautés d’origine.

11 Contribution des TRE au développement humain de leurs communautés locales d’origine L’apport social direct Le rôle des individus 1/ A l’égard des familles Les études faites à ce sujet (Hassen Boubabkri201) ont démontré que les TRE par l’intermédaire des transferts qu’ils font jouent un rôle important pour améliorer directement certains indicateurs de développment humain:

12 - Améliorer les conditions de logement de leurs familles et leur permettre d’avoir un bon cadre de vie. Education des enfants Faciliter l’accès à de meilleurs services de santé et de loisirs.

13 2/ A l’égard des communautés locales d’origine Faire des dons en espèce ou en nature aux à certains établissements de protection sociale: centre d’handicapés, centres de personnes âgées, (chaises roulantes, lunettes, appareillage orthopédique, etc..) écoles(tables, chaises ; dispensaires de santé(ambulance et autre)

14 Le rôle des associations 1- A l’image d’autres communautés, les TRE, se regroupent dans les communautés locales du pays d’accueil selon leur appartenance régionale en Tunisie: Exemple (France): Msaken/Nice Toulon/ Bizerte Lyon/ Mattoui Paris/ Ghmorassen et ZARZIS

15 Création d’associations qui ont généralement tendance à contribuer au développement de la localité d’origine. Ces associations interviennent de différentes manières pour soutenir le développement de leurs localités d’origine Action philanthropique et solidaire surtout en matière de santé et d’éducation (Siliana / Zarzis /Jendouba/ Msaken et autres Action de développement: Elaalya: Assistance aux municipalités, aux hôpitaux et aux écoles (matériel et équipement)

16 Exemple: Association Zitouna/l’Union des turcs en Belgique/ Mairie de la ville Bourgmestre de Grand Dans le cadre d’un partenariat entre Association Zitouna; l’Union des Turcs en Belgique et la Mairie de la ville Bourgmestre de Grand une action de solidarité aura lieu dans le gouvernorat de Siliana: Equipement des écoles primaires Visite de l’équipe prévue durant la période du 09 au 15 Octobre 2014

17 L’apport social indirect Selon l’ enquête TIDO, réalisée en 2011, la migration a aussi un impact social indirect qui dépasse le volet économique et celui relatif aux indicateurs de développement humain. Il s’agit d’un effet sur l’entourage du migrant Enquête TIDO(Tunisian migrant Involved in dévelopment of te cuntry of Origin) Etude sur la contribution des TRE au developpement économique et social. Décembre 2011

18 Désir de l’entourage pour étudier et réussir autant que le migrant Valorisation et tendances pour certaines pratiques culturelle étrangères. Désir d’apprendre les langues étrangères Adoption de nouveaux codes vestimentaires Mais émergence d’un comportement matérialiste chez les familles

19 Impact de l’émigration en termes de changements d’habitudes ou de perspectives au sein de l’entourage en Tunisie.

20 L’impact à travers le transfert des compétences Participation à des séminaires en rapport avec la Tunisie 6,9 % de l’ensemble des enquêtés. – 63% ont un niveau d’instruction supérieur 25.7% expriment leur intérêt pour participer à une expérience de transferts de compétences et de savoir-faire vers la Tunisie 85,9 % souhaiteraient être impliqués dans le développement de la Tunisie.

21 Ce que nous faisons 1/ L’information et l’orientation (bureaux d’accueil/ délégation régionales/ attachés sociaux) 2/ Encadrement des associations : l’ OTE détient un répertoire des associations de TRE qui va être actualisé. 3/ L’organisation, des journées d’appui au développement dans les régions en collaboration avec les offices régionaux de développement.

22 4/ - La mobilisation des compétences des TRE dans les domaines stratégiques du développement, notamment dans le domaine économique où l’OTE dispose d’un répertoire des Compétences des Tunisiens à l’étranger.

23 Limites des interventions pour encourager l’implication du diaspora dans le developpement social Difficultés d’identifier les compétences Manque de stratégie d’information Plusieurs compétences ne sont pas inscrites Manque de politique claire d’action de mobilisation des compétences. Manque de coordination avec les associations Culture de valorisation de la contribution économique du diaspora au détriment du développement social

24 Actions futures 1- Création d’un répertoire d’associations de développement au niveau régional par les délégations régionales de l’OTE 2- Opération de jumelage entre des associations des TRE et les associations de développement local en Tunisie 3- Faire des programmes d’intervention sociale et solidaire ciblés

25 Actualiser les données figurant dans le répertoire des associations et des compétences. Valoriser et médiatiser les actions solidaires et sociales ayant un impact sur le développement local.

26 Conclusion La diaspora Tunisienne constitue aujourd’hui, avec d’autres, un levier de développement et de croissance pour le pays. Elle est un réel potentiel de savoir-faire, de solidarités, de ressources humaines et donc elle peut bien contribuer à améliorer les indicateurs de développement humain. Nous espérons qu’après la phase de transition le contexte sera bien favorable pour mobiliser davantage la diaspora tunisienne pour qu’elle puisse jouer pleinement son rôle dans le développement de la Tunisie. 1


Télécharger ppt "Contribution de la migration au développement L’apport du capital social de la diaspora tunisienne Lassaad LABIDI Directeur Général de l’Office des Tunisiens."

Présentations similaires


Annonces Google