La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

TUMEURS GLOMIQUES DE LA MAIN ( A PROPOS DE 16 CAS) S.GHRIB,Y.ELANDALOUSSI, Y.BENJEDDI,M.SIRAJ,L.HAYATTE S.FNINI, A.LARGAB. Service de traumatologie-orthopédie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "TUMEURS GLOMIQUES DE LA MAIN ( A PROPOS DE 16 CAS) S.GHRIB,Y.ELANDALOUSSI, Y.BENJEDDI,M.SIRAJ,L.HAYATTE S.FNINI, A.LARGAB. Service de traumatologie-orthopédie."— Transcription de la présentation:

1 TUMEURS GLOMIQUES DE LA MAIN ( A PROPOS DE 16 CAS) S.GHRIB,Y.ELANDALOUSSI, Y.BENJEDDI,M.SIRAJ,L.HAYATTE S.FNINI, A.LARGAB. Service de traumatologie-orthopédie ( P32) CHU Ibn Rochd Casablanca SOTCOT 2009 SOTCO2009

2 INTRODUCTION  G  Glomangiome = Tr de Masson = Tr de Popoff  Bénignes / rares SOTCOT 2009  But du travail Difficultés diagnostiques. Difficultés diagnostiques. Caractéristiques cliniques et radiologiques. Caractéristiques cliniques et radiologiques. Intérêt de la chirurgie. Intérêt de la chirurgie.  Hamartomes aux dépens des glomus neuromyoartériels tissu dermo-épidermique  Phalanges distales des doigts ++ (sous les ongles+++).  Diagnostic retardé = absence signes spécifiques.

3 PATIENTS ET METHODES Étude rétrospective Étude rétrospective 16 cas de tumeurs glomiques ( ). 16 cas de tumeurs glomiques ( ). Service de Traumato-orthopedie (P32), CHU Ibn Rochd Casablanca, MAROC. Service de Traumato-orthopedie (P32), CHU Ibn Rochd Casablanca, MAROC. SOTCOT 2009

4 RESULTATS Age moyen : 39 ans. Age moyen : 39 ans. Prédominance féminine :14 F / 4 H Prédominance féminine :14 F / 4 H Douleur : Douleur : Principal symptôme Principal symptôme Mode paroxystique Mode paroxystique Déclenché par Toucher / Changement T° Déclenché par Toucher / Changement T° SOTCOT 2009

5 Examen clinique : Examen clinique :  8 localisations sous unguéales  7 localisations pulpaires  1 localisation paume de la main SOTCOT 2009 RESULTATS

6 RESULTATS Bilan radiologique : Bilan radiologique :  Radio main F/P : systématique Érosion osseuse : 10 cas Érosion osseuse : 10 cas Normal : 6 cas. Normal : 6 cas.  Echo, TDM, IRM : 1 seul cas (paume de la main) Pas de tumeur. Pas de tumeur. SOTCOT 2009

7 RESULTATS Traitement : Traitement : Chirurgical dans tous les cas. Chirurgical dans tous les cas. Voie d’abord : Voie d’abord :  Direct siège pulpaire,  Latérale siège sous unguéal, Résection complète de la tumeur. Résection complète de la tumeur. Confirmation / étude histologique Confirmation / étude histologique SOTCOT 2009

8 Localisation Latéro-pulpaire SOTCOT 2009 RESULTATS Paume de la main Paume de la main

9 RESULTATS Recul moyen : 8 mois. Recul moyen : 8 mois. Pas de récidive. Pas de récidive. 1 cas de dystrophie unguéale. 1 cas de dystrophie unguéale. Résultats excellents : Résultats excellents : Disparition spectaculaire de la douleur. Disparition spectaculaire de la douleur. SOTCOT 2009

10 DISCUSSION 1812 : Wood Painful subcutaneous tubercule : Wood Painful subcutaneous tubercule : Masson Origine glomique : Masson Origine glomique. Hypertrophie du glomus neuro-myo-artériel. Hypertrophie du glomus neuro-myo-artériel. Tumeur bénigne rare non exceptionnelle : Tumeur bénigne rare non exceptionnelle : 1,6 à 5% des tumeurs des parties molles de la main. 1,6 à 5% des tumeurs des parties molles de la main. Localisation préférentielle : main ( doigts+++). Localisation préférentielle : main ( doigts+++). SOTCOT 2009

11 Aussi : mbre inférieur, face, tronc, viscères. Aussi : mbre inférieur, face, tronc, viscères. Prédominance féminine. Prédominance féminine. Age adulte : 43 ans en moyenne. Age adulte : 43 ans en moyenne. Long délai du diagnostic : 37 mois en moyenne. Long délai du diagnostic : 37 mois en moyenne. absence de rayon de prédilection. absence de rayon de prédilection. SOTCOT 2009 DISCUSSION

12 CLINIQUE Tache bleutée ou rouge foncée. Tache bleutée ou rouge foncée. Triade de Caroll: Triade de Caroll:  Douleur spontanée avec paroxysmes hyperalgiques.  Douleur violente provoquée au toucher.  Sensibilité exagérée au froid. Signe de love, Test d’Hildreth. Signe de love, Test d’Hildreth. DISCUSSION SOTCOT 2009 PARACLINIQUE TRAITEMENT

13 Signes associés: Signes associés:  Troubles trophiques.  Troubles vasomoteurs  Phénomène de Raynaud. Diagnostic différentiel: Diagnostic différentiel:  Ostéome ostéoïde.  Névrome  Hématome sous unguéal. SOTCOT 2009 CLINIQUE DISCUSSIONPARACLINIQUE TRAITEMENT

14 Radiographie standard: Radiographie standard:  Systématique  Aspect d’érosion osseuse ou d’encoche régulière  Epaississement des parties molles. Echographie couplée au Doppler: Echographie couplée au Doppler:  Spécificité : 51 à 77%.  Tumeurs de petite taille en l’absence de signes radiologiques.  Formation ronde hypoéchogène ou anéchogène. SOTCOT 2009 CLINIQUE DISCUSSION PARACLINIQUE TRAITEMENT CLINIQUE PARACLINIQUE

15 IRM : IRM :  Moyen actuel performant.  Haute résolution, injection gadolinium.  Hyposignal en T1, hypersignal en T2.  Bilan morphologique de la tumeur : Tumeur de petite taille: 1 à 2 mm. Tumeur de petite taille: 1 à 2 mm. Localisation précise. Localisation précise. SOTCOT 2009 DISCUSSION PARACLINIQUE TRAITEMENT CLINIQUE PARACLINIQUE

16 IRM Tumeur glomique du medius gauche en isosignal T1 Tumeur glomique de l’index gauche en hypersignal T2 SOTCOT 2009 DISCUSSION PARACLINIQUE TRAITEMENT CLINIQUE PARACLINIQUE

17 Exclusivement chirurgical: exérèse totale. Exclusivement chirurgical: exérèse totale. Confirmation diagnostique : histologie. Confirmation diagnostique : histologie. Voie d’abord : Voie d’abord :  Localisations pulpaires : voie directe.  localisations sous unguéal: voie péri-unguéale +++ : exploration large même pulpaire exploration large même pulpaire pas de décollement de la plaque unguéale. pas de décollement de la plaque unguéale.  voie trans-unguéal ( dystrophie unguéale). SOTCOT 2009 DISCUSSION PARACLINIQUE TRAITEMENT CLINIQUE PARACLINIQUE TRAITEMENT

18 Evolution : Evolution :  Risque de récidives: 10 à 25%.  causes: Tumeurs multiples méconnues. Tumeurs multiples méconnues. Exérèse incomplète (grossissement optique). Exérèse incomplète (grossissement optique). Résultats jugés excellents: disparition de la douleur. Résultats jugés excellents: disparition de la douleur. SOTCOT 2009 DISCUSSION PARACLINIQUE TRAITEMENT CLINIQUE PARACLINIQUE TRAITEMENT

19 CONCLUSION Les tumeurs glomiques: pathologie rare. Les tumeurs glomiques: pathologie rare. Diagnostic essentiellement clinique. Diagnostic essentiellement clinique. Diagnostic de certitude : histologie. Diagnostic de certitude : histologie. Traitement exclusivement chirurgical. Traitement exclusivement chirurgical. SOTCOT 2009

20 MERCI DE VOTRE ATTENTION


Télécharger ppt "TUMEURS GLOMIQUES DE LA MAIN ( A PROPOS DE 16 CAS) S.GHRIB,Y.ELANDALOUSSI, Y.BENJEDDI,M.SIRAJ,L.HAYATTE S.FNINI, A.LARGAB. Service de traumatologie-orthopédie."

Présentations similaires


Annonces Google